Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Moments troubles....... Check-up d'un hiver paradoxal et inquiétant.

20 Mars 2019 , Rédigé par niduab Publié dans #Les moments de la vie

J'ai attendu le dernier jour de l'hiver pour faire ce billet et dire combien cette saison fut décevante et même inquiétante par bien des aspects. Ce fut peut-être l'hiver le plus désagréable de la décennie, voire plus. En espérant que le printemps qui arrive nous le fasse vite oublier.

Pour faire comprendre mon point de vue aux lecteurs curieux (dont au sens du titre) je vais commencer par quelques élucubrations métaphoriques sur la base des résultats du XV de France lors du dernier tournoi des six nations. Eh oui, ça n'intéresse pas grand monde, mais moi, depuis l'adolescence, je suis fan de rugby (et même ancien joueur) et cette compétition hivernale est très importante pour mon moral et mon humeur...., et ce n'est pas une blague. (enfin si, un peu quand même...on peut se mettre en colère en blaguant).

Analysons donc les résultats de ce tournoi : il y avait vraiment de quoi se mettre en rogne ! (en gras le titre du journal Midi Olympique)

3 février: France-Pays de Galles. 19/24. En ayant  mené 16/0 à la mi-temps. Psychodrame !

10 février Angleterre-France : une gifle monumentale : 8-44. Waterloo ! 

23 février France-Écosse 27/10. En titularisant de jeunes joueurs : Vent de fraîcheur ?

10 février France-Irlande 14/24. Avec un  honteux 0/19 à la mi-temps. Un calvaire !

Voilà où l'on en était samedi dernier juste avant le dernier match Italie-France qui se jouait à Rome. Ce ne fût pas le plus honteux des matchs du XV de France ; ceux contre l’Angleterre et l’Irlande s'en disputent la palme ; mais ce fut le plus pitoyable. La modeste équipe italienne a outrageusement dominé le match mais fut incapable de concrétiser, perdant même le ballon de la gagne dans l’en-but au moment d’aplatir ….et j’en passe et des meilleures (où des pires : au moins cinq occasions immanquables perdues en déroute). En milieu de seconde mi-temps j’ai vraiment cru que l’Italie allait gagner. J’en étais très, très heureux ; j’envisageais déjà les conséquences probables : une démission immédiate de Brunel et de son staff et à court terme une saine révolution avec les départs de Laporte et Simon …. Et puis ce beau rêve s’est transformé en cauchemar avec ce hold-up que fut la victoire de la France. 14/25.

Lors de ce tournoi l'équipe de France m’aura toujours déçu que ce soit par ses défaites, par la médiocrité de son jeu, les manques de préparation (quel coach calamiteux ce Brunel !) et à cause de cette victoire contre nature qui fut ma plus grande déception ….. Au prochain mondial à l’automne au Japon il n’y aura rien de nouveau. Voilà à quoi je pensais quand je cherchais un titre pour ce billet… Ah oui un peu plus, j’allais oublier de mentionner le titre du M.O. pour ce dernier match : Galthié au chevet ? Seul le mot chevet est vraiment pertinent à l’heure actuelle. ... On a beaucoup parlé de ça, samedi dernier (c'est à dire quelques heures après ce match maudit) en soirée chez Frankie et Vony........ Et maintenant passons aux choses sérieuses. 

 

Samedi dernier, en fin de matinée, peu de temps avant le coup d'envoi de ce match, nous avons, Pilou et moi, participé à la marche pour le climat et la biodiversité. A Niort il y avait environ 1300 personnes y compris une poignée de gilets jaunes qui ne s'étaient pas trompés d'horaire et étaient bien là pour la bonne cause écologique. A Paris la marche fut un vrai succès avec 40.000 manifestants selon les organisateurs et 36.000 selon la préfecture. 

Pour l'ensemble de la France il semble que plus de 250.000 personnes aient participé à ces marches (peut-être même plus de 300.000 si on compte aussi les lycéens de la veille). Le double que lors des précédentes marches du siècle. Bravo, belle prise de conscience !

