Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bien avant Didi..........La pêche à la lignée (2)

12 Octobre 2008 , Rédigé par daniel Publié dans #Didi

 Dans de précédents articles (Avant Didi....la pêche à la lignée et la pêche aux moules), j'avais amorcé une recherche généalogique. Des actes d'état civil, m'ont permis de reconstituer les migrations de mes ancêtres. Trois générations originaires de Paris ou la proche banlieue qui avaient été précédées de trois générations originaire de Haute Saône (Saint Loup sur Semouse).... Et puis des actes plus anciens transmis par les mairies qui m'ont conduit dans le Maine et Loire, notamment celui-ci de 1797.

 « Aujourd'hui, premier décade de l'an sept de la république française, une et indivisible, à onze heures et demie avant midi, par devant moi, François Carrière, président de l'administration municipale du canton de Saint Loup, département de la Haute Saône, délégué par la loi pour diriger les actes servant à conster les mariages des communes du dit canton, sont comparus pour contracter mariage:
 D'une part François BAUDIN, brigadier du 18ème Régiment de cavalerie, retiré à Saint Loup avec son congé de réforme pour cause d'infirmité, fils de furent Charles Baudin de son vivant pêcheur et de Renée Gaisguier, de Saint Pierre le Vaux canton de Saint Georges des sept voies, département du Maine et Loire, âgé de quarante deux ans,
 D'autre part Anne Françoise Mougin, âgée de trente deux ans fille de furent, Antoine Mougin de son vivant tripier et de Marie Claudin, feu père et mère de Saint Loup,
 Lesquels futurs conjoints étaient accompagnés des gens Claude Joseph Claudin âgé de cinquante trois ans, capitaine pensionné de l'état, oncle de la future, domicilié à Fontaine, Nicolas Mougin, droguetier, âgé de quarante cinq ans, domicilié aussi à Saint Loup, frère de la future, Claude Simon, pâtissier, propriétaire, âgé de cinquante cinq ans, domicilié à Fontaine et Claude François Collin, fabricant de droguet, âgé de quarante huit ans domicilié à Saint Loup.

Moi, dit Carrière, après avoir donné lecture en la présence des parties et témoins :

1°/ De l'acte de naissance de François Baudin, lequel constate qu'il est né dans la commune de Vaux, canton et département susdit le vingt et un juillet dix sept cent cinquante sept, du légitime mariage de Charles Baudin et Renée Gaisguier

2° / De l'acte de naissance d'Anne Françoise Mougin, par lequel il est constaté qu'elle est née à Saint Loup le quatorze avril dix sept cent soixante sept du légitime mariage entre Antoine Mougin et Marie Claudin.

3°/ De publication des promesses de mariage dûment publiées ensuite affichées à Saint Loup le six présent mois.

4°/ Après que les futurs conjoints ont eu déclaré se prendre mutuellement pour époux,

sont unis en mariage et en ai à l'instant rédigé le présent acte, que deux témoins ont signé avec moi et le secrétaire après lecture ; les époux ayant déclaré être illettrés.

Fait au lieu de la réunion décadaire à Saint Loup, les ans, mois et jours avant dits

 Signé par :  Mougin, Carrière, Claudin, Collin »

 
 
 Suite à cet acte de mariage j'ai su que ma lignée paternelle avait pour origine le sud Maine et Loire, à quelques kilomètres de la limite nord des Deux Sèvres.

 Ainsi des recherches concernant les parents de François Baudin, m'ont appris que :

  • Charles Baudin était le fils de Jean-Charles Baudin et de Catherine Breton
  • Renée Gaisguier était la fille de Jean Gaisguier et de Charlotte Mulet.

 En remontant un peu plus dans le passé j'ai trouvé des éléments qui laisent à penser que le père de Jean-Charles Baudin (le grand-père de François) se prénommait Ursulin. 
 Cet Ursulin aurait même été marié à une certaine Jeanne Marquet dont le père se prénommait Jean. .....

Pour l'instant la piste des Baudin s'interrompt alors que celle des Marquet, si elle se confirme, semble se rapprocher de la fin du 15ème siècle...... un travail de recherches  à prolonger...... avec espoir.....mais peut-on aller beaucoup plus loin ? 

 
(A suivre)

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article