Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli-tique........ Citoyens d'abord.

15 Mai 2009 , Rédigé par daniel Publié dans #trop poli-tique

 Hier soir nous avions une conférence débat à l'initiative de l'association « Citoyens d'abord » sur le thème de la santé. Alors que nous avions retenu ce sujet depuis l'automne, nous étions subitement rattrapés par l'actualité puisque la réunion se tenait en plein débat de la loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoire » et plus particulièrement un jour de manifestations contre le projet de loi Bachelot. La salle amphithéâtre du centre Duguesclin à Niort était pleine ; nombreuses étaient les personnes désireuses de s'informer et débattre avec Catherine Génisson, député socialiste du Pas de Calais, membre de la Commission Marescot chargée de la réforme des centres hospitaliers, Jean-Claude Sureau président départemental de la CPAM et bien entendu Geneviève Gaillard notre députée - maire. Le débat, que nous avions intitulé « du patient au client », fut comme tous les débats de « Citoyens d'abord », didactique, engagé mais serein ... toutes les critiques des lois et des actions gouvernementales sont argumentés, démontrés, étayés et les propositions de notre opposition rappelées.... La politique au sens noble républicain du terme... 
 
 Hier soir il fut question de marchandisation de la santé, de gestion entrepreneuriale, de patient source de profit. Il faut avoir entendu les témoignages des professionnels de santé comme celui de cette pédiatre de l'hôpital à qui son directeur recommande, par soucis de rentabilité, de ne pas passer plus de 7 minutes d'examen par enfant : « 7 minutes, a-t-elle dit, c'est le temps que l'on doit passer pour recevoir un enfant en bonne santé pour un examen de routine. Pour peu que l'examen montre quelques signes cliniques c'est au minimum 20 minutes qu'il faut lui consacrer
 
 Je ne vais pas m'étendre plus sur la réunion d'hier.... mais raconter l'association « Citoyens d'abord. ». La décision de créer cette association fut prise, entre amis, dès le 15 juin 1998, chez Geneviève...(soit un an après sa victoire aux élections législatives qui amenèrent le gouvernement Jospin), même si l'acte de naissance officiel (dépôt des statuts en préfecture) date du 4 septembre 1998.
 J'ai déjà raconté dans un article que ce qui avait le plus posé problème c'est le nom de l'association : j'avais trouvé que « Les citoyens d'abord » était marquant par analogie aux « copains » de Brassens.... mais c'était sans compter sur la susceptibilité féministe.... Il a fallu batailler ferme pour éviter que ça ne devienne «  Les citoyens et citoyennes d'abord », titre plus paritaire mais alambiqué, .... Après moult discussions, un compromis fut trouvé avec « Citoyens d'abord »...
 
 Je ne résiste pas au plaisir d'inclure dans ce billet quelques paragraphes d'un article de la Nouvelle République de septembre 98, qu'il faut relire en ayant à l'esprit le climat de guerre froide qu'il y avait à l'époque entre socialistes niortais :
 «.... C'est par le journal officiel qu'on a pu découvrir la naissance de l'association qui sous la présidence d'Alain Mathieu suppléant de la députée se propose de réunir les femmes et les hommes de gauche autour des idées force de gauche ; s'appuyer sur la dynamique créée lors de l'élection de Geneviève Gaillard, soutenir et accompagner son travail parlementaire... Une association pas tout à fait innocente ...»
 Explications de la principale intéressée «....Sur ma circonscription, il existe une volonté des gens appartenant ou non au PS d'avoir des débats politiques et de participer aux débats nationaux. On a raté l'an passé l'implication des citoyens en amont des textes législatifs.... Il s'agit maintenant de le faire régulièrement... » Commentaire du journaliste : « D'accord mais cette association ressemble tout de même bigrement à une machine de guerre électorale en prévision d'échéances à venir....»
 
Comme quoi même les journalistes les plus réputés peuvent se tromper car, pendant ces bientôt onze années riches de débats et conférences, l'association n'a jamais quitté la ligne définie initialement et elle n'a jamais été une machine de guerre électorale....
 Elle fut d'ailleurs bien plus efficace en démontrant qu'il était possible de faire de la politique autrement... de façon pédagogique en informant tout en étant à l'écoute des citoyens... et cela n'a rien à voir avec la superficialité de la nouvelle tendance, des actuelles réunions pagailles participatives....
 
 La première grande réunion de « Citoyens d'abord » a marqué les esprits : elle eut lieu le 30 novembre 1998 et s'est tenue au parc des expositions. Elle avait rassemblé plus de 800 personnes venues écouter et interpeller le ministre de la santé de l'époque, Bernard Kouchner, sur le thème « La qualité des soins ». ... pour un coup d'essai ce fut un coup de maître... sauf qu'on n'a jamais refait de réunion de ce genre, type meeting.... D'autant que Kouchner se servait aussi de cette couverture médiatique pour lancer ses états généraux de la santé. Finalement tout le monde y trouva son compte... pour l'association ce fut son brevet de compétence... mais on est revenu ensuite à des réunions débats de taille humaine.... avec des réunions thématiques (3 ou 4 par année) et des intervenants nationaux et locaux ou bien des réunions bilans (2 ou 3 par an) où Geneviève présentait les résultats de son travail parlementaire. 
 
