Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'invité du blog..... Fanfan le prolix(e)

18 Novembre 2008 , Rédigé par daniel Publié dans #L'invité

Grande nouvelle : hier soir j'ai téléphoné à mon ami Fanfan, et au cours de cette conversation, au détour d'une anecdote, il a fini par m'annoncer qu'il s'était lancé depuis quelques semaines dans une aventure blogueuse. Heureusement que j'étais attentif car cet aveu fugace, cette confidence perdue au milieu d'un flot de paroles, d'informations diverses, de vérités secondes (*) m'a surpris et je dus le relancer sur le sujet pour en savoir un peu plus.

 (*) Il ne faut jamais prendre les vérités premières au pied de la lettre, seule la vérité seconde, celle du contradicteur, peut être digne d'intérêt, une sorte de pied de nez aux suffisants sauf si le contradicteur a le dernier mot et qu'il devient ainsi, à son tour, le détenteur d'une vérité première.....
 J'en reviens à mon sujet et au blog de Fanfan que je me suis empressé d'aller voir après avoir réussi à lui arracher l'adresse. J'ai lu, je me suis enthousiasmé et illico je peux dénoncer. Eh oui mon ami moi je ne suis pas corse.... alors je peux dénoncer : http://prolix.over-blog.net/
 Il faut y aller voir, c'est jubilatoire et je suis certain que nos amis communs, que les membres de ma famille qui viennent de temps à autre sur mon blog de griot et qui connaissent très bien mon copain de jeunesse, fringant partenaire de rugby des temps jadis et fidèle ami, iront le lire... Je n'ai pas l'ombre d'un doute à ce sujet comme disait Raymond Devos auquel je ne peux m'empêcher de penser en lisant Prolix.... Avec aussi une petite pensée pour Jacques Prévert qui savait lui aussi si bien triturer les mots et les maux de la société pour les recoller ensuite dans un sens plus original et surtout moins déprimant. J'ai découvert que mon Fanfan est aussi truculent par l'écriture qu'il l'est à raconter des blagues ou à mélanger par dessous dessus des proverbes et dictons en compagnie (*). Superbe mais il est temps pour moi, en guise de bande annonce et par un habile « copier coller » de passer le clavier à Prolix. 
 (*) Lire aussi Touche pas à mon rugby... Corsica tour.

 

  « ........donc, nous parlions d'embarras et d'embarrassés. En fustigeant au passage, quelques mal-aimés et autres formes de mécontents, de bons à rien mais néanmoins mauvais en tout. Ajoutant à la prose une poignée de mots barbares mais qui définissent bien, je crois, le style du propos dont il est question dans ce "partage d'écriture " (on dit "blog" mais j'aime tellement le français). Et puis, c'est pas beau "partage d'écriture"? D'autant plus que j'autorise, quiconque le désire, à partager, avec la mienne, son écriture. Sans retenue et sans scrupules, bien sur. Avec sincérité, humour, sérieux, réflexion, enthousiasme, candeur, perspicacité, convivialité. Mais, aussi, tolérance et respect envers la nature humaine, hors des attaques personnelles contre qui que ce soit, lecteurs, rédacteurs ou intervenants  "Condition sine qua non à ce partage d'écriture" auquel sont destinés ces petits articles qui font la vie quotidienne..... »

 « ....Nous pourrons tout au long de ce que voudra vivre ce "partage d'écriture", recenser ainsi les mots qui méritent que l'on s'attarde sur leur nature et sur ce qu'ils peuvent nous apprendre.

