Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ciné-cure....... Rétro 2014...

17 Janvier 2015 , Rédigé par niduab Publié dans #ciné-cure

Voici ma traditionnelle retro ciné cure : après 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013 je propose celle de 2014, un cru qui m'a semblé dans l'ensemble assez médiocre, avec quelques rares surprises, pendant la plus grande partie de l'année ; puis un réveil en fin d'année avec un assez bon 4ème trimestre. Alors ce dernier trimestre sera-t-il suffisant pour relever la moyenne globale de l'année comparativement aux précédentes. C'est ce qu'on pourra vérifier en fin de billet. 

 « La vie rêvée de Walter » de et avec Ben Stiller. Le 1er accident de parcours  mais j’ai une excuse, ce film est sorti sans avoir été vu par les critiques et comme il y avait aussi Sean Penn.  8/20.

 « Les brasiers de la colère » de Scott Cooper avec une distribution magnifique Christian Bale, Woody Harrelson, Casey Affleck, Forrest Withaker, Willem Dafoe, Sam Shepard dans un thriller sorti lui aussi sans grands repères critiques. J’y suis allé pour le casting et après avoir vu la bande annonce et cette fois j’ai bien fait : 13/20.

« Home front ». De Gary Fleder avec Jason Statham et James Franco. Un réalisateur déjà apprécié, un acteur musclé type Rambo que je ne connaissais pas, des critiques partagées pour un bilan très moyen: 10/20, mais pour ce genre de film ce n’est déjà pas si mal.

« 12 years a Slave » Un grand film de Steve Mc Queen que j’ai vu deux fois : d’abord  en janvier en V.O. au centre culturel puis ensuite, une fois oscarisé, au CGR et en français (ça fait du bien) et même en famille avec Pilou et ses sœurs mais elles n’ont pas du tout aimé car trop violent. Petites natures ! Un 15/20 mérité.

« Her » de Spike Jonze avec Joaquim Phoenix et Scarlett Johansson. Charmante romance  mais inquiétante perspective. 12/20  

« Dallas Buyers Club » du réalisateur canadien Jean Marc Vallée et avec Matthew McConaughey et Jared Leto Des critiques dithyrambiques, une histoire vraie dans le monde du sida c’étaient de bonnes raison pour voir ce film. Oscars pour le meilleur acteur et le meilleur acteur de second rôle. Moi je ne donne que 12/20. Un peu trop sordide et heureusement que je n’étais pas accompagné.

« American  Bluff » de David O. Russel avec Brad Cooper et Christian Bale. J’avais bien aimé ‘’Happiness Thérapy  du même Russel et avec Cooper, je devais donc le voir malgré des critiques divergentes pour un 12/20 sans doute généreux.

« Un été à Osage County » de John Wells avec Meryl Streep, Julia Roberts, Sam Sheppard. Des critiques peu flatteuses, mais des actrices exceptionnelles, j’ai tenté le coup et j’ai bien fait, un assez bon film 13/20

« Les jours heureux» Un film militant de Gille Perret sur la résistance. Je n’ai pas appris grand-chose et pour avoir fait preuve de résistance pendant 1h30 : 9/20.

 « Monuments Men » de et avec George Clooney et encore Dujardin, Damon, Murray , Goodman et….Cate Blanchett (ouf !). Un film vu en famille et d’une rare médiocrité quand on pense au casting.  9/20

« 3 days to kill ». de MCG ( ?) avec Kevin Costner. Un thriller soit disant distrayant. Même pas ! : 5/20.

« Nébraska » Un road-movie-Alzheimer d’Alexander Payne avec un vieux cheval de retour des westerns, l’excellent Bruce Dern Tout est bon dans ce film sauf le choix de noir et blanc alors que les paysages sont magnifiques. C’est pour cette erreur que je ne donne que 12/20.

« Salaud, on t’aime ». Je savais que ça serait une connerie et c’est encore pire. Je me suis battu pour l’éviter, mais j’étais ultra minoritaire dans ce petit groupe familial qui voulait aller au ciné. Eddy et Johnny ça allait être sympa même sans Drucker. Je ne le pensais pas car un film de Lelouch sur un non-scénario de Lelouch c’est toujours une entourloupe. J’avais raison. 5/20

« Joe» un film dramatique de David Gordon Green avec Nicolas Cage et l’adolescent Tye Sheridan que j’avais déjà vu l’an dernier dans ‘’Mud’’. 13/20..

