Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bien avant Didi ....Pêche à la lignée dans la vallée de l'Ourcq...

7 Mars 2013 , Rédigé par niduab Publié dans #Didi

 Emmanuel l'arrière grand-père de mon oncle Didi,  a quitté, assez jeune son village natal, St Loup-sur-Semouse en Haute-Saône (Village visité à Pâques 2012)  pour trouver du travail en région parisienne. En 1857 à Romainville (93), âgé de 30 ans il épousait Louise Célestine Dufresne qui était née en 1830 à Boursonne (Oise).

GEDC0492GEDC0487.JPG

 Grâce à Généanet et aux archives départementales  j'ai pu retrouver la plus grande partie des ancêtres de mon oncle Didi  (et donc les miennes) de cette région qui borde la rivière Ourcq, territoire compris entre les villages d'Armentières-sur-Ourcq, Crouy-sur-Ourcq et Boursonne-Ivors et qui forme un triangle isocèle dont les côtés font entre 20 et 35 km (le petit côté de 20 km étant la distance entre Armentières et Boursonne, ces deux villages étant distants de Crouy d'environ 35 km.

 Ce qui est amusant c'est que Boursonne et Ivors se trouvent dans l'Oise, Crouy-sur-Ourq en Seine et Marne et Armentières-sur-Ourcq dans l'Aisne.  J'avais déjà trouvé la même curieuse répartition pour mes racines maternelles autour de St Urcize, situé dans le triangle des trois évêchés avec des ancêtres référencés dans le Cantal (Région Auvergne) d'autres en Lozère (Région Languedoc-Roussillon), et d'autres en Aveyron (Région Midi-Pyrénées) et pourtant éloignés de seulement quelques kilomètres. Mes ancêtres de Boursonne, Ivors, Armentières et Crouy-sur-Ourcq s'ils sont issus eux aussi de trois départements, ne représentent que deux régions : L'île de France pour Crouy-sur-Ourcq et la Picardie pour les autres villages. Pour plus de détails généalogiques le lecteur curieux ou intéressé, pourra se reporter au billet le " Le tour de France des ascendants"

280px-Armentières-sur-Ourcq château 1[1]GEDC0491

 Le plus ancien de la branche Dufresne, Jacques et son épouse Marie Madeleine Lucet vivaient à Armentières-sur-Ourcq où naquit en 1781 leur fils Jean-Jacques. Ce village de 99 habitants aujourd'hui, en avait le double au début du XIXe siècle. Il est surtout connu pour son château construit entre les XIIIe et XVIe siècle qui est classé avec sa poterne ''Monuments historiques'' depuis 1921. Il y a aussi une église du XIIIe siècle qui fut très endommagée lors de la 1ère guerre mondiale (reconstruite depuis) et qui renferme dans sa crypte les sépultures des chevaliers d'Armentières.    Enfin les ponts Bernard, des XVIIe et XIIIesiècles  qui enjambent l'Ourcq sont classés depuis 2001. 

  Jean-Jacques Dufresne rencontra Appoline Lanois qu'il épousa en 1801 à Boursonne, village où elle était née en 1776. De cette union  naquirent cinq enfants dont l'aîné Jean-Louis celui qui m'intéresse plus particulièrement.  

 Celui-ci épousa à 27 ans, en 1828 Marie-Louise Vary également née à Boursonne en 1802. Ils eurent six enfants, dont la cadette Louise Célestine, née en 1830, quitta Boursonne  pour rencontrer et épouser Emmanuel en1857. La boucle est bouclée. 

GEDC0475GEDC0479

  Pas tout à fait car il me faut aussi remonter la branche de Marie-Louise Vary pour rejoindre Crouy-sur-Ourcq où son père Pierre Jean Nicolas était né  en 1766. Ses parents Claude Nicolas François Vary et Geneviève Cholet probablement aussi (mais cela  reste à confirmer). 

Ce village est situé sur les coteaux verdoyants qui dominent la vallée de de l'Ourcq au confluent avec le Clignon. La commune compte 1580 habitants et c'est la seule du circuit qui s'est développée depuis deux siècles car en 1800 elle atteignait à peine un millier d'habitants ; c'était toutefois déjà la commune la plus importante de cette région d'où j'ai des ancêtres. 

GEDC0477GEDC0482

 Crouy-sur-Ourcq a été citée pour la première fois au XIIIesiècle sous l'appellation de Croyacum. Son étymologie renvoie à ''terre humide et marécageuse'' fait référence à sa situation dans la vallée. Elle fit partie à la baronnie de Gesvres érigée en duché au XVIie siècle en faveur de la famille Potier jusqu'à la Révolution.

GEDC0484GEDC0480

Sur la place du marché, bordée de platanes et de vieilles demeures, se trouve la fontaine dite des ''Trois Angelots''. Cette fontaine de style Renaissance a été inaugurée en 1858. Cour des marronniers se trouve une demeure néogothique du XIXe siècle, dite ''La Providence. Ancienne possession des soeurs de Saint-Vincent de Paul, elle fut acquise par la communauté de commune qui y a installé le musée de la ''Vie quotidienne et du Terroir en 1988.   

 Pierre Jean Nicolas Vary épousait à Boursonne en janvier 1796 Marie Françoise Bonnequin qui était née en 1773 à Boursonne dans le foyer de Michel Bonnequin et de Marie Madeleine Rondeau.

GEDC0494GEDC0498

Je reviens vers Boursonne petit village de moins de 300 habitants aujourd'hui, alors qu'il y en avait environ 450 h en 1800. Boursonne se situe à moins de 10 km de l'Ourcq à vol d'oiseau. Ce village tout comme d'ailleurs Ivors se trouve en bordure de la forêt de Villers-Cotterêt et ce qu'on appelait le Valois Boursonnais a appartenu pendant plus de trois siècles à la famille Capendu.

GEDC0506GEDC0508

Si par la branche Vary-Bonnequin et Rondeau j'ai des ancêtres Boursonnais jusqu'au début du XVIIIe siècle (l'an 1734), par la branche Lanois on atteint le début du XVIIe siècle voire la  fin du XVIe avec les lignées des épouses (Leroy, Bony, Gallet, Lefranc, Lemaire, Dumesnil, Ducrocq, Tourelle Blapain, etc...) toutes de Boursonne ou d'Ivors. J'ai notamment un Robert Gallet né en 1632 à Ivors et dont les parents, dont je n'ai pas encore  les dates de naissance se nommaient Adrien Gallet et Catherine Dumesnil. Ivors petit village de 240 habitants aujourd'hui pour environ 370h en 1800.  A Boursonne il y a un haras réputé, un cimetière bien garni en tombes de sodats tombés au champ d'horreurs de la 1ère guerre mondiale. L'hécatombe du chemin des Dames.

23477150[1]

A proximité de Boursonne et d'Ivors on peut visiter   la Ferté-Milon à 6 km, les jardins du château de la muette à 7 km, la forêt de Retz un site d'une grande beauté et si nécessaire Soisson à 28 km. 

 (A suivre)  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jerome pintoux 14/03/2013 07:16

Les photos sont superbes.