Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'invité du blog ... L'interview d'un modèle d'humanisme

21 Septembre 2016 , Rédigé par niduab Publié dans #L'invité

L’un de mes plaisirs, de cet été qui se termine aujourd’hui, fut de retrouver assez régulièrement dans les pages niortaises de mon journal régional, « La Nouvelle République » des interviews décalées. Il dut en avoir une petite dizaine, approximativement une par semaine, sur juillet et aout. Toutes furent excellentes, inventives, souvent humoristiques, toujours joyeuses et bien pensantes. Chacun ou chacune put faire passer un petit message sympathique.

Je me suis pris au jeu et sur ce blog je me suis fait, tout seul, comme un grand,  une fausse vraie interview décalée ; un billet qui fut courant août assez bien visité et qui curieusement s’est retrouvé, sur Google, juste après les autres, les vraies interviews décalées. Une forme d’usurpation de place non voulue : Désolé ! Il faut dire que j’avais publié ce billet le 4 aout quelques jours avant mon anniversaire (dix fois l’âge de raison) en sachant que je n’avais aucune chance d’être contacté (et tant mieux) et voulant en ce jour symbole de l’abolition des privilèges de classes (je blague), imposer ma propre interview décalée.

Si, et c’est vrai, j’ai aimé toutes les vraies interviews de la Nouvelle République, j’ai particulièrement adoré la dernière, celle de mon ami André, qui est parue le 12 aout avec comme slogan affiché par le journal « Il faut de tout pour faire un monde ».

Je suis donc très heureux de partager maintenant sur mon blog cette interview qui est loin d’être banale, tout en conservant les codes de décontraction et d’humour de l’exercice.

 

C'est le bonheur. Non seulement il fait beau mais en plus…

«… nous vivons dans un super-pays. Nous avons l'eau, l'électricité, la sécu, les mutuelles, le sport, la culture, la mer, les fleuves, les montagnes, tellement de diversité et les libertés… toutes les libertés… »

Vite ! Passez-moi un pinceau que je…

«… repasse une couche de peinture aux couleurs de l'espérance.»

Franchement, qu'est-ce qu'on attend pour… 

«… positiver davantage. »

Le jour où je mettrai une cravate c'est que…

«… la cravate ! Ce n'est pas mon truc ! Cependant je la mets de rares fois avec une préférence pour cette cravate aux jolies couleurs africaines. Elle ira bien le jour de mes 100 ans !…. »

Si j'avais la fortune à Rothschild, croyez-moi, ça ferait belle lurette que…

«… au fait, je ne connais pas cette personne, ce n'était pas un copain de régiment ! Parlons plutôt de mieux répartir les richesses partout dans le monde. »

Je me baignerais bien dans la Sèvre mais…

«… y'a pas assez de vagues. »

Sauf erreur, je n'ai jamais goûté…

«… un hamburger… ni aux chenilles non plus ! »

Je ne réponds jamais au téléphone quand…

«… c'est l'heure de la sieste ! »

Mon royaume pour…

«… la vie associative. Mais aussi pour notre Démocratie républicaine. Par notre unité, ne la laissons pas se disloquer. »

Si j'avais su, je…

«… ne s'rais pas venu. Mais comme je suis là et vous aussi, autant passer toutes ces années à partager. »

Sur une vraie pizza, il devrait obligatoirement y avoir…

«… à manger pour tout le monde. »

Je n'oublierai jamais la première fois que j'ai…

«… mis les pieds à Atakpamé en délégation municipale. »

Le donjon, il serait plus sympa si…

«… des couleurs venaient l'agrémenter. »

Si ça ne tenait qu'à moi, la place de la Brèche, j'y ferais un…

« kiosque, un grand jet d'eau avec fontaine, un lieu de rencontre universel… »

Mon prochain roman se passera à Niort et commencera par…

«… bonjour Arnold et Willy, alors quoi de nouveau ? Chers amis de Niort et d'ailleurs, écoutez bien ce refrain : " personne dans le monde ne marche du même pas, et même si la terre est ronde on ne se rencontre pas ; les apparences et les préférences ont trop d'importance, acceptons les différences. Faut de tout tu sais pour faire un monde… Personne dans la vie ne choisit sa couleur, mais nous avons tous du sang rouge et un cœur… " »

Personnellement, j'ai arrêté de…

«… grandir depuis longtemps. »

Si on m'avait demandé mon avis, on n'aurait jamais…

«… inventé le nombril. On se le regarde beaucoup trop ! »

Niort ne serait pas Niort sans…

«… les Niortais, mais aussi sans tous les autres humains de cette planète. »

 

André Pineau est président de l’Anjca (l’Association niortaise pour le jumelage coopération avec Atakpamé et de Cové) et de Niort association.  Sur ce blog j’ai déjà eu l’occasion de faire plusieurs billets sur l’Anjca que le lecteur pourra retrouver en cliquant sur les liens suivants : 1, 2, 3, 4, 5, 6 .

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article