Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli-tique.........Le poète n'a pas toujours raison.

16 Janvier 2008 , Rédigé par daniel Publié dans #trop poli-tique

J’ai fait la connaissance de Philippe avant de connaître Fraise et pourtant Fraise était déjà un bambin de 12 mois qui savait écrire…. mais moi je ne le savais pas.
Je me souviens très bien de notre première rencontre, c’était à Fouras, fin août 2005 lors des universités d’été de NPS. En fait sa bobine me disait bien quelque chose… mais je n’arrivais pas trop à le situer. C’est ma bonne copine, notre copine commune, Cathy que je taquine pour son écologie de terroir, qui nous a présenté… « C’est Philippe il est militant à Niort section territoriale ….». Voilà pourquoi sa bobine me disait quelque chose, mais nous ne fréquentions pas à l’époque la même section. En tant que « co-leader » départemental de la sensibilité NPS, ce mec du coup, commençait à m’intéresser… oui je sais c’est bassement politicien…
Le mois suivant Philippe commençait à participer à nos réunions de « courant ». On préparait le congrès du Mans et depuis l’été c’était quelque peu confus. En juillet il y avait eu des tensions au sein de NPS historique entre Montebourg et Peillon - Hamon, et puis ce fut la grande réconciliation, avec l’arrimage des troupes d’Emmanuelli qui venait de divorcer de Mélenchon… bref pour faire court c’était le bin’s.
 Philippe était souriant, sympa, pas contrariant... d’ailleurs il ne causait pas trop… peut-être un peu trop copain, avec Yannick, qui, derrière un look de potache était, et reste, un vrai fouteur de m….. et ce depuis depuis….. que je le connais… donc j’en concluais que Philippe arrivait avec la fournée emmanuelliste, ex Alternative Socialiste, ex Nouveau Monde, ex Gauche Socialiste, ex. ????… les « plus à gauche que moi tu meurs. »
Au congrès fédéral en octobre…. Philippe fut retenu comme un des représentants de notre tendance au conseil fédéral. En novembre je fus quelque peu surpris de le retrouver au Mans…, il n’était ni délégué ni membre de droit…… « C’est en tant que journaliste » m’a-t-il dit…. ce qui me posait un peu problème car il assistait en tant que militant aux réunions de courant, fermées à la presse, réunions quelque peu tumultueuses entre partisans et adversaires d’une synthèse en préparation…. Lui et son pote, Yannick, allaient être résolument anti-synthèse : Exit Emmanuelli vive Montebourg.
 
J’ai découvert Fraise des bois le dimanche matin à l’hôtel en prenant mon petit déjeuner et en lisant le journal régional : « Le Maine libre » du dimanche 20 novembre, journal que j’avais ouvert, bien évidemment, aux pages qui traitaient du congrès et surprise je tombais en page 3 sur la photo de Philippe :
Num--riser-copie-9.jpg Le dimanche soir en rentrant à la maison je me suis précipité sur Internet Google et j’ai cherché le blog de Fraise des bois et je l’ai trouvé à l’adresse : mamilitance.blog.lemonde.fr.
Il faut reconnaître qu’il écrit bien le Philippe ; putain quel talent, quel humour et sans même parler de ses poésies du samedi. Quel plaisir…….
Et puis au fil du temps et côté politique locale ses billets cactus, épinglant Planplan le secrétaire de section et Grand Sachem ex junior, le maire intérimaire, étaient d’un humour féroce, corrosif, jouissif.
Il aida aussi à sa manière au rassemblement des socialistes dans une seule section. Bon c’est vrai, parfois il me gonflait un peu avec son engouement excessif pour Arnaud Montebourg (que j’aime bien par ailleurs) mais qui à cette époque jouait un peu trop perso avec son refus de la synthèse, sa C6R et le non cumul des mandats. Je ne comprenais pas qu’un type aussi brillant qu’Arnaud, dépense autant d’efforts à se, à nous tirer une balle dans le pied. Il y a des choses parfois difficiles à comprendre chez les socialos…. aussi sous couvert d’un pseudo, Dumbo, vieil héritage rugbystique, je taclais de temps à autres les billets de Fraise par quelques commentaires critiques.
Son blog restait cependant un lieu de débats rafraîchissants, même si on y trouvait parfois quelques commentaires dialectico-marxistes imbitables. Mes amis niortais partageaient, dans l’ensemble, mon enthousiasme, seul Alain était réservé « Ce type n’est pas fiable politiquement et comme il a de la facilité à écrire n’importe quoi, tout et son contraire, il est dangereux. Il va manipuler sous couvert de liberté d’expression ». Bien que généralement très attentif aux avis d’Alain, je trouvai alors, son point de vue excessif…. car après tout ça ne faisait pas de mal ce cocktail pamphlétaire de journaliste philosophe poète caustique. 
J’étais amusé quand lui, l’enfant de Jarnac, arrivait l’hiver à nos réunions avec son manteau noir, son écharpe et son chapeau…. un de ses grands-oncles avaient été à l’école avec Mitterrand m’avait-il confié un soir que je l’appelai Tonton
Ça s’est un peu gâté lors des présidentielles car il manifestait plus de sympathie pour Bayrou que pour Ségolène….. sans doute que l’éleveur de canassons, le lettré béarnais expert d’Henri IV, avait un style plus mitterrandien que la trop rigide madone des Deux-Sèvres…j’espère que leur quasi flirt entre les deux tours lui aura permis de faire quand même le seul choix digne pour un fidèle militant de gauche le 6 mai dernier. Mais quelle évolution en quelques années, quelques mois…. Je me demande d’ailleurs ce qu’il pense du cumul de mandats de Bayrou : un record s’il décroche la mairie de Pau.
Je lui dois, quand même, de m’avoir ouvert, initié aux blogs et donc de m’avoir permis, osé me lancer dans cette aventure, même si je savais que je ne pourrai en rien me comparer ; mais moi je ne suis qu’un griot. Je le remercie aussi de m’avoir invité à participer au rassemblement de la blogosphère fin août (lire moi à Coulon celle que je préfère…).  
Depuis Fraise avait pris du recul…… son blog était en sommeil ; il continuait à l’entretenir avec un peu de poésie….et puis d’un seul coup le 12 janvier il nous a sorti un nouveau billet politique : Au secours la roue glisse de plus en plus vers la réaction. En panne d’idée cherche-il à se refaire une santé et une virginité en surfant sur les municipales niortaises ?
S’il glissait seulement vers la droite, ça me poserait moins de problème…. non c’est bien un glissement réactionnaire vers ceux qu’il vilipendait, mordait il y a encore peu…il fait les yeux doux à Niort Résolument l’association du maire sortant dissident PS, rassemblement de tous les vieux ringards de tous les partis politiques qui s’accrochent désespérément à leur pouvoir, leur fauteuil de notable : Un président d’association connu par ses positions des plus rétrogrades, des vieux  communistes écartés, des socialo bellicistes de toujours, des socialos en retardi de plusieurs guerres, l’ancien maire démissionnaire aujourd’hui reconverti en chef d'orchestre de la claque, une manière comme une autre de se dépoussiérer, un vert trop mûr, un radical disparu, un ancien responsable et candidat RPR ex tête de liste de la droite mis sur le banc de touche à l’UMP…. et la cerise sur le gâteau, et c’est ce qui, je pense, a émoustillé Fraise, la labellisation par le Modem dont un responsable local fut successivement membre de presque tous les partis…… Pour un tel inventaire il faudrait un Prévert…..« Dinosaures de tous les partis unissez vous…. » une liste Jurassic Park en quelque sorte et si il n’y a pas assez de place il y a encore une seconde liste « ramasse miettes »,  estampillée elle aussi à gauche par la presse,  Avenir Niortais.
La démocratie municipale est malade à Niort et pourtant il y a comme partout en France deux listes politiquement saines et respectables : Une liste UMP pour les gens de droite et une liste d’union de la gauche dynamique, renouvelée et moderne ….. à laquelle je ne suis pas candidat mais que je soutiens de tout cœur…..
 
