Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brèves nostalgiques ......................Coup de blues.

6 Décembre 2017 , Rédigé par niduab Publié dans #Brèves de trève

Je poursuis sur la lancée de mon dernier billet et je reste dans le domaine de la nostalgie pour rendre hommage à Johnny, mort la nuit dernière. Notez quand même que j'ai fait l'impasse sur Jean d'Ormesson décédé quelques heures plus tôt. Il faut dire que je ne connaissais pas trop son œuvre n'ayant lu que  « Mon dernier rêve sera pour vous » une biographie de Chateaubriand, que l'on (Pivot sans doute) m'avait recommandée et que j'ai bien aimée. Je tâcherai de faire plus ample connaissance des lettres de Jean d'O. et j'en ferai peut-être profiter les lecteurs du blog (si celui-ci perdure suffisamment...?).

Revenons à notre Johnny national, notre Tour Eiffel comme le dit si bien Benoit Hamon en progrès, ou, selon le Président de la République, qui ne dort jamais et tweete plus vite que bon nombre ...., « Johnny, celui qui a fait entrer une part de l'Amérique dans notre Panthéon national.» Je dois avouer que je n'ai pas très bien compris, pensant sur le coup (c'était très tôt ce matin) qu'il promettait le Panthéon à Johnny. A l'idée je trouvais ça un brin rapide mais pourquoi pas après tout. Mais non ! Une fois que j'eus pris mon café je compris mieux cette tournure de phrase quelque peu politicienne.

Par contre j'ai trouvé très beau et émouvant le message de son épouse, Laeticia : « J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous a quittés cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité. »

 

Je suis à peine un peu plus jeune que l'illustre défunt, de trois ans pour être précis, c'est dire que je le suis depuis le début, depuis « Souvenir-souvenir » sur un scooter. Certes j'ai quand même eu le handicap de dix années d'Afrique loin des télés françaises avec seulement Radio-France-Internationale où Johnny n'était pas trop présent. Bien sûr nous avions quelques cassettes, mais nous n'étions pas au fait des nouveautés.... et le renouveau c'était important chez Johnny ! 

A l'époque ''Yé yé'' de rock & twist, en début des années 60 (mes 14/15 ans), j'étais plutôt « Chaussettes noires » mais très vite il apparut que l'idole, et déjà le taulier, c'était Johnny même si son pote Eddy, débarrassé de ses vieilles chaussettes, s'en tirait aussi très bien. J'ai continué a bien les aimer tous les deux, sans être un fan inconditionnel. Les changements de mode, surtout chez Johnny, me déconcertaient un peu...

Je n'ai jamais vu Hallyday en spectacle et une seule fois Mitchell (A l'Olympia en 1966). Mes choix à 20 ans étaient alors plutôt Brassens, Brel et Ferrat puis Reggiani et Nougaro ces deux derniers vus en spectacle .... Mais aussi Elvis, Chuck Berry, Les Beatles, Otis Redding etc..... Enfin tout ce qui était bon : la découverte du blues, du jazz et  des musiques du monde. Mais en gardant toujours une attention  particulière à ce que faisaient Johnny.... et Eddy.... C'est peut-être ce  lien d'amitié entre eux qui  fait que je leur sois resté attaché 56 ou 57 ans après leurs débuts.... Sans pour autant me noyer dans un stade ou une esplanade au milieu de dizaines de milliers, voire de centaines de milliers d'excités ..... D’autant que les rares fois où je suis allé voir un chanteur en spectacle ce fut le plus souvent un peu par hasard (professionnel) : Cabrel à la Réunion, Le Forestier au Cameroun, John Lee Hooker à Bourg en Bresse, Nougaro en Arles, Léo Ferré en décembre 1986 en débarquant à Niort, etc... Plus quelques autres ces dernières années, après la création de  l'Acclameur de Niort, pour rattraper un peu le temps perdu Julien Clerc, Bernard Lavilliers, etc... C'est bien dommage que les « Vieilles Canailles » ne se soient pas arrêtées à Niort, l'été dernier. 

 

J'ai repris et corrigé ce billet commencé très tôt ce matin, après une journée bien chargée et avoir constaté l'engouement public d'abord par la radio (en voiture) et ce soir par la télévision : L'idole devenant Icône nationale. 

 

Pour finir ce billet nostalgique voici mes trois chansons préférées, mon podium (du moins d'aujourd'hui).

Un bonus à la demande de quelqu'un qui m'est cher et qui est donc ma quatrième chanson préférée de Johnny.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article