Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ciné-cure ...... Rétro 2012.

4 Janvier 2013 , Rédigé par niduab Publié dans #ciné-cure

 Voilà ma traditionnelle rétro ciné-cure : après 2009, 2010 et 2011 un coup d'œil sur 2012 :  Ça avait plutôt bien commencé avec «La vie meilleure» de Cédric Kahn et au générique les excellents acteurs Guillaume Canet et Leïla Bekhti. Un film juste et sensible sur les galères de la vie et la spirale du surendettement. Un film que je reverrais avec plaisir et encore avec une larme au coin de l'œil à retenir. J'ai adoré.15/20.

Avec «Une nuit »de Philippe Lefebvre je retrouvais une ambiance polar de nuit, façon Michael Mann, et c’est peu dire que le cinéma français puisse se mettre au niveau des maîtres américains. Remarquablement servi par les interprétations de Roschdy Zem, Sara Forestier et Samuel Le Bihan ce film mérite un bon 13/20.

Puisque j’évoque les maîtres américains, en voilà un sur le déclin qui arrive à point nommé pour me contredire. Une des grosses déceptions de l’année au regard de l’attente, le «J. Edgar» de Clint Eastwood. Le personnage profondément antipathique n’aide pas à aimer le film malgré le talent de Léonardo Di Caprio. C’est un biopic et au moins ça reste instructif sur l’histoire du FBI et de l’Amérique ! Généreusement un 12/20.

Un film plus surprenant que vraiment bon, «Anonymous»de Roland Emmerich : Shakespeare n’aurait pas été celui qu’on croit, mais un médiocre bateleur d’estrade qui aurait servi de prête-nom à Edward de Vère Comte d’Oxford et qui par ailleurs, autre thèse du film, aurait été le fils caché de la reine Elisabeth. Ça faisait beaucoup pour un film à vocation historique et trop peu pour en faire un thriller passionnant. Pour les curieux d’énigmes,11/20.

 «Millenium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes». Pourquoi suis-je allé voir ce film ? Là est la question. Je n’avais pas lu le best-seller de Stieg Larson, mais j’avais vu en 2009, la première adaptation de Niels Arden Oplev auquel j’avais donné un médiocre 9/20 lors de la rétro 2009. Cette fois j’ai au moins apprécié le travail réalisé par David Fincher, un maître du suspense, servi par de très bons acteurs comme Daniel Craig et surtout Rooney Mara qui interprète la jeune hacker. Reste que malgré ces plus, par rapport au premier film, le fond de l’histoire ne permet pas de monter au delà de 12/20.

 «La Taupe»:cette fois j’avais lu et il y a très longtemps le best-seller de John Le Carré, un roman d’espionnage des années 70 sur fond de guerre froide. Je ne me souvenais plus grand-chose de l’intrigue ; le seul souvenir que j’avais encore, est qu'une fois le livre fini  je n’étais pas sûr d’avoir bien compris qui était vraiment la taupe. Une occasion d’effacer près de 40 ans de doutes. Eh bien pas vraiment ! Drôle d’ambiance à cette époque dans les services du M16 britannique. Mais un film avec Gary Oldman Colin Firth et John Hurt ça ne se refuse pas même si je ne connais pas le réalisateur Tomas Alfredson. Un petit 12/20.

 Changement d’ambiance avec les plages d’Hawaï et «The Descendants» d’Alexander Payne pour une histoire de famille divertissante et un film plus intelligent et sensible que prévu et surtout un George Clooney au sommet de son art. 13/20

 Du classique avec le «Cheval de Guerre» de Steven Spielberg, un film porté par les espaces, paysages de paix ou de guerre. On aime ou on n’aime pas. Moi j’ai aimé ce film d’une autre époque et je lui donne un sincère 14/ 20.

 Un film qui fut fraîchement accueilli, «Le territoire des loups» de Joe Carnahan avec Liam Neeson. Après le crash d'un avion au fin fond de l'Alaska une course de survie pour les rescapés attaqués par des loups affamés. Pour ceux qui, comme moi, ont les crocs de films d'aventure ça a un certain mordant. 12/20.

 A priori un accident de parcours avec «Chronicle». Je ne sais pas ce qui m’a empêché de quitter la salle au bout de 20 minutes, et puis finalement ce film pour ados véhicule des messages pas si idiots que ça. Le réalisateur ? Un dénommé Josh Trank à revoir avec un autre sujet. Pour le film j’en resterai à 11/20.

