Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des moments de vie..... Il était vraiment temps de rentrer !

10 Octobre 2011 , Rédigé par daniel Publié dans #Les moments de la vie

Il était vraiment temps que je rentre…. Non pas que j’étais fatigué de ce nouveau séjour guyanais, bien au contraire car ce fut sans doute le plus intense, le plus accompli de ces dernières années et j’y reviendrai …. Mais une multitude de choses urgentes nous attendait…. A commencer par les phases finales de la coupe du monde de rugby.

Je n’ai suivi que de loin les trois derniers matchs de poule au cours desquels le XV de France ne fut guère brillant et il était temps que j’endosse ma tenue de supporter modèle confortablement installé dans mon fauteuil télé-rugby, pour que les choses aient une chance de changer. (On m’appelle divan le terrible mais uniquement pour le rugby car les autres sports j’en ai rien à cirer). Les autres sports et autres chauvinismes sont sans intérêt mais battre les anglais au rugby…. Ptn quel pied ! Et puis je suis content pour Marc Lièvremont qui est un mec bien. Quand je pense que certains commençaient à le comparer à Domenech ….pourquoi pas à Laporte pendant qu’ils y sont…. On aura tout entendu !

Quel beau match quelle magnifique troisième ligne ! Debout les morts de faim bombez le torse et continuez face aux gallois ! Et même si eux aussi ont un beau jeu et une équipe sympathique, dites-vous que ce sont des presque anglais : ces poireaux  envoyez-les sur les roses !

Et après on pourra rêver : Je crois que les blacks sont prenables en oubliant le match de poule ou du moins en ne se souvenant que des vingt premières minutes. J’avais quand même pu voir une grande partie de ce match en Guyane le samedi 24 septembre à 4h30 du mat…. (Avant de partir pour le marais de Kaw) …. Mais je n’étais pas en forme à cette heure là en absence de mon fauteuil mythique, aussi le XV de France et moi n’avons-nous pas fait un très bon match.

Nous avons quitté la Guyane mercredi 5 octobre en fin d’après-midi pour un vol de nuit sans sommeil ou si peu, une arrivée à Orly à 7 h 30, un train à Montparnasse vers11 h et une arrivée à Niort en début d’après midi…. Et depuis c'est la course contre la montre pour tenir un planning serré … Mais avant d’évoquer ces derniers jours, un rapide retour en arrière s’impose, ne serait-ce que pour me faire pardonner d’avoir quelque peu délaissé le blog :

Le 19 septembre Pilou et moi nous nous embarquions pour Cayenne : j’avais une petite semaine de travail à effectuer comme consultant formateur : deux jours à Macouria et deux jours à Saint Laurent du Maroni. 

Le 23 septembre notre amie Gégé venait nous rejoindre pour découvrir la Guyane et sa biodiversité. Dès son arrivée et avant la tombée de la nuit nous l’avons emmenée faire une petite balade sur la plage de Rémire, proche de notre gite.

100 5078100 5465

 Le lendemain, samedi, fut donc consacré au marais de Kaw (un billet à venir).

Le dimanche nous allions à Cacao au « Planeur bleu », puis sur le marché Hmong avant d’aller visiter dans l’après midi l’écomusée départemental de Régina à une centaine de kilomètres de Cayenne en direction est-sud. J’eusse aimé pousser jusqu’au fleuve Oyapock, frontière avec le Brésil, pour voir le pont qui vient d’être construit à Saint Georges, mais ce n’eut pas été raisonnable car il aurait fallu effectuer une partie du trajet retour de nuit.

Lundi 26 septembre fut consacré à Cayenne et à sa banlieue avec une balade matinale « facile » sur le sentier du Rorota : nous avons vu les singes mais pas les paresseux (peut-être sommes nous passé trop tôt) et quelques joggeurs.

Mardi 27 septembre : Les îles du Salut et Kourou (un billet à venir).

Mercredi 28 septembre : Le matin les plages dont le circuit des Salines puis l’après midi Roura et la crique Gabriel (un billet à venir).

