Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ciné-cure....... Rétro 2016

30 Janvier 2017 , Rédigé par niduab Publié dans #ciné-cure

Voici ma traditionnelle retro ciné-cure pour l’année 2016, un exercice que je fais chaque année depuis 2009. Ma fréquentation des salles de cinéma, reste en moyenne de l’ordre d’un film par semaine, ce qui une fausse information car il y a des périodes où je suis absent de métropole que j’essaie de compenser au retour. J’ai aussi intégré dans ce bilan quelques films de l’année vus en avion. Par contre je n’ai vu aucun film de l’année sur une chaine de télévision payante.

 

« Joy » Une comédie de David O.Russel avec Jennifer Lawrence, Robert de Niro, Bradley Cooper et Isabella Rosselini. Inspiré d'une histoire vraie, JOY décrit le parcours d'une femme d’affaires déterminée à réussir, en dépit de son excentrique famille. Jennifer Lawrence obtint le Golden Globes de la meilleure actrice de comédie. Je dois avouer que ce film, vu début janvier, ne m’a pas trop marqué au point que j’ai du revoir la bande annonce pour me le remettre en mémoire. Je lui donne, uniquement pour le casting, la note de 11/20.

« Légend » un polar de Brian Helgeland avec Tom Hardy qui raconte l’histoire des gangsters Kray qui règnent sur le Londres des années 60. Tom Hardy joue les deux frères jumeaux, l'élégant et méticuleux Reggie et le psychotique et incontrôlable Ronnie. J’ai adoré ce film : 15/20.

« Les chevaliers blancs » de Joaquim Lafosse, avec Vincent Lindon et Louise Bourguoin. Inspiré de l'affaire de L'Arche de Zoé, le film décrit le parcours de membres de l'ONG Move for Kids de leur arrivée au Tchad jusqu'à leur arrestation ; Plutôt une déception pour 11/20.

« Jane got a gun » un western de Gavin O’Connor avec Natalie Portman et Joel Edgerton. Après avoir recueilli son mari criblé de balles, Jane appelle à la rescousse son ancien amant Dan pour défendre son ranch contre des hors la loi. Film intéressant mais un peu décevant. 12/20 une note un peu surévalué pour la référence, dans son titre à l’unique film comme réalisateur de Dalton Trumbo.

« Les huit salopards » un autre western mais cette fois façon Quentin Tarantino que je n’apprécie généralement qu’une fois sur deux. Un beau casting avec Samuel Jackson, Kurt Russel, Jennifer Jason Leigh, Tim Roth et d’autres…. Le synopsis n’est qu’un prétexte insignifiant pour un coup de chapeau au western spaghetti que renforce la musique d’Ennio Morricone oscar 2016 pour un tout juste 12/20.

« Les innocentes » un film dramatique d’Anne Fontaine avec Lou De Lâage, Agata Buzec et Vincent Macaigne. En Pologne en 1945, Mathilde, une jeune interne de la croix rouge est appelée dans un couvent catholique. Plusieurs nonnes, violées par des soldats russes sont sur le point d’accoucher. Un bien joli film que je note 13/20.

« Ave César » une comédie des frère Cohen avec Josh Brolin, Goeorge Clooney, Scarlett Johanson, Frances McDormand, Ralph Fiennes, etc… Une journée qui mouvementée pour Eddie Mannix dont l’un des boulots est de régler les problèmes des stars et en particulier ce jour- retrouver la plus grosse star du studio, Baird Whitlock, qui a été kidnappé par un groupe de militants communistes. Génialement loufoque ! 15/20.

« Le Revenant » d’Alejandro Inarritu avec Léonardo DiCaprio et Tom Hardy. Annoncé comme un grand western, une histoire de trappeurs façon ‘’ Jeremiah Johnson’’ de Sydney Pollack. Il y a de ça mais en plus glauque. Le film est trop long, trop saignant…. Grandiose ou grotesque ? C’est la question ! Un film eut douze nominations aux oscars mais qui, au réveil, n’en obtint que trois dont le meilleur acteur pour DiCaprio (ce qui est la moindre des choses) et le meilleur réalisateur pour Inarritu (ce qui aberrant). Moi j’en reste à 14/20.

