Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Souvenirs en vrac.... 1992 un monde en ébullition et une ville endormie.

22 Décembre 2012 , Rédigé par niduab Publié dans #Souvenirs en vrac

Je reprends en cette fin d’année le magazine du temps passé avec un retour, vingt ans après, sur l’année 1992. Des grands évènements de cette année là, je retiens surtout l’effroyable guerre dans l’ex-Yougoslavie, en Europe à quelques heures de chez nous, et mes premiers doutes sur la construction de Communauté Européenne et ce dans le cadre du débat sur le traité de Maastricht…., et encore en ces temps-là je n’appréhendais pas encore très bien les ravages qu’allaient provoquer la totale libéralisation des échanges financiers conduisant à la création de bulles spéculatives sans fondement économique. 

Sur le plan personnel cela faisait cinq ans que nous étions niortais et cela faisait deux ans que nous avions fait le choix de l’enracinement dans cette ville que nous ne connaissions pas avant d’y arriver pour raisons professionnelles.

Nos grands enfants avaient quitté le nid familial : Eric étudiait dans une école d’ingénieurà Evry et Cécile était en faculté de lettres à Poitiers…. Seul Didier, onze ans, était encore avec nous, en s’obstinant à préférer le basket au rugby de papa…. C’était son choix et je n’en faisais pas une maladie.

Nous étions Niortais mais je n’arrivais pas vraiment à m’enthousiasmer pour cette ville peu attrayante malgré la proximité du marais poitevin….  Au moins je ne risquais pas faire montre de chauvinisme, pour cette banale cité endormie sur la réputation de ses mutuelles. En fait ce que je critiquais le plus, sur un plan professionnel, c’était le manque de dynamisme, d’investissements pour l’avenir ; rares étaient les études ou expertises que ma société pouvait faire sur Niort, alors que nous étions en surchauffe sur La Rochelle et d’une manière générale dans les départements charentais. N’aurais-je pas du, lorsque j’ai accepté ce poste, à la fin du chantier du pont de l’île de Ré, demander que nous nous déplacions sur la côte ? Oui peut-être, encore que l’autoroute passe par Niort et non par la côte et que la direction technique régionale des ASF était implantée à une dizaine de kilomètre de Niort.…..

Qui plus est, maintenant que nous étions installés il me fallait faire vivre et développer cette agence qui d’ailleurs marchait bien. L’arrivée de François H. fin 90, m’avait soulagé notamment pour la géotechnique ; il n’en demeurait pas moins que je croulais sous le travail et je faisais beaucoup de déplacements …. Il était indispensable que je délègue et notamment que je forme quelqu’un pour les contrôles de pieux et un autre pour les audits BPE qui me fallait assumer seul dans toute la région sud-ouest, tous les départements ayant l’indice téléphonique 05. Mais pour former quelqu’un il fallait d’abord l’embaucher et pour embaucher quelqu’un il fallait que l’amortissement de son coût salarial soit démontré durablement pendant au moins 6 mois et une fois l’accord obtenu, attendre encore presque autant pour recevoir l’oiseau rare, le plus souvent une mutation en interne et quelqu’un qu’il fallait alors motiver dès qu’il découvrait Niort. Combien sont venus et repartis en moins d’un an ? Et encore si on arrivait à les garder quelques mois c’était grâce à la rareté des offres d’emplois dans un pays malade du chômage.

C’est aussi au cours de cette année 1992 que commença à circuler la rumeur d’une possible reprise de notre société par une multinationale du BTP….ce qui n’était pas fait pour améliorer le moral.

Pilou espérait aussi trouver, reprendre un travail. Nous avions cru pouvoir profiter d’une opportunité proposée en avril par un ami. Un poste administratif chez les pompiers, mais ça ne pouvait plus se faire ainsi, il était nécessaire de figurer sur la liste des reçus aux concours de la fonction publique. Elle commença à y penser sérieusement et à se préparer pour la première occasion de concours.

Et puis il y avait encore la maison que l’on devait finir d’aménager notamment les extérieurs. Nous continuions aussi à nous faire des relations dans les milieux associatifs. La FCPE pour les parents d’élève, Hispaniort pour des liens avec l’Espagne et l’Anjca pour la coopération avec l’Afrique….. et puis j’avais fait un retour vers la politique, au PS même si mes premiers contacts avec la section municipale de Niort m’avaient pour le moins surpris….

