Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli-tique....Revue de presse des jours.... d'avant...

13 Mars 2008 , Rédigé par daniel Publié dans #trop poli-tique

Nous voilà dans la dernière ligne droite, à J-3 du verdict des électeurs. Rien n’est jamais joué en politique mais on a bon espoir. Un vent de renouveau souffle sur Niort : le pari semble en passe d’être gagné et pourtant la voie était étroite : Car comment critiquer une gestion ultra conservatrice mais étiquetée de gauche ? Gestion qui, au fil des  années, n’a pas su endiguer le déclin de Niort et qui n’a fait qu’accompagner la marginalisation d’une ville coincée, étouffée entre La Rochelle et Poitiers.
Geneviève a su rassembler des énergies autour d’elle, son équipe est jeune, dynamique et pétrie de compétences diverses et complémentaires. Cette équipe est riche de générosité et de volontarisme. Avec l’aide de tous et plus particulièrement de Pascal le grand communicant, Gégé a su mettre en musique cette partition avec sérieux, détermination mais avec, aussi, un zeste d’humour. Niort s’ennuyait, se vidait de sa jeunesse depuis 10, 15, 20 ans et l’équipe sortante ne semblait plus compter que sur d’hypothétiques exploits des chamois, à qui elle promet un grand stade, pour colorer un peu la fierté locale : triste impasse.
 
L’équipe de Geneviève est partie en campagne dès l’automne ; d’abord il y eut la phase d’écoute avec 4 grandes réunions dites participatives qui ont regroupé à chaque fois de 250 à 300 personnes. Ce fut ensuite en décembre la phase de propositions par petits groupes de travail : Pilou et moi et quelques copains nous nous sommes plus particulièrement appliqués à décortiquer le budget de la ville (Lire de cagnotte en cagnotte). Enfin janvier fut le temps d’écriture du projet ; un projet décliné autour des solidarités chères à la culture niortaise ; un projet en 6 points pour « Niort solidarité capitale » :
1.      Faire enfin de Niort une capitale régionale.
2.      Faire de Niort une ville durable exemplaire en matière d’environnement.
3.      Faire de Niort une ville innovante en matière de solidarité économique et sociale
4.      Faire de Niort une ville plus juste au service de tous.
5.      Faire de Niort une ville accessible à tous pour le sport et la culture
6.     Faire de Niort une ville citoyenne qui s’engage dans de nouvelles pratiques démocratiques.

  Ce projet et la liste furent présentés aux Niortais fin janvier et ce fut, alors, le temps de la campagne avec 14 réunions de quartier en février.
 
Les Niortais ont été surpris, intéressés et nombreux sont ceux qui ont adhéré à notre campagne enthousiaste.
Notre principal adversaire est le maire sortant, ex-socialiste, qui conduit une liste « caméléonesque », vieille gauche et vieille droite rassemblée, investie par le seul Modem ; une liste qui essaie de survivre ensemble du moins le temps d’une élection. Ce groupe n’a jamais su trouver le ton républicain et néanmoins noble, des campagnes électorales en tablant sur l’addition de tous les conservatismes et en surfant  sur l’image « Caliméro » du maire sortant.
Nos adversaires de l’UMP ont fait une campagne digne, respectable et fidèle aux idées de leur parti, mais leur tête de liste a semblé rapidement dépitée de constater que la frange la plus conservatiste de la droite lorgnait plutôt vers le maire sortant.
 
La presse ne s’y est pas trompée et, tout en gardant une ligne objective, elle ne put que souligner ces constats et contrastes tellement évidents. Ces dernières semaines le groupe qui soutient le maire sortant sentant que la situation lui échappait a  durci sa campagne et s'est répandu en invectives anti-Geneviève et autres diffamations par tracts (lire le pire attaque) et blogs « prétendus indépendants »; blogs qui roulent maintenant pour le Modem comme la plupart des « paumés » de la politique. (Celui de Fraise des bois notamment… Lire le poète n’a pas toujours raison…. billet au demeurant bien trop gentil au regard des billets revanchards qu’il publie… revanchard de quoi ????)
Le Courrier de l’Ouest publiait le 1er mars un sondage CSA dont les résultats retentirent comme un coup de tonnerre :
G. Gaillard (liste de gauche unie): 45 % / A. Baudin (Divers gauche/Modem): 28% /
M. Thébault (UMP): 19 % / J. Renoux (Sans étiquette): 4% / M. Veyssière (Extr.Gauche): 4%.
 
