Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cine-cure...... Le Chacal...

19 Décembre 2008 , Rédigé par daniel Publié dans #ciné-cure

 Je reprends ma rubrique Ciné-cure, mais cette fois, ce n'est pas un hommage sincère à un acteur ou un réalisateur comme de fut le cas pour mon précédent billet, celui sur Paul Newman, même si j'ai accompagné cet hommage du traditionnel coup de griffe politique. Cette fois c'est le contraire, le film n'est qu'un prétexte même si j'en parlerai, honnêtement, en cinéphile.... non l'essentiel du billet est un vrai coup de gueule contre les secondes gâchettes de chez Volfony ou plutôt de chez Sarkozy et je veux nommer Kouchner, Morano et Estrosi. Ma première idée fut d'ailleurs d'intituler ce billet « Les Tontons Flingueurs » mais c'est un film trop sympa et trop caricatural pour l'accrocher à des intrigues politicardes.

  J'ai ensuite pensé à un western de Don Medford, « Les Charognards » de 1971, avec Olivier Reed, Candice Bergen et Gene Hackman. Ah ! La jolie Candice et l'immense Hackman, ensemble, à l'affiche d'un film... Ils ont d'ailleurs été aussi réunis dans « La chevauchée sauvage » un western moderne de Richards Brooks en 1975. Malheureusement je n'ai pas vu « Les charognards » et je ne connais même pas Don Medford qui semble avoir été plus un réalisateur de télévision des années 60 à 70 qu'un cinéaste... ...... et puis le mot charognard est fort, très fort pour un billet satirique......car l'objet de ce billet, et il est temps de le préciser, est de soutenir la pauvre Rama Yade... Rama qui a, elle-même, utilisé ce mot charognard mais pas à bon escient....

  Oui je sais, de quoi je me mêle? Laissons-les laver leur linge sale en famille... mais la Droite ne s'est pas gênée pour railler le massacre de Reims.... et puis moi je suis sous le charme de Rama malgré son allégeance à un abominable président.... J'ai regretté que la très gracieuse Rama, malmenée depuis quelques semaines par ces chers amis politiques, se soit énervée et qu'au lieu d'habiller ses collègues, comme aurait fait n'importe qui, elle se soit servi du qualificatif, charognard, pour parler des journalistes.... dérapage que je ne peux pas cautionner... encore que... parfois... et d'ailleurs elle n'a pas dit tous les journalistes... Cependant les risques de confusion sont tels que je ne pouvais, décidément,  pas utiliser ce titre pour cet article.

  J'ai alors pensé à un autre film : « Le Chacal ». On reste sensiblement sur le même registre de prédateur mais en plus rusé, plus subtil, dans la suite d'un grand fauve, ou sur commande... Finalement c'est le titre qui colle le mieux... surtout pour... non je ne vais pas en mettre un en vedette ... j'aurai peut-être du retirer Morano par galanterie... mais parité oblige : je suis coincé ... il aurait même fallu, pour l'équilibre, que j'élimine un mec... Ah non ! Certainement pas Estrosi, (Honni soit qui mal y pense)....alors Kouchner ? J'ai déjà dit tant de mal de lui sur ce blog notamment dans « Total Recall » qu'on ne pourrait pas m'accuser de favoritisme pour un ex-socialo ....mais je ne peux pas car c'est lui qui a dégainé le premier et puis il symbolise l'ouverture, le déboutonnage, le déculottage ; je le garde donc comme expert d'ingérence et d'incontinence médiatique ... son point commun avec l'excité.... finalement je les garde tous les trois, ces nocs.... ces chacals.

  Estrosi aurait dit de Rama Yade « Elle existe parce que Nicolas Sarkozy l'a fabriquée ! On fait un placement, on le fait fructifier et au moment où on veut en tirer le bénéfice, elle refuse.. »....Mais bien sûr cette phase a été, forcément, sortie du contexte général par un charognard de journaliste. Noc mais pas très courageux l'ex-secrétaire d'Etat à l'Outre-mer.... Quand je pense qu'on avait foutu ce type pour s'occuper de mes chers DOM TOM.... !

   Morano, Oh Nadine !... Elle a dit « Les ministres issus de la diversité devraient en faire plus que les autres... ». On peut penser qu'elle ne voulait pas dire que Rama devait, après son job, s'occuper du ménage, des courses et de la cuisine à l'Elysée... ce n'est pas parce que Nadine est secrétaire d'Etat à la Famille qu'il faut tout ramener aux tâches ménagères... et puis dans le fond si elle est aussi vacharde que Estrosi, elle est moins faux cul.... elle, au moins, elle assume.

 Quand à notre Nanard, le ministre des affaires étranges et du « baisser de culotte », il a traité Rama Yade d'erreur... pardon, il a dit que son poste était une erreur.... Cherchez l'erreur... c'est dans la pantalonnade ! 

  Bon il est grand temps de parler de choses sérieuses, de cinéma... Il me faut évoquer le film,...les films car comme en politique, au cinéma il y eut plusieurs « Chacals » (sans doute trois, si ma mémoire est bonne, mais je n'ai pas retrouvé mes anti-sèches)

  Le premier «Chacal » fut l'œuvre de Fred Zinnemann et date de 1971. C'était plutôt un film de fin de carrière qui fut tourné en Europe avec Edward Fox dans le rôle du Chacal qui avait pour mission d'assassiner De Gaulle sur commande de l'OAS. Ce film n'a pas eu beaucoup de succès et Zinnemann qui a tourné plus d'une quarantaine de films entre 1930 et 1980 est bien plus connu pour ses chefs d'œuvre antérieurs 

:

 La septième croix avec Spencer Tracy de 1944.