« Chocolat » Une comédie dramatique ( Biopic ?) de Roschdy Zem avec Omar Sy, James Thierrée et Olivier Gourmet. Ce film retrace la vie du clown Chocolat le premier artiste de variété noir (fin du XIXe siècle) qui faisait avec Foottit un duo clown blanc, clown noir très bien accueilli. Les deux acteurs sont magnifiques : Omar Sy bien sûr mais aussi James Thierrée (petit fils de Charly Chaplin). Ce film est une petite merveille qui mérite au moins 14/20.

« Brooklyn » Un film de John Crowley avec Saroise Ronan qui raconte l'histoire d'Eilis Lacey, une jeune immigrante irlandaise à Brooklyn dans les années 1950. Attirée par la promesse des États-Unis, Eilis quitte l'Irlande et le confort de la maison de sa mère pour les rives de la ville de New York. Un film émouvant portée par Saroise Ronan qui fut nominée pour l’oscar de la meilleure actrice. 14/20

« Bone Tomahawk » J’étais parti pour voir un western de Craig Zahler avec Kurt Russel. Dans une paisible ville du Nouveau Mexique, une mystérieuse horde d’indiens kidnappe plusieurs personnes. Le shérif local accompagné de quelques hommes se lancent alors à leur poursuite pour tenter de les sauver…Un début de film quelque peu théâtral et ennuyeux qui bascule soudain dans le western d’horreur. 5/20

« Randonneurs amateurs » de Ken Kwapis avec Robert Redford et Nick Nolte. Un célèbre écrivain refuse tout idée de retraite et il se lance nouveau défi : parcourir les 3500 km de l’Appachian trail, sentier de randos préservé et sauvage qui relie le Maine à la Georgie. Sur le point de partir il reçoit le renfort d’un ancien copain perdu de vue (Nolte). Des retrouvailles non souhaitées par l’écrivain (Redford) mais heureuses pour l’intérêt du film, surtout quand on le voit sur en avion 12/20 .

« The nice guys » film de Shane Black avec Russel Crowe et Ryan Gosling, que du beau monde pour un film d’enquêtes malheureusement raté. 7/20

« Dalton Trumbo » encore un film vu en avion entre Paris et Bangkok (ou l’inverse). Un très bon film biographique de Jay Roche avec Bryan Cranston, Diane Lane, Helen Mirren. Au début des années 50 à Hollywood, le scénariste Dalton Trumbo accusé d’être communiste, est interdit d’exercer son métier. 14/20

« Midnight special » un film fantastique de Jef Nichols avec Michael Shannon Kirsten Dunst, et Joel Edgerton. Roy et Alton son fils de huit ans accompagnés de Lucas, un ami policier d'État, sont en cavale à travers les États-Unis depuis que le père souhaite soustraire son fils de l'emprise d’une secte religieuse, qui le considère comme leur « sauveur », en raison de ses pouvoirs surnaturels. Le FBI et la NSA traquent également l'enfant qu'ils considèrent comme une menace. Un film surprenant qui mélange harmonieusement thriller et science-fiction. J’ai adoré : 17/20

« Au nom de ma fille » est un film réalisé par Vincent Garenq qui est basé sur des faits réels : un médecin est soupçonné d'avoir violé et assassiné sa belle fille âgée de 14 ans. Le père de la victime se bat pendant 30 ans pour que justice soit faite. Ce film m’a beaucoup gêné notamment par l’interprétation ‘’voulu’’ par Daniel Auteuil, du père-justicier : 10/20

« Truth le prix de la vérité. » Un film réalisé par James Vanderbilt avec Cate Blanchet et Robert Redford, qui raconte comment, en 2004, une enquête polémique sur George W. Bush pour une émission de télévision mit fin aux carrières de la productrice et du présentateur, dans une Amérique en période de campagne présidentielle opposant Bush et John Kerry. Décevant. 9/20

