Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog à part...... Salon des couleurs et obscur délire.

23 Octobre 2009 , Rédigé par daniel Publié dans #Blog à part

Du 16 et 18 octobre se tenait à Niort au dôme du parc des expositions de Niort-Noron le 6ème salon des couleurs.
 Comme chaque année depuis 2004, ce salon organisé par l'Anjca (Association du jumelage coopération Niort Atakpamé Cové) se tenait mi-octobre et pour la première fois depuis 2005, j'allais enfin pouvoir être présent pour cette manifestation phare de l'année.
 En effet, depuis cinq ans, à cette période de l'année j'étais en mission professionnelle dans un DOM ; une autre manière de vivre en couleur.... mais voilà cette année je suis là et j'ai enfin pu participer.
 Ce salon est une invitation à un croisement culturel entre des oeuvres d'inspirations diverses : africaines ou locales ou autres voire d'ailleurs.

 Les oeuvres exposées sont essentiellement des peintures mais on  trouve aussi des photos, des mosaïques, des céramiques, des sculptures.... Pour le plaisir des yeux ou acheter pour faire une bonne affaire ou un cadeau... ou tout simplement par solidarité avec Atakpamé au Togo et Cové au Bénin. Une solidarité active car sur chaque oeuvre vendue au cours de salon 30 % de la vente vient abonder le budget de l'Anjca et sans compter que l'on demande aussi un petit péage aux exposants car certains viennent surtout pour faire  la promotion de leurs oeuvres ... et tous les tableaux ne sont pas à la portée de toutes les bourses : il y a des tableaux affichés à plus de 500 euros, qui trouvent rarement un acquéreur. 
... et puis une somme modique de 3 euros est demandée aux visiteurs... tout celà conduit l'Anjca à engranger ces dernières années, bon an, mal an, entre 8000 et 10 000 euros.... pour aider nos amis africains à construire des écoles, des aménagements de voirie ou des marchés....
  L'exposition est aussi agrémentée d'un concours de citations originales ; les années précédentes ont vu fleurir de jolies formules comme
 : « Apprenez à vivre en couleur et vous verrez le monde autrement » ou encore «  L'avenir se construit dans le regard des enfants »....
 ......mais avant ça il nous a fallu installer la salle d'exposition et ce fut le boulot des membres de l'association du jeudi en début après-midi au vendredi midi.
 Des associations de peinture participent aussi à ces journées en tenant des ateliers qui ont la faveur du public et plus spécialement du jeune public.



.... et puis il eut cette année la présence de notre ami Bonaventure venu du Togo, pour un séjour de deux semaines, un voyage préparé autour de ce salon des couleurs. Il tenait un stand où il était particulièrement heureux de présenter son pays, sa ville, tout en remerciant abondamment l'Anjca, la ville de Niort et tous les niortais. 
La rencontre avec madame le Maire accompagnée de quatre adjoints  fut pour lui un grand moment, d'autant qu'il fut surpris d'apprendre que plusieurs d'entre eux avaient une bonne connaissance de l'Afrique pour y avoir souvent ou longtemps séjourné. La promesse d'un déplacement à Atakpamé d'une délégation municipale l'a comblé.

 Bon il me fallait aussi faire un choix, participer au vote du public.  Des bulletins étaient prévus pour cela et on devait désigner 3 oeuvres et une citation. J'ai fait mes choix le dimanche en fin d'après midi et comme Pilou ne pouvait venir ce jour là  j'ai rempli deux bulletins.... mais scrupuleusement je n'en ai remis qu'un seul : Voici donc mes six coups de coeur.



 André et Bonaventure ont annoncé le palmarès dimanche à 19 H  : aucun des six tableaux que j'avais retenus ne fut récompensé ce qui prouve que je n'ai pas un très bon goût artistique (et pourtant ils sont très beaux ceux que j'avais proposés).... par contre j'ai vu juste pour la citation (Là il n'y avait pas photo : nous étions nombreux à avoir été conquis..) avec « Le plus beau voyage c'est celui que l'on fait de sa vie.» 

