Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs en vrac.......Le 22 Septembre, aujourd'hui je m'en fous...

30 Septembre 2008 , Rédigé par daniel Publié dans #Souvenirs en vrac

 Un coup de chapeau à Brassens avec un titre de billet qui est en partie vrai et en partie....un peu embarrassant. Aussi dois-je immédiatement passer un message personnel à ma petite belle sœur « tu n'es en rien concernée par ce titre car, bien au contraire, c'est toujours avec grand plaisir que je te souhaite ce jour là un bon anniversaire.... Mais tu n'es pas la seule, ma chère, à être née un 22 septembre.... ».

 Curieusement autant mes souvenirs en vrac se bousculaient en août autant ceux de septembre me semblent à quelques exceptions près sans intérêt. Des rentrées, des retours, des installations, des départs, des emmerdes des catastrophes même et puis heureusement quelques heureux évènements.
 J'ai bien failli intituler ce billet d'un proverbe bourguignon « S'il tonne en septembre la vendange sera bonne » et puis j'ai eu peur que cela soit très mal interprété en cette période de crise financière surtout quand on observe le revirement spectaculaire de l'excité « Plus anti-libéral que moi tu meurs ».....pourvu que ça dure, non pas la crise bien sûr, mais sa conversion....

  En septembre 1958 mon grand-père Marcel était hospitalisé à cause d'un cancer. J'ai une lettre du 18 septembre qu'il avait envoyé à mon père où il se montrait très optimiste et annonçait des préparatifs pour des interventions à l'anus et à la prostate. Le week-end suivant, à réception de cette lettre, nous faisions l'aller-retour Grenoble Paris (Grenoble où nous habitions cette année là). Curieusement, de cette rencontre, du haut de mes 12 ans, j'ai uniquement le souvenir d'une conversation politique entre mon père et mon grand-père, Marcel disant à son fils Roger « Avant de rentrer à l'hôpital j'ai laissé une procuration à Didi pour le vote de dimanche prochain pour qu'il dise « Oui » à De Gaulle pour moi... j'ai bien fait car je ne serai pas sorti à temps». 
  Le dimanche suivant le 28 septembre 1958 De Gaulle proposait au français de ratifier par référendum la constitution de la Vème république. Mon grand père fut opéré en fin de semaine et décéda des suites le l'intervention ce 28 septembre sensiblement à l'heure où Didi mettait pour lui dans l'urne le bulletin « Oui ». La constitution fut ratifiée à 82 % dont l'ultime voix de Marcel, c'était il y a cinquante ans. Quelques jours plus tard nous faisions un second aller retour Grenoble Paris pour être présents aux obsèques de mon grand-père.

 Pourquoi voulais-je donner pour titre à ce billet un proverbe « vendangeur »? A cause d'un très mauvais souvenir : je n'ai fait qu'une seule fois les vendanges : c'était début septembre 1963 du côté de Castelnau le Lez avec mes copains Jeff et Jacky. On m'avait parlé d'un poste de porteur, moi le rugbyman ça m'allait très bien... et puis non je fus coupeur. Penché sur les ceps ou à quatre pattes le nez dans les grappes, le sécateur à la main et la sueur au front, j'essayais tant bien que mal de suivre la cadence.... aux suivants, aux suivants ..... j'avais juste 17 ans et plié en quatre je m'efforçais de rester en ligne au rythme d'avancement imposé par la meneuse, une mamie qui ne devait pas faire plus de 1 m 50 de haut... aux suivants, aux suivants...  Facile pour elle, mais quand on fait 1.85 m c'est une autre paire de manches ..... Une semaine, y compris le samedi, 6 jours d'horreur,... sans compter qu'il avait bien plu, juste avant, et que les premiers jours on pataugeait dans la gadoue.... Et pour finir, le dernier jour, ces nocs ont voulu me bizuter ... Ah ! Ils ont du s'y mettre à quatre mais ils ont réussi à me mettre à terre et à me barbouiller le visage avec du raisin..... Je ne suis pas rancunier...mais......je n'ai jamais re-bouffer de raisin depuis ce jour.
 Les années suivantes en région parisienne pendant les vacances scolaires, avec mon copain Dudule, on faisait des déménagements.... de la rigolade à côté du boulot de coupeur.

