Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presse aidant..... A presse rabattue sur des tas d'invendus.....

27 Novembre 2010 , Rédigé par daniel Publié dans #Presse aidant

Quand j’ai une idée de billet, le plus difficile, pour moi, est de commencer et cela passe souvent par la recherche d’un titre original. Quelquefois je m’appuie sur celui d'un film ou d’un livre, parfois sur un vers d’un poème, une phrase d’un proverbe ou d’une chanson…. Et c’est encore le cas cette fois ci : les exégètes de Brassens auront, sans doute, reconnu la finesse du poète, à une modification près, car lui parle de « fesses » et moi de « presse ». Sa chanson « Le bulletin de santé », concerne pourtant aussi ses rapports avec la presse mais n’ayant pas ses talents et étant d’un naturel très réservé, j’ai du m’adapter…. et même tricher un peu car j’évoque ici plutôt des paquets d’encombrants, de jetables que d’invendus car tous ces journaux je ne les ai pas volés….. 

Voilà pour l’intro ; maintenant c’est fait ! Un billet sur les journaux c’est normal pour un accro à la presse ; j’essaie bien de me soigner un peu en lisant de plus en plus de journaux sur internet (pour sauver les forêts et donc la planète) mais je ne suis pas certain que ce soit la bonne méthode car ça ne m’empêche pas d’aller traîner à la « Maison de la presse » où  je feuillette un peu de tout pour voir si la revue de presse de France-Inter est confirmée et nécessite vraiment que j’ouvre mon porte-monnaie et je dois bien avouer qu’il est très, très rare que je sorte du magasin sans avoir acheté au moins un journal ; ne serait-ce que par correction vis-à-vis du commerçant.

Ce n’est pas le tout de ramener à la maison des journaux et des magazines, il faut ensuite s’en débarrasser : Il y a d’abord la purge hebdomadaire qui concerne la « Nouvelle République » qu’un courageux motocycliste dépose très tôt le matin dans ma boite à lettres. De ce journal on peut être sûr que les grilles de mots croisés ou fléchés ont été remplies et que le reste a été plus ou moins parcouru, un peu plus pour les pages niortaises. La poubelle du recyclable et, en hiver, la cheminée recueillent aussi un ou deux « Monde » généralement celui du mardi et celui du mercredi, ainsi que « Midi Olympique », le « JDD » et parfois un « Libération » que j’ai acheté parce que j’ai su qu’un journaliste que j’aime bien, un neveu par alliance, y a écrit un article.

Pour les hebdos le désencombrement s'effectue plutôt selon une fréquence mensuelle : exit les « Marianne » et quelques rares concurrents comme « Le Point » ou « Le Nouvel Observateur » et plus rarement « L’Express », mais par principe je n’achète presque jamais deux hebdomadaires par semaine : c’est souvent « Marianne » mais parfois l’un des autres.

Certains magazines, qui ont un goût de revenez-y, arrivent à se maintenir sur ma mezzanine pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. C’est le cas de l’excellent « Alternatives économiques » auquel je suis abonné et le très instructif « Jeune Afrique »

Et puis il y a les autres, ceux dont je ne peux me séparer car j’y reviens souvent pour chercher une info ne serait-ce que pour ce blog comme par exemple Studio dont je conserve tous les exemplaires depuis plus de vingt ans. Ces derniers temps j’achète aussi « Première » et j’envisage de m’y abonner car « Studio magasine » qui est devenu « Studio Ciné-live » commence à me décevoir.

Je ne peux pas me séparer des « Géo », que ce soit ceux qui parlent de pays ou régions où nous sommes allés et ceux qui présentent des pays où je rêve d’aller.

StudioLeMonde1978

Je conserve enfin très longtemps de nombreux hors-séries qui commencent aussi à m’encombrer sérieusement notamment les « Bilan économique et social du Monde » qui paraissent en début d’année ; je les ai tous depuis 1978, si un ça intéresse quelqu’un, un étudiant par exemple, j’en fais un bon prix. Idem pour les hors-séries « Elections »…..

Après ce rappel des milles et une manières de se faire des potes dans le milieu journalistique j'en reviens au thème principal de ce billet : J’aime tellement fouiner dans les rayons de la « Maison de la presse » que je n’hésite pas prendre un journal ou un magazine que je ne connais pas ou que je n’ai pas l’habitude de prendre….. Et parfois on a des surprises, des bonnes et de mauvaises mais c’est bien ou utile de les connaitre.

A titre d’exemple j’ai quelques souvenirs mémorables comme celui d’avoir acheté en janvier 2002 un « Chalenges » qui faisait une analyse de la politique économique du premier ministre Lionel Jospin avec un jugement bilan pas trop mauvais, surtout venant d’un journal libéral et puis retrouver quelques pages plus loin une interview du PDG de mon entreprise…. qui portait un jugement honteux sur son personnel… ça tombait très bien car je devais le rencontrer quelques heures plus tard en comité d’entreprise.