 Pour ce qui concerne les réunions thématiques plus de 10 années séparent la problématique hôpital façon Kouchner et la loi Bachelot, 10 années d'évolution progressive vers la mise sur le marché de la santé....  Plus de 10 années au cours desquelles l'association a proposé quelques 33 conférences débats. Certes on n'a pas toujours parlé santé...il y eut une large place faite à l'environnement et au développement durable, à l'économie, à l'Europe, à la mondialisation, aux institutions, au code du travail, à la justice, à la consommation, à l'endettement des ménages, aux jeunes en difficulté,....
 Il y eut bien sûr les 5 années où Geneviève fut députée de la majorité soutenant le gouvernement Jospin et puis, malheureusement, depuis 2002 elle est députée en opposition à des gouvernements de droite dont le but avoué est la rupture.... avec notre modèle social. La donne a changé et forcément la tonalité des réunions aussi....
 Pour animer ces réunions thématiques nous avons pu bénéficier des compétences d'experts de terrain, parfois peu connus  et de parlementaires eux aussi d'ailleurs plus ou moins connus.... Ce fut un plaisir d'écouter et dialoguer avec des gens aussi divers que Mesdames, Messieurs Barreau, Beauvais, Bechtel, Bloche, Cahuzac, Caniard, Clochard, Colcombet, Delbosc, Désir, Duron, Fouillet, Filoche, Frémeau, Gillig, Guinchard-Künstler, Héraud, Hirsch, Lamy, Larrouturou, Lienemann, Marre, Migaud, Montebourg, Morin, Pineau, Piveteau, Radanne, Renard, Rivasi, Roudy.... J'en oublie sans doute beaucoup, mais pour un tel inventaire il faudrait un Prévert.... 

 Je n'étais pas présent lors de la venue le 7 novembre 1999 de Paulette Guinchard-Künstler secrétaire d'Etat aux personnes âgées ; de l'avis général ce fut la réunion la plus aboutie et la plus touchante. 
 Je n'étais pas là, non plus, le 20 juin 2005, toujours pour raisons professionnelles, pour écouter Martin Hirsch, qui était à l'époque Président d'Emmaus, parler de l'exclusion sociale et de la précarité. Ce fut encore dit-on une remarquable conférence-débat. 
 
 J'ai beaucoup apprécié la compétence de Didier Migaud, député de l'Isère venu en juin 2004 pour disserter sur le thème « Les impôts à quoi ça sert » et de Béatrice Marre  député de l'Oise qui, de retour de la réunion de l'OMC à Seattle, vint en décembre 1999 nous parler « des échanges internationaux. » 
 
J'ai rencontré pour la première fois Arnaud Montebourg à Aiffres en janvier 2002 : Brillantissime sur le thème des institutions, avant de découvrir son humour et sa convivialité lors du repas d'après réunion avec le bureau de l'association. 
 
 Ma préférence va à Hélène Mignon députée de Haute Garonne qui est venue à Vouillé en mars 2003 nous parler de la lutte contre les exclusions. 
 
 Il faut aussi parler des copains : Gérard Filoche Inspecteur du travail, qui en septembre 2004 a fait un tabac dans l'amphi du centre Duguesclin archicomble, en dénonçant les velléités du gouvernement Raffarin contre le code du travail....
 ... et encore de Pierre Larrouturou en juin 2004 : « et si on parlait d'Europe. »
 Mes amis André Pineau  et Alain Piveteau débattant de l'évaluation des coopérations aux pays en voie de développement. J'ai consacré sur ce blog un billet à chacun de ces amis
 
 Une presque découverte en mars 2006 avec le talentueux Patrick Bloche : « La culture nécessité ou futilité ? » 
 
Une magnifique conférence en décembre 2006 d'un quasi inconnu M. Faucou juge d'instruction sur le thème de la justice. 
 
Un excellent débat sur les médias et la presse avec, entre autres, Philippe Frémeaux le directeur d'Alternatives économiques 
 
 J'en passe et des meilleurs mais comme le disait Beaumarchais « sans  liberté de critique il n'y a point d'éloge flatteur » aussi dois-je avouer avoir été très déçu par la prestation d'Yvette Roudy sur la parité et l'extrême platitude d'Eric Besson venu fournir des explications sur les excédents budgétaires du gouvernement Jospin (et oui ça a existé des excédents budgétaire avec un gouvernement compétent)... mais qui connaît M. Besson ? Il ne fut pas plus éloquent que la droite qui qualifiait à l'époque ces excédents budgétaires de « cagnotte »...décidément il est mieux avec eux ... comme Kouchner d'ailleurs.... 
 
 Je ne peux finir ce billet sans donner un coup de chapeau aux trois présidents de l'association, Alain, Edwige et aujourd'hui Gérard.
 Il faut aussi se poser la question de l'avenir de cette association au service de Geneviève qui, devenue Maire de Niort, ne devrait pas repartir à la bataille législative en 2012..... et quand on relève que son actuel suppléant n'est même plus membre de l'association.... on peut s'interroger sur la pérennité de la formule.
 
 Une belle satisfaction toutefois : Pour la campagne des élections européennes du 7 juin prochain l'ensemble des  partis socialistes d'Europe a pris pour slogan « Citoyens d'abord » .... Un bien beau message (et un brin de fierté pour son découvreur) qui devrait inciter tous ceux qui sont attachés à nos valeurs de voter socialiste. Ça serait le comble, au moment où la crise montre que nous avons eu raison contre les libéraux, contre la droite, avec notre modèle solidaire et protecteur, que l'UMP, le parti du moulin à vent, arrive en tête de cette élection.

A suivre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article