Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A livre ouvert....... Des idées et des rêves.

9 Juin 2011 , Rédigé par daniel Publié dans #à livre ouvert

J’ai rencontré Arnaud Montebourg pour la première fois en janvier 2002 : L’association « citoyens d’abord » l’avait invité pour débattre des institutions ; la réunion s’était tenue à Aiffres en  banlieue de Niort.

Après le choc du 21 avril 2002 il créa avec Vincent Peillon  et quelques autres le NPS auquel j’adhérai immédiatement. Il y eut d’abord une réunion constituante à la Sorbonne en octobre 2002, puis une seconde à la Mutualité en janvier 2003. Devenu le mandataire de cette sensibilité pour les Deux Sèvres je retrouvais quasi mensuellement l’état major du NPS, sans oublier pendant 4 ans ma participation à toutes les universités d’été et tous les grands rassemblements socialistes, conseils nationaux, congrès, conventions….etc… et puis la belle aventure s’est brisée fin 2005 au congrès du Mans non pas, me semble-t-il, en raison de réelles divergences idéologiques mais à cause de divergences de stratégie et surtout d’égos…. Mes amis Vincent, Arnaud, Benoit se séparaient et moi déçu par cet échec je prenais progressivement mes distances avec l'appareil et puis, après la prestation de Ségolène lors de la présidentielle, je pris de plus en plus de recul avec la vie militante tout en restant très attentif aux diverses prises de positions de mes amis, les personnalités incontestablement les plus intéressantes et novatrices du Parti Socialiste.

Nous étions en vacances en Espagne quand j’ai reçu un mail annonçant la venue d’Arnaud à Niort le mardi 7 juin. Nous devions rentrer le lendemain mais cette visite inattendue méritait bien de sacrifier une journée de tourisme  et de faire d’une traite en dernière étape Tolède Niort.

En fait Montebourg, invité par de Geneviève Gaillard Députée -Maire de Niort et d’Eric Gauthier Président du Conseil Général 79, a passé toute la journée dans les Deux Sèvres ; une journée de travail bien remplie si j’en crois la « Nouvelle République ».

100 3173

 Nous l’avons retrouvé à 18 H 30 à la librairie des halles où il devait commenter et dédicacer son dernier ouvrage « Votez pour la dé-mondialisation » un opuscule d’une centaine de pages au modeste prix de 2 euros. Je ne crois pas exagéré de dire qu’Arnaud fut content de nous retrouver à ce rendez-vous en petit comité, d’ailleurs Geneviève nous l’a confirmé. …

419QCDWXpNL. SL500 AA300 [1]Dédicace

 

J’étais venu avec son livre « Des idées et des rêves » paru fin novembre 2010 qui trace la vision politique agrémentée de 100 propositions innovantes de celui qui est entré en campagne pour les  primaires socialistes à la présidentielle. Ca tombait bien que je sois venu avec ce livre car si la librairie avait reçu de nombreux exemplaires du dernier livret, elle n’avait  pu se faire réapprovisionner à temps le précédent, qui reste le livre de base, le projet du candidat. J’ai donc pu venir au secours de la libraire et d’Arnaud en l'exhibant à l’assistance……  ce qui m’a aussi permis dans la foulée d’être interviewé par la journaliste de France 2 qui suivait Montebourg tout au long de la journée, sans doute pour un portrait lors d'une future émission.  

100 3166

Ensuite nous avons, bien entendu, suivi Arnaud et Geneviève à Noron où se tenait le meeting de soirée et où les attendait plus de 250 personnes.

J’ai encore pu m’entretenir un instant avec Arnaud avant d’entrer dans la salle pour lui dire que  je soutenais pleinement son orientation à la gauche du PS et je fus surpris de sa réponse : il récusait ce jugement. « Les propositions que je fais sont autre chose qu’un simple gauchissement ». J’ai retrouvé; le lendemain, un article entretien dans « Le Monde » du 22 novembre 2010 où il précisait déjà sa pensée et son positionnement : « Les cent propositions que je fais sont un alliage nouveau. Sur la sécurité je suis chevènementiste, sur l’écologie, je suis vert modéré, sur la finance je suis communiste de philosophie, sur la ré-industrialisation je suis Modem, sur le social je suis aubryiste, sur l’économie je suis transformateur, sur la démocratie je suis mendésiste. Donc je suis indéfinissable »

100 3180

A l’écoute de ses propositions lors du meeting  et à la relecture de l’essentiel du livre je confirme ce caractère quelque peu particulier mais avant tout volontariste et réformateur…. Et donc nettement marqué à gauche même si au cours du meeting il a aussi cité De Gaulle. Je suggèrerai même à Arnaud une filiation supplémentaire dont il ne s’est peut-être pas rendu compte mais qui me semble évidente et qui, en plus, me tient à cœur c’est celle d’Edgard Pisani ; notamment si on se réfère au dernier ouvrage du vieux sage intellectuel d'avant-garde « Une certaine idée du monde : Utopie comme méthode» paru en avril 2001.

