Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Idées-débats....L'économiste Thomas Piketty

16 Août 2009 , Rédigé par daniel Publié dans #Idées-débats

  J’ai un peu blablaté ce mois-ci sur la mythique nuit du 4 août 1789 ; je l’ai d’abord évoquée sérieusement en m’interrogeant sur l’héritage de la Révolution, et puis je m’en suis servi de manière plus caustique, en rappelant la grande peur de l’an dernier dans le monde capitaliste quand s’est subitement déclenchée la crise financière et économique ….

 Et puis je suis tombé sur une tribune de Thomas Piketty dans le Monde du 4 août… ;  je dois reconnaître que je suis assez flatté de constater de ne pas avoir été le seul à avoir  fait ce rapprochement, d’avoir eu cette idée finalement pas si extravagante que ça…. Si quelqu’un d’aussi talentueux que l’économiste Thomas Piketty m’apporte un soutien inattendu et pour tout dire  inespéré ….autant que j’en profite…. et comme cette tribune est autrement plus intéressante que ce que j’ai écrit… et bien il est normal j’en fasse profiter mes quelques lecteurs en l’invitant incognito chez moi.

 Je ne peux d’ailleurs guère le présenter car je le connais pas trop sauf que je sais que nous sommes plutôt de même famille politique sans que lui, me semble t-il, ne soit encarté  même s’il dispense de temps à autres, en tant qu’expert, de précieux conseils à divers  responsables socialistes. Son domaine de prédilection est l’étude des inégalités économiques. Il a reçu en 2002 à 30 ans le Prix du meilleur jeune économiste de France…. Il a publié en 2006 : «  Les hauts revenus en France au XXe siècle : inégalités et redistribution.» 

 Voici de larges extraits de l’entretien qu’il a accordé au Monde :

  « Comme en 1789, la question des ‘’privilèges’’ se pose avec une gravité particulière dans le domaine fiscal. La nuit du 4 août, en effet, a débouché sur une révolution fiscale fondée sur le principe de l’universalité de l’impôt………..  Or que constate-t-on aujourd’hui ? Eh bien qu’il existe, comme sous l’Ancien Régime, une catégorie de la population qui échappe à ce principe fondateur de notre système fiscal, en ne payant pas les impôts qu’elle devrait payer…..…. Didier Migaud (député socialiste), le président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, a montré dans un récent rapport que, au-delà de 400 000 euros de revenus mensuels, le taux effectif d’imposition diminue au fur et à mesure que le revenu augmente. Ce phénomène, proprement scandaleux, s’explique en premier lieu par le développement des stratégies d’optimisation fiscale, qui permettent à certains de consacrer une partie de leur argent à payer des conseillers grâce auxquels ils pourront tirer profit de la moindre brèche dans le système afin de payer moins d’impôts.........L’autre raison, c’est l’accumulation des ‘’niches fiscales’’. Elles n’étaient pas illégitimes quand on les a introduites…. mais à la longue….. l’addition de ces exceptions qui se sont ajoutés les unes aux autres et sous tous les gouvernements, fait que notre système fiscal actuel n’obéit absolument plus au grand principe de 1789 : A revenu égal, impôts égal. .......En matière des impôts, une nouvelle nuit du 4 août est nécessaire. Mais…. sur ce terrain en France on a beaucoup parlé mais on n’a rien fait….. bien au contraire : les cadeaux aux contribuables les plus privilégiés se sont multipliés, et aucune réforme fiscale d’ensemble n’a été envisagée. Avec le bouclier fiscal les 1000 plus gros contribuables ont ainsi reçu cette année de l’administration un chèque moyen égal à 30 années de smic (350 000 euros).......Justifier cela au motif qu’il ne s’agit somme toute que d’un petit nombre de personnes revient à passer à côté du sujet. En 1789 déjà, certains faisaient valoir que l’aristocratie ne représentait qu’à peine 1 % de la population, et qu’il ne fallait pas aiguiser la jalousie du peuple à l’égard de ses élites naturelles.

 L’exigence d’égalité et de justice fiscale était pourtant nécessaire, incontournable. Elle l’est toujours. »

     A noter d’ailleurs que ce nettoyage des cadeaux fiscaux et toutes formes de niches, qui ne profitent qu’aux riches, ferait le plus grand bien aux finances : Selon les chiffres publiés le 11 août par le ministère du budget le déficit atteint 87 milliards d’euros au 30 juin 2009, contre 33 milliards pour la même période 2008, qui étaient déjà des sommets vertigineux. Jamais depuis les années 50 notre pays n’a été aussi mal en point et il serait curieux de rappeler au les slogans de l’opposition de droite qui fleurissaient sous les gouvernements Mauroy.

  Et puis comme par hasard lorsqu’on évoque la prochaine loi de finance qui sera examinée à la rentrée des rumeurs circulent sur de prétendues niches fiscales… mais c’est pour évoquer une réforme des retraites des mères de famille ou des suppressions d’aides à des personnes handicapées ou pour maintenir des personnes âgées à leur domicile…

 Ces salauds sont foutus au nom des économies à faire, de tailler dans les aides aux plus fragiles aux plus vulnérables pour éviter une nouvelle fois de s’en prendre aux riches parasites.

  J’ai parfois le sentiment que nous visons encore trop bas, que nous sommes trop modérés …. Ce n’est pas seulement d’une nuit du 4 août dont nous avons besoin mais d’une vraie bonne révolution ………. et que nous devons sans le moindre remord tailler dans les comptes en banque des friqués : je ne sais exactement à partir de quel niveau mais il me semble évident qu’au delà de 200 000 euros de salaire net annuel il faut tout prendre….et peut être que ce seuil est encore bien trop haut.

 Quelque soit le talent d’un individu: artiste, sportif, savant, politicien, homme ou femme d’affaires, banquier…. Au-delà d’un certain niveau il faut tout prendre … car c’est totalement indécent….. et s’ils veulent s’expatrier ces parasites qu’ils foutent le camps.

    

A suivre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article