Ce même samedi il y avait la énième journée de manifs des gilets jaunes. Selon le ministère de l’intérieur il n’y aurait eu que 32.000 manifestants sur l'ensemble de la France et moins de 10.000 sur Paris dont environ 1500 casseurs qui ont dévasté l’avenue des Champs-Élysées. Ces chiffres ont peut-être été minorés mais toujours est-il qu’il y avait une nette décrue au fil du temps ; peut-être à rapprocher des conditions climatiques hivernales et au coût financier des déplacements pour des gens peu fortunés. Et puis voilà que la violence a repris de plus moche et à un degré de violences comparables à celles de début décembre.  Cette violence entretient, un climat d’insurrection qui exclut, par principe, toute solution politique à la crise sociale que traverse le pays. Elle est la négation même de la démocratie. » à ce constat du journal « Le Monde » qu’il n’y a pas que les barbares qu’il faut condamner, il y a aussi les autres  les « Jaunards » ceux qui ne cassent rien et disent même regretter ces dégradations...... tout en ajoutant lâchement « Après tout il n’y a que ça qui obligera Macron à entendre et à répondre aux exigences du "peuple’’.» Propos inadmissibles, insupportables, inexcusables.

Aujourd'hui, cet après-midi, il y avait encore une manifestation dans les rues de notre bonne ville. Une manifestation de fonctionnaires et d’enseignants à l’appel des syndicats. Sans doute un petit millier de personnes, mais un milliers de citoyens qui eux aussi sont le peuple. C’était une manif bon enfant mais très revendicative et dont quelques individus portaient encore un gilet jaune ; et c'est très bien ! Si ils se rassemblent dans le calme.

Pour terminer ce chapitre je me dois d’ajouter que je ne suis pas spécialement enthousiaste de la politique du gouvernement et notamment de son ministre de l’intérieur. Je ne suis plus, depuis quelques années, politiquement engagés mais je reste à l’écoute de mon syndicat la CFDT et je reste très strict sur mes repères fondamentaux : Climat-biodiversité. Soutient à l'idée d'une Europe protectrice et régulatrice. (Une Europe qui est, encore, la première puissance économique du monde, ne l'oublions pas). Il nous faut aussi, vaste programme, réduire l’endettement de notre pays, dont la charge deviendrait insupportable si l’Europe était mise à mal par les nationalistes. Voilà les grands dangers que nous laissons à nos petits-enfants et j’en ai honte…… 

Encore un petit mot de politique pour dire combien je suis admiratif du comportement des manifestants et opposants algériens dans le cadre d'une révolution pacifique. Je pense notamment à la "une" du journal El Manchar qui, le 4 mars au début du mouvement, titrait d'un irrévérencieux et humoristique  « Bouteflika s’engage à mourir en cas de victoire ». Depuis le vieux président malade à changer d’orientation : il n’est plus candidat (il ne l'aurait jamais été) à une élection qui n’aura pas lieu à la date prévue..., mais il reste en poste jusque ce qu'une commission compétente (?) ait révisé la constitution et proposé une nouvelle date d’élection. Le clan au pouvoir aurait donc lui aussi sa dose d’humour... humour sombre.....  mais les manifestants ont répondu par les réseaux sociaux : « on vous demande de partir tous, pas de venir tous ». En espérant quand même qu’une solution soit apportée à court terme pour que tous ces gens qui manifestent pacifiquement tous les vendredis restent calmes jusqu'à l'échéance démocratique.

Je n'ai pas le temps de parler des problèmes de tous les dirigeants de la planète  (pirouette pour ne pas dire toutes les misères du monde qui concernent d'ailleurs plutôt les ''dirigés'' que les dirigeants): Theresa May et ses insomnies de Brexit,  Salvani, Orban et Mme Le Pen et leurs insomnies migratoires ; Nicolas Maduro et même Juan Gaido qui à ce jour n'a qu'un gros défaut, c'est d'avoir le soutien de Trump. Tout comme Jair Bolsonaro qui se bat lui pour le titre de meilleur ami de Trump (ça fait longtemps que Macron a perdu la place) et sans oublier Kim jung-un, etc..., et autres vieux africains comme Paul Biya  (35 ans de pouvoir ça use et surtout ça lasse) ..........