«Au pays du sang et du miel»le courageux film témoignage d'Angelina Jolie sur la guerre en Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1996. C'est un excellent film interprété par des comédiens bosniaques, et une grande leçon d'histoire ; un chef d'oeuvre à 16/20.

 Une autre leçon d'histoire avec «La terre outragée» de Michale Bogamim sur la catastrophe de Tchernobyl : le drame de l'époque et le deuil impossible dix ans plus tard dans la ville Pripriat. Que le cinéma est beau quand il informe intelligemment : 15/20.

 «38 témoins» un film de Lucas Belvaux tiré d’un roman de Didier Decoin avec une très belle distribution : Yvan Attal, Sophie Quinton, Natacha Regnier et Nicole Garcia, un polar dans une ambiance anxiogène qui n’est qu’un prétexte pour dénoncer l’individualisme et la lâcheté des témoins d’un drame. Une enquête qui n’avance pas assez vite comme le film. Dommage ! 12/20 seulement mais il s’en fallait de peu que ce ne fut un très bon film.

«Les adieux  de la reine» Un film historique que j’aurais du adorer et d’ailleurs c’est sans doute un très bon film puisqu'il a été très bien reçu par la critique et qu’il s’est vu décerner le prix Louis Delluc 2012….. mais moi je suis passé à côté, malgré l'histoire, Versailles, les costumes, les actrices (Dyane Kruger, Léa Seydoux). Je dois avoir un problème avec le réalisateur Benoît Jacquot pourtant adulé par les actrices. C’est le troisième film de lui que je vois (après Villa Amélia et Sade) et je reste toujours circonspect. C’eut été un excellent film si ce n’avait pas été un film dit d’auteur et donc par définition un peu chiant. Mais comme moi je ne suis pas chien je vais quand même lui attribué 13/20, même si j’ai du piquer un petit roupillon d’au moins dix minutes lors des scènes intimes de lecture. 

«Le prénom» du théâtre de boulevard adapté au cinéma. Un peu sceptique je suis allé voir ce film et en fait c’est un vrai régal. Avec des acteurs éblouissants, Patrick Bruel, Charles Berling, Valérie Benguigui, Guillaume de Tonquedec et des dialogues savoureux ; un 15/20 un peu saqué, je le reconnais, parce que c’est drôle, drôlement vachard, mais drôle quand même et moi je suis rarement adepte de drôleries.

«Margin Call» un excellent film analytique et cynique sur la crise financière de 2008. La longue nuit des traders et tricheurs avant l’annonce du krach boursier. Un film qu’il faudrait montrer aux lycéens des classes terminales pour leur faire comprendre dans quel monde on vit…… et moi je l’ai vu dans une salle pratiquement vide, malgré la présence au générique de Kevin Spacey. Jérémy Iron, Demi Moore, Paul Bettany. Un 16/20 peut-être un peu surestimé mais c'est pour la bonne cause.

«Miss Bala», un bon film mexicain de Gerardo Naranjo, un polar violent sur fond de cartel de la drogue, de kidnappings et de concours de reine de beauté. Troublant pour un très mérité 13/20.

« De rouille et d’os «  de Jacques Audiard avec la magnifique Marion Cotillard. Studio Ciné Live écrivait : « Porté par la maestria de sa mise en scène ce film redonne au mot émotion souvent galvaudé toutes ses lettres de noblesse » Je ne pourrais dire mieux pour un 17/20.

«Men in Black 3» Les mêmes que d’hab + Josh Brolin qui joue le rôle de Jones jeune face à Smith qui  est retourné dans le passé. Avec Sonnenfeld à la réalisation d'un navet qui fait passer le temps lors d’un voyage en avion transatlantique pour un très généreux 10/20.

«Je te promets» Un mélo ridiculisé par les critiques que je ne serais pas allé voir en salle si j'avais du payer ma place, mais lors d'un voyage en avion (le même) on se permet de ces trucs et puis..... Un couple heureux qu'un accident de voiture va briser car à sa sortie du coma la belle ne sait pas qui est le beau qui la veille à l'hôpital. Pathétique mais après tout on a tous bien aimé ''Love Story" et pour la jolie Rachel Mc Adams je mets volontiers 13/20.

