Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Didi et l'armée en campagne .... Des chevreuils et un sapin.

22 Décembre 2008 , Rédigé par daniel Publié dans #Didi

 Il me faut finir le cycle Didi ouvert avec le billet relatant son arrestation par les allemands le 8 juin 1944 dans la forêt d'Annoux en compagnie de son camarade maquisard Charly et que j'ai terminé par sa démobilisation en novembre 1945. (Voir les 3 premiers articles sur Didi)

 J'ai trouvé dans les archives de mon oncle, le journal d'un de ses compagnons militaires, Jean S. ancien du groupe Chevreuil : 1er Groupe, 1ère Section, de la 1ère Compagnie du 1er Bataillon , du 1er Régiment des Volontaires de l'Yonne, du 1er Corps d'Armée, de la 1ère Armée Française....... Pour faire plus simple : Les premiers de la Classe 44/45. Le journal fut ouvert le 7 novembre 1944 et refermé le 8 novembre 1945 : 1 an de la vie de ces héros de 19/20 ans. Ce document a plus de 20 ans, sans doute même beaucoup plus .... aussi c'est avec infiniment de respect que je l'emprunte et le reporte dans cet article. J'ai déjà évoqué des évènements de ces mois difficiles dans les billets sur Didi, au fil des correspondances qu'il échangeait avec ses parents... le journal de Jean complète et restructure l'ensemble :

Mardi 7 novembre 1944, départ de Joigny à 7 h du matin, arrivée à Magny-Vernois à 19h.

Jeudi 9 novembre, départ de Magny-Vernois à 3 h pour Seinargent : nous avons touché les capotes et les premières rations américaines.

Samedi 11 novembre : Cérémonie au Monument au Morts de Seinargent à 10 h ensuite départ pour Magny d'Anigon ; arrivée à 11 h nous avons reçu des couvertures et gamelles. Les jours suivants j'ai pris la garde aux abords de Magny d'Anigon.

Jeudi 16 novembre : Je suis parti en 1ère ligne dans la forêt.

Dimanche 19 nov. : Patrouille dans les lignes allemandes ; nous avons constaté leur très récent départ... sans doute la veille ; nous avons trouvé un cadavre de soldat allemand miné. Le soir retour à Magny.

Jeudi 23 novembre : Départ de Magny d'Anigon à 8 h, arrivée à Fresches-Le-Châtel entre Montbélliard et Delle, à 6 km de la frontière Suisse.

Vendredi 24 nov. : Pris position en 1ère ligne dans les tranchées à Allenjoie à 1200 m de Dampierre.

Samedi 25 novembre : Départ à midi, à pied ; nous avons couché à Bretagne dans une grange qui fut bombardée la nuit.

Dimanche 26 nov. Revenu à Novillard 1 h 30, départ pour Petit-Croix et le soir à 18 h, re-départ pour Montreux -Le -Château.... Couché à la gare avec du..... Champagne !

 Mardi 28 novembre : Départ de Montreux à 9 h nous sommes passés en Alsace puis nous fûmes cantonnés près de Traubach-Le-Bas.

Mercredi 29 novembre : L'après midi nous sommes allés à Traubach-Le-Haut où François J. nous fait des beignets ; le lendemain un clafoutis aux pommes.

Lire le billet « Didi... quand un soldat s'en va en guerre », où mon oncle décrit par lettres ces journées à ses parents.

 Vendredi 1er décembre : départ de Traubach-Le-Bas à 8 h à pied, direction Belfort ;  arrivée à 14 h après environ 30 km de marche... en principe au repos.

Samedi 2 décembre : Départ de Belfort à 16 h en camion pour Guewenheim où nous avons couché dans la grange du Presbytère.

Dimanche 3 décembre : Nous avons pris position au carrefour de Michelbach à 6 h jusqu'au mercredi 6 décembre où nous sommes redescendus au repos à Guewenheim.

