Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'invité de la N.R (et aujourd'hui de Niduab)...... Julien Clerc.

17 Mai 2015 , Rédigé par niduab Publié dans #L'invité

Jeudi 16 avril nous assistions au concert de Julien Clerc à Niort. Un magnifique spectacle mais quoi dire d'original sur un blog : c'est un type vraiment sympa, un très bon showman et il a un excellent répertoire où il mixe chansons plus que consacrées et les très jolies chansons de son dernier album que je m'étais déjà procuré dès sa sortie..... etc...

C'est un peu court pour un billet aussi j'emprunte à la Nouvelle République une interview publiée la veille du spectacle :

 

A 67 ans, le chanteur au cœur de rocker vient d’entamer une nouvelle tournée, à travers toute la France. Il fait notamment escale à l’Acclameur, vendredi soir.

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif Son dernier album, le 23e, est sorti le 3 novembre dernier. Un disque aux accents plus pop, que Julien Clerc est allé enregistrer à Londres, en Grande-Bretagne. Pas un « virage » ni un tournant pour l'artiste, mais un énième contre-pied dans une longue et foisonnante carrière (47 ans !). A l'image de sa discographie, sa nouvelle tournée se veut différente, « surprenante » dit-il. Un véritable leitmotiv.

 « Partout la musique vient » se veut assez différent de vos précédents disques…

 Julien Clerc :« J'essaye toujours d'être en réaction à l'album précédent. Le dernier avait été enregistré avec un orchestre symphonique (en 2012) et pour celui-ci, je souhaitais quelque chose de plus électrique ».

 Ce « quelque chose », vous ne pouviez le trouver ailleurs qu'à Londres ?

 « Les Anglais ont un rendu, un savoir-faire très particuliers. Ils ont une façon de jouer différente, une philosophie du son plus énergique. C'est une musique qui a révolutionné mes sens, ma vie. Quelque chose que je garde en moi depuis très longtemps. Quand sont arrivés les Beatles et les Stones, ça a été un choc. Ça reste gravé, encore aujourd'hui. Et quand vous allez à Londres, vous êtes imprégné de tout ça, de toute cette culture musicale. »

 Se renouveler, n'est-ce pas aussi prendre des risques, se mettre en danger ?

 « Je ressens cela comme un besoin. J'avais déjà les textes quand je suis allé auditionner à Londres, dans le studio de Jimmy Hogarth (producteur qui a notamment collaboré avec Amy Winehouse ou encore James Blunt). Il ne connaissait pas mon travail, c'est donc la partie artistique qui a été la plus importante. Il fallait qu'il ait envie de faire cette musique. La prise de risques, elle est là. Nous faisons un métier très passionnant, vraiment. »

" Un spectacle surprenant " Vous êtes en tournée depuis fin février, pour présenter cet album sur scène…

 « Pas seulement, car nous n'en jouons que sept titres. Vous savez, les gens n'aiment pas trop que vous changiez. Mon passé est important car mes chansons ont accompagné deux, voire trois générations. Il y a ce que j'appelle des " incontournables ", comme " Femmes je vous aime ", " Ma préférence "… Plus des titres un peu moins connus. Comme le disait John Lennon, " s'il n'y a pas Satisfaction à un concert des Rolling Stones, je n'irai pas le voir ". Voilà ; mais le choix des chansons se fait avant tout en fonction du concept du spectacle. »

 Justement, comment définiriez-vous, en quelques mots, le concept de cette tournée ?

 « Energique, moderne… Et renouvelé ! Comme pour l'album. C'est un spectacle surprenant, avec beaucoup d'effets visuels, une scénographie plus importante. Cette fois, j'ai fait appel à Ladislas Chollat, qui vient du théâtre et emploie beaucoup la vidéo dans ses pièces. C'est la marche du temps. Aujourd'hui, les gens sont habitués à avoir des écrans ; c'est une époque d'écrans, je crois. »

 Vous évoquez beaucoup le besoin de vous renouveler. Est-ce là le secret d'une longue carrière comme la vôtre ?

 « Mon objectif, c'est d'essayer de toujours surprendre. Il faut continuer à être inspiré, à faire en sorte que la source ne se tarisse pas. Je remercie le ciel de n'avoir été que compositeur ; j'ai ainsi pu travailler avec de nombreux auteurs merveilleux dans ma carrière. C'est grâce à eux que j'ai pu – je pense – me renouveler. »

 

Pour finir ce billet j'ajoute deux vidéos officielles et promotionnelles des nouvelles chansons (officielles donc de bonne qualité ). 

J'en ai trouvé une autre sur le net, manifestement une vidéo  ''sauvage'' qui donne une idée de l'ambiance mais dont le son est médiocre. Je ne fournis donc que l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=6idT5mQ7tEQ

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article