 « La chambre bleue » de et avec Mathieu Amalric et encore Léa Durcker, Stéphanie Cléau, d’après un  roman de Georges Simenon. Pourquoi pas ? Je ne regrette pas, mais sans plus : 12/20 ;

« Deux jours, une nuit » un film des frères Dardenne, avec Marion. Des frères un peu poussifs, me semble-t-il, mais une Marion au top qui pousse vers un généreux 14/20.

 « The Homesman». Western de et avec Tom Lee Jones et encore Hillary Swank et Meryl, Streep …. A priori tout pour me plaire et pourtant ….  Manque d’équilibre, Jones acteur, en fait des tonnes et quel idée que de faire disparaitre ‘’Million Dollar Baby’’ dès la moitié du film. Je n’ai pas pris. 11/20 et encore parce que c’était un western

«Jimmy’s Hall»: le traditionnel Ken Loach pour le Festival de Cannes toujours de qualité mais sans surprise : 12/20.

« Edge Tomorrow » Film de science-fiction de Doug liman avec Tom Cruise et Emily Blunt. Distrayant mais répétitif : 11/20.

« Qu’est ce qu’on a fait au bon dieu » de Philippe de Chauveron  avec surtout Christian Clavier et d’autres plus ou moins comiques. D’abord je n’aime pas trop les comédies même si le fond est très moral. Ensuite je déteste Clavier alors pensez donc je n’allais pas aller voir cette tarte à la crème, surtout l’année où j’avais du me farcir un Claude Lelouch. Malheureusement pour moi, ce film avait déjà fait, fin juin, 10 millions d’entrées, il me fallait bien, très longtemps après sa sortie, aller voir pourquoi. Bien sûr j’ai choisi la séance de 11h en milieu de semaine de façon à être seul dans la salle. Toute honte bue je dois bien avouer que ce n’est pas trop mal. 11/20.

« Les voies du destin »:de Jonathan Teplintzky avec Colin Firth et Nicole Kidman. Un film surprenant : l’histoire des prisonniers du Pont de la rivière Kwai, 50 ans après et même 25 ans après la sortie du film de David Lean. 14/20.

«L’homme qu’on aimait trop »:d’André Téchiné avec Guillaume Canet, Catherine Deneuve, Adèle Haenel. L’affaire Leroux une histoire qui ne m’a jamais trop intéressée mais mis en film par Téchiné je crois avoir compris ce qui s’est passé, enfin selon cette version. Finalement avec de bons interprètes et un bon réalisateur ça fait un assez bon film. Quelle histoire !  12/20.

« New York Melody » Une pop movie John Carney, avec Mark Buffalo, génial et Keria Knightley, magnifique chanteuse. Un très, très, bon moment. 15/20.

« La planète des singes ; l’affrontement » de Matt Reeves. Je ne cherche pas d’excuses mais, c’était l’été sans guère de concurrence, et pour connaitre la suite, plus le côté technique. 11/20

« Lucie » de Luc Besson  avec Scarlett Johansson et Morgan Freeman. Un film français d’action et de science-fiction signé Besson ça mérite le déplacement. Quand on apprend en plus que le plus gros succès du cinéma français à l’exportation ça devient incorrect de le snober. Ok Besson avec ‘’The Lady’’, ‘’Jeanne d’Arc’’ ou ‘’Le Grand bleu’’ c’est nettement mieux, mais c’est quand même distrayant. Et j’ai fait moins d’effort pour aller le voir que pour un film avec Clavier ou Boon. Je lui donne 12/20.  

«  Séréna » de Suzane Bier avec Bradley Cooper et Jennifer  Lawrence les deux stars à la mode aux Etats-Unis. De magnifiques paysages, de bons acteurs et une atmosphère dramatique comme je les aime…… mais je n’ai rien compris à cette histoire compliquée sur fond de folie du personnage féminin. Dommage !  11/20

« Salvation » de Kristian Levring avec Mads Mikkelsen ou quand deux danois s’intéressent au western ça donne quelque chose d’original : entre John Ford et Sergio Leone pour une heureuse surprise. 13/20

« Trois Cœurs» de Benoit Jacquot avec Chiara Mastroianni, Charlotte Gainsbourg, Catherine Deneuve et Benoît Poelvoorde. Une fois passé la surprise  de rencontrer un  Poelvoorde  bourreau des cœurs on accepte ce mélo, d’autant plus que c’est avant tout un film de femmes et pour femmes. 12/20.