Autre bonne surprise la découverte de « Chorus » d’abord à l’automne 1996 avec un spécial Brassens et re-belotte en automne 97 avec la reprise de la rencontre en janvier 1969 de Brassens, Brel et Ferré.

Il y a aussi des hors-séries de «Télérama »,  du « Nouvel Obs. » qui peuvent être très chouettes et je garde très longtemps ceux qui m’ont intéressé…. sans oublier les « Manière de voir » qui regroupent des articles par thème du « Monde diplomatique » . A la maison ce ne sont pas des paquets d’invendus, ce sont des paquets d’« in-jetables » et il va bien falloir que ça change….

Vendredi dernier j’ai acheté « l’Express » pour un spécial « Niort le vrai pouvoir des francs-maçons ». Celui-là je ne le garderai pas très longtemps car je n’ai pas appris grand chose sinon que le Président PS du CG 79 serait initié au Grand Orient de France ; mais il n’a pas confirmé, ni à l’Express ni à moi.

Autre élément de l’article qui aurait pu être intéressant, mais qui déçoit, ce sont les rapports de la franc-maçonnerie avec les mutuelles et les assurances : J’avais toujours entendu dire, et notamment par un ami qui ne me cachait pas son appartenance à une loge, que toutes les mutuelles devaient leur implantation à Niort à la franc-maçonnerie : L’Express nous indique certes que les maçons sont très nombreux chez les dirigeants la GMF, et bien sûr à la MACIF (très intéressante interview de Jacques Vandier 1er directeur de la Macif, un homme très respectable ) ; le journal affirme aussi qu’il n’y en a pas de maçons dans les hautes instances de la MAAF, je veux bien le croire, par contre de dire qu’à la Smacl, il existe une hostilité à la franc-maçonnerie ça me laisse assez perplexe…. Par contre je suis d’accord pour dire qu’il n’y en a pratiquement pas ou très peu au conseil municipal de Niort (le leader de l’opposition UMP serait maçon d’après le journal) et que c’est plutôt parmi les maires des petites villes rurales qu’on en trouve le plus et notamment dans l’entourage de Ségolène Royal. Bref un journal qui a bien vendu son édition spéciale, pour bien peu de vrais scoops…... On comprendra que je ne suis pas concerné, et d’ailleurs je n’ai même jamais été approché (et je me porte très bien ainsi) ; C’est sans doute mon métier d’ingénieur béton qui a du troublé voire inquiété les maçons.

ExpressNiortNRH

J’ai fait une autre découverte la semaine dernière, il s’agit d’un magazine qui se nomme « La Nouvelle Revue d’Histoire » et qui proposait un hors-série n°1 qui m’attirait et dont la couverture était bien faite, L’éditorial sous le titre « Une histoire sans bon ni méchant »  que j’ai parcouru en diagonale dans le magasin et l’illustration qui l’accompagne et qui évoque la capture de l’almany Samory, m’invitait à acheter la revue. «… La fin d’un monde qui avait sa grandeur est toujours poignante, comme l’est celle d’un véritable homme libre. Tous les officiers qui ont approché Samory ou l’ont combattu, d’Archinard à Gallieni, ont dit leur estime pour cet adversaire-là. Grâce leur soit rendue. Ce fut leur grandeur. »

Les articles qui suivaient, m’inspiraient aussi : « Cinquante ans d’indépendance » et « Entre empires et royaumes, l’histoire commence bien avant la colonisation » avec entre autres le paragraphe suivant « … Pendant longtemps, l’erreur des européens résida dans la confusion établie entre l’histoire de l’Afrique telle qu’ils l’imaginaient et le spectacle et la désolation qu’elle donnait au XIXème siècle en une période où les puissants empires soudanais du passé et le royaume du Congo, bien connu des navigateur portugais, n’étaient plus que de lointains souvenirs…. ». Cela semblait intéressant et a priori très loin du calamiteux discours de Sarkozy à Dakar….

Quelle erreur ! Le soir j’en commençai une lecture plus approfondie et je sentis alors qu’il y avait des choses déplaisantes, des affirmations qui me mettaient mal à l’aise. Je suis donc allé sur Wikipédia pour m’informer et j’y appris vite que la plupart des membres de la direction du journal, des historiens connus et reconnus, ont ou avaient eu une activité politique référencée «extrême droite » soit OAS soit FN soit des clubs comme Grèce ou l’Horloge….. C’était une bien mauvaise pioche. Décidément je n’arrive pas à trouver la revue historique qui me convienne. Ca m’a coûté 6.5 euros pour le savoir ; maintenant je sais et je n’achèterai pas un autre exemplaire de cette NRH.

