Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les douleurs de la vie....... La mort brutale d'un ami.

3 Mai 2012 , Rédigé par daniel Publié dans #Les moments de la vie

 C'est hier soir vers 22 h 45 que Geneviève nous informa par téléphone du décès de notre cher ami Alain. Une brutale crise cardiaque alors qu'il effectuait, comme très souvent, un jogging.

Complètement bouleversé, déboussolé depuis bientôt vingt quatre heures, je ne sais pas si c'est forcément une bonne idée que d'évoquer ici ce grand malheur mais comme il était un fidèle lecteur de ce blog, il me semble normal de lui faire une place en guise d'hommage.

J'aimais cet homme intelligent, tolérant, attentionné, juste, fidèle et plein d'humour derrière un aspect rigide dont il jouait.... J'aimais le beau couple d'amis qu'il formait avec Nadine à qui, Pilou et moi, nous pensons beaucoup avec une infinie tristesse ainsi qu'à leurs enfants et à toute leur famille.

Alain était âgé de 54 ans. Presque tous les samedis matins, après avoir fait nos courses au marché, nous nous retrouvions au bar des halles à disserter de choses et d'autres, un privilège que devaient nous envier tous ceux qui s'approchaient de notre table pour le saluer. Très souvent aussi, le dimanche, côte à côte dans les tribunes du stade de rugby Espinassou, nous supportions le Stade Niortais.

S5300275bis

Alain Mathieu était Maire d'Aiffres, Président de la communauté d'agglomération de Niort, Conseiller général du canton de Prahecq et premier vice-président du Conseil Général 79.  Enfin il repartait une nouvelle fois comme suppléant de Geneviève Gaillard pour les prochaines élections législatives. Cette disparition, au-delà de l'ami très cher, est une  immense perte pour le territoire niortais et plus car il aurait eu, à moyen terme, j'en suis intimement convaincu, un avenir national. 

 Alain, mon ami, je garderai toujours en mémoire de nombreux souvenirs purement amicaux et festifs..... comme ta présence en janvier 2007 dans les bureaux de ma société pour mon départ à la retraite.

 Merci pour tout, merci de nous avoir permis de faire un bout de chemin près de toi pendant ces quinze dernières années. Je pleure ton départ, je pleure avec et pour Nadine, Nicolas, Sébastien, Francis, Edwige et les autres membres de ta famille. 

Adieu Alain, je sais qu'il y aura beaucoup de monde samedi matin à Tartalin  pour te rendre hommage. On devra se serrer dans cette grande salle. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

benjamin borghesio 07/05/2012 13:01

Il y a un moment de la vie où les disparitions l'emportent quantitativement sur les naissances ou sur les nouvelles amitiés.
J'espère que tu n'en es pas là...
Cordialement