Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des moments de vie ..... Choisir entre barouds et radoubs

8 Juillet 2012 , Rédigé par daniel Publié dans #Les moments de la vie

Nous étions en train de faire tranquillement une reposante partie de Scrabble après deux journées quelque peu fatigantes, l’une jeudi au Futuroscope, la seconde vendredi à Rochefort pour la première sortie de l’Hermione. Deux journées de longues marches, en compagnie de nos amis toulousains Jipé et Clau et leur petit-fils Dorian qui, en plus, en soirée ou le matin après le petit déjeuner me lançait de redoutables défis aux échecs.

Nos amis nous ont quittés hier samedi en fin de matinée et depuis nous glandons entre jardin, courses, télé et scrabble. …. J’étais donc, comme d’hab, en train de prendre une sacrée raclée face à Pilou avec déjà plus de 70 points de retard alors que nous n’avions pas encore posé la moitié des lettres. J’étais bien mal barré et résigné ; en triturant mes lettres dans tous les sens, tout en jetant de temps à autre un œil distrait, sur la télévision, inutilement allumée au bout du salon, où l’on apercevait des gus pédalant en se tortillant sur leur vélo pour gravir un col en essayant d’éviter des guignols qui couraient à côté d’eux. Ils sont fous ces vélo-danseurs et ces grotesques spectateurs-pantins !

Je me disais, surtout, que je ferais mieux de trouver un thème pour entretenir le blog : Peut-être un billet « Voyage » pour relater celui que nous avons fait en Grèce fin mai-début juin…mais ça peut encore attendre…. Un billet « moments de vie » serait moins long à pondre avec peu de photos à intégrer…. C’est l’été et je suis à quelques jours de la fin de mon quinquennat alors j’y vais piano …. Ça serait un bon prétexte ça, la fin de mon quinquennat, pour mettre un terme à ce blog … d’autant que j’ai d’anciens potes qui sont devenus ministres et que je n’ai pas trop envie d’avoir à les critiquer à plus ou moins long terme. D’ailleurs beaucoup de blogs sont actuellement à l’arrêt ; il n’y a qu’à aller jeter un coup d’œil dans ma liste de blogs amis, à commencer par ceux qui sont devenus ministres : Silence radio, pour eux et ça se comprend ; mais les autres…. Qu’est-ce qui se passe ?

Non ! Je ne vais pas arrêter mon blog la semaine prochaine. Encore une petite prolongation d’autant que ce billet est le 462ème, et qu’un objectif à 500 coïnciderait sensiblement avec la fin d’année….Ca serait bien car nous envisageons de faire un beau voyage à l’automne, un voyage dont je rêve depuis très longtemps et dont je voudrai parler. Ceci dit il y aura, sans doute, en fin d’année un autre projet de voyage, aussi excitant, pour début 2013 en fin d’hiver ou début de printemps.…. Alors, qui sait ? Et puis comme disait Michel Audiard « ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ! » 

Je ne vais quand même pas me traîner jusqu’en 2015 pour pouvoir raconter le départ de l’Hermione pour Boston.

L’Hermione, l’Hermione !….mais c’est bien sûr : j’avais devant moi sur ma planchette les lettres : A, B, D, O, R, S U,  Bingo ! Ca donne ‘’RADOUBS’’: Sept lettres posées d’un coup ça fait déjà 50 points. Je pouvais accoler mon mot par le S avec ‘’PAROLE’’. Position idéale qui me rapporte avec le mot compte double + parole au pluriel + 50 points un total de 82 points : je recollais au score ! Tout n’était pas perdu.

Un petit coup d’œil vers la télé et je vis un jeunot qui s’envolait vers les sommets et je pensai, alors, au mot ‘’BAROUDS’’, qui faisait exactement le même total mais, allez savoir pourquoi, me plaisait mieux. La fin de partie fut plus serrée mais une nouvelle fois, déçu,  je devais m’incliner ; de peu, de 8 points. Pilou me donna un coup au moral, en me disant que j’aurai pu poser ‘BALOURDS’’ sur le L de ‘’PAROLE’’ et que ça m’aurait fait mot compte double deux fois soit un total de 94 points. C’est ballot, à quoi ça tient une victoire ou une défaite !