« Elle » un film de Paul Verthoeven avec Isabelle Huppert et Laurent Laffite et d’emblée je vais avouer ne pas être très honnête dans mon jugement, ayant quelques problèmes avec le jeu de ces deux acteurs. Et puis le scénario, dont le faible suspense sur l’identité du violeur, fait que je n’ai guère accroché. Alors d’accord le film et l’actrice ont été récompensés aux Golden Globes et Isabelle Huppert est nominée pour l’oscar de la meilleure actrice…. Moi, je ne partage pas cet enthousiasme. Pour compenser mon manque d’objectivité, je peux aller jusqu’à 12/20, mais pas plus.

« Monaie monster » un film de Jodie Foster avec George Clooney, Julia Roberts, Jack O’Connell. Un présentateur de télévision expert de la finance est pris en otage pendant son émission par un spectateur qui a perdu tout son argent en suivant ses conseils. Un généreux 12/20 parce que c’est un film de Jodie Foster.

« Criminal. Un espion dans la tête » un film polar fantastique de Avriel Vromen avec Kevin Costner, Gary Oldman, Tommy Lee Jones. Afin de déjouer une terrible catastrophe la mémoire d'un agent de la CIA décédé dans le cerveau d’un dangereux criminel sensé être le seul capable de réussir la mission. Un scénario abracadabrantesque pour un film d’action qui n’est pas déplaisant. 12/20.

« L’origine de la violence » un film dramatique d’Elie Chouraqui avec Richard Berry et Stanley Weber. Lors d’un voyage à Buchenwald, un homme découvre dans l'ancien camp de la photographie d’un détenu dont la ressemblance avec son père le stupéfie. De retour en France et face au silence de son père, il décide d’enquêter sur l'histoire de sa famille. 13/20

« Un homme à la hauteur » un film de Laurent Tirard avec Jean Dujardin et Virginie Efira. Diane est séduite au téléphone par Alexandre qui a trouvé son portable. Rendez vous est pris pour le lendemain. Pour Diane c’est le choc , Alexandre mesure 1m36… Une comédie ratée : 9/20.

« Colonia » un film dramatique de Florian Gallenberger avec Emma Watson et Daniel Brühl. Chili 1973, Pinochet prend le pouvoir ; les opposants se font arrêter en masse, certains disparaissent. Le film s’intéresse à une secte dirigée par un ancien nazi qui pendant 20 ans servira de lieu de détention et de torture. Film utile à voir mais un peu décevant dans la réalisation : 11/20.

« La couleur de la victoire » Un film biopic de Stephen Hopkins avec Stephan James, Jason, Sudeikis, Jeremy Iron et William Hurt. L’histoire de Jesse Owen et sa détermination à participer aux Jeux olympiques de Berlin en 1936. Un bon film, sans plus si on le compare au ‘’Ali’’ de Michael Mann : 12/20

« Génius » un film biopic de Michael Grandage avec Colin Firth, Jude Law et Nicole Kidman. Thomas Wolfe se fait révéler grâce à l’éditeur Marwell Perkins. Entre les deux hommes naîtra une grande et profonde amitié... Encore un film sorti au milieu de l’été donc a priori ennuyeux : eh bien oui… et malgré d’excellents acteurs. 11/20

« Elvis et Nixon » film de Liza Johnson avec Kevin Spaccey et Michael Shannon. En 1970, Elvis Presley se rend à Washington dans le but de convaincre le président Nixon de le nommer agent infiltré au bureau des narcotiques et des drogues dangereuses, pour lutter contre le trafic de stupéfiants. J’allais voir un petit film d’été pour voir les raisons de cette rencontre et j’ai trouvé un bon film hilarant et magnifiquement interprété. 12/20

« Le BGG. Le bon grand géant. » Un film fantastique de Steven Spielberg avec que je suis allé voir avec mes petits enfants (9 et 6 ans). Ce fut un grand plaisir de les entendre rire et finalement ce film est intéressant. J’ai été surpris de lire que les critiques de presse sont généralement très sévères. Il semblerait aussi que ce film est l’un des plus gros échecs commerciaux. Ca me semble injuste aussi je le note 12/20.