J’aime l’ensemble du cinéma de Ridley Scott mais avec « Prometheus » c’est une déception . Ce film se voulait un prélude au premier de la série des Aliens, « Le huitième passager » réalisé par Scott en 1979 et c’est vraiment loupé. Un Alien sans le dire et sans Sigourney Weaver ce n’est pas sérieux, d’où un regrettable 10/20.

De la science fiction je passais à l’heroic fiction avec un curieux film « Blanche Neige et le chasseur » où il ne faut surtout pas emmener les enfants…. Mais n’est ce pas dans le fond la plus représentative transcription de ces horribles contes de fée ? Et avec la très jolie Charlize Théron en reine qui se contemple dans son miroir, et là on y croit qu’elle est la plus belle. Et ses sortilèges pour se débarrasser de sa belle fille sont savoureux. Mais, bon ! Le cinéma ça doit être du sérieux aussi j’en reste comme pour « Prometheus » à un 10/20. Dommage pour Charlize qui joue dans les deux films.

«Sur la route» un road movie réalisé par Walter Salles adapté du roman mythique de la beat génération de Jacques Kérouac. Le mythe du roman est battu en brèche. Pour quelques paysages 11/20.

Je ne rate jamais un film de Jean Becker, le dernier survivant du bon cinéma de chez nous. mais « Bienvenue parmi nous» n'est pas au top, malgré les présences rassurantes de Patrick Chesnais, Miou-Miou, Jacques Weber mais sans doute une erreur de casting pour le rôle de la jeune ado fugueuse. 12/20 par respect nostalgique et parce que c'est Becker.

C’était l’été des déceptions même avec «Adieu Berthe» un film de Bruno Podalydes et avec Bruno et Denis Podalydes et l’appoint de Valérie Lemercier et Pierre Arditi. Un enterrement de première cet enterrement de Mémé. 11/20 pour un brin d'humour.

«Un bonheur n’arrive jamais seul» avec Sophie Marceau et Gad Elmaleh. Ca ne vole pas haut même si on voit ce film en avion (au retour). Mais comme c'était le cas, ça mérite un peu d’indulgence pour son utilité lors d’un vol de 10 H.  Du coup je lui donne 10/20.

Heureusement chaque année livre son Ken Loach. «La part des Anges». Certes ce n’est pas «Carla’Song» ni «Land and Freedown» ni «Bread And Roses» mais ça reste un excellent film métaphorique et rocambolesque tout en étant, comme d'hab, d’un réalisme et d’un humanisme sans concession. Un 13/20 bon crû.

J'ai honte car je suis allé voir un Batman «The Dark Knight Rises». Il n'y avait pas grand chose à se farcir cette semaine là et la critique était favorable et unanime ce qui ne veut rien dire ; finalement c'était une occasion de voir un truc que les jeunes aiment et puis il y avait Marion. J'aurai mieux fait de m'abstenir !  11/20.

«Du vent dans mes mollets» de Carine Tardieu avec Agnès Jaoui, Denis Podalydes, que du beau monde pour un film tendre, délicat, le genre de film que tout le monde aime et pourtant... Je ne suis pas cynique mais..  ça reste du vent même porteur de poésie. Trop de scènes enfantines. J'ai tort je sais, je devais être mal luné ce jour-là aussi je concède un 12/20.

 Encore une erreur d'aiguillage avec le remake de «Total Recall» de Len Wiseman avec Colin Farrell, sans doute plus fidèle au roman de Philipp K. Dick mais nettement moins bon que le film de Verhoeven de 1990 avec Schwarzenegger et Sharon Stone. Ma plus grosse erreur de l'année pour 7/20.

«A perdre la raison»un film dramatique de Joachim Lafosse avec Tahar Rahim, Niels Arestrup le duo du ''Prophète'' accompagné d'Emilie Dequenne. Excellent et troublant malgré des longueurs et des ambigüités qui ramènent la note à 13/20.

«Chercher Hortense» une adorable comédie un peu politique de Pascal Bonitzer avec J.P Bacri, Kristin Scott-Thomas, Claude Rich  et Isabelle Carré. Certes on a un peu de mal à voir dans la magnifique Isabelle Carré une sans-papier expulsable mais non remarquée .... un bonheur de bons sentiments qui mérite un 14/20.

«Killer Joe» le film d'un revenant William Friedkin avec en shérif Matthew Mc Conaughey. Finalement c'est une comédie un peu comme '' Les ripoux'' de chez nous mais qui aurait remplacé la bonhommie et l'humour par le cynisme et la perversité. Bien quand même pour un 13/20.