 Petit retour sur juin entre politique et travaux à la maison :

Pour ce qui concerne les législatives et comme il n’y avait guère de suspense pour notre circonscription j’eus une présence plus discrète que lors des précédentes élections. Place aux jeunes ! Je me suis contenté d’un rôle d’analyste des résultats et j’en ai d’ailleurs fait un billet sommaire sur le blog et un compte-rendu exhaustif aux intéressés. J’ai aussi beaucoup marché (ça ne fait pas de mal pour garder la forme) pour déposer des tracts dans les boites aux lettres, plus quelques présences, pour meubler, lors des réunions publiques. Par contre je refuse obstinément à faire du porte à porte, et d’importuner les gens chez eux. A la rigueur faire une réunion Tupperware chez moi (c’était très à la mode dans les années 90 et j'en ai fait) en invitant mes voisins et dans ce cas, ceux qui acceptent l’invitation savent pourquoi ils viennent (au moins prendre l’apéro, à défaut de se laisser convaincre).

Je continue à m’écarter, petit à petit, de la politique militante mais sans perdre de vue la chose politique. J’ai souvent dit, et c’est très vrai que j’ai plus facilement pris ma retraite de militant que ma retraite professionnelle. Je suis heureux de voir que des gens que j’ai bien connu et beaucoup apprécié arrivent aux responsabilités : je crois qu’ils sont les mieux placés pour faire en France les réformes structurelles difficiles mais nécessaires et je crois aussi que les français sont, dans l’ensemble, prêts à accepter ces efforts si un sentiment de justice les accompagne. Hollande ne fut pas mon choix lors des primaires mais je dois bien reconnaitre que son parcours depuis sa prise de fonction est bluffant d’aisance et est très rassurant. Un retour aux fondamentaux de la démocratie républicaine, sans coups de menton, avec une présence ferme mais souriante sur les scènes européennes et internationales. Chapeau !

 Ah ! Les grands travaux de juin ! Après ceux des mois précédents, mais ce sont les plus intenses, les plus pénibles car il fait jour plus longtemps.

Il me faut bien reconnaitre que la maison a maintenant plus de vingt ans et hormis les trois premières années où nous avons fait les nécessaires travaux d'aménagements et de finitions -- mais c’était une époque où Pilou ne travaillait pas et assurait l’essentiel -- ensuite nous n'avons plus fait grand-chose hors strict minimum comme de tondre la pelouse. Aussi faut-il maintenant rattraper le retard et faire le maximum avant que de n’être trop vieux.

Il y a deux façons de voir les choses, selon que je suis ou non de bonne humeur et malheureusement en ces périodes de juin et juillet où les jours sont trop longs et où je dors mal, je suis rarement de bonne humeur……

Une façon sémantiquement pessimiste est de constater que de trop nombreuses activités d’un retraité se terminent par le suffixe « age » : Jardinage, bricolage, rafistolage… et même le joli mot voyage, un suffixe qui traduit à priori une action, mais qui surtout rappelle que le temps est compté et que c’est bien dommage de le perdre à faire des choses barbantes. Ne vaudrait-il pas mieux faire appel à des artisans et participer ainsi à la lutte contre le chômage...... même si ça revient un peu plus cher.

C’est d’ailleurs ce que l’on a fait partiellement pour les travaux de rénovation intérieure, peintures et tapisseries, pour tout ce qui n’était accessible que par échafaudage ou échelles (salon et cages d’escalier). Ce qui est accessible à hauteur d’homme ou d’escabeau (plafonds) nous l’avons gardé et à plus forte raison ce qui était à hauteur de femme.

Il y eut bien quelques loupés comme de se lancer dans des travaux d’électricité un samedi en début d’après-midi en voulant encastrer une ligne dans le salon avant de refaire la peinture, un travail a priori facile et rapide…. Sauf que ce ne fut pas terminé quand commença le match, la finale du championnat de France de Rugby. Oui je sais le match ne fut pas terrible mais ce n’était pas une raison !

Il y eut pire avec un problème de plomberie. Encore un petit boulot, juste une canalisation bouchée, pas vraiment du bricolage, juste une bricole….Et bien non ! Mon intervention provoqua un déplomb-age  et la connerie faite, il n‘y avait plus qu’à faire venir un vrai plombier. Au moins la morale était sauve car le retraité que je suis, n’a pas volé, cette fois là, du travail à un artisan.....