« Le fils de Jean » un film de Philippe Lioret avec Pierre Deladonchamps et Gabriel Arcand. À trente-cinq ans, Mathieu ne sait pas qui est son père. Un matin, un appel téléphonique lui apprend que celui-ci était canadien et qu'il vient de mourir...Il se rend à Montréal pour les obsèques. Il est accueilli par Pierre le meilleur ami du défunt…. J’ai adoré ce film 15/20

« Juste la fin du monde » un film dramatique de Xavier Dolan avec Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Vincent Cassel, Léa Seydoux Marion Cotillard. Louis, auteur de pièces de théâtre à succès, revient dans une famille qu'il n'a pas revue depuis douze ans. Son retour qui a pour but d'annoncer sa mort prochaine ravive souvenirs, tensions, amours et incompréhensions. Ce film, adaptation d’une pièce de théâtre éponyme a remporté le grand prix du festival de Cannes. 14/20

« Cézanne et moi » film de Daniel Thompson avec Guillaume Gallienne et Guillaume Canet. Le film relate l'amitié entre Paul Cézanne et Emile Zola, une amitié tumultueuse entre le peintre en quête de gloire et l’écrivain qui l’a trouvée. J’attendais mieux : 11/20

« Comancheria » un film western ou thriller de David Mackenzie avec Jeff Bridge, Chris Pine et Ben Foster. Après la mort de leur mère, Toby et Tanner Howard doivent éviter la saisie de leur propriété familiale. Ils décident alors de commettre une série de braquages, visant uniquement les agences d’une même banque : celle qu'ils doivent rembourser. Marcus Hamilton, un Texas Ranger bientôt à la retraite, se lance à leur poursuite avec son adjoint. Excellent ! 15/20

« Free State of Jones » film dramatique de Gary Ross avec Matthew McConaughey : Pendant la guerre de Sécession, un fermier déserte l’armée confédérée et devient le gourou d’un groupe de rebelles humanistes luttant contre l’injustice et l’exploitation. Un film pédagogique et particulièrement abouti dans sa réalisation. 16/20.

« All the way » un film biopic deJ ay Roach qui décrit les difficultés rencontrés par le président Lyndon Johnson, interprété par Bryan Cranston, durant sa première année à la Maison blanche, quelques mois après l’assassinat de Kennedy. En cette période particulièrement tumultueuse, était-il vraiment fait pour cette fonction ? Instructif. 11/20

« Le virtuose » un film du réalisateur canadien François Girard. Un film qui me semble pas être sorti en salles en France mais seulement en vidéo.ne Je l’ai vu en avion, dans conditions très médiocres et j’ai bien aimé. A la mort de sa mère, un gamin difficile doué pour le chant, est envoyé par un père, qu’il ne connaissait pas, dans une grande école de musique. Dustin Hoffman et Kathy Bate entoure le jeune prodige Garett Waering. Superbe mais à revoir (au moins en vidéo) 12/20.

« Les sept mercenaires » un western d’Antoine Fuqual, un faux remake du film de John Sturges de 1960 avec une pléiade de stars. On se demande franchement ce que Denzel Washington est venu faire dans cette galère. Un désastre de film. 5/20

« Moi Daniel Blake » un film de Ken Loach, avec Dave Johns, la Palme d’or du festival de Cannes Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers, Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450 km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider… Un très grand film social : 16/20

« Mercenaire » un film de Sacha Wolff sur le rugby et la façon dont sont traités les jeunes rugbymen du Pacifique qu’on fait venir en France. J’ai un billet sur ce film où le lecteur peut se reporter. 14/20

« L’Odyssée » film biographique de Jérôme Salles avec Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou. Ce film offre un portrait de Jacques-Yves Cousteau en faisant une large place à ses relations avec Philippe son fils cadet. C’est un beau film populaire qui plus est casse un peu l’image de l’homme qui fut le préféré des français pendant de longues années. Ca fait du bien de le démystifier un peu : 15/20.