Pour les blogueurs je viens aussi de découvrir un nouveau site « Nice in Niort » avec un dernier billet fort plaisant « Rock’n roll politique ». A lire, mais expérience fraisière aidant… à voir à l’usage.
 
 J’ose encore espérer que Fraise va se ressaisir :
« Mon ami tu dois écrire pour ton plaisir et un peu, aussi, pour le notre….mais un conseil, laisse tomber la politique »…
 
(à suivre)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ARMET79 26/01/2008 18:39

@ Fraise de les bois : Fraise acide, je lis ton commentaire, et ma foi pour une fois celui-ci me navre. Quel pâle argument que de dire que ce pauvre D....(soyons discrets), n'a rien compris.
C'est toujours ce que rétorquent les imbéciles qui ne savent que répondre, pris qu'ils sont, la main dans le sac des idées, doublés à gauche par plus fins qu'eux!
Et si militer c'est, d'après toi, avoir des oeillères, le penser, et surtout l'exprimer ainsi, montre que celles-ci n'oblitèrent pas nos yeux mais les tiens. La tolérance ne peut être le laxisme idéologique ou l'attrappe-tout opportuniste.
Tu repasseras peut-être par ici quand ton pendule, lassé de monter à droite redescendra vers la gauche.
En attendant amuse toi bien avec tes nouveaux camarades, tu trouveras bien quelques anecdotes ou paroles croustillantes que tu ne pourras pas heureusement écrire en PS à ton bouquin...
Amitiés socialistes.

Nice in Niort 24/01/2008 00:47

Cher Daniel
Merci pour la citation de mon blog, cette petite chose que j'ai créée pour m'amuser. Nice in Niort n'a pas pour vocation première d'entrer dans le cercle fermé des blogueurs politiques du 7-9. Pourtant, la situation actuelle ne pouvait que s'accorder à l'angle que j'ai choisi : mes carnets rock'n'roll de Niort et d'ailleurs. Je compte bien revenir (dès que j'aurai un peu plus de temps) à mes premières amours : la culture en général et la musique en particulier, la presse (et la manipulation dont nous faisons de plus en plus les frais) et tous ces petits rien qui me font pousser cris du coeur ou coups de gueule... J'ai toujours autant de plaisir à te lire ici, c'est très instructif pour la Niortaise d'adoption que je suis. Quant à la dérive fraisière...

Fraise des Bois 17/01/2008 19:45

Triste ? Mieux vaut en rire ! Mais, mon pauvre Daniel, je crois surtout que tu n'as rien compris... Je t'aime bien, t'es pas le mauvais cheval, mais vivement le jour où tu te débarrasseras de tes oeillères militantes !
Et puis, deuxième gâchette chez Volfoni, c'est vraiment pas un rôle pour toi, t'es trop tendre... ;-)

argoul 17/01/2008 17:56

C'est triste.