Encore une gaminerie avec «Camille redouble» de et avec Noémie Lvovsky et l'incontournable Denis Podalydes. Mais là, allez savoir pourquoi, j'ai marché à fond sans bouder mon plaisir : 14/20.

« Des hommes sans loi» de John Hillcoat avec Tom Hardy, un film noir, un film de mecs sur fonds de prohibition et là les ''incorruptibles'' sont de vrais salauds pires que les contrebandiers qui essaient de survivre et de défendre leur bout de terrain. J'adore ! Entre western et film de gangsters pour un 15/20.  

 «Ce que le jour doit à la nuit» d'Alexandre Arcady. Enfin le meilleur d'Arcady après tant de médiocres. Je désespérais qu'il revienne à ses fondamentaux et à son talent sans pour autant se prendre pour Coppola. J'ai déjà parlé de ce film, aujourd'hui je le note :pour le plaisir qu'il m'a donné malgré quelques imperfections 13/20. 

 Isabelle Huppert en «Captive» de Brillante Mendoza. Des touristes enlevés par des terroristes philippins : un bon sujet pour un bon film, pas génial mais suffisemment bien fait pour un 13/20. 

 «Quelques heures de printemps» de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon et Hélène Vincent un film ure et très tendre sur la fin de vie. 14/20.

«Savage» un bien médiocre film d'Oliver Stone sur fond de trafic de stups et de cartel mexicain.  Au regard de la note mis à ''Miss Bala'' je dois mettre 7/20 et ce n'est pas la prestation de Travolta qui me fera rehausser la note.

Si parmi les grands anciens du cinéma français je suis fan de Becker, je n'ai jamais été très emballé par les films d'Alain Resnais et ce malgré la pléiades d'acteurs prestigieux qui l'accompagnent. C'est une nouvelle fois le cas avec « Vous n'avez encore rien vu ». Moi si ! et c'est sans doute pour ça que je n'ai pas apprécié. Mais comme je ne peux avoir raison seul contre tout le monde je lui donne quand même par respect un 12/20.

En voilà un autre avec qui l'accroche n'est pas aisée, encore que j'avais bien aimé ''Sur le sable'', mais c'est tout. Il s'agit de François Ozon : Ozon, Resnais et Jacquot même filiation du cinoche pour femmes. Revenons en à Ozon : Je n'ai pas détesté  «Dans la maison» mais .... et puis le jeune comédien qui est face à Lucchini m'a un peu gonflé. Je vais rester objectif avec encore un 13/20.

«Argo» un très bon film de et avec Ben Affleck sur un fait réel méconnu qui est exfiltration par la CIA de six américains lors de la prise d'otages de l'ambassade américaine à Téhéran en 1979. Un film façon Oliver Stone de la belle époque et qui mérite 14/20.   

  Un film de Costa-Gavras il me fallaitt le voir car c'est un film militant et ce d'autant que le titre est «Capital». Comme dans ''Le couperet'' il surprend en choisissant un comique pour jouer un salaud. Mais pour le coupreret j'avais lu le livre de Donald Westlake et le choix de José Garcia me paraissait judicieux. Là je n'avais pas de repère et ma foi Gad Elmaleh ne s'en tire pas trop mal. Finalement c'est peut-être la réalisation qui cloche et le film sur un sujet proche est moins démonstratif que '' Margin Call'' noté 16/20 alors pour ''Capital''  j'en reste dialectiquement à 13/20.

Le dernier James Bond que j'au vu doit remonter à Sean Connery mais «Skyfall» réalisé par Sam Mendes et avec Daniel Craig était précédé de critiques dithyrambiques ; 5 étoiles pour Studio Ciné-live le top du top il fallait aller le voir.... Alors certes les 30 premières minutes déchirent mais ensuite..... ça flotte pour un honnête 13/20  sans plus.

«Royal Affair» le meilleur film de l'année et auquel j'ai consacré un billet particulier. Brillant, exceptionnel je manque de qualificatifs. 18/20

«Thérèse Desqueyroux» le dernier film de Claude Miller avec Audrey Tautou et Gilles Lellouche admirables. une très belle adaptation du roman de François Mauriac. 13/20

«Arbitrage» un film de Nicholas Jarecki. Encore une satyre du monde capitaliste mais façon Hollywoodienne avec Richard Gere, excellent, Suzanne Sarandon et Laeticia Casta. Un film potable pour 12/20.

