Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brèves de trêve.......... Le fil d'Ariane

23 Septembre 2011 , Rédigé par daniel Publié dans #Brèves de trève

    Il y a des semaines comme ça où rien ne se déroule comme prévu et qui, en plus, sont noircies par de mauvaises nouvelles, l’une d’elles notamment et je ne sais encore au moment où je me mets au clavier si j’en parlerai.

Nous sommes en Guyane depuis lundi soir, une semaine de travail pour moi, la dernière d’une longue mais heureuse carrière, une semaine que je voulais savourer pleinement mais qui ne s’est pas complètement déroulée comme je le souhaitais. Oh ! Je ne me suis pas ennuyé il y avait de quoi faire mais pas l’essentiel, le plus important. Des gens que je devais voir, ici sur Cayenne-Macouria ne sont pas arrivés de métropole comme cela était prévu, ils seront là la semaine prochaine ce qui ne concorde pas avec mon planning et mes objectifs. Isalé ! Désolé, mais après une année de travail de formation avec des techniciens bosseurs et méritants, les chances de labellisation risquent de s’envoler à cause d’un moteur défaillant. (Oui ! je sais pour certains lecteurs c’est du chinois mais secret professionnel oblige !)….. Tout un planning de séjour à revoir, mais je ne sais pas trop comment….. mais on trouvera puisque parait-il c’était pour un problème de santé. Du coup, ce bémol aurait pu m’ouvrir une fenêtre de tir…..

ARIANE 5 le 21 SEPT 2011

.....Celle du lancement d’Ariane V prévu mardi en soirée…. Au moins, quitte à ne pouvoir faire le travail prévu et de reporter cette phase à la semaine suivante, une semaine normalement prévue pour les vacances avec notre amie Gégé et bien si on allait du côté des plages de Kourou, assister à l’envol de la fusée…..

Eh ! Ben non ! Car il y eut un report du décollage et pas pour des causes de météo, non! Mais parce que les salariés de trois entreprises sous-traitantes se sont mis en grève… Isalop !

 DSCF2123

L’envol se fit le lendemain dans la soirée de manière impromptue mais nous étions loin de Kourou, à Saint Laurent du Maroni et quand nous avons dans le ciel qui s’obscurcissait, une longue trainée blanche, le fil d’Ariane, nous nous sommes précipités dans la chambre pour allumer la télévision, mais trop tard pour le direct…. Isalé !

On en sut un peu plus, le lendemain par le journal… mais pas trop.

Il faut dire que la ‘’une’’ de France-Guyane était prise par un grave fait divers, l’affaire Méthon. On aurait pu, en tant que touristes s’en désintéresser, mais il se trouve que les précédentes années lorsque nous venions à Cayenne nous descendions au Cric Crac son établissement hôtelier, et que nous gardons le souvenir d’un homme affable, qui venait nous voir à notre table quand il nous trouvait silencieux ou morose : « Vous êtes fâchés contre nous ?» ou «  vous n’aimez pas ce qu’on vous sert ? » tout moun bien et comme nous le rassurions il repartait avec son grand sourire. Hier le journal annonçait que Maurice Méthon avait été retrouvé mort dans son 4x4 calciné….. Un vol qui aurait mal tourné, kanay malfézan !  Ce matin le journal précisait que ce brave homme avait été tué d’un coup de fusil avant d’être brulé dans le coffre de sa voiture.

C’était bien la première fois qu’un drame de cette nature touche quelqu’un avec qui j’avais eu l’occasion de parler. Désagréable expérience !  Pour ne pas dire drôle de drame !  

Je ne sais pas pourquoi je parle de ce fait divers car ce n’est pas dans mes habitudes, ni dans la nature de ce blog. C’est sans doute pour reculer un peu plus le moment où je vais évoquer un autre malheur, le décès d’un ami, d’un camarade et dans des circonstances encore  particulières.

J.R était malade depuis quelques années : un cancer. Jusqu’à l’été nous le voyions souvent et ces derniers temps il nous paraissait plutôt en apparente assez bonne forme. De retour de 4 semaines de vacances début septembre je lui envoyais un message pour lui dire que nous étions chez nous pour environ une semaine avant un nouveau départ vers la Guyane pour un séjour de trois semaines. Anne, sa compagne, nous répondit immédiatement pour nous dire que J.R. voulait, impérativement, nous voir avant notre départ. Rendez-vous fut pris pour le surlendemain l’avant-veille de notre départ.

J.R. avait rechuté et beaucoup maigri mais parlait encore bien malgré sa fatigue. De le voir ainsi, il n’y avait certes pas de quoi être optimiste mais de là à penser qu’il ne lui restait plus que trois jours à vivre.....

C’est un mail reçu le jour de l’envol d’Ariane qui nous annonça son décès. Nous avons peut-être été ses derniers visiteurs, c’est ce que nous a dit Gégé en arrivant hier à Cayenne.

Adieu Jean Robert, mon camarade, mon ami. Tokapati.  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article