Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les moments de la vie.... ce petit chelem qui sent le printemps....

22 Mars 2010 , Rédigé par daniel Publié dans #Les moments de la vie

 Quel beau week-end de début de printemps, ça fait plaisir et  tout à coup tout va mieux ! Les derniers jours de l’hiver avait été marqués par quelques mauvaises nouvelles dont je ne parlerai pas…. tout au plus dirai-je, parce que ça ne mange pas de pain et que ça un rapport avec le titre du billet, que j’ai joué au bridge jeudi après-midi avec mon partenaire Maurice face à la paire Gérard-Pierre et que j’ai lamentablement foiré un petit chelem annoncé qui était tout fait et même que le grand chelem était sur la table, par empressement et en négligeant de faire tomber un dernier atout… . « Vivement que ce putain d’hiver se termine » me suis-je écrié rageur, honteux d’avoir vendangé un si beau jeu.

  Samedi soir nous étions invités à souper chez Gégé pour rencontrer Anna qui faisait une visite impromptue à Niort : Nous savions qu’elle devait passer, un jour ou l’autre, car elle avait annoncé être en voyage en Europe, depuis début mars, quelque part entre Madrid, Paris et Londres….. mais de là, à ce que ça tombe, justement, le samedi où le XV de France jouait un grand chelem contre la perfide Albion….  c'était vraiment pas de pot.

 Anna est une jeune femme costaricaine qui a séjourné quelques mois à Niort dans les années 94/95, pour perfectionner son français, et qui avait été accueillie chez Gégé. Elle devait avoir à l’époque 16 ou 17 ans et nous l’avions rencontrée, ou reçue, plusieurs fois car c’était un plaisir pour Pilou et notre fille Cécile, qui a sensiblement le même âge, de parler avec elle la langue de Cervantès. J’avais le souvenir d’une jeune fille très sympathique, cultivée, gaie, extravertie, attachante  … mais ça faisait plus de quinze ans que nous ne l’avions pas vue… alors pourquoi fallait-il que ça tombe ce soir là ?…. La veille ou le lendemain auraient parfaitement fait l’affaire… mais bon c’est  comme ça….. et je  n’allais pas me comporter comme un malotru en laissant Pilou se rendre seule à cette invitation....  et puis les magnétoscopes c’est fait pour ça : il me suffisait de ne pas allumer la radio dans la voiture lors du retour à la maison, pour ne pas connaître le résultat, et de voir le match un peu plus tard en décalage horaire.

 De prime abord, je n’aurai pas reconnu la jeune Anna en cette charmante jeune femme, qui nous accueillait...... Mais quand elle a commencé à parler de manière volubile c’était bien la même personne. Maintenant elle parlait un excellent français agrémenté de judicieuses ou perfides pointes d’humour.

 Elle était venue passer quelques semaines en Europe pour mettre la dernière main à un livre qu’elle était en train d’écrire. Un livre consacré à sa famille et plus particulièrement aux femmes de sa famille. Elle nous rappela, car je crois me rappeler qu’elle nous l’avait déjà dit, que son grand-père paternel était espagnol réfugié républicains et qui fuyant le franquisme avait trouvé asile au Costa Rica.

 Nous avons parlé de tant de choses.... de ses études, de la bonne cuisine française, de littérature (elle aime Marguerite Duras, moi pas trop,….) de cinéma (Elle voulait revoir le Grand Bleu de Bessonpas de problème je l’ai en DVD), de ses nombreux voyages à travers l'Amérique, du Brésil au Canada, car elle est hôtesse de l'air …. Mais nous avons surtout parlé du Costa Rica, d’abord par le biais de la politique avec la récente victoire aux élections présidentielles, d’une femme, Laura Chinchilla. Anna confesse qu’elle a voté pour elle mais que c’est surtout parce qu’elle était précédemment la vice-présidente d’Oscar Arias, le président sortant, qui ne se représentait pas.

 Oscar Arias dispose d’un grand prestige dans son pays car après avoir été élu Président de la République en 1986, et d’avoir reçu en 1987 le prix Nobel de la paix pour avoir été l'artisan des processus de paix permettant de résoudre les conflits armés qui affectaient l’Amérique centrale dans les années 1980. Il est particulièrement respecté pour avoir osé  manifester une opposition intransigeante aux Etats-Unis qui soutenaient les Contras fascistes dans la guerre civile qui avait lieu au Nicaragua. Oscar Arias, quitta le pouvoir en 1990, avant d’accepter de redevenir Président pour quatre ans en 2006. Il a ensuite tout fait pour que son successeur soit, pour la première fois, une femme…. Ce qui constitue un parcours peu banal pour un homme politique d’Amérique latine…. Ceci dit Anna m’a semblé être moins enthousiaste envers Laura Chinchilla réputée nettement plus conservatrice. D’ailleurs notre amie ne semble pas très tendre pour les femmes de son pays et ça, aussi, sera l'un des thèmes de son livre ; des femmes qui lui paraissent être un peu trop obnubilées par le modèle des femmes yankees.

 Anna nous montra des photos de toute sa famille, de son mari, de sa fille, de ses parents  et aussi des photos des magnifiques paysages costaricains….. Un pays touristiquement en vogue, et pour lequel nous avons un projet de voyage. Un projet qui germe depuis la foire expo de Niort de 2008, dont, le fil conducteur, la vitrine avait été justement le Costa Rica et parce que les représentants officiels en France, l’Ambassadeur et madame le Consul, ont su en faire une présentation enthousiaste, une belle et très tentante promotion.