Jeudi 7 décembre. Départ pour l'attaque de Michelbach à 8 h. Nous attendons en réserve. Le commandant Charpy est tué. Le soir retour à Guewenheim.

  Samedi 9 décembre. A l'église de Guewenheim  service d'enterrement du commandant Charpy. La 1ère section rend les honneurs.

Lire le billet « Didi.... La bataille de Michelbach » Le commandant Charpy était à proximité de Didi quand il fut fauché... après les obsèques, mon oncle fut transféré à Belfort pour y être soigné à l'hôpital.

Dimanche 10 décembre : Pris position en 1ère ligne à 8 h 30 au carrefour ; redescendu à 13 h. les boches ont décroché.

Mardi 12 décembre. Départ de Guewenheim à 9 h 30 pour Leimbach. L'adjudant Jeunesse est tué.

Mercredi 20 décembre. Parti de Leimbach à pied à 5 h 30 jusqu'à Guewenheim et de là en camion à Anjoutey, au repos.

Dimanche 24 décembre. En l'église d'Anjoutey, messe de minuit puis ensuite réveillon jusqu'au petit matin.

Mercredi 27 décembre : Douche à Rougemont.

Jeudi 28 Décembre : Départ d'Anjoutey à 12 h pour Willer-sur-Thur, où nous avons pris position le soir même au piton St Joseph.

Samedi 28 décembre. Descendu au repos à Willer à la maison B.

  Lundi 1er janvier 1945 : en remontant au piton nous apercevons des chevreuils derrière un sapin. Faut-il y voir un bon ou un mauvais présage pour le groupe Chevreuil en ce jour de l'an ?

Mercredi 3 janvier, en position au tunnel. Fillou de Guerchy est tué.

Depuis notre départ de Willer nous tenons différents endroits que nous reperdons ensuite...... Dimanche 14 janvier nous tenons le poste de l'observatoire toute la journée mais il fut repris la nuit suivante par les allemands.

Mercredi 17 janvier, départ de Willer à 4 h du matin jusqu'au col d'Hundsruch puis, à nouveau, vers Anjoutey en camions.

Jeudi 18 janvier Départ d'Anjoutey à 8 h pour Bretten.

Samedi 20 janvier départ de Bretten à 6 h 30 pour Aspach le Pont. Du moulin d'Aspach nous prenons la direction de Schweighouse. On nous a fait arrêter à l'entrée de Schweighouse où nous subissons un violent tir d'artillerie. Tout le monde est dans les fossés ; Dédé Brunet est tué.

Dimanche 21 janvier. Départ de Schweighouse à 12 h pour la forêt de Nonnenbruck.

Mardi 23 janvier : Guy Sergent est tué avec l'adjuvant Jourdan. Garnault de Chény, Robert Bergeris et Mascot sont blessés.

Mercredi 24 janvier. Nous redescendons à Schweighouse. Ce même jour au cours d'une attaque dans la forêt, notre chef, Chevreuil saute sur une mine. Il doit être amputé d'une jambe. Le dernier paragraphe du billet « Didi.... La bataille de Michelbach »

Vendredi 26 janvier : au réveil il y a 50 à 60 cm de neige.

Lundi 29 janvier. Nous partons de Schweighouse à pied jusqu'au pont d'Aspach et de là en camions à Bessoncourt.... Au repos pour former le 35 ème R.I.

Dimanche 4 février à 10 h 30 messe pour les tués du 1er R.V.Y.

Jeudi 9 février : Exercice de tir réel au mortier. Départ en permission du père Muffat.

 Jeudi 16 février : marche de 14 km (Petit-Croix).

Mercredi 21 février à Belfort enterrement de Marius Berry tué en manipulant une grenade. Visite du fort et du Lion de Belfort. Lire Didi ... lettres au trouffion.

 Vendredi 23 février : Douche à Belfort. Bu la goutte chez le capitaine Forni.

 Samedi 24 février : Revue du Commandant Perreau.