« Mal de Pierre » un film de Nicole Garcia avec Marion Cotillard, Alex Brenemühl et Louis Garrel. Mariée contre sa volonté à un ouvrier agricole, Gabrielle s’enferme dans une dépression jusqu’à ce qu’elle s’éprenne d’un séduisant à l’occasion d’un Séjour en cure. Admirable Marion Cotillard qui porte le film 13/20

« La fille du train » Thriller de Tate Taylor avec Emily Blunt. Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère. Très bonne intrigue mais rythme un peu lent. : 13/20.

« Sully » de Clint Eastwood avec Tom Hanks . Le 15 janvier 2009, le monde a assisté au "miracle sur l'Hudson" accompli par le commandant "Sully" Sullenberger : en effet, celui-ci a réussi à poser son appareil sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Cependant, alors que Sully était salué par l'opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l'histoire de l'aviation, une enquête a été ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière. Encore un excellent Eastwood et un magnifique Hanks : 15/20.

« Alliés » un film de Robert Zemekis avec Brad Pitt et Marion Cotillard. Casablanca 1942. Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max rencontre Marianne une résistante française lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande…… Entre thriller et romance : 13/20

« Le Client » film de Asghar Farhadi avec Shahab Hosseini et Taraneh Alidoosti. Contraint de quitter leur appartement du centre de Téhéran, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple. Prix du scénario et d’interprétation masculin au Festival de Cannes. Éminemment humain : 15/20.

« Tu ne tueras pas » Film biopic de Mel Gibson avec Andrew Garfields. Desmond Doss, veut faire son devoir lorsqu'éclate la guerre du Pacifique. En tant qu'objecteur de conscience, il souhaite s'engager mais refuse de tuer ou de porter une arme au combat en raison de ses croyances adventistes. Après de difficiles négociations avec l'armée, il est finalement affecté au poste d'auxiliaire sanitaire. Film intéressant malgré des excès de bondieuseries liés toutefois au sujet. 13/20

« Snowden » film d’Oliver Stone avec Joseph Gordon Levitt. Le cinéaste américain le plus gauchiste revient sur les révélations faites par Edward Snowden sur la collecte illégale d'informations par la NSA sous prétexte de lutte antiterroriste. 13/20

« Planetarium » film de: Rebecca Zlotowski avec Natalie Portman et Lily-Rose Deep : Paris, fin des années 1930 ; Kate et Laura, deux jeunes médium américaines médiums, finissent leur tournée mondiale. Fasciné par leur don, un célèbre producteur de cinéma les engage pour tourner dans un film ambitieux. Celui là aussi est ambitieux … et un peu ‘’chiant’’. 10/20.

« Ca commence demain » Un film d’Hugo Gélin avec Omar Sy et Gloria Colston que nous avons vu en avant-première avec la présence du réalisateur et de la gracieuse petite Gloria. Seul Omar Sy n’était pas présent à Niort, un peu à l’inverse du film qui est un bon film malheureusement écrasé par les lourdeurs d’Omar Sy.12/20.

« Passengers » un film de science-fiction de Morten Tyldum avec Chris Pratt et Jennifer Lawrence. Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Un bon film : 13/20.

« Fais de beaux rêves » Un film de Marco Bellocchio avec Valerio Mastandrea, Barbara Ronchi, Guido Caprino et Bérénice Bejo. Le drame d’un homme qui n’a jamais accepté la mort de sa mère quand il avait 9 ans et qui découvre la vérité près de 40 années plus tard. Un bon film intimiste : 13/20.