 Le Costa Rica est, dit-on, la Suisse d’Amérique centrale (une expression qui n’a pas trop plu à Anna ! Est-ce parce qu’on dit aussi que c’est un paradis fiscal ? Mais je me suis gardé de la répéter une seconde fois). Je savais que ce pays n’avait plus d’armée depuis 1949 ; en 1948 le pays avait subi une terrible guerre civile qui a fait plus d’un millier de victimes, conséquence du refus de l’armée de reconnaître la victoire d’Otilio Ulate lors des élections présidentielles. Ce que nous apprit Anna c’est que le Président Ulate qui établit une  constitution modèle de démocratie en donnant le droit de vote aux femmes et à tous, sans distinction de race, en imposant un mandat présidentiel de quatre ans non renouvelable et  enfin en  supprimant l'armée ; ce président Ulate était l'un des arrières grands-pères maternels d'Anna.

 Et puis saisissant que nous projetions un voyage au Costa Rica, mais au plus tôt en 2011, elle commença à échafauder une stratégie de réception et d’organisation… va doucement Anna, va doucement….. on en est qu'au stade du projet.... et même de l'avant projet. 

  Cette très agréable soirée ne s’est pas terminée trop tard, vers 23 H, car le lendemain était dimanche d’élections, il fallait que chacun prenne, dès 8 H, son poste de président ou d'assesseur d'un bureau de votes…. Ce qui, cependant, ne m’a pas empêché de regarder mon match de rugby, pour un neuvième chelem du XV de France….. Je ne regrettais pas le moins du monde ce décalage horaire de quelques heures, tant la soirée avec Gégé et Anna avait été riche, décalage qui me scotcha devant mon poste jusqu’à une heure tardive. Putain quel match ! Quel suspens ! Un chelem à la folie, une magnifique équipe de copains dirigée par un talentueux sélectionneur-manager, Thomas Lièvremont. Ah! Elle est bien finie la triste parenthèse du guignol Laporte.  Que j’aime ce rugby, cette ambiance et même quand le match se gagne comme ce samedi non pas à la française, mais à l’anglaise : jeu d’avants, défense, agressivité, pragmatisme, c'est beau. Bravo et merci ! Et puis je ne suis pas mécontent que ce score confirme mon pronostic…… n’est ce pas Vony ? Samedi matin on avait formulé chacun le sien pour Vony ça serait un match ouvert avec une victoire sans bavure de la France (le double de point que les englishs) pour moi l’écart ne devait être que de 3 à 6 points selon la météo. On n’avait rien parié et c’est bien dommage….. je crois avoir fait le grand chelem des pronostics…. me semble t-il ! Sans rancune ?

 100 1150

 Dimanche, fut dans l'ensemble, très occupé, avec aussi  un coup de main a donné au fiston pour l'aménagement de son appartement et du temps à consacrer à André pour l'emmener voter. Il était temps que le printemps arrive car l'ancien il a fortement décliné depuis Noël. Un rayon de soleil, des habits neufs et un peu de douceur et les mauvais jours s'éloignaient. Un soulagement !
 Il n'a pas voulu prendre deux bulletins de peur de se tromper dans l'isoloir  « Donne moi seulement celui de Ségolène car je ne vois pas assez bien » m'a t-il dit.

 Le soir, devant mon poste de télé j'attendais, sans grand suspens car les jeux étaient faits, le verdict de 20 H.  Je n'attendais pas vraiment de surprise en Alsace et  je savais que la Guyane devait passer à droite suite au débauchage du maire ex-PS de Cayenne . A la Réunion malgré un total de voix de gauche à 55% c'était foutu dans la mesure où Vergès et les socialistes n'avaient pas pu s'entendre... ça fera toujours un archaïque en moins ... Il restait peut-être la Corse pour espérer au moins un petit chelem en métropole et en dépassant le problème Frèche en Languedoc-Roussilon (un autre archaïque mais dont tous ses colistiers sont, incontestablement, de gauche).
 A 20 H le sondage indiquait que la Corse avait basculé : Youpi !    Vers 22 H 30,
Hortefeux m'a un peu refroidi, il y aurait incertitude pour la Corse. Ah bon ? Nous ferait-il le coup d'une alliance UMP indépendantistes ? On verra bien vendredi prochain. C'est Clavier qui serait content et puis ils connaissent tous le chemin de sa villa.... pour les négociations. 
 Pour moi le désaveu au gouvernement (abstentionnistes compris), le magistral coup de pied au cul à la marionnette qui fait office de Président de la République et le soutien aux gouvernances de gauche dans les régions me font plaisir.....  même la chute de Verges ne me déplait pas... il n'y a que la perte de la Guyane qui m'inquiète un peu par ses éventuelles conséquences et notamment le risque d'arrêt du moratoire au sujet des mines d'or du marais de Kaw...... Et puis la Corse s'il devait y avoir des combinaisons politiciennes contre nature..... j'imagine déjà la réaction de Fanfan.
 Je suis aussi content du bon score fait par la liste de Ségolène en Poitou-Charentes, mais je ne suis pas mécontent que Malvy, en Midi Pyrénées, lui ai volé la pôle position avec 65% des suffrages (contre 61 % à Ségo) sinon on n'avait pas fini d'en entendre parler. Ouf! On l'a échappé belle.
.... et puis ce lundi,  au petit matin,  est arrivée la bonne, la grande nouvelle des Etats-Unis : Barak Obama a réussi à faire passer au Congrès son projet de réforme d'assurance santé :  Cette réforme permettra à plus de 95 % des américains, de bénéficier d'une assurance médicale contre seulement 83 % actuellement, soit plus de 32 millions de personnes supplémentaires, 32 millions de pauvres pris en compte.... et tous ceux qui ont aimé le film de Nick Cassavetes   « John Q.» avec Denzel Washington.... s'en réjouiront.
 Bienvenue les américains dans un monde humain.... un grand jour de début de printemps. The great slam.....


A suivre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article