«Cogan» d'Andrew Dominik. Même les gangsters connaissent la crise et dépriment. Brad Pitt permet d'atteindre péniblement 12/20.

«Amour» de Michael Haneke avec Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva. Magnifique film etméritée Palme d'or à Cannes; 16/20

«Les bêtes du sud sauvage» de Benh Zeitin. Le Chaos dans le bayou misérable après le passage de Katrina. et au milieu de ce désastre une petite fille de 6 ans qui illumine les paysages désolés. Son nom d'actrice en roseau, Quvenzhané Wallis est malheureusement imprononçable. Malgré cette princesse seulement 10/20 pour le film.

Enfin pour finir l'année juste après Noël  j'ai vu «Jack Reacher» un bon thriller avec Tom Cruise et un bon filon pour l'acteur qui a signé un contrat pour l'adaptation des aventures de ce héros né de la plume de Lee Child. Le premier volet est plutôt une réussite malgré une fin massacrante. 13/20

«Jours de pêche en Pantagonie » Un très beau film du réalisateur argentin Carlos Sorin avec quelques maladresses. 13/20

54 films vus en 2012 contre 56 en 2011 et 54 en 2010. Un peu moins donc mais je pensais que l'écart serait plus important. Mais il y en une petite douzaine à moins de 12/20 que j'aurais pu éviter de voir. La note moyenne de l'année est 12.7 +/- 2.1 à mi-chemin entre celles de 2010 et 2011.

Mon palmarès de l'année serait donc : 

1/  Royal Affair 2/ De rouille et d’os ; 3/ Margin Call ; 4/ Amour ; 5/ Au pays du sang et du miel ; 6/ La vie meilleure ; 7/ Le prénom ; 8/ Des hommes sans loi ; 9/ La terre outragée ; 10 ex-aequo / Argo  et Cheval de Guerre et Camille redouble et Quelques heures de printemps.

Il y a bien évidemment des films que j'aurais aimé voir et qui malheureusement m'ont échappés ou ne sont pas passés à Niort. Il y a une séance de rattrapage dans dix jours à Niort avec le festival Télérama au CAC. Sans doute irai-je voir «Tabou» et «The Deep blue sea» mais je doute que celà bouscule le palmarès

Je voulais, aussi,  voir «L'homme qui rit»  et j'avais même acheté le roman de Victor Hugo, pour le relire avant..... mais ça c'était avant que l'ex-plus grand acteur français ne soit ramené à sa vie de gros con..... maintenant je me contenterai de revoir ses anciens films, ceux du temps où il n'était que bon. Dommage pour les jeunes acteurs qui partagent l'affiche du film avec lui.

En comparaison les palmarès de Première et de Studio Ciné-Live (en rouge les films que je n'ai pas vu) :

Première le choix de la rédaction : 1/ La Taupe, 2/ De rouille et d'os; 3/ Takle Shelter; 4/ Cogan; 5/ Cheval de guerre; 6/ Amour; 7/ The imposible; 8/ Killer Joe ; 9/ Guitry of romance; 10/ Looper.

Première le choix des lecteurs : 1/ Skyfall ; 2/ De rouille et d'os; 3/ Batman. The dark knight Rises; 4/ Moonrise Kingdown; 5/ Argo; 6/ Millénium - Les hommes qui n'aimaient pas les femmes; 7/ Take Shelter; 8/ Amour; 9/ Avengers; 10/ Prométheus.

Studio Ciné-Live le chois de la rédaction :1/ Skyfall; 2/ Amour; 3/ Holy Motors; 4 De Rouille et d'os; 5/ Bullhead; 6/ Killer Joe; 7/ Batman. The dark knight Rises; 8/ Les enfants-loups Ame & Yuki; 9/ Vous n'avez encore rien vu, 10 ex aequo/ Ted et Take Shelter.

Studio Ciné-Live le choix des lecteurs : 1/ Skifall. 2/  Batman. The dark knight Rises; 3/ De rouille et d'os ; 4/ Argo ;  5/ Le Hobbit ; 6/ Take Shelter ; 7/ Avengers ;  8/ Le prénom ; 9/ Amour ; 10 / Ted.  

  

  (A suivre...... car j'ai incontestablement toujours bien meilleur goût que les magazines spécialisés)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article