 D'ailleurs, à ce propos, plusieurs mots de la langue française ont une résonance régionale, une définition familière ou vieillie, différentes de celles que l'on peut leur attribuer généralement. Le mot "sérieuse", par exemple en langue familière vieillie désignait "une chope de bière d'un litre". Comme ça ce comprend!
 Chères et chers "partageurs d'écriture" jetez vous vite, à mains jointes sur vos claviers et, je vous en prie, rendez moi la monnaie de mon billet! En voilà encore un mot qui mériterait que l'on se penche sur son berceau. Dans notre cas c'est un "petit article, souvent polémique ou satirique". Ce peut-être le bref écrit que l'on adresse à quelqu'un. Vous avez le "billet d'invitation" le "billet doux", le "billet de spectacle" ou le "billet de cinéma". Ou me laissez vous le "billet de chemin de fer" du temps ou l'on avait le droit à 30% de réduction, une fois par an, lors des congés annuels?
 Et celui des Gueules Cassées"le billet de loterie nationale" vendu par des personnes qui avaient subi les dommages collatéraux de ses pourritures de guerres. (Le pire, c'est que ça continue)......»

« ...........Revenons à notre billet! Le Billet avec un grand B "le biffeton".Le "billet à ordre" ou le "billet de trésorerie". Du temps béni des militaires, comme disait un des mes voisins, il y avait le "billet de logement" vous savez le fameux "coucher dehors avec un billet de logement". Mais je me "fiche mon billet" que tout cela vous le saviez et que je n'avais pas besoin de vous le rappeler. Trop tard, c'est fait. Allez! il est midi. C'est l'heure de l'apéro. Je vous laisse à vos réflexions. Moi je fais comme Achille: je me retire sous ma tente. A tous je dis, à plus tard... »..

 « ......Et voyant ma compagne, voilà qu'il me dit :

 -Je croyais que votre femme n'était plus de ce monde !
 Je me vois répondre, tant la surprise est grande et ne sachant que dire:
 -Ben, c'est qu'elle est revenue (comme un revenant revient) pour voter aux cantonales, dimanche prochain.
 -Ha ! Tiens!
-Chez nous, c'est une coutume ancestrale et régionale. Nous allons toujours voter, même après... D'ailleurs, mon arrière grand-père venait encore il y a peu de temps. Mais figurez-vous, qu'un jeune archéologue du village, au cours d'investigations personnelles, afin de s'exercer à son futur métier, a trouvé et emmené les os du squelette de la jambe droite de mon bisaïeul. Bien sur, il pourrait se déplacer sur sa jambe gauche. Elle lui fut malencontreusement ravie par un obus dans les tranchées à Verdun. Depuis il a bien essayé. Mais la chose n'est aisée, voyez-vous, qu'aux seuls  culs de jatte qui sont entraînés à de tels tours de force.
-C'est ennuyeux, me rétorquerait-il contrarié par mon état. Une voix qui manquerait à l'élu de son choix. Alors..?
 -Alors il s'est décidé à voter par procuration. A contrecoeur.
 -Bien! Bien! Dirait, le médecin soucieux. Je vous prendrais un rendez-vous en psychiatrie..... 
»

 « .....A bientôt les "partageurs". Allez-y! Partagez. J'attends avec impatience. Et surtout ne vous inquiétez pas pour les fautes et autres petits problèmes littéraires. Ecrire, même n'importe quoi : c'est la meilleure façon de s'améliorer.

 Au fait, j'ai changé de style d'écriture (on dit de police, mais moi "police" c'est pas trop dans mon vocabulaire). Donc j'ai changé par ce que je ne me souviens plus de celle que j'utilisais au début.
La mémoire, vous dis-je. La mémoire! .....
 »
.

 Voilà pour vous mettre l'eau à la bouche.... Enfin façon de parler surtout à l'heure de l'apéro.... Alors SVP les joueurs de bons mots allez rendre visite à Fanfan et partagez... car Prolix (encore un jeu de mots basé sur son identité) est tellement prolixe, a tellement de talents (mettez le dans un jardin ou en scène avec sa guitare pour interpréter Brassens ou des chants corses ou encore à la tête d'une association....ou d'un rassemblement d'amis dispersés... etc...dans tous les cas il est efficace ) qu'il s'enflamme pour sa dernière passion et ne pouvant tout faire en même temps s'écarte progressivement de ses précédents hobbies... et dans le domaine de l'écriture et de l'humour il peut apporter tant que ça serait dommage qu'il n'en fasse pas assez....

 (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article