  Il y a aussi une façon plus optimiste d’aborder ces corvées : Je partage l’espace temps de l’année entre les barouds (les voyages plus ou moins aventureux) et les radoubs (retours en cale à la maison pour entretiens et remise en forme). Je comprends pourquoi j’ai préféré ‘’BAROUDS’’ à ‘’RADOUBS’’ lors de la partie de scrabble. D'ailleurs je ne désespère toujours pas, pour cette fin d'année ou le début de la suivante, d'avoir encore un petit boulot de consultant BTP comme ce fut le cas l'an dernier. Un dernier baroud ça serait chouette et rajeunissant !  

 Je ne reviens pas sur la fête de la musique dont j’ai déjà parlé sinon pour dire que j’y ai retrouvé un bon copain qui s’était éloigné quelques temps et que ce fut un plaisir de le revoir, comme c'en fut un autre, quelques jours plus tard, de confirmer ces retrouvailles.

 Cette année paire, était une année Téciverdi avec le festival de la biodiversité. La première version en 2010 avait été un grand succès avec le thème de l’arbre. Cette fois je suis resté un peu sur ma faim avec les insectes et araignées bien que l’animation en bordure de la Sèvre, des usines Boinot, au centre culturel et jusqu’au Pré Leroy, était judicieuse. Les élus ont mouillé leur chemise. Peut être que mes choix de débats et conférences ne furent pas des meilleurs ? Pilou est allée au colloque « Les insectes et la santé : entre nuisances et puissance thérapeutique » et elle a trouvé ça très bien. Nous sommes allés aux conférences « Insectes et biodiversité » et « Les insectes dans la terre » pas mal aussi, par contre la table ronde « L’insecte et l’araignée dans nos cultures » tournait au ridicule avec les curieuses thèses que développait un psycho-philosophe.

100 8071100 8058

Je conseille à ceux qui s’intéressent vraiment à ce thème des insectes et des arachnidés  de s'offrir un voyage en Guyane et d’aller visiter à Cacao « Le planeur bleu

Les spectacles qui accompagnaient les manifestations de Terciverdi ne me tentaient pas trop  cette année et j’eus la confirmation que ce fut dans l'ensemble trop bruyant  Les spectacles de Téciverdi 2010 place du temple avec beaucoup de jazz m'avaient plus intéressé.

 Le samedi 30 juin il y avait bien Alan Stivell mais nous avons fait le choix d’aller voir, à la même heure, Graeme Allwright à Aiffres, en périphérie niortaise mais hors contexte Teciverdi. Ce ne devait pas être réellement un concert d’Allwright mais plutôt un récital hommage avec diverses chorales niortaises. Graeme Allwright qui vivait à Niort depuis plusieurs années a annoncé qu’il se retirait en région parisienne. Ses amis ont organisé ce spectacle d’adieu au cours duquel le jeune homme de 86 ans devait participer en ne chantant que quelques chansons….. Mais plus il intervenait avec les chorales plus il rajeunissait et plus il avait envie de chanter…. Pour un spectacle commencé avant 21 H, il a fallu lui imposer l’arrêt définitif avant 1 H du matin. Il aurait bien encore continué pendant quelques heures, mais les choristes debout dans la chaleur depuis plus de quatre heures souffraient le martyr.

2012-06-30 23.21.51

Un sacré baroud d’honneur et d’hommage pour le vieux chanteur. « Sacrée bouteille, Petites boîtes, L'homme donna des noms aux animaux Jusqu'à la ceinture, Suzanne, Ça je ne l’ai jamais vu, La Marseillaise, Ne laisse pas partir ta chance  Il faut que je m'en aille, etc….. » Presque tout le répertoire fut chanté, soit par les chorales, soit par Graeme seul accompagné d’un guitariste et d’un accordéoniste. Une bien belle et émouvante soirée !

 Ce début d’été ne semble guère chaleureux question météo. J’y vois un inconvénient et quelques avantages. L’inconvénient majeur étant qu’il n’y a aucune excuse pour ne pas bricoler et jardiner, sauf si on a la chance d’avoir des bons amis qui viennent passer quelques jours à la maison.  

