Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Touche pas à mon rugby...........Prise de risque.

19 Septembre 2007 , Rédigé par daniel Publié dans #Touche pas à mon rugby

   

Mon fils, Eric, m’a fait samedi un cadeau inattendu, la bande dessinée de Blachon, « Rugby d’avant et d’après ». C’était suite à un différent que nous avions eu, le matin même, au sujet du Mondial et c’était donc, pour lui, une très gentille manière de souligner que je n’étais dans ce domaine (le seul j’espère) qu’un vieux noc conservateur…..et bien merci car j’assume ce statut et, en plus, j’ai eu le plaisir de me plonger dans un ouvrage rudement bien fait. Bravo l’artiste.

Num--riser0006.jpg

  Finalement est-on vraiment certain que le rugby d’avant c’était autre chose ? Je ne sais pas et même je ne le crois pas si on regarde à l’échelon des petits clubs, du terroir. A Navarrenx, à Ste Foy La Grande, à Fumel, à Foix…..à Villiers sur Marne les minots doivent se régaler autant que leurs parents et grands parents le faisaient de leur temps.
     Par contre pour ce qui concerne l’image, la vitrine du rugby à savoir le XV de France, voire le top 14 et la Coupe d’Europe, alors là oui il y du changement et quel changement ; bonjour les dégâts de la professionnalisation. Les fils de pubs ont remplacé les braves accompagnateurs et des opportunistes se sont substitués aux supporters. Les marchands de la médiatisation sont à l'affût et le grand matraquage commence dès que l’évènement est susceptible de faire du fric.

    Je ne vais pas jouer les rabat-joie et j’accepte, volontiers, certaines nouvelles formes du chauvinisme: Remplacer le coq tonitruant arpentant la pelouse en début de match par des jeunettes et moins jeunes enthousiastes avec des  perruques tricolores ou le visage peinturluré comme des sioux bien de chez nous,  rien à dire. Si le minois est joyeux c’est bien que l’ambiance est festive et c’est tant mieux. Va, aussi pour les olas qui remplacent les traditionnelles fanfares landaises. Après tout c’est une manière comme une autre de ne pas baisser les bras, et qui plus est, sans lever le coude (Oui je sais c’est du Blondin, « un singe en hiver » ; mais je suis encore un peu blondin sous mes cheveux grisonnants.)
       
   
    Bien que ça me gonfle un peu, j’accepte aussi les paillettes de Max Guazzini, paillettes et pom-pom girls mais, parité oblige, il faut alors prendre aussi les calendriers des odieux dénudés du stade. Bof...mais pourquoi pas ? Question : pour remplir les caisses fait-on là une politique de l’offre ou de la demande ? C’est sûr que ça amène un nouveau public au rugby. Moi, vieux noc de l’époque des Boni, j’aimerais mieux que les paillettes soient sur le terrain et qu’on retrouve, parfois, le rugby champagne qu’on aimait tant, le rugby à la française, source d’excès de chauvinisme bien compréhensible et très pardonnable.

   La fin justifie-t-elle les moyens ? Doit on brader notre culture rugbystique pour faire un remake du mondial des footeux ? Le XV de France porte-il l’avenir de la France et de Laporte au point de faire une lecture de la lettre de Guy Môquet avant match. Laporte et Maso sont ils devenus complètement débiles ?
 Enfin la vraie grande question : N’y a-t-il plus un trois-quart centre talentueux dans ce pays…..que sont nos artistes devenus, Bouquet, les Boniface, Lux, Trillo, Bertranne, Codorniou, Sella et Jo Maso (et oui Jo Maso celui qui est aujourd’hui un bien piètre manager) n'ont-ils pas de successeurs ? La défense, la défense, l’arme fatale pour la gagne, et la gagne ils n’ont plus que ça en tête. A quel prix ?
Fabien Galthié, dans le Midol, au lendemain de France-Argentine : « La défense est le secteur du jeu qui a le plus évolué depuis 2002…..c’est une arme de reconquête redoutable. Nombre d’essais marqués ont pour origine des ballons de récupération. »
André Boniface disait à la même page du Midol « Je suis désolé d’écrire que le jeu des trois-quarts français fut l’un des plus médiocres produits depuis longtemps….aucun jeu de ligne…ou trop latéral et sans aucune accélération à la prise de balle ce qui est nécessaire pour décrocher les défenses »
Et Denis Lalanne de renchérir « Voilà le rugby professionnel parvenu à une querelle des Modernes contre les Modernes, à une situation de blocage, défense contre défense….Le vrai mystère de cette 6ème coupe du monde c’est qui va inventer quelque chose pour sortir de ce ghetto ? »
Peut être que le match contre les 14 namibiens aura-t-il conduit le sélectionneur à revoir ses options tactiques face à l’Irlande ; on peut l’espérer. Je ne serai pas très à l’aise pour ce match coincé entre le chauvinisme du beau jeu, favorable à O'Gara, O'Driscoll et D’Arcy et mon patriotisme light qui fait que j’aimerais bien que la XV de France aille un peu plus loin. Je n’ai pas vu tous les matchs, loin de là, mais j’ai bien aimé le jeu de l’Afrique du Sud…..comme quoi le rugby de l’hémisphère sud n’a plus besoin de se réfugier, comme l’Australie en 1999, dans une défense toute.
De mon temps on disait que la meilleure défense c’est l’attaque. Le contraire de ce que dit Galthié. Qui prenait le rugby à l’envers ? Eux maintenant ou nous avant ? J’aimais bien, aussi, la définition de Pierre Danos « Au rugby, il y a ceux qui jouent du piano et ceux qui les déménagent ». En ce moment ça manque d’artistes ; sur le terrain car dans les tribunes il y a ce qu’il faut.
Je ferai d’autres articles dans cette rubrique « Touche pas à mon rugby » mais ça sera pour parler du temps jadis, de mes potes et des matchs qu’on a toujours dans nos têtes et qu’on refait, 40 ans plus tard, chaque fois qu’on se voit.
(à suivre)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dumbo 14/04/2008 06:39

Blachon s'en est allé terrassé par un cancer. LA BD est orpheline mais il eut au moins le bon goût d'attendre le 2 avril que ça na passe pas pour un mauvais poisson d'avril. Salut l'artiste...il nous reste ton oeuvre.

Roger 07/10/2007 20:06

Alors qu'est ce qu'ils sont devenus "les tous noirs ", soit disant les meilleurs: dans les choux, bouffés par les courageux français.
On a gagné ......et c'est ce qui compte.
Ceci dit moi, aussi j'aimais mieux quand on faisait rimer rugby....avec allez les petits.
Allez les bleus c'est bon pour les fouteux et autres sporteux.....
ah cette communion avec tout un pays ....tout un poème.

argoul 23/09/2007 13:06

Quand même sympas, les fils...
Le rugby, comme le reste, change. Est-ce mieux ? Est-ce moins bien ? Difficile à dire : sans fric, pas de matchs spectacles, mais le spectacle, ça nous gonfle au fond. J'avoue personnellement être partagé. Le foot l'été 2005 m'agaçait par son côté "grande manif" avec le fric en plus et l'avidité des Canal et autres TF1. Et puis... cet enthousiasme populaire aux terrasses des cafés de Paris, cet engouement sportif des gamins le dimanche, ces à-côté comme le foot des filles - donc le total-respect des machos des cités... Bref, tout n'est pas négatif dans "ce qui se passe".
Cela dit, je ne dirai pas un mot sur l'orchestration médiatique sur mon blog, cette fois-ci.