Les choses changèrent dès la fin 91 avec la désignation de Geneviève pour la cantonale de Niort-est ; Geneviève que nous connaissions grâce à la FCPE, et qui nous demandait de rejoindre son équipe de campagne ; un groupe où régnait une très sympathique ambiance amicale. 

 Repères et inventaire de 1992 :

Janvier : Coup de froid sur l’évolution de l’Algérie vers la démocratie : le second tour des élections législatives, prévu le 11 janvier fût annulé suite au succès du FIS au premier tour. Le président Bendjedid démissionnait, les militaires prenaient le pouvoir et offraient la présidence à Mohamed Boudiaf. Il y eut de nombreuses arrestations parmi les islamistes, mais en occident personne ne bronchait, le pire étant évité.

Le 15 janvier la CEE reconnaissait l’indépendance de la Slovénie et de la Croatie. Un cessez le feu était obtenu entre la Serbie et la Croatie, mais celle-ci perdait 1/3 de son territoire et Dubrovnik était détruite.

En France débutait l’affaire Urba. Le juge Van Ruymbeke perquisitionnait au siège du PS.

Le 20 janvier crash d’un Airbus A 320 au mont St Odile 98 morts.

Un début d’année sur les chapeaux de roues tant sur le plan professionnel que sur le plan politique. Question boulot il me suffit de dire que les 39 H étaient faites le mercredi soir ou au mieux le jeudi midi, et qu’il restait encore deux journées de travail à faire et assez souvent un reliquat pour le dimanche après-midi.

Et sur le plan politique ? Eh bien c’est plus Pilou qui s’y est collée. Geneviève lui a proposé de tenir (bénévolement comme militante) son secrétariat pour les deux mois de campagne jusqu’à la date du scrutin. Moi je n’étais que le président de l’équipe de campagne, un poste honorifique …., Il me suffisait d’être le plus souvent possible présent aux réunions en soirée ou le week-end lors de manifestations diverses…

  Février : Le 7 février signature du traité de Maastricht. Il entrera en vigueur le 1er novembre après ratification par les 12 pays de la CEE qui deviendra alors l’Union Européenne. Le Royaume-Uni refusait toutefois la clause sociale.

Le 22 février le Pape Jean Paul II en visite au Sénégal qualifia à Gorée d’holocauste méconnu l’esclavage d’Africains.

Référendum sur l’indépendance de la Bosnie-Herzégovine. Les Serbes (1/3 de la population) boycottèrent le scrutin et refusèrent les résultats. Les milices serbes de Radovan Karadzic encerclaient Sarajevo.

Un mois de février en campagne, avec de nombreuses réunions en soirée sans négliger mon travail, (j’avais quand même reporté les audits BPE à fin mars).

Le mardi 4 février dans l’après midi j’accompagnai Geneviève à Arçais. François Mitterrand était là, au côté de Ségolène Royal, pour donner le coup d’envoi des travaux d’aménagements du Marais Poitevin. C’était la troisième fois que je rencontrais Mitterrand(en 1980 et début 1981 du coté de Mulhouse mais il n’était pas encore Président de la république). Je devais essayer de prendre une photo quand il aurait un bref échange avec Geneviève : une photo qu’on espérait pouvoir mettre sur un tract de la candidate, mais dans la cohue je fus un peu bousculé et la photo fût ratée. Ce jour là, en voyant en face de moi, le visage jauni et fatigué du Président  je n’avais plus le moindre doute sur son état de santé.

Le samedi 15 février nous étions très nombreux à accompagner Geneviève au Bal des Pissenlits organisé par les parents d’élève de la FCPE. On sentait déjà un parfum de victoire.

 Mars : Admission de l’Arménie, la Moldavie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan ; le Tadjikistan et le Turkménistan devenaient membres des Nations Unis.

Recul du PS aux élections cantonales et régionales.

Toujours la campagne électorale. Le dimanche 15 mars nous faisions le marché de Niort avec Geneviève pour les cantonales et Ségolène, pour les régionales. Geneviève était élue assez facilement au second tour le 29 mars. Pour les régionales la gauche était largement battue par la liste de Raffarin. 

 Avril : Le 2 avril démission du 1erministre Edith Cresson qui était remplacée par Pierre Bérégovoy.

Le 6 avril, début de la guerre de Bosnie-Herzégovine. Les serbes de Karadzic appuyés par l’armée ‘’Yougoslave’’ de Milosevic conquièrent 70% du pays.