« Arrival. Premier contact » Film de science fiction de Denis Villeneuve avec Amy Adams, Jeremy Renner et Forest Whitaker. Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Un film un peu lent à démarrer, où plutôt c’est le spectateur qui a du mal à comprendre ce qui se passe. Mais progressivement le spectateur devient intelligent, il subodore…. Mais à la fin il est quand même surpris par le dénouement. Fabuleux ! 17/20.

« Baccalauréat » Un film de Christian Mungtu avec Adrian Titieni et Maria Dragus. Vivant dans une ville de Transylvanie, Romeo, médecin, et sa femme ont mis de grand espoir en leur fille Eliza pour qu'elle puisse faire ses études supérieures à l'étranger. Excellente élève, elle doit encore passer son baccalauréat, mais la veille de l'examen elle est agressée. Un film qui a fait l’unanimité des critiques et qui reçu le prix de la mise en scène au festival de Cannes. Je l’ai trouvé intéressant mais un peu ennuyeux. 13/20

« Rogue One A star wars story » de Gareth Edward avec Félicity Jones et une pléiade d’acteurs plus ou moins déguisés dont Forest Whitaker et Mads Mikkelsen. Un Star wars de remplissage de salles que j’ai offert à mes petits-fils le jour de Noël. Eux se sont régalés et c’était le but. S’il me faut le noter je choisirais une note neutre 10/20, surtout qu’il a mieux comme films de science-fiction, mais ils sont encore un peu jeunes pour ‘’premiers contacts’’.

 

52 films vus en 2016, mais 47 vus en salles, en éliminant les 5 films découverts lors d’un voyage en avion. C’est sensiblement mon rythme habituel, surtout que cette année j’ai consacré plus temps aux voyages

 

La note moyenne de 2016 est 12.5 +/- 2.5 ce qui est dans la moyenne des rétros précédentes (en maxi 13.2 +/- 2.5 pour la rétro 2013 et en mini 11.9 +/- 3.5 pour la rétro 2009).

 

Mon Top 10 de l'année serait donc le suivant :

1er/ Arrival, Premiers contacts, 2e/ Midnight special , 3e/ Moi Daniel Blake , 4e/ Free State of Jones , 5e/ Le Client , 6e/, Sully 7 e/ L’Odyssée, 8e/ Comancheria, 9e/ Le fils de Jean . 10e ex aequo / Le Revenant et Légend

Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016
Ciné-cure....... Rétro 2016

Voici maintenant le Top 10 du mensuel Première (en rouge les films que je n’ai pas vus) :

1e/ Aquarius, 2e/ The Stangers, 3e/ Manchester by the Sea, 4e/ Kubo et l’Armure magique, 5e/ Juste la fin du monde, 6e/ Les huit salopards, 7e/ Bone Tomawak, 8e/ Comancheria, 9e/ Mademoiselle, 10e/ Elle

 

Et le Top 10 du mensuel Studio :

1e/ Manchester by the Sea, 2e/ Toni Erdmann, 3e/ Carol, 4e/ Le Revenant, 5e/ Elle, 6e/ Ma vie de courgette, 7e/ Ma Loute, 8e/ Nocturama, 9e/ Midnight special, 10e/ Dernier train pour Busan

 

Remarque : On note qu'il n’y a que cinq films du tops 10 de Première que j’ai vus et notés. Je n’arrive pas comprendre comment on peut placer Bone Tomawak dans le top 10.

Pour ce qui concerne le Top 10 de Studio Ciné-live il n’y a que trois films que j’ai vus et notés dont 2 de commun en top 10.

Parmi les films non vus que je regrette il y a surtout / Manchester by the Sea (*), qui n’est pas passé à Niort. J’aurais bien aimé voir aussi Aquarius et Toni Erdmann, qui eux sont passés mais à une époque où je n’étais pas là ou malade lors des séances de rattrapage de janvier 2017 par le festival Télérama.

 

(*) J'ai vu, depuis,  ''Manchester by the sea '' lors d'un voyage en avion mi-Mars, et donc dans de mauvaises conditions. C'est un excellent film que j'aurai pu classer en 10ème position ex aequo, mais pas mieux.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article