100 3179

Une autre citation de fin meeting m’a interpellé : elle est tirée « Des sept piliers de la sagesse » l’autobiographie T.E  Lawrence, personnage mythique s'il en est.

 « Tous les hommes rêvent, mais inégalement. Ceux qui rêvent la nuit, dans les recoins poussiéreux de leurs esprits, s’éveillent le jour pour trouver que c’était vanité ; mais les rêveurs  de jour sont des hommes dangereux, car ils peuvent, les yeux ouverts, réaliser leur rêve, pour le rendre possible. C’est ce que fis. …. ».

Quelle belle image que celle de Lawrence d’Arabie magnifié par le film culte de David Lean, le chef d'œuvre des chefs d'œuvre du septième art. Quelle belle image que celle de cet aventurier soldat bédouin dans le désert puis chef de guerre rassembleur qui bouscula un monde établi puisqu’il lui paraissait nécessaire de le renverser.

  100 3177

Montebourg aime en meeting et dans ces livres user de citations et moi j’adore cette respiration de textes et celle de Lawrence surprenante mais qui colle tellement à son livre m’invite pour finir ce billet à le structurer autour de ces nombreuses citations qui inciteront, je l’espère, le lecteur à lire « Des idées et des rêves ». Je mets d’ailleurs dans ce billet et en marge du blog un lien avec ce site où le lecteur pourra trouver l'ensemble des propositions et explications politiques. http://www.desideesetdesreves.fr/

 

Le livre comprend un court prologue, 15 chapitres et un épilogue également  très important. Des chapitres inégaux, certains étant de simples mais très utiles marques d’identité, de traces et d’évolutions, d’autres sont les piliers du projet du candidat et s’accompagnent de propositions numérotées. (Les sept piliers de la sagesse ?) En fait dans ce que l’auteur appelle épilogue il y a aussi 4 propositions qui couronnent le tout et qui sont d’une importance primordiale. (Le huitième pilier ?). Je ne vais pas détailler plus ce livre, mais en rappeler ci-après la structure avec les citations en tête de chapitres et en indiquant où se trouvent les 100 propositions du projet ; le lecteur intéressé n’aura plus qu’à cliquer sur le lien ou, mieux encore, acheter ce livre indispensable.

 

Prologue

«  Les idées nous séparent, les rêves nous rapprochent. »

Jean Luc Godard .

1/ Une vie antérieure.

« J’ai longtemps habité sous de vaste portiques

Que les soleils marins teignaient de mille feux

Et que leurs longs piliers, droits et majestueux

Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques. »

Charles Baudelaire.

2/ Reconstruire la France.

« Tous les siècles d’une Nation sont les feuillets d’un même livre. » Ernest Renan. 

3/ Une si belle mort.

« Il y a crise quand l’ancien n’arrive pas à mourir et que le nouveau n’arrive pas à naître. » Antonio Gramsci. 

  4/ Stagiaire en injustice.

« C’est en gardant le silence, alors qu’ils devraient parler, que les hommes deviennent des lâches. » Abraham Lincoln

  5/ La France du prix fort.

« Dans son vieux pardessus râpé les jours de paie, quand il rentrait

On l’entendait gueuler un peu mon vieux.

Nous, on connaissait la chanson tout y passait bourgeois, patrons,

La gauche, la droite, même le bon Dieu, mon vieux…»

Daniel Guichard   chanson écrite par Jean Ferrat.

  6/ Les vieilles chansons aux orties.

« Il nous faut inventer une nouvelle sagesse pour une époque nouvelle. » John Maynard Keynes. 

  7/ Bienvenue dans le capitalisme coopératif.

« Je suis phalanstérien parce que cette théorie donne le moyen d’extirper la misère et la souffrance sans rien ôter à ceux qui jouissent parce qu’elle ajoutera au bonheur du riche et qu’elle éliminera les souffrances du pauvre.» Jean Baptiste André Godin (1848).

7 propositions pour étendre un nouveau modèle de capitalisme coopératif.

  8/ Des radars et des gendarmes sur les routes de l’économie et de la finance.