« Un homme très recherché» d’Anton Corbjin avec Philip Seymour Hoffman, Daniel Dafoe et Robin Wright dans un film d’espionnage tiré d’un roman de John Le Carré. Un bon film et beaucoup d’émotion de revoir le grand acteur Hoffman qui était mort 6 mois plus tôt : 13/20

« Maintenant ou jamais » une comédie dramatique de Serge Frydmam  avec Leila Bekhti et Nicolas Duvauchelle.  Quand une mère de famille se transforme en braqueuse de banque. Un film très sympa : 12/20

« Get on up» un biopic de Tate Taylor avec Chaddwick Boseman  dans le rôle de James Brown. C’est toujours un plaisir de voir un biopic sur un chanteur dont on a la musique en tête et même si j’ai déjà vu mieux (Ray, Great balls of fire, Walk the line ou La Môme)  ça mérite quand même 11/20

« Léviathan » d’Andreï Zviaaguntsev. J’avais lu trop de bonnes critiques de ce film qui m’a finalement déçu malgré quelques éclairs magnifiques. Mais franchement voir comme dans les ch’tis des gens se bourrer la gueule du début à la fin du film c’est insupportable. Ce qui sauve un peu le film, c’est que l’ivresse est dramatique. 11/20

« Gone Girl » thriller de David Fincher  avec Ben Affleck et Roamund Pike. Je fais court car j’y ai consacré un récent  billet, du moins à Fincher.  Bon je me lâche pour un 12/20

 « Samba » une comédie d’Olivier Nakache et Eric Toledano, avec Omar Sy, Charlotte Gainsbourg, Tahar Rahim, un film qui sauve cette comédie des caricatures et des grimaces. : C’est si rare que c’est si bon. 11/20  

 « Mommy » : C’est le premier film de Xavier Dolan que je vois et c’est un véritable coup de cœur. Il me faudra voir les précédents car ce gamin de 25 ans en est déjà à son cinquième auquel je donne un 15/20

 « Interstellar » de Chistopher Nolan avec Matthews McConaughey un film de science fiction très bien fait, mais voila j’ai vieilli. A 22 ans, âge que  j’avais quand Kulbrick a sorti ‘’2001 l’Odyssée de l’espace’’ j’aurais mis 19/20, mais aujourd’hui 46 ans plus tard j’en reste à un 13/20.

 « La prochaine fois je viserai le coeur » de Cédric Anger avec Guillaume Canet. Encore un polar qui colle à la réalité du fait divers et pour Canet ça fait le deuxième en quelques mois. Au moins un de trop. C’est plat comme un téléfilm. 10/20

« Respire » Un grand bol d’air ce second film de Mélanie Laurent et de la même veine que ''Les adoptés''. De très bonnes jeunes actrices Joséphine Japy, Lou de Laage et d’autres magnifiques  et toujours jeunes Isabelle Carré et Claire Keim.  Un très grand plaisir : 15/20

« Si je reste » de R.J Cutler, voici le genre de film mélodrame et fantastique, complètement démoli par les critiques, sur lequel je suis tombé par hasard et que j’ai adoré pleurer seul dans une salle et je vais assumer 14/20

« Un illustre Inconnu » de  Matthieu Delaporte avec Matthieu Kassovitz. Un excellent polar une fois passé le début du film et surtout dépassé le concept même de cette histoire…. Ce qui est le plus difficile. Un embarrassé 10/20.

« Night Call » de Dan Gilroy avec un Jake Gyllenhall époustouflant. Un film très dur, psychologiquement violent : Comment un manipulateur peut-il être aussi pourri ? 14/20.

«The Search » De Michel Hazanavicius avec, of course, Bénérice Béjo. Les horreurs montrées en Tchétchénie et un môme qui se balade dedans. Un peu long pour éviter le mal de cœur, mais quand même un 12/20.