Jeudi matin à 8h nous prenions place dans un LET 410 d’Air Guyane, un coucou d’une douzaine de places, pour nous envoler pour Saül au cœur de l’Amazonie où nous sommes restés jusqu’au lendemain, vendredi après midi (je dois rajouter des textes aux 2 billets photos déjà faits). 

100 5459100 5741

Samedi matin nous avons définitivement quitté notre gite de Rémire pour rejoindre la région du Maroni, frontière ouest-nord avec le Surinam. Trois jours entre Mana, Awala-Yalimapo, la plage des Hattes, Javouhey, Saint Laurent et Apatou. Un gite pour samedi soir près de Javouhey et un autre pour dimanche soir près du village Espérance ; deux gites où nous avons rencontré des personnages originaux : des métros attachés depuis 20 ou 30 ans à cette terre française d’Amazonie, chacun avec ses particularités (et dont les discours peu banals parfois aigris méritent que j’en dise un peu plus dans un futur billet.)

De retour à Cayenne lundi 3 octobre, en soirée et pour deux jours à l’hôtel la Chaumière. Nous avons diné en centre ville avec Chantal une très gentille collègue de Gégé qui fut étonnée du parcours guyanais très complet que nous avions concocté pour notre amie…..

100 5740100 5779

Mardi matin nous tenions à conduire Gégé au bagne des annamites. Une sorte de devoir de mémoire. Ce fut sans doute le parcours le plus difficile du séjour. Alors que ce site était, il y a encore quelques années, parfaitement entretenu, au point que des écoles y emmenaient des élèves ce qui était une juste et instructive initiative pour montrer aux enfants que dans les temps passés (ce n’est pas si loin les années 30) notre république n’était pas irréprochable, (Bagne de prisonniers politiques : premières révoltes anticolonialistes en Indochine), le layon et le site sont laissés à l’abandon et la nature à repris le dessus. Une heure de crapahutage difficile (cette fois je m’étais muni d’une machette ....) avant d’atteindre les cellules encore invisibles à plus de dix mètres. Dans ces conditions Pilou et Gégé n’ont pas souhaité doubler la mise (1 h de marche supplémentaire) pour atteindre la crique anguille où un jour, il y a très longtemps (en 1969)

j’avais croisé un anaconda (mais je ne pense pas qu’il m’ait attendu).  Après avoir déjeuné à Montsinéry, l’après midi fut plus relax sur une plage près de fort Diamant.

Mercredi matin fut le temps des emplettes et cadeaux (complémentaires) au marché de Cayenne. L’après-midi il nous fallait rejoindre l’aéroport Rochambeau qui sera et c’est la moindre des choses prochainement rebaptisé « Félix Eboué ».

Nous voilà de retour à Niort le jeudi après-midi, la tête embrumée et pourtant il a bien fallu aller au supermarché pour remplir le frigidaire.

Vendredi matin après une très longue et réparatrice nuit de sommeil, il m’a fallu me remettre sur mes dossiers pour transmettre à mes clients guyanais les compléments d’informations qu’ils attendaient. Pilou, pendant ce temps, était déjà d’astreinte à la mairie. Dans l’après midi j’allais faire une courte visite, le minimal militant, au salon des couleurs organisé par l’Anjca : cette année je ne ferai pas de billet sur cette remarquable exposition (voir lebillet de 2009). Désolé, les copains, je ne pouvais pas faire plus, cette année, que deux heures de présence.

Samedi 8 octobre : pas de marché ce matin pour cause du match de rugby France Angleterre….. (Et ça sera pareil samedi prochain et encore, j’en suis sûr, le suivant).