 
Le même jour FR 3 retransmettait un débat entre les 3 principaux concurrents, débat enregistré la veille au Centre d’action culturelle. Ce débat fut catastrophique pour le maire sortant. Alors que Geneviève et Thébault étaient à l’aise répondant clairement et sans note aux questions du journaliste, le maire sortant, ne put que bafouiller des réponses brouillonnes qu’il recherchait désespérément sur ses feuilles. Ça ne pardonne pas.
 
Le mercredi 6 mars et le jeudi 7 mars furent les journées des meetings :
L’UMP avait choisi le « Pavillon des Colloques » au parc des expositions de Noron, sur la droite en entrant avec en guest star J.P. Raffarin qui a déclaré devant près de 300 spectateurs (selon la presse…je n’y étais pas) que « Marc Thébault a le look Fillon »(c’est actuellement moins lourd à porter que Sarkozy …et les précédents 1er ministres…). 
   Nous, nous étions à la même heure au dôme, sur la gauche en entrant dans le parc.  
  Quant au maire sortant il a fait le lendemain, le plein d'une petite salle de 150 places (La rumeur annonçait B. Bellec en guest star mais la presse ne l'a pas confirmée!)

Le lendemain le Courrier de l’Ouest titrait « La campagne de Geneviève Gaillard se termine en fanfare » et la Nouvelle République « Le grand soir de la liste Niort solidarité capitale : Les six cents chaises n’ont pas suffit. Ils étaient près d’un millier hier soir sous le dôme de Noron pour le grand meeting unitaire de soutien à Geneviève Gaillard. »
 
undefined
 Ce fut une soirée mémorable. Nous avions accueilli au train de
17 H Vincent Peillon et Elisabeth Boyer du PRG. Noël Mamère (Verts) arrivé de Bègles en voiture nous a rejoint au centre Ville. 
Nous avons déambulé dans la ville derrière la fanfare des traîne-savates. 
C’était de la politique mais déjà une fête et beaucoup d’amitié.
 


 undefined
 Nous étions particulièrement heureux de la venue de Vincent Peillon, fidèle ami dont c’était le 4ème ou le 5ème déplacement à Niort depuis  que nous nous connaissons (en 1994) soit dans le cadre d’un soutien pour une élection, soit dans le cadre de travaux ou contributions au sein du PS. 
Je ferai un jour un billet sur Vincent dont je suis, si proche et avec lequel j’ai pourtant actuellement une divergence difficile à surmonter. Nous avons parlé de tout ça au restaurant après le meeting en toute amitié.


undefined
    undefined
 En soirée nous fûmes rejoints par André Chassaigne (député PC du Puy de Dôme). 
Les traîne-savates firent encore la fête à Noron avant que le maître de cérémonie Pascal Duforestel nous fasse montre de  ses talents d’humoriste.
 Elisabeth Boyer,  Mamère,  Chassaigne et Vincent se succédèrent à la tribune avant que Geneviève ne clôture ce meeting festif vers
23 H
30.
Cela faisait plus d’une heure que Raffarin et les 300 umpistes étaient rentrés tristement se coucher.
 
                                           undefined                                
Dimanche 9 mars à partir de
19 H les premiers résultats nous parvenaient ; A 20 H nous avions les résultats des 40 bureaux. Notre liste était partout en tête et le résultat final confirmait le sondage CSA / Courrier de l’Ouest.
Liste Geneviève Gaillard 45.0%
Liste Alain Baudin : 26.1 %
Liste Marc Thébault : 20.4 
Liste Joël Renoux : 5.8%  
Liste Marinette Veyssière: 2.7%.

Lundi matin la Nouvelle République titrait son article « Geneviève Gaillard laisse ses concurrents loin derrière »
. Nous étions déjà engagés dans le second tour, dans le cadre d'une triangulaire, dont nous étions les favoris.

  Refusant de se laisser griser par ce résultat toute l’équipe s’est remise au travail : préparation de tracts, profession de foi, synthèse et analyse des résultats pour évaluer dans quels quartiers notre score était en deçà de la moyenne pour faire du porte à porte.Num-riser-copie-2.jpg

Les députés-maires de La Rochelle Maxime Bono et de Poitiers Alain Claeys dispensés de second tour ont proposé leurs services pour venir soutenir leur camarade Geneviève. On fit donc mercredi 12 mars une nouvelle parade au centre ville. « Les maires PS voisins appuient Geneviève Gaillard. »
 


  Il n’y a plus que 3 jours à  attendre….. plus que…. certes mais c’est long 3 jours…. Mais ça fait 16 ans que j’attends ce moment….depuis des élections cantonales dans le canton Niort Est en mars 1992, avec une pensée pour certains …… 

 (à suivre)
 
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

claudine 17/03/2008 14:46

les 3 jours se sont écoulés, aujourd'hui nous sommes heureux de dire bravo à Geneviève et son équipe pour cette belle victoire.