Mais parlons à nouveau d'autre chose...  Au cours de cet hiver j'ai lu ou relu quelques bons livres comme  « Cent ans de solitude » de Gabriel Garcia Marquez et  « Le livre des illusions » de Paul Auster. Mais je ne sais pas s'il y a une quelconque analogie avec le sujet traité. Ensuite je me suis réfugié dans l'Histoire avec « Les sept piliers de la sagesse » de T.E. Lawrence, dont je parlerai dans un prochain billet.

Une amie m'a récemment fait un petit reproche : Tu n'écris plus sur le blog autant qu'avant. C'est vrai et pas tout à fait juste. Je ne parle presque plus de politique puisque mes amis socialistes ne sont plus au pouvoir au local comme au national.... Et mes adversaires je n'ai plus envie d'en rire comme je faisais à la bonne époque de Sarkozy. Le rugby je m'en suis servi, aujourd'hui que comme métaphore. J'ai aussi quasiment abandonné les ''Brèves de trêve'' pour au contraire faire des billets assez longs sur des sujets qui me tiennent particulièrement à cœur, comme les derniers que j'ai faits et le prochain qui est déjà presque prêt. Le lecteur notera que la rubrique ''Moments'' d'aujourd'hui me permet de revenir sur les sujets que je n'affiche plus dans leur catégorie référencée initiale.

Je fais maintenant en apparence un billet tous les 7 à 9 jours, mais je dois avouer en écrire quelques uns en cachette comme je l'ai fait sur des emplacement réservés à l'avance pour parler de mes parents deux ou trois plus tard que la date annoncée. Presque personne, hormis les membres de ma famille, n'a pu lire ces billets. Il y a aussi des billets que je mets à la place de vieux billets qui n'ont plus aucun intérêt et qui ne sont plus lus depuis très longtemps. Ca reste mon jardin secret. Et de ces secrets vous n'en saurez pas plus. 

Il me faudrait quand même finir ce billet avant d'être au printemps car je le reprends mercredi 20 mars à 17 h. Selon le calendrier nous sommes déjà au printemps mais aujourd'hui c'est avant tout l'équinoxe de printemps qui est fixé précisément pour la métropole à 21h58 et 25 secondes. Mais comme nous sommes plutôt à l'ouest d'une ligne partageant en deux parties égales notre territoire j'estime que je dois avoir encore un peu de rab.( quelques minutes ....

 

En décembre dernier notre fils aîné et toute sa sa petite famille sont arrivés un peu avant l'hiver ; la veille et vendredi 20 décembre en soirée. ils ne faisaient qu'une courte pause d'un repas et de chambres pour la nuit ; puis il y eut en plus la matinée du samedi à bavarder et faire quelques jeux avant qu'ils ne reprennent la route, en début d'après-midi, pour rejoindre  Arcachon où ils devaient passer Noël dans la famille de Violetta. Ils sont revenus la semaine suivante pour rester trois jours et demi, ce qui nous permettait d'organiser, comme chaque année ; un grand repas de famille. C'était une rare occasion de l'année pour réunir tous nos enfants et petits enfants + la sœur de Pilou et une nièce. Entre les courses, la préparation du repas et la journée de fête du dimanche avant-veille du jour de l'an cela a laissé quelques traces sur nos organismes .... Mais il fallait gérer. Les enfants en nous voyant un peu fatigué, nous ont bien aidé mais le lundi matin si l'un de nous allait mieux l'autre était bien plus mal  notamment en voyant double. Nous sommes allés aux urgences de l'hôpital ou le malade dut subir les premiers examens pour suspicion d'AVC. Fin des fêtes ! Nous avons appelé notre fils aîné qui était chez nous en lui disant qu'il pouvait rentrer sur Paris sans passer par la case hosto. Ce n'était pas utile et même  déconseillé pour nos petits-enfants. Nous avons aussi prévenu les autres enfants. Tout s'est finalement bien passé car aucune séquelle ne fut relevée après cinq jours d'hospitalisation et d'examens divers en neurologie. Nous avons aussi prévenu nos amis et famille éloignée par téléphone ou mails sous forme de carte de vœux dont le libellé était : « Réveillon original l'un de nous aux urgences, l'autre à la maison devant un bol de soupe et la télévision ». Qui eut le meilleur repas de réveillon? : Incontestablement celui de l'hôpital ! Ce n'est plus aujourd'hui qu'un mauvais souvenir. 

