Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Souvenirs en vrac... 1991, fin d'un vieux monde et nouvelle vie.

16 Décembre 2011 , Rédigé par daniel Publié dans #Souvenirs en vrac

Je reprends en cette fin d’année le magazine du temps passé avec un regard sur ce qui se passait il y a vingt ans. Le mouvement de bascule s’est poursuivi pour la planète comme pour nous. Les grands évènements de 1991 confirment, pour l’essentiel, les deux années précédentes et la fin du monde bipolaire, l’effondrement progressif du système communiste pour arriver en décembre 1991, deux ans après la chute du mur de Berlin, à l’implosion de l’Union Soviétique…. Bien sûr il n’y eut pas que ça, il eut aussi la suite de la tentative de mise au pas de Saddam Hussein, les premiers signes d’une future effroyable guerre dans ce qui était encore la Yougoslavie, d’autres guerres, des coups d’états, des assassinats, des crises, des catastrophes naturelles, etc…

Pour nous qui étions arrivés quatre ans plus tôt à Niort dans le cadre d’une mutation professionnelle, d’abord le temps d’un grand chantier, le pont de l’île de Ré, puis dans la foulée d’un second, le pont sur la Charente à Rochefort, nous avions fait le choix dès 1989 de tenter notre implantation en Deux-Sèvres.

Avec nos aînés qui abordaient les études supérieures, il n’était plus question de repartir travailler en Afrique, il fallait trouver un enracinement et la ville Niort, que nous apprenions à connaître, nous paraissait être une belle opportunité. Le pari était essentiellement professionnel. Après les grands chantiers une agence d’ingénierie était-elle économiquement viable dans une région sans grande métropole urbaine ?

Il me fut difficile de faire comprendre à ma direction qu’il fallait dépasser le niveau des trois ou quatre salariés, que nous étions, pour avoir une chance de réussir. Les années 89 et 90, en sous-effectifs furent terribles : pas un week-end sans avoir un rapport à finir à la maison, pas une semaine où le temps de travail n’ait été inférieur à 50 h. Y en a-t-il eu seulement une où j’aurais fait moins de 60 h ? ….. Et puis les résultats, les bilans ont fini par éveiller la curiosité….. Une agence pouvait vivre ailleurs qu’à Toulouse, Bordeaux, Tours ….. Et des renforts ou embauches furent accepter et finirent par arriver au compte-gouttes à commencer par François H. co-responsable de l’agence qui comptait courant 1991 dix salariés dont, enfin,  un secrétariat…. Ouf ! Je pouvais souffler un peu…. Oui et non !  Car il y avait des gens à former et il y avait toujours certaines spécificités qui me conduisaient à intervenir dans toute la région Sud-ouest, mais au moins j’arrivais enfin à sauvegarder mes week-ends, jours fériés, et jours de congés qui furent pour l’essentiel consacrés à l’aménagement de notre nouvelle maison.

 C’est fin 89 que nous avions réussi à vendre notre petite maison nîmoise et c’est en 1990 que notre « sweet home niortais» fût construit. Un emménagement au cours de l’été et puis la suite à venir au fil du temps libre….à savoir les travaux complémentaires en extérieur  comme en intérieur que nous devions faire nous même pour rester dans un coût raisonnable en rapport avec nos revenus… Des travaux déjà commencés au second semestre 90, mais dont le plus gros fut étalé tout au long de 1991…

En plus de ce désir d’enracinement niortais il avait aussi le départ de Cécile pour ses études universitaires à Poitiers, et celui d’Eric pour une école d’ingénieur en région parisienne. Ces départs eurent au moins l’avantage d’inciter Pilou à reprendre une vie professionnelle, qu’elle avait abandonnée, au début des années 70 pour me suivre avec les enfants en Afrique. Dès 1991 elle s’investit dans ce projet de travailler qui aboutit avec la réussite à un concours de l’administration en 1992….

