Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Touche pas à mon rugby..... La peau de chagrin (nouvelle version)

21 Avril 2021 , Rédigé par niduab

Hier avaient lieu les obsèques de mon ami Jean; mais en raison des conditions sanitaires et politiques (confinement), nous n'avons pas pu l'accompagner pour le pleurer avec sa famille au cimetière de Gouloux (Nièvre), comme nous avions pu le faire, ces dernières années, pour nos autres chers amis disparus, de la même génération, de la même fratrie. Je remercie Jean Pierre et Richard d'avoir eu l'idée de contacter le journal du rugby « Midi Olympique.» pour obtenir un article hommage qui est paru dans le journal de lundi.

L'Amicale des Anciens du Rugby de Villiers-sur-Marne vous fait part avec tristesse du décès de l'un des siens , Jean Renier plus connu sur les terrains de rugby sous son surnom de Dudule, dans la nuit du 13 au 14 avril dernier. A l'aube de ses 73 ans qu'il aurait eu ce 15 avril, ce lutteur acharné à succombé de son cancer, qu'il a repoussé vaillamment pendant quelques deux années. Venu de sa Nièvre natale dans ce coin de banlieue parisienne, il y découvrait le Rugby et s'y engagea qu'il s'agisse du RCV et de l'ESV. Cadet, il était surclassé en junior, junior il jouait avec les seniors et bien souvent avec des équipiers premiers. Longtemps deuxième ligne, il s'illustra ensuite dans son poste de prédilection de troisième ligne gauche, ce fameux numéro 6, tout en restant « premier sauteur » comme aimaient à le brocarder des générations de coéquipiers facétieux. On peut dire qu'il illustrait le rugbyman des année 60 aux années 80, conjuguant rugby de combat,, que quelques arbitres tatillons se plurent à sanctionner à l'époque où les cartons, les jaunes ou rouge n'existant pas encore, relataient les plaquages  bien sentis, et cet art de vivre dans lequel liqueur anisée et bières, chants et amitié traduisaient le mieux la fameuse troisième mi-temps, qui caractérisaient le rugby des villages, même en île de France. Puis, ce fut sa grande sa grande aventure présidentielle, dans laquelle il entraîna le club, bien servis par des joueurs qui construisirent cette épopée, en Troisième division nationale, puis en deuxième division nationale, délaissant un peu les terrains francilien pour découvrir ceux d'Auvergne, de l'Est, du nord, de Bretagne.... et même jusqu'à la Réunion, dans une tournée digne d'une équipe nationale. Il rejoint ceux de sa génération déjà partis, Christian Devinante (Nine), Félix Prost, (Fanfan), Christian Charles, ceux que l'on appelait  les Turcat's boys. L'AARV présente ses sincères condoléances à Valérie et ses enfants et même si ses amis ne pourront être physiquement à vos côtés, lors de la cérémonies, en ce moment de saloperie sanitaire, ils voudront l'accompagner à un moment plus favorable et lui rendre l'hommage qu'il mérite pour toutes ces années de bonheur, qu'il a su leur donner aussi.

Bien sur, j'ai déjà fait plusieurs articles sur ce blog où j'évoque des souvenirs avec mes amis de  l'Amicale des Anciens du Rugby de Villiers. Ils sont dans l'ensemble classés dans la catégorie « Touche pas à mon rugby.» que j'avais choisi au début comme une antipathie envers les responsables nationaux et plus particulièrement Laporte. Je propose aux lecteurs intéressés de lire notamment la première version de La peau de chagrin ( publiée le 3 décembre 2017) où j'ai inclus des photos de mes amis partis trop tôt. Sur celle-ci on voit, en arrière, de gauche à droite, Nine, Chris Charles, Dudule et Fanfan devant. 

Je propose aussi au lecteur curieux de lire Avec les compliments de Charly  (Publié le 9 décembre 2008).  je vais quand même en reporter un paragraphe important qui est le seul oubli de l'hommage de Midi Olympique, sur les conseils et infos de Richard et Jean Pierre : En fin d'après-midi Louis nous a fait la confidence...: « Mon plus beau souvenir d'éducateur de rugby ce fut lorsque mes juniors de Villiers ont remporté le tournoi d'île de France de rugby à 7.»
 
Alors en guise de remerciement je transcris un article de 1965 d'un journal du Val de Marne et dont l'auteur n'était autre que Louis Charles lui-même :
« VENI, VIDI, VICI.... Invités à participer, le 9 mai 1965, au tournoi de rugby de la ville de St Denis et opposés aux meilleures formations juniors d'île de France, les jeunes villiérains devaient en principe jouer les utilités.
Dès le départ de la gare, nous avions compris qu'il n'en serait rien.... Resplendissants de santé, décomplexés au maximum, nos garçons abordèrent le premier match animés d'un moral de fer... en poule de qualification les trois équipes,  qui leur furent opposée, mordirent la poussière dont et ce fut la plus grande surprise le PUC formation ambitieuse qui comptait dans ses rangs 7 équipiers premiers.
 A partir de là on commença à y croire vraiment : L'ASPP, Courbevoie, Vincennes étaient comme le PUC relégués aux poules de classement. Pour la poule finale Villiers devait affronter l'US Métro et St Denis.... Ces deux formations furent mises proprement K.O. dans ce véritable marathon de rugby disputé à une allure folle et qui laissa épuisés tous les antagonistes. Nos juniors, dont nous sommes fiers, ont donc gagné tous leurs matchs et de quelles manières !
Nos petits blancs ont terminé en beauté une magnifique saison et étaient heureux de rapporter à Villiers une coupe, la première, pourtant tellement convoitée.... »

La composition de ce sept de E.S.Villiers :
Avants : Nine, Chris Charly, Dudule
Demi : Daniel
Arrières : Les deux Serge et Jacky. 

J'ai mis sur aussi sur mon blog des billets évoquant les réunions annuelles de l'AAEV, ainsi que de relater quelques voyages en Corse... Mais il y a aussi des billets divers (tournoi des 6 nations, coupe du monde etc...) sans rapport et sans intérêt avec des souvenirs d'amis. 

J'ai fait aussi un billet quelque peu guignol où j'ai évoqué mon amitié de jeunesse avec Jean et comme c'est assez rock' n roll je n'ai pas osé le publier dans la catégorie Rugby mais souvenirs en vrac... Où sont mes racines ? Nostalgie facile !  ( publié le 1er septembre 2009). Malgré le style choisi toutes les anecdotes évoquées sont vraies. Pour ceux qui visiteront ce billet, ils pourront y  trouver un commentaire de Fanfan. 

Quand j'ai appris le décès de Jean j'avais besoin de le faire savoir à quelques amis par Face book et j'ai écrit ceci :   Ce soir j'ai besoin d'écouter d'une chanson triste  et la plus belle des chanson triste est à mon avis  "Jojo" de Jacques Brel (son dernier album). Mon Jojo s'appelle Jean et il est mort hier, terrassé par un cancer. j'espère que mon choix sera bien compris. J'ai aussi une pensée affectueuse pour Valérie et leurs enfants.

https://www.youtube.com/watch?v=unw0ECCwMQU. Cliquez sur l'adresse pour entendre la chanson.

 

       

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article