Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cine-cure..... la folie des grandeurs

24 Janvier 2010 , Rédigé par daniel Publié dans #ciné-cure

 Je jette le masque dès le début de l’article ; ce n’est pas un billet pour rendre hommage à un réalisateur ou un acteur, c’est avant tout un prétexte – titre pour parler politique et, une nouvelle fois, critiquer vertement le pouvoir sarkoziste. Après le billet d’octobre « Ciné-cure…. Au nom du père » qui m’a servi de point d’appui pour vilipender certaines dérives anti-démocratiques dont un chapitre consacré aux Sarkozy, père et fils, je vais cette fois mettre mon grain de sel pour essayer de démêler l’imbroglio Proglio.

 Je n’ai pas trouvé un titre de film avec le mot imbroglio, du moins un film que je connaisse (il y a bien « L’imbroglio nel » en 2007 du mexicain Alfonsau Arau, « Un madelo imbroglio » en 1959 de l’italien Pietro Germi et « Imbroglio Familal » du portugais Manuel de Oliveira ;…mais je ne les ai pas vus) et j’ai pensé, finalement, que « la folie des grandeurs » pouvait faire l’affaire.

 AFFDVD3097374145020[1]

Je ne suis pas un grand fan du cinéma de Gérard Oury, mais j’ai du respect pour ce réalisateur qui a réussi à remplir les salles de cinéma (67 millions d’entrées et sans compter les centaines de millions de téléspectateurs). Ces grands succès furent « Le corniaud » (11 millions d’entrées) et « La grande vadrouille » (17 millions d’entrées), puis à un niveau moindre (entre 7 et 5 millions) on peut encore citer « Les aventures de Rabby Jacob » « Le Cerveau » «  La folie des grandeurs » et « L’As des As ».

 Pour être franc je crois bien que je n’ai vu aucun de ces films dans une salle de cinéma ; je les ai tous vu à la télévision ; le plus ancien des grands succès d'Oury, « Le Corniaud », datant de 1965, le plus récent, « l’As des As », de 1982…. Des époques consacrées au rugby ou, ensuite, à vivre en Afrique….. . ce ne sont pas que des excuses car depuis je suis bien allé voir en salle des films comme « Les visiteurs » ou « Bienvenue chez les Ch-tis » qui sont de la même veine, des comédies populaires…. Et puis si j’avais été disponible j’y serais allé… ne serait-ce que pour voir le travail de mon oncle Didi qui a travaillé sur presque tous ces films.....

  ....et puis, c’est vrai que dans le cinéma français j’ai été plus attiré par des réalisateurs comme Louis Malle, Claude Sautet, Claude Berri, Verneuil, Tavernier, Rappeneau, Corneau et aujourd’hui Jean Becker, Agnès Jaoui et Jacques Audiard…..et puis chez Oury la participation d’acteurs grimaçants à outrance, comme De Funès et Belmondo, m’a toujours beaucoup gêné. 

  Alors maintenant la folie des grandeurs vue par la lorgnette politique, ça donne quoi ? Ce n’est pas seulement un fantasme de talonnettes.

 L’affaire Proglio illustre parfaitement le monde dans lequel nous vivons : Il était hors de question pour ce bonhomme que le fait d’accepter la direction d’EDF lui fasse perdre quelques places dans le classement de la course à l’échalote qui oppose la nouvelle aristocratie des grands capitaines d’industrie : La moyenne des rémunérations des présidents des sociétés du CAC 40 serait de l'ordre de 2.5 millions d’euros par an et il n'était pas envisageable pour Riton qu'il ne reste pas parmi ceux du Top 20 ….c’est à dire qu’il ne soit en dessous de la barre des 2,2 millions d’euros….. alors l'EDF ? D’accord ! Il acceptait le poste mais sans faire le moindre sacrifice financier.....bien au contraire. 

  Primo une augmentation de 40 % du salaire par rapport à celui de son prédécesseur Pierre Gadonneix (déjà le salaire le plus élevé d'un dirigeant d'entreprise publique) … c'était de l'ordre du normal : pas de problème Sarko a donné l’exemple avec son salaire de Président (+ 40 %) certes à un niveau plus faible seulement 350000 euros par an… mais lui il a d’autres ambitions comme d'être le roi du monde et son obsession de damner le pion à Obama en obtenant un prix Nobel ou.... au moins un Oscar à Hollywood via Carla ….

 Secundo  Riton pour atteindre ses objectifs devait rester président du Conseil d’administration de Véolia (450000 euros par an)….

  Le Sarko il trouve ça tout naturel… c’est très bien que les riches soient de plus en plus riches …. Et en plus il veut Proglio et personne d’autre (a-t-il une dette ?) même si forcément ce montage acrobatique et inédit le conduira à travailler moins (que son prédécesseur à EDF) pour gagner plus.

 A la demande du président voilà tous les ministres, au garde à vous, pour justifier l’injustifiable dans les médias et à l’Assemblée.

 Honte à ce gouvernement, honte aux journaux télévisés…. Mais la gauche s’insurge et la presse écrite libre et internet veillent.

 Sarko comme dans l’histoire de l’EPAD pour son rejeton, fut une nouvelle fois obligé de reculer. Le malheureux Riton dut sacrifier son salaire de Véolia ….tout en conservant « bénévolement » la présidence du Conseil d’administration…

…..Peut être pas si bénévolement que ça, d’ailleurs, car s’il veut prétendre à la retraite chapeau d’un montant de 13 millions d’euros….. il devra impérativement rester Véolia (même bénévolement)….jusqu’à l’heure de sa retraite.

 Et ça continue à gronder, même à droite, à l’approche des élections, car il y aurait conflit d’intérêts à présider à la fois EDF et Véolia…. Des ministres téléguidés montent au créneau, dont l’inégalable Mme Lagarde qui a pu dire tout et son contraire et vice versa en l’espace de quelques semaines….. Ce n'est sans doute pas une question de budget car on annonce déjà, sans doute pour couvrir les faux-frais, une substantielle augmentation des tarifs EDF.

 Ah ! Il est mal le Riton et d'ici qu'il préfère rester à faire sa tambouille chez Véolia pour pouvoir s'en mettre plein les fouilles sans rendre de compte à personne.... exception faite à quelques pauvres salauds d'actionnaires ….

 Ça serait trop beau qu'il quitte le bateau EDF, rien que pour voir la gueule de l’excité de l’Elysée devant ce nouveau camouflet.
 Quelle indécence ! Décidément le « pas trop sage » avait raison.... la révolution française n'est pas terminée..... Ah ! ça ira ça ira ça ira les aristocrates à la lanterne....
Folie des grandeurs : salauds de riches !
Ah bon ! Sarko et Boutefeu me surveillent....... ????.... mais pourtant je suis courageusement caché derrière un billet ciné-cure....  
Alors..... Folie de vilipendeurs ?  Salauds de railleurs, salauds de brailleurs...... Moi compris !  

    (A suivre)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article