Mais ne brûlons pas les étapes il y avait à faire tout au long de1991 un gros travail d’aménagement de notre nouvelle demeure. Disons que Pilou y consacra environ 80% de son temps alors que moi, par la force des choses, je ne pouvais m’y mettre que les jours non travaillés.

Finalement cette année 1991 fut pour nous une année le nez dans le guidon, sans repère significatif, sans sortie, un service minimum pour les vacances, moins d’investissements dans le mouvement associatif que lors de nos premières années à Niort. Même moi je désertais quasiment complètement la vie politique, les réunions du PS….. Tout, tout le temps libre était consacré à l’aménagement de la maison…. Et l’on voudrait que je garde un bon souvenir de cette année 1991? Eh bien oui,  malgré tout ! Car devenus quadras, il nous fallait impérativement changer de direction de vie, ce fut fait et bien fait même si ce fut souvent très, très barbant (pour moi, car la patronne elle aime ça.)

 

Repères et inventaire de 1991 :

Le 16 janvier, message du président Mitterrand au Parlement : La France entrait en guerre aux côtés de ses alliés contre l’Irak. L’opération « tempête du désert » sous couvert des Nations-unies prenait la relève de l’opération « Bouclier du Désert » de l’automne 1990 assumée par les américains suite à l’invasion du Koweït en août 1990 par les troupes de Saddam Hussein.

Le 29 janvier démission du ministre de la défense Jean Pierre Chevènement.

 Pas grand-chose de noté sur mon agenda pour ce mois de janvier hormis une halte le jour de l’an  de nos amis toulousains Jipé et Clau, et les galettes des rois et des associations dont nous étions membres: FCPE, Anjca, Hispaniort. Beaucoup de réunions professionnelles, un classique de janvier et question aménagement de la maison ce fut le temps des papiers peints.

 

28 février fin de l’offensive sur l’Irak, les raids aériens n’avaient pu détruire qu’environ 20 % du complexe militaro-industriel irakien mais les troupes alliées au sol chassèrent du Koweït l’armée irakienne qui mit le feu aux puits de pétrole avant de partir.

Neige à Niort, cette année, qui tînt trois jours. Je découvrais l’humour de mon nouveau collègue François H. originaire de Grenoble, qui pestait contre la pétoche des  niortais qui ne savent pas rouler sur 2 cm de neige.

Une grosse opération qui fut minutieusement préparée, les essais de chargement du pont de Rochefort en réception du chantier.

A la maison encore un peu de papier peint (la chambre et salle de bain de Didier) et aménagement de la mezzanine dont moquette. Egalement au programme la finition de la cuisine, pose du carrelage.

 

3 mars : Fin de la guerre du golfe : La coalition ne marcha pas sur Bagdad de peur de déstabiliser la région. Saddam Hussein se maintenait au pouvoir et régna par la terreur. Répression contre les kurdes et les chiites.

Référendum en Union Soviétique pour préserver l’URSS sous forme de fédération. 6 pays, Estonie, Lituanie, Lettonie, Moldavie, Arménie, Géorgie refusèrent d’y participer. 

 Question boulot, je courais partout de Bayonne à La Rochelle de Limoges à Toulouse que ce soit pour des audits BPE, que pour des contrôles de pieux ou expertises de structures…et un gros chantier de réfection de revêtement d’autoroute qui allait démarrer en fin de mois.

Et pour les week-ends, c’était le temps des plantations d’arbres et de réalisation de la clôture.  

 

5 avril l’ONU réagit à la répression en Irak contre les kurdes et chiites par une résolution….. Quelques jours plus tard Danielle entrait  en Irak à la frontière iranienne pour rencontrer Massoud Barzani et les autres leaders de la résistance kurde.  

 9 avril, la Géorgie proclamait son indépendance

29 avril cyclone au Bangladesh plus de 140.000 morts.