« Nous sommes habitués à ce que l’Etat transfère l’argent des riches vers les pauvres Ici, c’est l’argent des pauvres et des classes moyennes qui a été donné aux riches. Les contribuables déjà lourdement taxés ont vu leur argent, destiné en principe à aider les banques à consentir des crédits pour relancer l’économie, servir à verser d’énormes primes et dividende. Le sauvetage des banques a mis en lumière l’hypocrisie ambiante. Tous ceux qui prêchaient la modération budgétaire quand il s’agissait de petits programmes sociaux destinés aux pauvres ont réclamé le plus grand programme d’aide qui n’ait jamais existé. » Joseph Stiglitz Prix Nobel d’économie. 

16 propositions pour mettre la finance au service du bien commun.

  9/ Inventer un nouveau monde.

«  L’homme n’est heureux que de vouloir et d’inventer » Propos sur le bonheur. Alain.

  10/ Les mutants de l’écologie.

« Tout a en fait recommencé mais sans qu’on le sache. Nous en sommes, au stade de commencements modestes, invisibles, marginaux, dispersé. Car il existe déjà sur touts les continents, un bouillonnement créatif, une multitude d’initiatives locales, dans le sens de la régénération économique, ou sociale, ou politique, ou cognitive, ou éducationnelle, ou éthique, ou de la réforme de la vie. Ces initiatives ne se connaissent pas les unes les autres, nulle administration ne les dénombre, nul parti n’en prend connaissance. Mais elles sont le vivier du futur. »  Eloge de la Métamorphose. Edgar Morin.

12 propositions pour assurer la mutation écologique de nos modes de vie.

  11/ Le renouveau productif.

« A toute époque, les classes dirigeantes se sont constituées par le courage du risque. Dirige celui qui risque ce que les dirigés ne veulent pas risquer. Est respecté celui qui volontairement accomplit pour les autres les actes difficiles ou dangereux. Est chef celui qui procure aux autres la sécurité en prenant pour soi les dangers. » La Dépêche de Toulouse.  Jean Jaurès.

17 propositions pour organiser le renouveau productif en France.

  12/ Le mur de la dette et le piège comptable de la peur.

« Il est quand même incroyable, incompréhensible, qu'après une crise causée par une défaillance des marchés, ce soient les Etats qui se retrouvent au banc des accusés ! Cela conduit aujourd'hui à commettre la même erreur que dans les années trente.» Jean Paul Fitoussi., professeur d'économie, président de l'OFCE.

8 propositions pour atténuer les conséquences de la dette.

  13/ La Dé-mondialisation

« La mondialisation c'est l'effondrement du pouvoir d'achat des bulletins de vote.» Jurgen Habermas, philosophe allemand,

12 propositions pour favoriser la dé-mondialisation des économies.

  14/ La chute du rêve européen.

« Et si l'Europe n'était pas seulement notre chance mais celle du monde entier? Il fut un temps pas si lointain où le rêve américain justifiait toutes les révoltes contre l'état des choses. Mais aujourd'hui, il semble bien que le rêve européen soit en passe de se substituer à lui dans l'esprit et les cœurs.» Jeremy Rifkin. Le rêve européen.

7 propositions pour réorienter l'Union européenne.

  15/ Des guerres pour rien

« Peut-on semer la discorde à un moment où nous devons trouver ensemble les solutions à nos énormes problèmes : deux guerres, une menace terroriste, une économie défaillante, une crise chronique du système de santé, un changement climatique aux conséquences désastreuses. Ces problèmes ne sont ni noirs, ni blancs, ni hispaniques, ni asiatiques, mais ce sont des problèmes qui nous concernent tous.» Barak Obama Candidat à la présidence des Etats-Unis, discours de Philadelphie.

4 propositions pour lutter contre la ségrégation territoriale.

7propositions pour reconnaître et promouvoir la diversité.

6propositions pour organiser une politique d'immigration régulatrice, juste et profitable pour tous.

  Epilogue: En marche vers la VIème République.

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s »abstenir, se taire pendant cinq ans. Elle est une action continuelle  du citoyen, non seulement sur des affaires de l’Etat, mais sur celles de régions, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession. Si cette présence vigilance ne se fait pas sentir, les gouvernements, les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leur propre faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l’arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis. La démocratie n’est efficace que si elle existe partout et en tout temps.» Pierre Mendes France. La République moderne. (1962)

4 propositions pour établir une nouvelle et puissante démocratie : la VIème République. .

 Une dernière citation, unique à mon livre puisque c’est la très sympathique dédicace d’Arnaud.

 

A suivre…. Et moi je suivrai sa route avec, je l’espère, la victoire aux primaires...... puis le triomphe à la présidentielle.

 

Inch Allah aurait dit Lawrence ! Le peuple de gauche puis les citoyens français ajouterais-je !  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article