Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli-tic … Niort, une ville où il fait bon vivre…

9 Mai 2015 , Rédigé par niduab Publié dans #trop poli-tique

C’est un article de la ‘‘Nouvelle République’’ du 28 avril qui m’a beaucoup intéressé et qui surtout m’apportait un début de réponse à une question que je me pose depuis quelques années ; un point que je préciserai un peu plus loin car je dois commencer ce billet en présentant succinctement l’article de la N.R.

« Niort parmi les champions d’Europe du bien vivre. Moins de chômage, des logements plus grands, moins d’insécurité… Une étude compare le mode de vie des quatre chefs-lieux de la région Poitou-Charentes avec celui de 409 villes européennes comparables dont 51 françaises. Objectif : en savoir plus sur les modes de vie.etc… (Pour en savoir plus :

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2015/04/28/Niort-parmi-les-champions-d-Europe-du-bien-vivre-2311147.

Et pour en savoir encore un peu plus, le lecteur pourra se rendre, comme je l’ai fait, sur le site internet de l’Insee (adresse indiquée à la fin de l’article de la N.R.)

 

J’en reviens à la question qui me turlupine depuis que je me suis un peu plus intéressé au budget de la ville de Niort, à savoir à l’automne 2007. J’avais alors constaté, en me rendant sur les comptes des communes de la région Poitou-Charentes que la dotation globale de fonctionnement (DGF), était particulièrement faible pour Niort au regard notamment de ce que touchaient Poitiers, Angoulême et La Rochelle : Les montants qui suivent sont exprimés en euros par habitant

En 2007 : Niort : 244 €/hab., Poitiers : 316 €/hab. La Rochelle : 337 €/hab. Angoulême : 361 €/ hab. (moyenne de la strate : 282 €/hab.) Le manque de dotation pour Niort, ville de 60 000 habitants, correspond à un différentiel de plus de deux millions d’euros par rapport à la strate et de quatre à cinq millions par rapport aux autres villes chefs-lieux de la région.

En 2013 : Niort : 241 €/hab., Poitiers : 333 €/hab. La Rochelle : 341 €/hab. Angoulême : 372 €/hab. (moyenne de la strate : 283 €/hab.) Pour Niort l’écart dotation pour Niort, s’est un peu accentué par rapport à la moyenne et encore plus vis-à-vis des autres villes chefs-lieux qui ont vu, contrairement à Niort, leur DGF progresser entre 2007 et 2013.

Comme j’ai eu, un temps, quelques amis élus en charge de ce domaine j’ai essayé d’obtenir des explications : les retours des questions restaient assez énigmatiques avec deux réponses types : 1/ C’est Bercy qui décide 2/ Niort est une ville considérée comme riche. (Voir les deux billets « Les finances sont sur la brèche », celui du 14 avril 2009  et celui du 31 mars 2010.

 

Trop poli-tic … Niort, une ville où il fait bon vivre…Trop poli-tic … Niort, une ville où il fait bon vivre…

Voyons maintenant sur la base du rapport de l’Insee quels seraient ces signes extérieurs de richesses qui coûteraient si cher aux niortais ; cher car la ville perd des dotations qu’elle compense, partiellement, par des impôts locaux légèrement supérieurs à la strate et aux autres villes chefs-lieux de la région :

« …. Niort dispose d’une surface de 543 km2 le triple de la surface moyenne européenne de sa catégorie….. Avec 190 habitants au km2 Niort est la ville française la moins dense parmi les 51 de sa catégorie….

Dans les villes françaises, peu denses, les habitants bénéficient de logement en moyenne de 20% à 30% plus grands que dans leurs homologues européennes (42 m2 contre 36 m2). Cette caractéristique est amplifiée en Poitou-Charentes avec même jusqu’à 48 m2 à Niort…… A Niort les maisons constituent 73% des logements soit plus que la moyenne des villes françaises (46%) et européennes (53%) comparables….. Les habitants des villes françaises bénéficient en général d’une offre de logements HLM deux fois plus développée que dans les autres villes européennes : En moyenne 20% des logements en France contre 10% en Europe. Dans la région Poitou-Charentes on oscille entre 19% à Poitiers et 13% à Niort….. »

On notera que le coût d’achat-vente des logements ne semble pas être un signe extérieur de richesse. (?).

« ….Si les ménages des villes picto-charentaises sont de même taille que ceux de leurs homologues européennes, des particularités apparaissent : les personnes vivant seules dans les villes françaises sont en proportion plus nombreuses (36%) qu’en Europe (33%) avec des variations : 16% en Espagne, 45% en Allemagne. En Poitou-Charentes cette part varie de 38% à Niort à 48% à Poitiers.

Dans les villes françaises la moitié des habitants a moins de 38 ans, soit deux années de moins que dans les villes européennes, mais dans les villes de la région la situation est plus contrastée. La population de Poitiers est particulièrement jeune âge médian de 33 ans alors qu’il s’approche de 43 ans pour Niort, Angoulême et La Rochelle. Les villes de Poitou-Charentes accueillent moins de jeunes ménages avec enfant(s) de moins de 18 ans, puisque les quatre villes se situent sous la moyenne française des ménages (29%). Mais elles abritent de nombreux ménages âgés. A l’exception de Poitiers la part des 65 ans est plus élevée que la moyenne nationale (16%) et européennes (17%). Elle dépasse même 20% à La Rochelle et Angoulême.

Les villes du Poitou-Charentes bénéficient d’un urbanisme peu dense, mais affichent une forte périurbanisation…. Les habitants du niortais parcourent en moyenne 17 km pour se rendre au travail    A Niort 83% des entrants utilisent la voiture ou la moto….. La part des transports publics dans les déplacements domicile-travail n’est que de 5% à Niort. »

 

A l’exception d’Angoulême, les villes de Poitou-Charentes affichent des taux de chômage inférieurs à la moyenne française. Niort est même sous la moyenne européenne …… En matière de revenu, les ménages des quatre villes régionales sont mieux placés que ceux des villes européennes mais moins bien que ceux des villes françaises de même catégorie, à l’exception de Niort (28 400 € par ménage) qui est très légèrement supérieur à la moyenne française (28 200 €). De là à dire que les niortais sont riches ! J’aimerai connaitre le revenu moyen des habitants de Neuilly sur Seine qui a pourtant une DGF plus importante que Niort.

Alors certes il y a un domaine où Niort est en tête du hit parade pour les villes de cette catégorie que ce soit les 51 villes françaises analysées que l’ensemble des 409 villes européennes, c’est la part de l’emploi (19%) dans le secteur de l’assurance et de la finance.

 

Les quatre villes chefs-lieux sont bien équipées au niveau culturel et sportif. A titre d’exemple pour ce qui concerne le nombre de bibliothèques publiques par habitant elles sont mieux placées, particulièrement Niort, illustrant l’avantage des villes françaises sur l’Europe.

« .. En matière de sécurité les taux d’homicides pour 10 000 habitants est bien plus faible dans les villes françaises (0,12) que dans leurs homologues européennes (0,16). Les villes régionales sont mieux placées que la moyenne nationale, à l’exception de La Rochelle…. »

 

J’arrive à la fin de cette analyse et je ne suis pas certain d’avoir encore trouvé les réponses à mon questionnement sur le niveau faible et a priori injuste de la DGF versée à Niort. Peu de signes de richesse dans cette étude de l’Insee…. Tout au plus des signes de bien vivre dans cette ville …. Et encore….. Les résultats des dernières municipales laissent des doutes sur la perception de ces bons résultats par les citoyens.

 

(A suivre)   

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article