Côté avantage j’en vois plusieurs dont au moins deux qui méritent d’être mentionnés: d’abord ça m’a évité de me gaver de cônes au chocolat ou d’autres gourmandises glacées et boissons sucrée rafraichissantes et je n’ai pas encore pris les 2 ou 3 kg habituels du début d’été et que j’ai beaucoup de mal à perdre ensuite…. … Le second avantage est d’avoir renoué un peu avec le cinéma même si l’offre de cette année est restée assez décevante au second trimestre.

Je recommande avant tout « Margin Call » un film américain sur le monde de la finance qui a pu faire gagner quelques voix à Hollande  et De rouille et d’os de Jacques Audiard et avec Marion Cotillard.

J’ai bien aimé aussi « Le prénom » : une pièce de boulevard à succès magnifiquement  adaptée au cinéma et « La part des anges » de Ken Loach

On peut aussi aller voir « Miss Bala » un film inégale sur les cartels mexicains et pourquoi pas si on a un peu de temps à perdre « Adieu Berthe » de et avec les frères Podalydes.

On ne sait pas trop ce qu’on va voir, mais je fus agréablement surpris par « Blanche neige et le chasseur » un conte de sorcières raconté façon gore.

Parmi les films qu’on peut voir à la rigueur mais en sachant bien où on met les pieds et le reste, le « Prometheus » de Ridley Scoot, et « Men in Black 3 » de Barry Sonnenfeld.

Enfin à éviter et pourtant c’est un film de Cronenberg  le réalisateur des « Promesses de l’ombre », une merde qui s’appelle « Cosmopolis ». Moi j’ai quitté la salle avant la fin.

 Voila une bonne transition pour le Futuroscope car c’est avant tout du cinéma. J’y étais déjà allé en 1988 ou 89 avec Eric qui avait alors 18 ans et Didier alors âgé de 8 ou 9 ans pendant que Pilou avait accompagné notre fille Cécile, qui avait alors 16 ans, en Espagne dans le cadre d’un voyage scolaire. Ptn que le temps passe vite !

 

100 8085

Je n’avais pas spécialement prévu d’y retourner mais comme nos amis toulousains, de passage au retour d'un circuit des châteaux de la Loire, s’y arrêtaient, on se fit un plaisir de les accompagner et pour Pilou de découvrir l’un des fleurons de notre région et pour une fois qu’elle m’accompagnait au cinéma je ne boudais pas mon plaisir. (Un peu cher quand même l’entrée d’autant que ce ne sont pas des films qui risquent d’obtenir un Oscar). On a quand même passé une excellente journée avec nos amis sur le site. On marche beaucoup mais il y a les salles pour se poser même si parfois ça secoue un peu. Une mention particulière pour le film de Jean Jacques Annaud « Les ailes du courage » qui relate en 3D, l’épopée de l’aéropostale franchissant la cordillère des Andes et l’aventure de Henry Guillaumet.

 100 8133

Le lendemain était encore une journée de crapahutage : le matin dans Niort pour montrer à nos amis qui n’étaient pas venus depuis 4 ou 5 ans les transformations de la ville. L’après-midi nous avons rejoint Rochefort pour assister à la première sortie de l’Hermione. Nous avions réservé par internet mais il nous fallu aller chercher nos bracelets au syndicat d’initiative avant de rejoindre la zone qui nous était attribuée, en bord de Charente.

100 8190100 8181

Comme nous avions du nous garer sur un parking au nord de la ville fermée aux autos, attendre et prendre une navette pour rejoindre le centre ville et, le sésame enfin récupéré, prendre la direction est, soit plus de deux heures de marche avant d’attendre stoïquement deux heures de plus que la belle soit lâchée.

Le spectacle fut magnifique ! Le billet étant déjà long je résume et le complèterai  par un prochain un billet-photos. ?

Que de monde que de monde ! 65.000 selon les organisateurs et les journaux mais ils ne parlent sans doute que des payants, les personnes munies d’un bracelet. Il y en avait sans doute autant sans bracelet, des habitants de Rochefort  qui savaient par où se faufiler.

Il y avait beaucoup plus de monde, par exemple que lors du meeting de Hollande à Vincennes où l’on avait poutant annoncé 100.000 personnes ( ?).

 

(A suivre)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article