En d’ingénie du BTP, c’est le plus gros mois de l’année surtout avec un grand chantier mobilisant beaucoup de personnel et qui obligeait à réaliser de sacrés exploits pour tout faire dans les temps comme par exemple ce vendredi 12 avril : Un contrôle de pieux à effectuer en urgence à Toulouse par auscultation sonique. Départ voiture chargée à 5h, passer Bordeaux avant 7h pour arriver sur Toulouse vers  9h. Travail en continue jusqu’à 17h juste une pause sandwich-café le midi. Débriefing avec les responsables du chantier avant de reprendre, vers 18h, la route vers Niort où j’arrivais chez moi vers 22h30….. Rentrer pour pouvoir dès le lendemain matin faire tourner la bétonnière et réaliser la dalle de la terrasse…..  

 

15 mai démission du gouvernement Rocard et nomination d’Edith Cresson au poste de Premier Ministre. Une première femme chef du gouvernement français mais aussi le début de la fin du mitterrandisme.

21 mai Crise constitutionnelle en Yougoslavie les serbes s’opposaient à la désignation d’un croate comme président de la fédération.

21 mai Mengistu abandonnait le pouvoir en Ethiopie.

31 mai Accord de paix entre Dos Santos et Savimbi en Angola après 18 ans de guerre.  

Mai est toujours un mois difficile. Trop de jours fériés et surtout la nécessité pour les salariés de solder les jours de congé de l’année précédente pour ne pas les perdre…. Mais cette année là ils furent les bienvenus pour l’aménagement du jardin et la pause du portail et le crépi du mur de clôture en façade.

 

2 juin Abolition des dernières lois d’apartheid en Afrique du sud.

12 juin Boris Eltsine était élu Président de la Russie.

25 et 26 juin. Début de l’explosion de la Yougoslavie. La Slovénie et la Croatie proclamaient leur indépendance.

 En juin de très nombreux déplacements professionnels notamment pour les audits BPE. Bricolage et jardinage le week-end dont installation d’un barbecue.

 

1erjuillet : Dissolution du pacte de Varsovie

19 juillet ; Début de guerre entre Serbes et Croates. Les Serbes installés en Croatie et Bosnie-Herzégovine formèrent des régions autonomes.

23 juillet : fin de la guerre civile au Cambodge.

Les travaux à la maison concernèrent essentiellement l’allée avec la pose de pavés et l’installation d’un store sur la terrasse. Sur le plan professionnel rien de particulier, le quotidien de 7 h à 18 h. Début des congés le 30 juillet pour trois semaines.

 

 18 août : Tentative de putsch communiste en URSS ; Gorbatchev fut placé en résidence surveillée et des troupes étaient déployées dans Moscou. Le putsch ne réussit pas, Eltsine et les réformateurs prirent le contrôle de l’armée et maîtrisèrent de coup d’Etat en quatre jours.

21 août : Gorbatchev rentra à Moscou et à la demande d’Eltsine il signait un décret interdisant le PCUS.

Du 20 au 30 août : Indépendance de l’Estonie, Ukraine, Biélorussie, Moldavie et de presque toutes les républiques d’Asie centrale et Caucase.

Une petite vadrouille estivale qui commençait par une fête chez Paqui pour les 80 ans de l’oncle Rafael. Ensuite une semaine entre Gard et Hérault pour aller voir les amis Chris et Françoise au camping de l’Espiguette puis Jef et Nicky à Vic. De retour à Niort dès le 12 août pour avancer les aménagements extérieurs.

 

 En septembre les dernières républiques soviétiques, Arménie et Tadjikistan, déclarèrent leur indépendance.

Le 6 septembre le gouvernement soviétique reconnaissait l’indépendance des trois états baltes qui devenaient membres de l’ONU.

Un grand moment important pour la suite de notre vie à Niort. A la fête annuelle de l’Anjca, nous étions à la même table que Geneviève que je connaissais un peu puisque nous étions tous les deux membres du bureau fédéral de la FCPE. Ce soir nous avons scellé un pacte politique et d’amitié. Elle voulait poser sa candidature au vote interne du PS pour être candidate pour les cantonales dans le canton Niort-est, le canton où nous habitons. Elle souhaitait nous avoir dans son équipe de campagne, nous étions immédiatement d’accord et quelques semaines plus tard j’étais son directeur de campagne et Pilou allait assurer son secrétariat.