Mercredi 28 février je pars en permission chez moi dans l'Yonne avec le retour le 21 mars pour la revue par le général de Brigade.

Jeudi 22 mars : Parti en camions dès 8 h pour arrivée à  Niederhergheim à 12 h. En suite à pied pour Neuf-Brisach. Arrête dans les bois pour arriver au fort Mortier à 22 h.

Dimanche 25 mars. Le père Muffat dit la messe à Fort Mortier.

 Lundi 26 mars. Quitté le fort à cause du canardage par les allemands, pour la casemate à Biesheim, où nous installons nos mortiers. Collins est gravement blessé en retournant au fort.

Vendredi 30 mars. Nous sommes partis de Biesheim à 3 h du matin à pied ; arrivés à Sunhoffen à 7 h 15; partis en camion pour Oneheim.

Dimanche 1er avril : Messe de Pâques à 9 H 30.

 Lundi 2 avril. Parti de Ohnenheim à 1 h à pied pour Hessenheim.

Mercredi 4 avril : Parti de Hessenheim à 4 h du matin pour Shoenau où nous mettons nos mortier en position de tir vers l'Allemagne.

Samedi 14 avril. Parti de Schoenau à 8 h 30 arrivé à Muttersholtz à minuit.

Lire Didi ... Le retour de Roger. Didi sera en permission en avril... en famille... et il aura beaucoup de mal à retourner vers le front .... en cette fin de guerre.

  Mercredi 18 avril traversé du Rhin. : Partis en camions de Muttersholtz à 8 h, nous traversons Strasbourg et allons à 40 / 50 km au nord jusqu'à Selz où nous arrivons à 14 h 45, pour franchir le Rhin sur un pont de bateaux pneumatique.
 En Allemagne nous avançons jusqu'à Malsch à 13 km de Rastatt, que nous trouvons en ruine quand nous arrivons vers 19 h.

 Dimanche 22 avril : Parti s de Malsch à 5 h, nous arrivons à Neuenburg à 10 h.

Lundi 23 avril : Nous partons de Nuenburg à 23 h pour nous rendre à Calmbach.

Mardi 24 avril : Nous rejoignons Calw à pied (17 km)

Vendredi 27 avril : Nous avons quitté Calw en camions à 12 h pour rejoindre Schweningen à 100 km.

Samedi 28 avril : je suis désigné chauffeur du Lieutenant Bernard.

Dimanche 29 avril : Messe au cantonnement.

Lundi 30 avril : Partis de Schweningen au levé du jour pour Villingen. Le soir retour à Schweningen.

Vendredi 4 mai. Partis de Schweningen à 7 h pour Bonnedorf.

Dimanche 6 mai : Partis de Bonnedorf à 6 h 30 pour nous rendre à Stllingen. Il a neigé. 

 Mardi 8 mai : Signature de l'Armistice

Mercredi 9 mai : Messe pour la fin de la guerre.

Jeudi 31 mai : Chevreuil est venu nous voir : Le 1er juin tous les anciens du groupe Chevreuil déjeunent avec lui. Nous savourions la paix enfin retrouvée dans cette jolie forêt de sapins.

Samedi 23 juin : Nous nous déplaçons de Stullingen à Untereggingen pour remplacer la compagnie.

Mardi 17 juillet : Nous allons cantonner à Grimmeshofen.

Jeudi 16 août : je pars en permission ; retour le 1er septembre.

Mercredi 12 septembre ; Roger H. s'est tué dans un accident de camion. Ses obsèques sont célébrées à Donaueschingen le 14 septembre à 15 h.

Samedi 22 septembre : Nous quittons Grimmeshofen pour Uhlingen où nous restons jusqu'à la quille de 5 novembre.

Nous sommes démobilisés à Dijon le 8 novembre 1945.

  (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

argoul 24/12/2008 13:53

Comme quoi ya d'la vie !
C'est justement la saison du sapin toujours vert.
Joyeux Noël !