Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Touche pas à mon rugby........ Touché ou coulé ?

19 Mars 2013 , Rédigé par niduab Publié dans #Touche pas à mon rugby

Cela faisait belle lurette que le XV de France n’avait pas terminé dernier du Tournoi, c’était en 1999 à l’issue de la dernière édition du Tournoi des 5 nations. Depuis que l’Italie a été intégrée cela n’était plus arrivé : voilà c’est fait !

Samedi dernier se jouait les trois derniers matchs du Tournoi 2013. D’abord, à partir de 15h 30, Italie-Irlande avec la victoire des Azzuri 22 à 15. J’ai pris un grand plaisir à voir cette équipe d’Italie qui joue un rugby comme je l’aime et comme le jouait encore il y a quelques années, avant l’ère Laporte, le XV français…..et pourtant à cette époque, Laporte avait à ses côtés Jacques Brunel qui aujourd’hui obtient de très bons résultats avec les italiens, certes grâce à des joueurs d’exception comme Canale, Zanni, Venditti et surtout le capitaine Sergio Parisse dont la sortie pendant dix minutes a bien failli faire basculer le match. C'est quand même plus agréable de soutenir une équipe qui joue bien et qui gagne. Que n’a-t-on proposé à Brunel de diriger l’équipe de France ?

 A partir de 18 h se jouait la finale du tournoi à Cardiff entre le Pays de Galles et Angleterre qui espérait réaliser un grand chelem. Mais je n’ai vu ce match que le lendemain, enregistré puisque j’étais pris par une autre rencontre à la même heure. « La rencontre » étant un spectacle pour lequel j’ai déjà fait un billet en avril 2011. Trois chanteurs régionaux, se retrouvent assez régulièrement pour chanter de concert Brassens, Brel et Ferré. Cette nouvelle version se faisait cette fois dans le cadre d’un festival « Impulsion femmes ». Je me demandais d’ailleurs quelles chansons ces artistes allaient pouvoir interpréter en hommage aux femmes dans des répertoires assez largement machistes ….. Et bien considérant, comme au rugby d’antan, que la meilleure défense était l’attaque ils n’ont pas hésité à interpréter les chansons les plus aptes à faire pousser des cris d’orfraie aux féministes …..et ils eurent raison car ils obtinrent ainsi un très beau succès dans une salle à forte majorité féminine. Allez comprendre quelque chose au mystère de la vie ? En est-il de même au rugby ?

Puisque je suis dans un chapitre "impulsions femmes" je me dois de faire une petite parenthèse pour parler d'un match de Fédéral 1 qui opposa le 3 mars au stade Espinassou, le Stade Niortais à St Jean de Luz. Un match de la dernière chance de maintien pour Niort.  

Image

Quelle ne fut pas ma surprise de voir l’arbitre entrer sur le terrain : c’était un petit bout de femme, format de poche (1m55) ; Elle réalisa une prestation tout à fait remarquable. Et pourtant elle n’avait pas gâté les niortais en sortant un carton rouge dès la cinquième minute. Un carton rouge mérité pour un coup de poing. Les niortais jouant à 14 pendant toute la première mi-temps se sont battus, révoltés, mais cela eut peut-être été insuffisant si à Saint Jean de Luz il n’y avait eu un type aussi barjot qu’à Niort. Encore un mauvais coup au début de seconde mi-temps et un autre carton rouge était sorti. Les deux équipes étant réduites à 14 joueurs, Niort pouvait encore espérer et finalement réussi l’emporter à la hargne 25 à 21. Un petit bout de femme mais un arbitre à la hauteur de la situation car les deux équipes furent bien tenues. Ceci dit et malgré cette victoire, Niort n’est pas encore sorti d’affaire avec un calendrier de fin de saison défavorable.

 Le spectacle « La rencontre » s’est terminé à 20 h 45, juste le temps de quitter la salle, de me précipiter vers le parking et de rentrer à la maison en faisant fissa (mais en respectant le code de la route). J’arrivai devant mon téléviseur pour voir les écossais déjà à la peine sur leur ligne de but, trois ou quatre minutes après le coup d’envoi. Ca prenait bonne tournure….. Hélas la configuration de jeu resta sensiblement la même pendant toute la première mi-temps : 70% d’occupation de terrain et du ballon pour 0 point marqué. J’ai maudit Michalak et même Parra : un jeu stérile, des fautes de mains, des mauvais choix, une lenteur à sortir les ballons des regroupements et dix minutes sans sortir des 22 mètres écossais entre la 20e et la 30e minute sans scorer. …. Et les écossais qui récupèrent deux pénalités dans notre camp, au-delà des 40 mètres mais que le diabolique Laidlaw réussi à convertir.