L’ONU condamna la ‘’Yougoslavie (Serbie + Monténégro) comme l’agresseur de la Bosnie-Herzégovine.

Le 8 avril François Mitterrand annonçait un moratoire sur les essais nucléaires.

Le 28 avril prise de Kaboul par les troupes de Massoud.

Depuis fin mars le travail retrouvait la grande priorité. Un chantier de renforcement de chaussée sur autoroute allait m’accaparer et surtout du temps de week-end pour les exploitations statistiques de la semaine pour le rapport à présenter tous les lundis en réunion de chantier…. Et sans compter tout le reste, les expertises, les audits BPE, etc. On ne pouvait pas tout repousser à juin et juillet ….

Je devais aussi penser à la famille : depuis quelques semaines j’avais oublié de téléphoner à ma mère…… mon frère m’appela pour me dire que maman pensait que j’étais fâché parce qu’elle avait un compagnon de voyages. Il m’a fallut réagir immédiatement et la rassurer pleinement en l’invitant à venir avec son ami passer quelques jours en mai.

Vendredi 24 avril, Edgard Pisani était à Niort pour présenter son dernier livre «Je persiste et signe» que j’avais lu, bien évidemment, comme tous les livres de celui qui était à l’époque ma référence politique. Dans le petit théâtre de Saint Florent peu rempli, j’étais le seul à l’avoir lu et tout naturellement je posais la première question puis ensuite en cours de soirée quelques autres. J’ai ensuite rejoint le grand homme, pour une dédicace et un court échange où il fut bien sûr question de l’Afrique. Un grand souvenir.

Du 25 au 30 avril toute l’équipe de Geneviève se retrouvait dans le Gers pour fêter la victoire.

  Mai : Le 5 mai effondrement d’une tribune à Furiani. 18 morts et de très nombreux blessés.

Le 21 mai Mitterrand et Kolh créaient l’Eurocorps.

Le 22 mai la Croatie, la Slovénie, et la Bosnie-Herzégovine étaient admises au sein de l’ONU.

Le 23 mai Démission de Bernard Tapie ministre de la ville, inculpé de recel et abus de biens sociaux.

Maman et André étaient à la maison pour trois à quatre jours pour le week-end du 8 mai. Pour le reste du mois essentiellement la suite du chantier d’autoroute.

Juin : Le 2 juin les électeurs Danois refusaient de ratifier le traité de Maastricht

Du 3 au 14 juin Sommet de la terre à Rio de Janeiro : Adoption d’une déclaration sur les droits et responsabilité des pays dans le domaine de l’environnement. Définition des trois piliers du développement durable (environnemental, social et économique) définition de l’agenda 21.

16 juin : Traité Start 2 .Sommet Bush Eltsine sur la réduction des armes nucléaires.

28 juin En Afghanistan accord de gouvernement de factions rivales avec Burhanuddin Rabbani comme président.

Le 29 juin, assassinat du président algérien Mohamed Boudiaf.

Le 30 juin Aux Philippines Cory Aquino avait démissionné et Fidel Ramos lui succédait à la présidence.

En juin de très nombreux déplacements professionnels, dont un stage inutile à Paris sur les techniques modernes de management, et puis tout ce qui avait du être reporté : expertises, ingénieries, contrôles et les audits BPE

Le week-end il fallait aussi s’occuper un peu de notre jardin et d’aménager la terrasse.  

Juillet. 1er juillet entrée en vigueur en France du permis à points.

Le 13 juillet Yitzak Rabbin est nommé 1er ministre d’Israël suite à la victoire des travaillistes aux élections législatives du 26 juin.

 Pour la première fois je participais à un congrès du Parti Socialiste qui se tenait à Bordeaux du 10 au 12 juillet. De façon tout à fait inattendue j’ai été choisi pour représenter la sensibilité rocardienne du département…. Et j’en fus très heureux, même si j’étais alors dans le plus grand doute sur ma position politique ; Rocard ou Chevènement ? Le premier avait avec lui, Pisani, Cot, Fuchs, ceux qui parlaient mon langage mondialiste. Le second strict républicain rejetait la mondialisation capitaliste et l’union monétaire européenne et l’abandon de souveraineté. Je pensais comme lui, mais ses accents nationalistes me dérangeaient….. je restais encore, quelques temps rocardien  

Cet été encore, nous n’irions pas dans le midi, j’avais trop de travail en retard, mais heureusement nous allions avoir des visites. Nos sœurs, ma mère mais aussi des amis, comme Chris et Françoise et d’autres.

