Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

7 Avril 2014 , Rédigé par niduab Publié dans #saga africa

 

Vendredi 14 février, Saint Valentin, le 6ème jour du voyage et le 3ème jour complet à Santo Antao. Encore un peu de temps à consacrer à Vilas des Pombas puisque ce jour-là, ce sont nos compagnons de voyage, logés à Porto Novo, les sur-étoilés, qui venaient nous rejoindre. La matinée démarra lentement puisque nous commencions par la visite d’une distillerie artisanale de rhum située à la sortie du bourg.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Ensuite nous nous sommes entassés dans le bien peu confortable car pour entreprendre l'ascension de la très verdoyante vallée de Paul

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

C'est une magnifique vallée avec des petits villages, des champs de cannes sucres et des zones arborées avec, entre autres, des papayers, des bananiers, caféier, etc...Un vrai petit coin de paradis. 

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Notre car eut quelques problèmes pour franchir certains virages serrés et à forte pente.Tout le monde dut descendre et les plus jeunes des hommes, dont j'étais (eh oui !) durent faire de la poussette.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

A Cabo de Ribeira on a pris un petit sentier qui descend sur la gauche, traverse les cultures et les hameaux et permet de faire une petite balade tranquille au coeur de la vallée et de découvrir la vie rurale.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Tout au long de la randonnée nous avons croisé des femmes qui revenaient du marché ou des champs ou jardins et des écoliers qui rentraient pour la pause de la mi-journée. Nous avons ensuite repris le car qui nous rapprocha du lieu de restauration. Il nous déposa près d'un ouvrage que nous avons traversé pour rejoindre à pied, quelques centaines de mètres plus loin, une jolie habitation typique où l'on nous servit un excellent repas traditionnel.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Après ce déjeuner, un peu tardif, nous avons pris le chemin du retour. A Che De Joào Vaz nous avons fait une nouvelle halte et Helder, notre sympathique guide, nous a conduit à l'école primaire. Il nous invita à entrer dans une classe où la maitresse avait réuni les écoliers pour nous accueillir solennellement en chantant l'hymne national. Du coup une marseillaise fut improvisée en réponse, au grand étonnement des enfants ébahis.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Le car nous déposa à notre hôtel avant d'emmener nos compagnons sur-étoilés à leur hôtel de Porto Novo. Le temps de prendre une douche puis de nous reposer un peu sur le balcon en humant l'air océanique et voir des surfeurs intrépides passer les rouleaux que l'on nous a dit très dangereux. Deux heures plus tard un car vint nous chercher pour nous conduire à Porto Novo, pour une soirée festive avec nos compagnons dans leur hôtel classé quatre étoiles (le notre n'en avait que trois).... et il est vrai que pour la petite différence de tarif on aurait pu profiter de la piscine tous les soirs.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Samedi matin, pour la dernière journée sur l'île de Santo Antao, une randonnée nous fut proposée du côté de Lagoa sur le " Planato Leste".

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Après quelques kilomètres d'une route escarpée, déjà empruntée deux jours plus tôt, nous découvrions les paysages particuliers des plateaux d'altitude.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

Ce fut la promenade la plus sympathique du séjour. D'abord nous étions peu nombreux à avoir eu le courage de nous lever de bonne heure, après une soirée festive, pour effectuer cette ultime escapade silencieuse, ce qui convenait particulièrement bien à ses paysages grandioses, variés et reposants.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

A Lagoa, Helder nous invita à entrer dans une modeste habitation où l'on pouvait acheter du fromage de chèvre et où, une nouvelle fois nous fumes super bien accueillis. Pour être franc, ce fromage n'est pas terrible, terrible et ça faisait une semaine que nous en mangions ; et si ce n'était pas tout à fait le même, c'était leur cousin.... Mais ce fut pour une bonne cause et quelques monnaies en escudos que nous ne pouvions pas ramener à la maison. Surtout que tout au long du voyage nous n'avons guère eu l'occasion d'être dépensier.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

En fin de matinée nous retournions sur la côte. Le car nous déposait à nos hôtels respectifs pour un dernier déjeuner, puis ce fut le moment de boucler les valises et de régler quelques formalités.... Ensuite vers 15h le car vint nous rechercher pour nous emmener à Porto Novo où nous devions embarquer sur le Ferry qui nous ramenait à San Vincente.

Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)
Saga africa...Voyage à Santa Antao et San Vincente (fin)

A Mindelo, nous retrouvions l'hôtel du début de séjour, pour une dernière soirée avec notre guide Helder.

Il nous apprit qu'un vacancier français, d'un autre groupe ne ferait pas le trajet de retour avec nous pour avoir enfreint, ce matin là, les interdits de baignade. Triste nouvelle !

Dimanche matin nous avons rejoint l'aéroport Césaria Evora, pour nous envoler pour Paris via Funchal.  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article