La seconde mi-temps fut plus facile, la rentrée immédiate de Machenaud, pour remplacer Parra blessé fit beaucoup de bien, mais toujours de la précipitation, des erreurs grossières, mais la mêlée française faisait merveille, le jeune Vahaamahina captait en touche des ballons mieux lancés et les écossais étaient sur les genoux. Entre les 65e et 70e minutes Fofana et Médard sauvaient les français du ridicule en inscrivant deux essais.

Ouf ! Mais il va falloir maintenant s’interroger sur l’avenir de notre rugby. Dans cette équipe il y a de très bons joueurs (Picamoles, Fofana) des découvertes (Huget, Vahaamahina) des bons joueurs un peu moins bons que les années précédentes où juste en retour de forme (Dussautoir, Clerc, Médard) et puis d’autres à la limites du niveau international comme Michalak, sans doute fatigué mais qui surtout n’est pas titulaire à Toulon à ce poste. Une hérésie de le faire jouer.

Un point positif pour ce dernier match c’est le coaching qui avait été plutôt laborieux lors des matchs précédents. Et puis il y eut, tout au long du tournoi, des choix de St Andé pour le moins curieux comme de ne pas titulariser dès le coup d’envoi Bastaraud compte tenu des conditions météorologiques. Ces conditions et la méforme évidente de Michalak aurait du inciter Saint-André à retenir Trinh-Duc que l’entraîneur Woodward accueillerait volontiers dans le XV de la rose.

Mais il y a peut-être plus grave pour le rugby français, avec des chiffres avancées par Saint André pour sa défense et notamment ceux qui confirment l’omniprésence des étrangers dans le Top 14. 

88% des piliers droits ne sont pas sélectionnables.

66% des ouvreurs ne sont pas sélectionnables.

60% des ailiers ne sont pas sélectionnables.

Il y a aussi le grand nombre de matchs des championnats pour les internationaux et le faible nombre de jours où ils peuvent être rassemblés pour l’équipe de France. 60% du temps que se permettent Nouvelle-Zélande et Australie et 80% du temps que s’autorisent les britanniques.

Malgré ce constat auquel il faudra apporter des solutions je pense que le mal est plus profond. Je ne suis pas loin de partager le point de vue de Pierre Villepreux tel qu’il l’a exprimé hier dans le journal « L’Equipe » :

«….. Le rugby est à l’image de la société : aujourd’hui, on essaie de tout lisser, d’éviter les aspérités du débat d’idées, donc de la contradiction. Trois ans que nous sommes dans la difficulté…. Notre réaction doit-être sans concession. Elle passe impérativement par l’analyse du jeu produit. Ce jeu il faut en parler, le disséquer, le mettre résolument sur le devant de la scène. C’est déterminant si l’on veut évoluer. Il existe aussi une sociologie du rugby, un environnement culturel, une dimension historique….. »

  Pour finir ce billet sur le tournoi 2013, je dois saluer la belle performance des Gallois qui ont foutu une belle déculottée aux anglais et ça, ça fait toujours plaisir. Une victoire 30 à 3 avec deux beaux essais. Ceci dit comme je connaissais le score et même son évolution je n’ai pas autant vibré que si j’avais vu le match en direct. Mais il y a des fois où il faut faire des choix.

  Un dernier mot pour mes équipes de cœur, celles dont j'ai porté le maillot. En Fédéral 3 « Bords de Marne » qui a définitivement remplacé « l’ES Villiers » ne pourra atteindre les phases finales mais est à l’abri d’un risque de descendre. En honneur, Comité de Provence, Arles, mon dernier club en 1971/72, a perdu à Aix-en-Provence 30 à 10 et pointe en quatrième position. Enfin en Top 14, Montpellier dont j’ai aussi porté le maillot en cadet-junior (Entre 1962 et 1964, il y a prescription) est à deux doigts de pouvoir participer à une demi-finale du championnat de France. 

 

( A  suivre..... 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article