  Août : Résolution 773 de l’ONU établissait une délimitation de la frontière du Koweït avec l’Irak privant ainsi ce pays de tout accès maritime.

Révélations sur la mise en place de camps de concentration par les Serbes en Bosnie-Herzégovine. Début de l’épuration ethnique.

La ville de Niort qui semblait se réveiller avec une superbe manifestation culturelle sur le premier week-end d’août, l’Europe d’Art-d’art, qui malheureusement fut vite arrêtée.

Quand même une toute petite semaine de vacances en Bretagne du Sud avec des étapes à Quiberon, Lorient, Quimper la magnifique, Glénan, Concarneau et Brest. Après le 15 août Clau et Jipé passèrent nous voir. En fin de mois Pilou et les enfants allèrent dans la famille en Seine et Marne.

  Septembre : Le 6 septembre étaient organisées les premières élections législatives au Liban depuis vingt ans. Scrutin boycotté en secteur chrétien.

Le 20 septembre référendum sur le traité de Maastricht. Courte victoire du Oui (51,05%)

22 Septembre crue à Vaison-la-Romaine. 47 morts.

En septembre débutait mon second chantier d’autoroute de l’année et j’avais toujours autant de mal à persuader ma direction qu'il fallait embaucher car il y en aurait probablement encore deux autres, l’année suivante. La galère !

Côté politique j’ai fini par voter ‘’Oui’’ au traité de Maastricht.  Ce fut plus un Oui de la peur que la France soit isolée car j’étais finalement plus proche des positions de Seguin ou Chevènement que de celles de Mitterrand.

   Octobre : Le prix Nobel de la paix était attribué à la guatémaltèque Rigoberta Manchu. Le prix Nobel de Physique revenait au français Georges Charpak.

7 octobre : accord de libre échange entre Canada, Etats-Unis et Mexique.

RAS. Boulot, boulot, boulot. Pilou se préparait à passer en novembre un concours pour la fonction territoriale.

  Novembre.  3 novembre : Election de Bill Clinton comme président des Etats-Unis qui battait nettement Georges Bush. Les démocrates avaient aussi la majorité au Sénat et à la chambre des représentants. 

12 novembre le gouvernement Rafiq Hariri était investi au Liban.

Pilou passait les épreuves écrites du concours: 200 candidats, 20 places. Elle n’y croyait pas trop et pourtant ce fut bon ; il n’y avait plus qu’à passer les épreuves de droit à l’oral, pour le dernier écrémage et ne garder que dix personnes.

  Décembre : 9 décembre, début de l’intervention humanitaire en Somalie.

31 décembre : Dissolution de la Tchécoslovaquie remplacée par la république Tchèque et la Slovaquie.

Les épreuves orales s’étant plutôt très bien passées, on y croyait. Les résultats furent affichés le 11 décembre. Bingo ! Et en plus un coup de pot, la mairie de Niort recrutait…... Pilou allait commencer début janvier.

Nous passâmes la semaine de Noël en famille en Seine et Marne. J’en profitai pour faire mes premières recherches généalogiques aux archives nationales.

Le 30 décembre nous étions de retour à Niort pour préparer le réveillon de la Saint Sylvestre avec le groupe des cantonales.

Nous étions devenus de vrais niortais et j’allais m’efforcer de trouver Niort super sympathique ….. Pour la région Poitou-Charentes c’était gagné depuis longtemps. Pour Niort, nous étions maintenant bien implantés avec beaucoup d’amis. Pour la ville, elle-même, il fallait me laisser un peu de temps au temps….. avec Pilou qui allait travailler à la mairie ça devait le faire……  C’est fait aujourd’hui !

 

 (A suivre)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Daniel 25/12/2012 14:32

Mon bon Fanfan,

Comme souvent tu vises trop haut (mais tout seul comme Cyrano). Le commentaire que tu m'as laissé concerne le billet sur Las Végas et non celui-là de souvenirs de l'année 1992.

Fanfandedax 25/12/2012 13:58

Beaux clichés, mon ami. Pourquoi ne pas en avoir fait un PPS. Amitié à vous deux. Fanfan.