Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Presse aidant.... Niort, une ville moyenne où il fait bon vivre. (version 2021)

13 Mars 2021 , Rédigé par niduab

Est-ce l'effet de la pandémie, des confinements ou du couvre feu, mais on a tendance à se demander si on doit rester vivre dans la ville où nous nous sommes installés pour des raisons professionnelles il y a 35 ans. Depuis nous y avons fait notre vie, on s'est fait des amis, mais on en a perdu de vue d'autres loin maintenant et même la famille s'est dispersée. Bien sûr la vaccination va arranger beaucoup de choses mais ça va encore prendre quelques semaines, peut-être de mois. La vraie question est de savoir si on se plait ou pas à Niort. Le problème de la maison trop grande aujourd'hui, pour un couple vieillissant, peut se régler.... Mais franchement je n'ai pas envie de me réimplanter ailleurs. Je n'ai pas non plus envie d'investir dans une résidence secondaire du côté de La Rochelle ou Rochefort pour avoir double peine d'entretien, même si notre résidence principale devrait faire un régime de réduction de volume à Niort ou dans l'agglomération.... Je préfère (et je peux même dire nous préférons.) pouvoir faire encore quelques voyages au bout du monde ou en diverses régions de France. J'étais en pleine réflexion quand j'ai récupéré dans ma boite aux lettres notre journal « La Nouvelle République » du jour (Vendredi 5 mars) et j'y ai trouvé un article qui tombait à point pour  remonter le moral.

« Un regard positif se pose sur Niort.»:
Ces dernières, semaines, Niort truste les meilleures places dans divers palmarès nationaux. Troisième ville française (entre 50 et 100.000 habitants) où il fait bon vivre en famille selon le Figaro Magazine.» Deuxième ville française (de moins de 100.000 habitants) la plus attractive selon Le Monde. Première ville en France (entre 50 et 100.000 habitants) où il faut investir en 2021 selon le Figaro Immobilier. Niort apparaît toujours en bonne position dans les classements nationaux élaborés par divers titre de presse écrite. Sans oublier le baromètre Arthur-Lloyd, dans lequel Niort est la deuxième ville moyenne française la plus attractive.
On s'en doute, il y a là de quoi ravir le maire de la préfecture deux-sévrienne et le président de Niort Agglo. « L'addition de ces classements fait chaud au cœur. C'est bon à prendre. C'est une belle récompense des efforts accompli sur le long court » se félicite Jérôme Baloge, qui y voit le fruit du travail des collectivités, mais pas seulement. Dans ce succès, « Il y a plein d'ingrédients, c'est une émulsion. Il y a une mobilisation des acteurs du territoire. Niort a su se mobiliser pour faire parler d'elle, elle a des atouts et elle joue gagnants. C'est une reconnaissance qui repose sur quelque chose.»
Avec en toile de fond le déclencheur de l'affaire Houellebecq (*) à l'origine d'un coup de projecteur médiatique finalement très positif « et qui a eu le don de provoquer un réveil des Niortais sur leur ville ». Le maire s'enthousiasme de voir « qu’il y a des yeux qui se sont ouverts sur notre ville, il y a un regard positif qui commence à se poser dessus. Progressivement, on commence à nous regarder différemment ». L'élu veut aussi y voir le symbole « d'un mouvement de fond au niveau des villes moyennes. On reconnaît que les villes intermédiaires ont du potentiel 
Mais pour le maire pas question pour autant de se contenter de ces lauriers. « Pour ma part, je considère qu'il reste beaucoup de chose à faire. Faire de Niort une ville étudiante est un beau défi. Il y a aussi des enjeux de développement durable. J'aimerai aller plus vite dans le développement des infrastructures vélo. Il y a également les enjeux de la gare ou de Denfert-Rochereau, qui doit vite retrouver un nouveau souffle» (Article de Xavier L.R.)

J'avais déjà fait des billets réflexions sur l'attrait de la ville de Niort dont un en décembre 2007 intitulé Niort Découverte ; l'un des premiers articles de ce blog, où je tentais de décrire ce que je pensais de cette ville quand je m'y suis installé en famille, vingt ans plus tôt. La phrase la plus sévère  de cet article est : «....Il y avait la Sèvre indolente, le Donjon balafré, les Halles accrocheuses, le Pilori perdu, et beaucoup d’églises ou temples dans cette ville laïque…., mais il y avait aussi cet immonde parking aérien. » Quand j'écrivais ce billet le projet d'un parking souterrain était retenu mais, hormis des sondages, le gros des travaux n'avait pas commencé sous les mandatures de Bernard Bellec puis d'Alain Baudin ce qui a permis au changement d'équipe en 2008 avec l'élection de Geneviève Gaillard comme maire et la décision de revoir le projet à la baisse (deux niveaux au lieu de trois) ce qui s'est avéré suffisant. Précisons aussi que ces trois maires étaient de la même tendance politique. L'ouverture de ce parking eut lieu le 26 novembre 2011. La place de la Brèche débarrassée des voitures s'est transformée en un magnifique jardin qui illumine le cœur de la ville et ce d'autant que les rues menant aux halles, la mairie, la Sèvre, etc... furent piétonnisées... Ce qui entraina le mécontentement des commerçants.... et le changement de couleur politique de l'exécutif en 2014. Je me réjouis d'ailleurs des engagements pris (en fin d'article de la N.R.) par l'actuel premier édile... Il est vraiment temps de s'y remettre.
(*) Parlons maintenant de l'affaire Houellebecq. Dans son roman « Sérotonine » l'auteur avait qualifié Niort de ville la plus laide qu'il lui ait été donné de voir. Personnellement je sais rien de ce roman, (si s'en est un.) Par internet j'ai appris que la sérotonine est un neurotransmetteur dans le système nerveux central et dans le plexus intra muraux du tube digestif, ainsi qu'un autacoïde (hormone locale) libéré par les cellules... C'est sans doute un de ces machins trucs, chouettes qui a du mal passer. Par contre ce qui est certain c'est que ce livre fut publié le 4 janvier 2019, soit bien longtemps après la disparition de l'immonde parking aérien. S’il était sur un mauvais souvenir il aurait pu vérifier avant d'écrire une connerie. J'en suis d'autant plus déçu que j'avais découvert Houellebecq avec « La carte et le territoire », prix Goncourt 2010 et beaucoup apprécié. Du coup je m'étais procuré en 2012 (en livre de poche) « Le particules élémentaires » que j'ai bien aimé aussi. Depuis j'ai arrêté de m'intéresser au quidam et ça sera ainsi jusqu'à ....., des excuses aux niortais.

je joins quelques articles ci après où je parle de Niort : (il suffit de cliquer sur le titre.) 

Blog à part.... Niort découverte 

Blog à part.... Histoire de l'hôtel de ville de Niort 

Blog à part .... Niort une ville où il fait bon vivre. (version 2015)

Blog à part ...   Balade matinale à Niort un dimanche de mai (1)

Blog à part ..... Balade matinale à Niort un dimanche de mai (2)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article