Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Touche pas à mon rugby ....... Enfin la reprise du Top 14 ! .... dont un match dingue

8 Septembre 2020 , Rédigé par niduab Publié dans #Touche pas à mon rugby

Qu'il fut long ce temps de confinement et de dé-confinement et sans oublier la pause estivale, le tout sans rugby, sans top 14, sans tournée, sans le moindre match international.... En mars dernier tous les championnats furent arrêtés. La saison dernière Il n y eut pas de champion de France et même le tournoi des VI nations ne fut pas terminé. (Il pourrait, peut-être, se finir en octobre puisqu'il n'y a plus que deux matches à faire, si le coronavirus le permet.)

Enfin le top 14 (200/2001) a repris le week-end dernier, on se sent revivre, mais ce fut laborieux surtout  le premier jour ; deux matchs étaient prévus vendredi 4 septembre : Stade Français contre Bordeaux Bègles Stade mais ce match fut reporté car il y avait trop de joueurs parisiens touchés par le covid 19.

Le second match, Montpellier - Pau, a bien commencé à 20 h 45 mais, après 3 minutes de jeu, il y eut une coupure de courant ce qui est ballot pour un match joué en nocturne. L'ouvreur de Pau venait d'ouvrir le score  sur une pénalité ; le stade s'est éteint au moment où le ballon passait entre les perches. J'ai immédiatement pensé à une blague d'un technicien du stade, supporter de son club, qui ne voulait pas voir ça. Mais la panne a duré près de 20 minute ce qui est un peu long pour une blague. Le commentateur de la télé nous informa qu'au bout de 30 minutes d'arrêt le match serait reporté.... Je suis allé dans la pièce où ma femme regardait un autre programme (Non elle n'aime pas trop le rugby) ce que je pourrais bien voir en série de secours.....Bof ! .... Et comme je retournais dans le salon... Bingo ! ...; la lumière était de retour. Ouf !... j'ai pu voir le premier match de la saison. J'espérai la victoire de Montpellier où j'ai vécu entre 16 et 17 ans, il y a donc très longtemps et dont j'ai porté les couleurs en cadet 2e année et en junior 1e année... Mais après une assez bonne première mi-temps l'équipe de Montpellier a sombré. Victoire de Pau 26 à 23 (A la mi-temps Montpellier menait 23 à 10.). Une défaite d'emblée, à domicile c'est dure à avaler mais je pense que les Montpelliérains qui ont quelque peu étoffé leur staff et réduit le nombre de joueurs de l'hémisphère sud seront à suivre cette année.

Le lendemain, samedi 5 septembre, il y avait trois matchs : La Rochelle - Toulon à 15 h 15, puis à 18 h Agen – Castres  et Lyon - Racing. Je n'ai vu que le match de La Rochelle, mes voisins, mes cousins, des potes dans les tribunes du Stade Marcel Delfrande. Un bien belle victoire des Rochelais 29-15 après avoir menés 19-6 à la mi-temps.

Je n'ai pas vu les matchs de 18 h avec la télé qui change de match toutes les 5 minutes; non merci ! Castres a battu Agen à Agen 26 à 22. C'est bien pour Castres et dommage pour Agen, deux clubs dont j'aime bien le rugby.

A domicile, au stade Amédée Domenech Brive a battu Bayonne à 49 à 23. En lisant l'article de ce match sur Midi Olympique, intitulé « Roulez jeunesse » je crois que ces deux équipes feront beaucoup de bien au Top 14 cette saison.

Enfin dimanche soir pour clôturer le week-end, il y avait le match Clermont-Ferrand - Toulouse. La dernière finale d'un championnat de France la plus belle affiche de cette reprise, la finale du championnat 2018-2019 et le dernier champion titré Toulouse. J’aime le jeu des deux équipes avec un petit penchant pour Toulouse pour ma jeunesse entre 12 et 15 ans en Ariège et ma découverte du rugby.

