Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyages en Pays Basque.

2 Juillet 2015 , Rédigé par niduab Publié dans #voyages

La semaine dernière nous avons fait un voyage impromptu et circonstanciel en Pays Basque. J’avais reçu il y a quelque temps une vidéo présentant le site de ‘’las Bardenas Reales’’, au sud du Pays Basque espagnol, et ces magnifiques images nous avaient donné l’envie de visiter cette région de ‘’Navarra’’ sud.

Ce n’était pas notre première escapade en Pays Basque (et je ne compte pas de nombreux déplacements professionnels) : Déjà en 2006 nous avions passé une semaine de vacances de part et d’autre du col de Larrau entre France et Espagne, la vallée d’Uhaitska, les gorges de Kakuetta, le gave de Larrau, côté français et le rio Anduna et les petites villes d’Izalzu et Ochagavia. En 2006 il y a 9 ans et je n’en n’ai jamais parlé sur ce blog (qui, certes, n’a vu le jour qu’en juillet 2007). Juillet 2006 c’était presque hier, en voici un rapide diaporama-photos.

Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.

Les Gorges de Kakuetta furent explorées la première fois en 1906 par Edouard-Alfred Martel. Par ce crapahutage nous en fêtions en quelque sorte le centenaire.

Vers la fin du parcours aménagé, après près de 2 heures d'expédition, nous avions atteint la cascade qui chute d'une vingtaine de mètres. Son origine demeure encore mal connue. Non loin de là, la Grotte du Lac, ornée de stalactites et stalagmites géantes, est toute aussi stupéfiante.

Puis nous nous rendîmes aux crevasses d'Holçarté. Après, une montés rude nous pûmes apercevoir l'entrée des "crevasses", gorges taillées dans le calcaire sur près de 200 m de hauteur. Le sentier passe au-desus de la gorge d'Olhadubi qu'il franchit sur une passerelle lancée en 1920 à 171 m de hauteur. Encore des impressions fortes sans parler des sentiers très glissant en ce jour de pluie.

J'aborde maintenant le circuit de fin juin 2015 et en première partie la Navarre espagnole avec une première étape dans la Bardena negra, au sanctuaire de Sancho Abarca (en fait à la frontière entre Navarre et Aragon). Un hôtel où nous étions les seuls clients mais nous fûmes chouchoutés par le personnel. Et puis de ce poste d'observation élevé nous avons pu photographier les paysages aux couleurs variant selon l'heure et l'ensoleillement. 

Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.

Avant de rejoindre la Bardena Blanca nous sommes passés par Tudela. C'est une ville moyenne de 36.000 habitants, la deuxième ville la plus peuplée de Navarre après Pampelune qui est distante de 90 km en revenant vers les Pyrénées. Fondée par les Arabes en 802, en bord de l'Ebre, Tudela devint chrétienne par le conquête de Saragosse par Alphonse 1er le batailleur en 1119. Navarraise depuis 1134, elle fut la dernière cité à se soumettre au roi de Castille en 1512.

Nous avons visité le centre-ville succinctement, c'est à dire en nous promenant mais sans visiter les musées et même sans entrer dans  la cathédrale (Nous étions déja entrés la veille dans l'Abbaye de Sancho Abarca. avec modération, attention à la crise de foi). Nos pas nous ont entraîné dans les ruelles de la plaza Vieja à la plaza de la Juderia puis à la plaza de los Fueros. 

Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.

Las Bardenas Reales, ce sont 42500 hectares de terres arides aux multiples couleurs selon que le gypse, l'argile ou le grés affleurent. Ainsi le nord et la Bardena negra (partie méridionale comme le site de Sancho Abarca) se caractérisent par les pinèdes et la présence de chênes kermès. Dans le centre et dans la Bardena Blanca, il s'agit plutôt de maquis assez chichement réparti. C'est dans cette zone située à 25 km au nord-est de Tudela que se trouvent les sites les plus spectaculaires. Nous avons quitté la NA 134 à Arguedas pour prendre une route à revètement bitumineux vers l'est. Au bout de 6 km nous avons atteint un bâtiment d'accueil des touristes où nous avons pu obtenir conseils, informations sur les pistes circulables en voiture ou non, et les zones totalement interdites (un espace militaire au sein du parc). Dépaysement total !

Ce circuit terminé, nous avons avancé vers le nord d'une petite dizaine de kilomètre pour rejoindre Nuestra Senora del Yugo pour voir la Bardena Blanca sous un autre angle et pique-niquer sur une aire de repos.

Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.