« Secret d’Etat » de Michael Cuesta avec Jérémy Renner. L’enquête d’un journaliste qui persévère malgré les menaces et sa descente aux enfers quand la CIA s’occupe de lui. 11/20

« Retour à Ithaque » de Laurent Cantet, un film qui nous emmène sur une terrasse de La Havane, on fait mieux comme pub touristique  mais le débat qui oppose des amis, un qui a fui Cuba et qui rentre et les autres qui ne pensent qu’à se sauver et ne le peuvent pas est très intéressant : 12/20,

« Timbucktu ». d’Abderrahmane Sissako Le film qu’il faut voir pour appréhender un peu qui sont ces djihadistes  qui interdisent tous les plaisirs de la vie aux populations opprimés, mais qui entre eux peuvent disserter du talent de grands joueurs de football. 15/20.

« La French» de Cédric Jimenez avec Jean Dujardin et Gilles Lelouch. Un film qui raconte le combat  que mena le juge Michel contre la French Connexion à Marseille dans les années 70.  J’ai bien aimé. 13/20

« Les héritiers » de Marie-Castille Mention-Schaar  avec Ariane Ascaride en enseignante qui entraîne une classe de 2ème de milieu populaire à préparer un projet au concours national de la résistance.  J’ai adoré .15/20

« La famille Bélier » un des grands coups de cœur de l’année vu en avant-première en présence du réalisateur Eric Lartigaud. Comme quoi il est possible de faire du populaire et de la qualité quand les acteurs intelligents se mettent d’abord au service du film. 16/20.

« Le temps des aveux » de Régis Wargnier avec Raphael Personnaz et Kompheak Phoeung. Se reporter au billet que j’ai consacré à ce film et Régis Wargnier, pour comprendre que c’est de loin mon n° 1 de l’année. 18/20.

« Exodus : Gods and Kings » un péplum de Ridley Scott avec Christian Bale, Joël Edgerton, et une pléiade d’acteurs.  Biblique certes mais on regrette vite le film de Cécil B. De Mille avec  Charlton Heston et Yul Brynner . Ridley Scott a de plus en plus tendance à bafouiller son cinéma. 10/20.

50 films vus en 2014 contre 65 en 2013, 54 en 2012, 56 en 2011 et 54 en 2010. La note moyenne de l'année est 12.1 +/- 2.4 ce qui reste proche, mais plutôt en partie basse, des moyennes des précédentes rétros (1.9 en 2010 et 13.2 en 2013). La dispersion est sensiblement la même c’est dire que chaque année je vois la même proportion de tops (>15) et de flops (<10). La différence se faisant au nombre de films vus et cette année je fus plus raisonnable. 

Mon palmarès de l'année Top 10 et en évitant de mettre trop d’ex aequo, malgré des mêmes notes, serait donc :

1er/ Le temps des aveux, 2e/ Respire, 3e/ Timbucktu, 4e/ Les héritiers, 5e/ La famille Bélier, 6e/ 12 years a slave,7e/ Mommy, 8e/ New York mélody, 9e/ Les voies du destin, 10e/ Deux jours, une nuit..... 

.....et plus loin 11e et suivants :  Joe, Salvation, Les brasiers de la colère, La French, Interstellar,  etc....   

Il y a bien évidemment des films que j'aurais aimés voir et qui malheureusement m'ont échappés ou qui ne sont pas passés à Niort, ou qui sont passés quand j’étais en voyage, ou tout simplement je n'ai pas voulu voir, en connaissance de cause comme Whiplash et Saint Laurent.

En comparaison les palmarès de Première et de Studio Ciné-Live (en rouge les films que je n'ai pas vu) :

Studio Ciné-live  le choix de la rédaction: 1/ Mommy, 2 ex aeaquo/ Herr & Whiplash 4/ Deux jours, une nuit & Timbuktu, 6/ Saint Laurent, 7/ Interstellar, 8/ Byhood, 9/ Léviathan, 10/ Le procès de Viviane Amsalem.

Première le choix de la rédaction : 1/ Le vent se lève ; 2/ Saint Laurent ; 3/ Gone Girl; 4/ Mommy; 5/ Noe ; 6/ Samba; 7/ Dragon 2; 8/ 12 years a slave, 9/ American Bluff; 10/ Herr.

Avec  le top 10 de Studio Ciné-live j’ai trois films en commun + 2 films que j’ai appréciés sans pour autant les avoir mis dans mon top 10.

Avec le top 10 de Première j’ai 2 films référencés en top +  4 autres appréciés également.

Les valeurs sûres sont bien évidemment les 2 films communs au trois top 10……. Mais à suivre quand même mon classement ...... car j'ai souvent bien meilleur goût que les magazines)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article