A peine le match fini, et très bien fini, nous prenions la direction de Maillezais en Vendée chez des amis, Per et Margraid, que nous avons connus au Cameroun il y a 25 ans. De tous nos amis « anciens », amis de jeunesse ou connus en Afrique ce sont ceux qui sont les plus proches de nous car ils ont une maison à Maillezais à moins de 30 km de Niort et pourtant il nous arrive certaines années de nous louper. Il faut dire que pendant la majeure partie de l’année ils habitent à Nantes et que pendant les vacances scolaires, comme beaucoup, ils sont tributaires des enfants et petits-enfants…. La dernière chance de se voir cet été était ce samedi, de retour de Guyane et l’avant veille de leur départ pour Nantes….. Malgré la fatigue et le trop plein d’activités urgentes à effectuer, nous avons bien fait de nous rendre à cette invitation, pour une journée de retrouvailles très agréable mais aussi pour y rencontrer des gens que le hasard met parfois curieusement sur notre chemin. Nous avons fait la connaissance de Luis et Anna, des espagnols de Vendée, des gens de notre génération, originaires de Grenade et notamment Luis qui est né Callejon de los locos….. Une impasse qui donnait sur la rue où habitait la grand-mère de Pilou. Inutile de préciser que l’ambiance fut très chaleureuse !

Hier, dimanche était jour de primaire socialiste et pour moi, enfin le moment de me décider. J’ai longtemps hésité entre Montebourg et Aubry…. En fait je devais voter pour Arnaud que je connais depuis la création de NPS et pour lequel j’ai des liens d’amitié. Son livre « Des idées et des rêves » publié pour Noël m’avait enthousiasmé et puis ses dernières prestations axant l’essentiel de son discours sur la dé-mondialisation et peut-être plus encore ses récentes et radicales  positions concernant la dette de notre pays (qu'on ne peut laisser à ce niveau aux générations suivantes) m’ont quelque peu refroidi. J’ai alors envisagé de soutenir, dès le premier tour, Martine Aubry, dont j’approuve totalement le volontarisme pour amorcer une démarche de ré-industrialisation de la France….. Et puis, et puis... Influence de Gégé ?... Influence des sondages qui indiquaient qu’Arnaud pouvait être sur le podium en troisième place ? L'impérieuse nécessité de rénover la gauche française..... Plus la fidélité, l’amitié…. plus….plus…. Finalement j’ai fini par voter Montebourg…..

 ...... Mais, dimanche prochain  je choisirai Martine  sans la moindre hésitation …. 

Il était vraiment temps que je rentre car dimanche nous avons aussi entrepris des travaux….. et quels travaux ! En fait nous avons passé commande, en début d’été, d’une nouvelle porte de garage, une porte automatique. Quand nous avons fait faire le devis il est apparu que pour pouvoir mettre une porte standard il nous manquait 2 cm de hauteur sous plafond et qu’il allait falloir un modèle sur mesure d’où un surcoût de plus de 500 euros. Une solution semblait évidente, faute de pouvoir rehausser le plafond, il fallait rabaisser le seuil de plus de 2 cm….. sauf que le planning de livraison montage nous imposait la date de demain mardi 11 octobre et qu’on ne pouvait pas faire ça avant de partir en Guyane, car il fallait bien fermer la maison (même si je n’ai pas claironner sur ce blog que la maison serait inhabitée pendant trois semaines + quatre semaines de vacances auparavant avec une juste une présence d’une semaine en septembre) et que je n’avais que dimanche et aujourd’hui pour régler ce problème à l’aide d’une disqueuse et finition au marteau et au burin. Voilà c’est fini : c’est bon pour la ligne : on prend du muscle et on avale tellement de poussière de béton qu’on n’a pas trop envie ensuite de se morfaler à table  (juste boudin purée, comme tous les lundis). D’ailleurs ça ne me fait pas de mal d’être au régime : Aujourd’hui je me suis aperçu deux fois à la télé,  sur France 2 au JT de 13 h et à celui de 20 h dans un reportage sur Montebourg  ( tourné à la librairie des halles quand Arnaud est venu à Niort début juin). Ptn, bonjour les bourrelets…. il est vraiment temps pour moi de reprendre le régime pommes-fromage blanc.

 

A suivre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article