 Pour les  tableaux, comme au festival de Cannes, il y a plusieurs prix : le prix jeunesse, le prix de la ville de Niort, le prix d'Atakpamé, le prix des associations  et puis le vote du public pour le grand prix du salon des couleurs avec trois récompenses, trois couleurs.
La palme (la médaille d'or)  est revenue à un jeune peintre, Sébastien  Momot, qui s'est lancé dans la peinture il y a seulement 6 mois : «
Une semaine de stage chez un pastelliste, une première exposition il y a quelques mois et le voilà, lébiscité par le public niortais pour son tableau "le turban rose" ». Extrait de l'article la NR de lundi dernier.
Je sais ce qu'il me reste à faire pour préparer le septième salon des couleurs d'octobre 2010 et ne pas être le seul membre du bureau de l'Anjca à ne pas avoir fait l'effort d'exposer quelque chose. (La honte !)
 Dès 20 H, le public parti et les artistes ayant décroché leurs oeuvres non vendues nous démontions les grilles que nous entassions dans un coin de la salle (façon de parler car il n'y a pas de coin au dôme de Noron). Opération commando terminée en une heure. Bonaventure était ébahi devant tant d'efficacité. Le lendemain matin les équipes se reconstituaient pour rapporter les grilles aux sociétés ou administrations qui les avaient prêtés....
 Mardi nous nous retrouvions pour saluer Bonaventure qui repartait le lendemain pour le Togo. André, le président, en profitait pour nous communiquer quelques chiffres : Un excellent cru que ce salon 2009 : 1390 visiteurs, 890 tableaux exposés, 98 tableaux vendus (sensiblement le pourcentage habituel) et un bénéfice pour l'association qui approche les 10 000 euros. Bravo ! 
 Samedi dernier il y avait eu aussi des animations au centre-ville piétonnier. La culture de rue est une démarche d'autant plus intéressante qu'elle est spontanée
(voit le billet Blues trottoir) ; le résultat est peut être plus discutable ou du moins aléatoire quand c'est une manifestation "organisée" par ou avec avec l'aval de la municipalité.
 Ce fut le cas, me semble t-il, ce samedi avec un bien curieux spectacle d'hommes-singes en cage ;  curieux mais gênant.... Un obscur délire que je n'ai guère apprécié mais sans trop m'y attarder  .... 
  La photo, ci-jointe, accompagnait un article du Courrier de l'Ouest de dimanche matin.... alors autant rapporter in  extenso l'article :

   « Les Squames, ces hommes mi-hommes mi-singes, venus des montagnes d'Europe centrale, seront-ils le nouveau sujet de polémique à Niort. L'avenir le dira. Mais hier matin, aux abords du marché où leur cage avait été installée les réactions étaient sans nuance. D'un côté, stuppeur et tremblement, voire indignation exprimée à haute voix : "C'est indécent, scandaleux, limite racisme, ils font peur aux enfants". La municipalité, maire en tête,en prenait pour son grade. 
De l'autre, des passant complices, entrant dans le jeu avec plaisir. Même les plus petits s'approchaient de la cage. Le public n'a cessé de s'agglutiner devant les barreaux toute la matinée. On aime ou on n'aime pas mais au moins le centre-ville a été animé.»   

 On l'aura compris,  je n'ai pas aimé : j'ai trouvé que c'était grotesque, répulsif...  Si au moins ils s'étaient barbouillés en rose ou en vert pour donner un aspect surréaliste.... mais avec leur peau teintée de suie j'ai eu un haut de coeur. 

 Je me suis retrouvé, quelques minutes plus tard, à la terrasse du bar des halles pour prendre un café avec des amis dont le Maire et son adjoint à la culture.... et ils m'ont demandé ce que je pensais de ce spectacle... (Geneviève connaissant parfaitement mon approche culturelle réac de gauche..)... je n'ai pas caché ma répugnance ..... Nicolas ne fut d'ailleurs pas choqué par mes remarques mais il m'a demandé si j'avais bien écouté les dialogues.... ce que je n'avais pas fait, je le reconnais volontiers....  c'était parait-il un spectacle bien pensant qu'il fallait prendre dans la forme au second degré........ (????)
... dont acte....  ce qui est l'expression utilisée par Benoît Hamon quand certains camarades socialistes lui ont demandé de corriger ses premières déclarations, sur Frédéric Mitterrand, pour ne pas cautionner un amalgame homosexualité-pédophilie....
 Dont acte ... et puis je reconnais, au moins, aux Squames, le courage d'être restés, presque nus, pendant près de trois heures un samedi matin automnal alors que nous, bien habillés, on se caillait à la terrasse du café....


A suivre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article