En mars 1992 elle fut élue sans problème. Le début d’une belle carrière et d’une grande amitié.  

 

Octobre : traité d’union économique entre 9 républiques de l’URSS.

23 octobre : Retour au Cambodge du prince Norodom Sihanouk après 12 ans d’exil.

Le prix Nobel était décerné à Aung San Suu Kyi assignée à résidence Rangoon par la junte au pouvoir.

 Pose de la véranda devant la porte d’entrée et nouvelles plantations dans le jardin.

 

Du 12 novembre Massacre au Timor oriental perpétré par les troupes indonésiennes. Une évaluation a plus de 200. 000 morts.

Un mois plutôt calme, un mois de routine. La maison était enfin présentable et nous pouvions recevoir décemment des amis. Nous commencions avec trois couples amis dont deux connus au Cameroun et retrouvés dans la région niortaise plus mon collègue François H et son épouse, des grenoblois qui retrouvaient en Dominique, officier à Saint-Maixent après l’avoir été à Yaoundé un autre grenoblois et ils avaient sans que je le sache des relations communes. Le monde est si petit de Grenoble à Yaoundé. 

 

 8 décembre : La Russie, la Biélorussie et l’Ukraine créaient la CEI. 

9 décembre : Lech Walesa était élu président de Pologne.

12 décembre ; Kravtchout élu président de l’Ukraine.

25 décembre : Gorbatchev démissionnait de son poste de président de l’URSS.

26 décembre : Le soviet suprême dissolvait l’URSS.

26 décembre : Victoire du FIS aux élections législatives en Algérie.

31 décembre : Accord de paix au Salvador.

Reprenant contact petit à petit avec la politique j'allais à la fête de la rose à Cerizay dont l’invité principal était l’ancien ministre Jean Le Garrec. Je n’ai jamais su si ce type était ignare ou à moitié bourré mais il fit un discours catastrophique  en  voulant aborder la situation internationale. Il confondait notamment la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie. Pauvre diplomatie française.

Une formidable rencontre dans le domaine professionnel. François H. géotechnicien avait réuni les experts d’assurance préoccupés par les problèmes de sinistres dus à la sécheresse et il avait invité comme animateur du sujet Mario T. qui avait été mon patron au Maroc entre 1976 et 1979 et que je n’avais pas revu depuis. Une grande émotion de retrouver ce grand ingénieur et grand humaniste. Après la journée technique d’informations nous nous sommes retrouvés avec beaucoup d’émotions le soir chez François. Un souvenir qui restera à jamais gravé dans ma mémoire

 

Une année 1991 dont je n'ai sans doute pas perçu au jour le jour le caractère historique, sauf sans doute les grands évènements en URSS. Les contraintes de la vie font que beaucoup de choses m'ont échappé sur le moment. A titre d'exemple je n'ai compris le symbole du prix nobel pour Ang San Suu Kyi qu'en voyant le film  Rangoon de John Boorman qui est sorti en mai 1995.   

 

(A suivre)

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Félix PROST dit Fanfan de dax 25/12/2011 15:41

Entièrement d'accord avec toi. Amitiés.

daniel 25/12/2011 12:11

Tu as du mal me lire car je pense bien comme toi pour ce qui concerne Calvi. Il est futé le mec très respectueux des équilibres politiques à "C dans l'air" sauf à l'approche des élections là il ne
fait plus dans la dentelle... il n'y en a plus que pour l'UMP (mais en respectant l'équilibre des diverses sensibilités UMP) etle Figaro (mais en respectant l'équilibre des diverses sensibilités du
Figaro....) ce qui le différentie quand même de TF1.

Félix PROST dit Fanfan de dax 24/12/2011 17:08

Pour un fourre-tout médiocre... j'en connais des plus barbants. En plus, à part Calvi qui depuis longtemps a glissé du côté où ça l'arrange, je suis entièrement à l'unisson avec toi. Virons,
virons, il en restera toujours quelque chose... A+