En fin d'après-midi nous sommes arrivés à Pampelune où nous avions réservé une chambre dans un hôtel de Villaba à la sortie de la capitale régionale sur la route de Francia. Nous avons fait le choix de nous reposer après une bonne douche y compris pour la voiture dans une station de lavage. Nous avons aussi fait quelques courses notamment pour ramener de l'huile d'olive.

Nous avons donc effectué la balade du centre-ville le lendemain matin en y allant de bonne heure, selon les horaires espagnols. Heureusement ou dommage (?) mais les fêtes de la saint Fermin avec les lâchers de taureaux dans les rues du centre-ville ne commencent que le 6 juillet. Manifestement la ville s'y prépare. 

Ancienne capitale du royaume de Navarre, Pampelune a conservé autour de la cathédrale son aspect de vieille cité fortifiée. Ses ruelles étroites tournent autour de petites places à arcades comme la plaza Consistorial et la plaza de los Burgos. Aux environs de la plaza del Castillo, les noms des rues animées et bruyantes rappellent les vieux métiers de la cité. 

Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.

Après cette belle balade matinale il fallait se remettre en route en direction de la France avec une dernière étape en Pays Basque. Une quarantaine de kilomètres pour atteindre Roncevaux où, selon la légende Roland fracassa son épée Durandal sur un malheureux rocher qui ne lui avait rien fait et qui en porte toujours la trace 1227 ans plus tard. Nous ne nous sommes pas trop arrêté : il faisait plutôt froid, le col était dans les nuages et de nombreux pélerins coquillages aussi. 

Nous sommes passés par Saint-Jean Pied de Port où nous avons fait une petite halte, le temps de faire quelques courses. En passant par Bidarray nous avons repéré notre hôtel puis poursuivi la route vers Cambo les bains. Un arrêt pique-nique sommaire puis une assez longue pause dessert crèpes-glaces-cafés à Cambo pour ne pas se laisser abattre avant de reprendre la voiture pour rejoindre près du village de Saint-Martin-d'Arberoue les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya.

Ces grottes superposées, correspondent à deux niveaux, abandonnés, du cours souterrain de l'Arberoue qui coule à présent au troisième niveau. 

La grotte d'Isturitz présente surtout un intérêt scientifique en attestant de 80.000 ans de présence humaine. Elle fut découverte en 1895 et les premières campagnes de fouilles se déroulèrent entre 1912 et 1922. La dernière, entreprise à partir de 1999, était destinée à mieux cerner l'occupation du site par les hommes de Cro-Magnon.

15 m plus bas se trouve la grotte d'OxoCelya avec des salles de concrétion dont les forme étranges et variées sollicitent l'imagination : stalactites, stalagmites, colonnes, draperies translucides, cascades pétrifiées toutes scintillantes. Oxocelaya fut découverte en 1929. Devant la magnificence des lieux, le propriétaire des grottes décide de les ouvrir au public et fit percer, en 1953, un tunnel entre les deux grottes. 

Après cette très agréable visite nous avons rejoint notre hôtel en bord de Nive. Un très bon souper (friture d'anguilles et omelette aux bolets pour ce qui me concerne), puis une sympathique balade en bords de Nive, puis un sommeil paisible avant un retour at home, sans soucis le lendemain. 

Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.

Mais avant de rentrer à la maison je voulais repasser par Ciboure et la magnifique baie de Saint-Jean-de-Luz,  pour quelques minutes de recueillement et faire aussi quelque photos car ce voyage impromptu fut effectué pour être présent aux obsèques de Christian, plus communément appelé Nine ou Ninine dans notre petit monde de rugbymans de l’AARV. Nous étions donc une bonne quinzaine à avoir fait le déplacement, des retraités en sud-ouest, d’autres venant de la région parisienne, il y avait même un niçois et d’autres pas tous identifiés (Il y avait plusieurs génération, Nine ayant été joueur depuis l’âge de 7 ans puis entraîneur de l’E.S. Villiers).

Par contre il n’y avait pas Fafé, sans aucun doute le plus proche de Christian, son presque frère, mais Fafe a actuellement quelques soucis de santé qui l’ont empêché de quitter sa Corse natale. Mais il a envoyé, par courriel, un témoignage très émouvant qui fut lu au cimetière par Richard, à la demande de Michèle l’épouse de Christian. Manifestement Michèle et ses filles furent très touchées de la présence des amis et anciens équipiers de Christian. Un triste mais beau mercredi après-midi où Christian a bouclé la boucle d’une vie peu banale en rejoignant le caveau familial, dans son pays basque natal. Le seul reproche que l’on puisse lui faire c’est qu’il aurait pu encore attendre quelques années de plus. Adieu l’ami. Je retournerai souvent en Pays basque

 

( A suivre)

 

Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.
Voyages en Pays Basque.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article