 

Pour ce dernier match de le "première journée" de la saison les deux équipes nous ont offert un scénario digne d'un thriller selon Mathieu Warnier correspondant du Portail orange. Midi Olympique ouvre en première page de son édition du 7 septembre par une photo et le commentaire DINGUE !

Pendant 80 minutes les deux équipes ont tout donné pour un écart minime à la fin du match. Il n'a fallut que dix minutes pour que Camille Lopez réussisse 2 pénalités, mais contre le cours du jeu, François Cros contre un ballon à suivre de Lopez pour aplatir le premier essai de la rencontre, un essai non transformé par Romain Ntamack (Score 6 à 5 en faveur de Clermont.) L'équipe de Clermont perd sur blessure sa recrue phare, le japonais Matsushima qui avait fait jusque là une très grosse impression. Peu avant la demi-heure de jeu la défense toulousaine craque et, sur un maul volontairement effondré par Julien Marchand, l'arbitre accorde à l'ASM un essai de pénalité, assorti d'un carton jaune au capitaine du stade toulousain. Clermont (qui mène 13 à 5) domine outrageusement sous la conduite de Sébastien Bézy qui est passé du stade Toulousain à l'ASM Clermont Auvergne au cours de l'été. Sur un bon service du demi de mêlé Lopez aplatit le deuxième essai des Jaunards qu'il transforma. (Score 20 à 5 en faveur de Clermont) Sur cette action Tékori le deuxième ligne de Toulouse a fait une faute grossière en donnant un coup de coude au clermontois Fritz Lee ; il récolte d'un carton rouge condamnant Toulouse à finir à 14 joueurs et même à ce moment, à 13. Mais dans la minute qui suit Marchand pouvait revenir sur le terrain. Camille Lopez ajouta encore 3 points de pénalité juste avant la mi-temps. (Score 23 à 5 pour Clermont)

Pour relancer son équipe Hugo Mola a effectué à la mi-temps une large revue d'effectif et la donne a changé. Cinq minutes après la reprise, Rynhardt Elstadt a bonifié le travail de son pack pour relancer le Stade Toulousain  pour marquer un essai qui fut transformé par Ntamack (Score 23-12)....Mais le deuxième ligne de Toulouse Ricchie Herold écope à son tour d'un carton rouge pour avoir chargé un adversaire avec son épaule. La faute ne semblait pas volontaire était moins violente que celle de Tékori. Un carton jaune aurait peut-être suffit. Mais l'arbitre à toujours raison. Lopez réussit la pénalité et porte le score à la 51e minute à 26-12.

Rynhardt Elstadt a remis son équipe dans le sens de la marche avec un essai en force sur un maul (score 26-19). Avec une nouvelle pénalité Romain Ntamack a ramené Toulouse à quatre longueurs (Score (26-22) puis à à un quart d'heure de la fin du match, après un carton jaune reçu par le joueur de Clermont, Daniel Bibi Biziwu à la 65è minutes le déséquilibre d'effectif était réduit pour la fin du match et une pénalité qui ramène le score à 26-25. Dans la foulée, Antoine Dupont a fait croire à l'impossible aux supporters toulousains en donnant l'avantage à son équipe pour la première fois du match (23-30)

Mais ça n'aura tenu que deux minutes, jusqu'à l'essai transformé de George Moala (sore 33-30). Les Toulousains ont alors tenté le tout pour le tout. La défense clermontoise a montré des signes de faiblesse, concédant deux pénalités. Après avoir vu un essai refusé pour ne pas avoir lâché la balle après un plaquage (décision discutable car Romain Ntamack était tenu en l’air et non au sol par adversaires et partenaires sous une forme de maul qui, quand il fut écroulé offrait un essai à Toulouse.

Dans les dernières minutes du match Toulouse a obtenu une pénalité en voulant essayer de marquer un essai après touche pour gagner alors que leur entraîneur Ugo Mola demandait de tenter une pénalité pour arracher le match nul. Les joueurs et notamment Ntamack n'ont pas suivi ce conseil. ASM Clermont a eu chaud mais a gardé ses 3 points d'avance. Un match dingue.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article