 

Heureusement qu’il a parfois des bonnes surprises avec des revues inconnues qu’on découvre et c’est plutôt le cas (je deviens prudent) avec un mensuel qui s’appelle « GQ » pour « Gentlemen’s Quaterly » et finalement sous un aspect un peu trop « branché » pour un vieux comme moi, il n’est pas si « cucul la praline » que ça. J’ai un exemplaire de mai 2010 que je n’ai pas acheté, ni volé et que j’ai du « emprunter » chez mon fils en juin dernier. Je n’avais guère approfondi la lecture de ce numéro en dehors d’un portrait de Michael Douglas pour la sortie de « Wall street 2 », d’une enquête sur la Société Générale « Pendant la crise le patron s’enrichi »t et l’interview décapant de Vincent Peillon par Frédéric Beigbeder… pour le reste vaguement survolé, j’ai trouvé que le look de la revue était sympa, avec un excès de pubs et un format qui me faisait penser aux revues Air France qu’on lit quand on prend l’avion, un style moderne, un positionnement apparemment non engagé, mais plutôt tendance libéral gauche américaine, et enfin une rédactrice en chef qui écrit peu mais intelligemment….

J’ai voulu y re-goûter avec le numéro de novembre et un portrait fouillé de Robert de Niro et une nouvelle interview de Beigbeder avec cette fois la jolie Rama Yade (avant qu’elle ne se fasse virer). En prime un portrait de Diane Kruger… que du séduisant.

En morceaux choisis des interviews de Beigbeder :

 FB : « Le magazine GQ vous a élu deuxième homme politique le mieux habillé… »

Vincent Peillon : « Il y a un problème à ce sujet dont il est indispensable que nous entretenions. Mes nombreux collaborateurs très attentifs à ces questions essentiels de look m’ont dit « En fait ils se foutent de votre gueule….. Est-ce que vous avez observé que le premier du classement est François Fillon et qu’il porte des chaussettes rouges… »

FB : « En prenant les moins bien habillés ? Mais non, vous êtes bien habillé. Et vous ne portez pas de Rolex…»

Vincent Peillon : « Non je n’ai pas les moyens. Et même si je les avais… » 

FB : « J’ai bien fait de dire que vous n’étiez pas drôle parce que maintenant vous avez envie de l’être. »

Rama Yade : « Pas du tout, j’essaie juste d’avoir un peu de distance… en politique il vaut mieux éviter les blagues ou le second degré pour éviter que les journalistes prennent trop les choses à la lettre. Vous savez, être jeune en politique, être une femme, être black, ça fait beaucoup.

FB : « Dans la liste de vos tares vous avez oublié jolie aussi … Ca fait quatre !

Rama Yade : « Si vous le dites. Mais moi je ne me définis pas comme ça. Cela oblige à défendre sa crédibilité contre les a priori….. »

 Que du bon…. Vais-je continuer à fréquenter ce magazine…. Ça dépendra des sommaires et après tout un mensuel à 3.4 euros…

GQTerreSauvage

Une autre belle surprise, le dernier trimestriel 2010 de « Terre sauvage » sur le thème mixte « Francophonie et biodiversité » «…A travers ce numéro spécial de Terre Sauvage, ce sont les trésors de la francophonie et notre passion commune pour la beauté et la sauvegarde de ces diversités naturelles et culturelles francophones que nous souhaitons partager avec le plus grand nombre de lecteurs. Et, en leur transmettant les traces – images et textes - d’un héritage dont nous voulons aussi leur rappeler que nous avons l’immense responsabilité de le transmettre, comme il se doit, aux générations futures. »

Dans ce numéro spécial on trouve en plus de magnifiques photos de flores et faunes du Sénégal, du Mali, du Congo, du Cameroun, du Maroc, d’Algérie, de Martinique, de Guadeloupe, de Guyane, du Cambodge, du Laos, du Vietnam, de Nouvelle Calédonie, de Polynésie, du Québec, de Belgique, de Suisse et de France métropolitaine dont une superbe en double page des gorges de la Restonica pour ne pas oublier la Corse…. Et en plus de magnifiques photos il y a de beaux textes signés entre autres par JMC Le Clézio et Emmanuelle Grundmann qui est venue à Niort pour Téciverdi. Je ne pouvais rater ce numéro !

Pour finir je voudrais encore un citer un semestriel qui me tient particulièrement à cœur c’est « Une saison en Guyane : Au rythme de la nature et des hommes ». Le n°1 parut en août 2008, le n°2 en février 2009 …. etc…. le n°5 en août 2010 » Je consacrerai prochainement un billet particulier à cette revue…

 

 (A suivre)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Rochefort 01/12/2010 21:59


Et le journal le Petit économiste, il ne fait pas partie de votre revue de presse ? A Niort on le trouve notamment à la maison de la Presse... si vous souhaitez en recevoir un exemplaire, pas de
souci, une adresse ??
Cécilia Rochefort, éditeur du Petit économiste aussi sur le net : http://www.lepetiteconomiste.com