Parmi les vœux par téléphone j'ai appelé mon cher cousin Michel de Martigues. Etant touché par la la maladie de Parkinson il ne voyageait plus, et c'est nous qui allions le voir de temps en temps, notamment quand j'allais voir mon frère à Nice. Mais je ne l'avais pas vu depuis août 2016. Michel m'annonça qu'il allait subir une petite intervention de confort à l'hôpital. Il est mort trois semaines plus tard chez lui, de la grippe, peut-être attrapée à l'hôpital. Michel avait mon âge et avait fait sa carrière dans la pénitentiaire, un métier difficile dont il me racontait les péripéties avec humour. J'embrasse très fort Clau son épouse. Je sais que Michel me lisait de temps à autre. 

Fin janvier nous avions rendez-vous avec le cardiologue. Nous avions pris rendez vous avant le problème de santé car nous avions un projet de voyage au Chili avec des passages de cols dans la Cordillère des Andes à plus de 4000 m. Nous avions déjà fait les années précédentes Équateur et le Pérou. Le cardiologue avait reçu la copie du rapport de neurologie. Pour ce qui concerne le cœur tout allait bien pour chacun. Quand nous lui avons parlé du Chili et demandé conseil, il nous a répondu : pas d'altitude à plus de 2400 m tant que la prochaine révision en neurologie, prévue à l'automne, n'a pas été faite. Il n'y aura donc pas de cordillères cette année et pas non plus de voyage lointain ou fatigant. Sans voyage je vais avoir du mal à nourrir mon blog. On fera bien un petit quelque chose au niveau de la mer en bord de Méditerranée et ça sera pour début avril et en plus nous partirons avec un couple ami suite à des discussions de voyages lors d'un repas chez Amlet. Ah! Etre ou ne pas être chez Amlet.....

En février nous avons fait un saut sur quatre jours en région parisienne, pour voir un beau-frère qui était hospitalisé et qui est rentré chez lui deux jours plus tard. J'en ai aussi profité pour aller embrasser ma cousine Mauquette et porter une fleur en plastique sur la tombe de nos parents. Et puis pour finir un dimanche à Paris chez notre fils pour leur montrer que ça va bien mieux, sans aucune séquelle du pépin de fin décembre et pour passer encore un bon moment avec nos petits-enfants. Par contre nous avons loupé le grand débat organisé par le Conseil départemental et je le regrette.  

Notre petite défaillance du jour de l'an a fait que nous avons été assez souvent invités par des amis où nous retrouvions d'autres amis que nous n'avions pas vu depuis quelques temps. Je pense notamment à la soirée chez Gégé ou nous avons retrouvé Pat, qui était parties vers d'autres cieux et dont nous n'avions pas de nouvelles depuis au moins 10 ans. Un vrai plaisir de se retrouver, tous anciens socialos. Mais il faut bien reconnaître que nous n'étions pas tout à fait sur la même longueur d'ondes vis à vis des gilets jaunes.... mais avec modération comme pour le RICard. 

 

Pour finir cette page bilan je vais citer quelques films que nous avons vu au cinéma : L'empereur de Paris (**) ; La mule (****) ; ( Green book (*****) ; Le silence des autres (***) ; Le chant des loups (**) ; Yao (**) ; Ma vie avec John F. Donovan (**). Les étoiles sont mes estimations  : 5 (*) film excellent et 1 (*) film très médiocre. 

 

Fin de ces moments hivernaux. Désolé pour les élucubrations introductives pour ceux qui n'aiment pas le rugby (et qui sont passés à autre chose, phrase passe partout) ....., mais j'avais envie de déconner et surtout je ne pouvais pas commencer ce billet par le réveillon de la St Sylvestre car ça serait mentir de ne pas dire que j'ai eu un temps très peur....

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article