 Acte de Violence avec Robert Ryan de 1948

 C'étaient des hommes avec Marlon Brando de 1950.

 Le train sifflera trois fois  avec Gary Cooper et Grace Kelly de 1952.

 Tant qu'il y aura des hommes : 8 oscars dont meilleur film en 1954 avec la scène mythique du baiser sur la plage entre Burt Lancaster et Déborah Kerr, et avec encore Montgomery Clift, Frank Sinatra, Ernest Borgnine Jack Warden et Donna Reed.... Un très grand film...

 Le vieil homme et la mer avec Spencer Tracy en 1958 (film terminé par John Sturges)

 Au risque de se perdre avec Audrey Hepburn de 1959

 Horizons sans frontière : western de 1960 avec Robert Mitchum et Deborah Kerr.

  Fred Zinnemann quitta ensuite Hollywood pour poursuivre sa carrière en Europe où il eut, dans l'ensemble, moins de réussite ...,sauf pour l'un de ses derniers films :

 Un homme pour l'éternité un drame historique qui relate l'affrontement entre le roi Henri VIII et son chancelier Thomas More. Un film avec Paul Scorfield, Robert Saw, Orson Wells, John Hurt et Vanessa Redgrave. Il obtint 3 Oscars, dont le meilleur film, en 1967.

 Le second film, «Le Chacal », date de 1998 et il est l'oeuvre du réalisateur britannique, écossais, Michael Caton Jones avec Bruce Willis, Richard Gere, Sidney Poitier. C'est un remake de celui de Zinnemann, sans vraiment en être un. L'histoire a beaucoup changé et c'est tant mieux ... entre KGB et FBI on a casé un peu d'IRA et d'ETA ... c'est surtout les acteurs et le rythme du film qui font la différence... un bon film, pas génial, mais très correct.

Michael Caton Jones fait partie de ces réalisateurs britanniques qui ne rêvent que de trouver le Pérou en Amérique, comme John Boorman ou des frères Scott, Ridley et Tony .... ou avant, Chapin et Hitchcock, les deux sirs.... 

  Depuis 1989 il a fait seulement une petite dizaine de films :

Quelques navets alimentaires dont Basic Instinct 2 en 2006, quelques films très moyens comme les deux avec De Niro, Blessures secrètes en 1993 avec DiCaprio gamin et City by the Sea en 2002.

 Il a fait deux bons films Rob Roy en 1995 et Le Chacal et un magnifique et difficile film sur le génocide rwandais en 2005 : Shooting Dogs

 Il a encore du boulot avant de pouvoir présenter un C.V à la Fred Zinnemann..... mais qui sait ? S'il tient les promesses de Shooting Dogs ou même du Chacal ! Un point commun avec le Zinnemann de la période européenne, l'utilisation fréquente de l'excellent acteur anglais John Hurt

  Ah ! Au fait, j'ai retrouvé mon 3ème Chacal : c'est «Le Chacal de Nahueltoro » un film chilien de 1969 de Miguel Littin qui fut un proche de Savador Allende. Après le coup d'état de 1973 il s'exila au Mexique et ne revint chez lui qu'avec la démocratie en 1994.

 «Le Chacal de Nahueltoro », que je n'ai pas vu, est un drame social sur fond de crime, de pénitence, de rédemption, et de dignité devant la sentence. Je ne suis pas certain qu'il y ait beaucoup de points communs avec la cabale montée contre Rama Yade.... encore que....... et si on croit au Père Noël ou en Saint Nicolas.... Mais le père Noël c'est pour les enfants, les adultes ont le bulletin de vote...... Pierre Desproges......

  Heureusement qu'il y eut l'intervention de la députée du Nord Mme Françoise Hostalier pourtant UMP, qui s'est déclarée totalement scandalisée par l'hallali contre Rama Yade : «.... Le débordement totalement inconvenant de certains membres du gouvernement et de certains anciens ministres, qui tiennent des propos racistes, sexistes et diffamatoires à l'encontre de la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme..... ».

  Ouf ! Merci madame, l'honneur est sauf et grâce à vous on peut encore croire au Père Noël et au bulletin de vote....

 Mais à suivre....... 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

daniel 28/12/2008 14:53

Je me suis procuré le DVD "Les Charognards" et c'est un excellent western... je suis passé à côté à sa sortie.... je me demande comment j'ai fait d'autant que j'étais en France à cette époque et que je ne ratais généralement aucun western. C'est un peu violent et tragique à souhait. Excellent.
L'histoire ressemble à celle "Des professionnels" de Richard Brook,
on pense forcément aussi à richards brooks par la présence de Candice Bergen et Gene Hackman
par la paysage et les découpes des scènes on pense aussi à Sergio Léone (Le Léone de "Il était une fois dans l'Ouest" ) mais chez Léone il y a de l'humour, là ce n'est pas vraiment le cas...
mais la proximité la plus évidente ma parait être Sam Peckinpath et surtout "la Horde Sauvage".