 Septembre fut souvent pendant nos années africaines la période d'installation en début de séjour ou de retour de vacances.
 Je me revois le 22 septembre 1976 au Maroc à l'aéroport de Nouasseur attendant désespérément ma valise. Il en restait bien une qui ressemblait un peu à la mienne mais ce n'était pas la mienne... une perte de temps à faire une déclaration de perte en me demandant ce que je pourrai bien me mettre le lendemain... et puis j'allais monter dans un taxi pour rejoindre un hôtel à Casablanca quand un énergumène excité descendit d'un taxi en brandissant ma valise que j'ai immédiatement récupérée. Ouf !

 Encore une histoire de valises au Cameroun. Le 22 septembre 1985 j'attendais la famille de retour de vacances en France à l'aéroport de Yaoundé. Personne à l'arrivée de l'avion....inquiétude. Selon une connaissance qui débarquait il y avait eu une erreur d'enregistrement des bagages à Orly. Ils avaient été référencés pour Douala, Pilou s'en apercevant dans l'avion, en examinant ses billets n'avait pas eu d'autre solution que de descendre avec les enfants à l'escale de Douala afin de les récupérer... Ils avaient du passer la nuit en salle d'attente avant de reprendre le premier vol pour Yaoundé le lendemain matin.

  22 septembre 1994 : Réunion du conseil fédéral du PS 79, c'était en préparation du congrès de Liévin avec à l'ordre du jour le débat sur les contributions. Jusqu'alors j'étais plutôt en bons termes avec Ségolène qui était la Première fédérale. Ce soir elle menait le débat ou plutôt comme souvent elle le dirigeait.... Mais après tout c'était la patronne et puis elle avait été ministre.... Et d'ailleurs la plupart des militants, du moins ceux qui s'exprimaient, étaient sur la même ligne qu'elle. J'eus la malencontreuse idée de ne pas être d'accord et surtout de vanter les mérites de la contribution de Lionel Jospin. Ce texte me plaisait bien il apportait une intéressante analyse de la mondialisation, avantages et risques et c'était nouveau cette approche au PS.... Il était même modérément critique par rapport au dernier gouvernement socialiste. Ségolène s'est énervée, s'est emportée contre Jospin qui « crachait dans la soupe » et c'est moi qui en ai pris plein la tronche....elle venait de se faire un copain. Pas rancunier pour deux sous, je me suis porté candidat contre elle pour le poste de 1er fédéral en décembre 94 et je suis depuis, toujours resté dans son opposition interne.

   22 septembre 1996 j'étais en stage professionnel en vallée de Chevreuse et je retrouvais Djellal un ami qui avait été mon chef de mission au Cameroun. « Tu connais la nouvelle ? Biya a nommé Musongé 1er Ministre du Cameroun ».
 Peter Mafani Musongé avait été le directeur du laboratoire des Ponts et Chaussées à Yaoundé où nous avions eu une mission de formation du personnel. J'ai le souvenir d'un homme très réservé mais très sympathique et éminemment compétent. Il a du être aussi compétent dans la gestion de l'état camerounais qui le fut pour le laboratoire car il tint ce poste du 19 septembre 1996 au 8 décembre 2004. De tous les chefs de gouvernement, qui ont accompagné le président Biya, il est celui qui est resté le plus longtemps.

 Septembre fut souvent un mois d'horreurs : rappelons les deux « 11 septembre », deux évènements tragiques qui m'ont beaucoup marqué.
 11 septembre 1973, le coup d'état de Pinochet au Chili et l'assassinat du président Salvador Allende. 4000 morts et 30000 arrestations.
 11 septembre 2001 et les terribles images des deux avions percutants les tours jumelles du World Trade Center notamment le second avion filmé en direct. 3000 victimes dans ces attentats.
 Si aujourd'hui je me fous du 22 septembre je garderai toujours en tête ces deux « 11 septembre » de sinistre mémoire.
 Dois-je aussi mentionner le 5 septembre 1972, l'assassinat de 11 athlètes israéliens aux Jeux Olympique de Munich.
 Je préfère évoquer les accords de Camp David le 18 septembre 1978 et l'abolition de la peine de mort en France le 30 septembre 1981.

 Mais il est temps pour finir de mentionner les heureux événements : Le 26 septembre 2001, la naissance de notre premier petit-fils Hugo et le 8 septembre 2007 la naissance de notre petite-fille Lucie.

 J'ai oublié quelque chose ? Plein de choses sans doute, mais ..... Ah ! Oui l'anniversaire... et bien c'est celui notre nouvelle show-woman Ségolène Royal.

  (A suivre)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

argoul 01/10/2008 13:45

Un bon train de sécateur pour septembre !