Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli – etc … D’une défaite possible à une gifle monumentale et terriblement injuste.

24 Mars 2014 , Rédigé par niduab Publié dans #trop poli-tique

 

Non ! Je ne vais pas jouer à Calimero, la droite a gagné à Niort et largement dès le 1er tour ; c’est la démocratie, on peut certes pleurer mais il n’y a rien à dire, du moins à contester.

Le score est sans appel puisque la liste de droite obtient, 54.3% dès le 1er tour, et atteint la majorité absolue dans 33 bureaux de vote sur 42.

La liste socialiste est très loin avec un incompréhensible et insupportable 20.4%

Suivent les listes Front de gauche à 10.3%, Les Verts à 7.6% et enfin la liste FN à 7.4%, le tout avec une participation de 57,7% faible mais en hausse par rapport au 1er tour de la législative de 2012 (54.9%) et sensiblement du même niveau qu’au 1ertour de la municipale de 2008 (57.1) ce qui ne veut pas dire que les abstentionnistes soient les mêmes (en 2008 il n’y avait pas de liste FN).

Pour ce qui concerne les trois dernières listes, elles obtiennent un score peu différent de celui de juillet 2012 : FN : - 1.3%, Front de gauche : -1.2%, Vert : +0.9%.

Tout se joue donc entre la liste de droite et la liste socialiste. Lors du 1er tour de la  législative de 2012 le candidat UMP-UDI Jérôme Baloge obtenait 28% auquel on peut, aujourd'hui, ajouter 4% de voix obtenues par deux candidats centristes, soit un potentiel de 32%. A ce scrutin Geneviève Gaillard députée sortante PS avait obtenu 42.9%.

Deux ans plus tard, de gouvernance Hollande-Ayrault, la tendance faisait plus que s’inverser. J’avoue n’avoir pas vu venir ce tsunami : Comme Geneviève avait déjà perdu 6.5% entre les 1ertours des législatives de 2007 et 2012, imputables à l’effet Mélenchon et au cumul des mandats, étant devenue maire en 2008,  j'estimais compte tenu du climat national, qu’elle pouvait perdre encore quelques points malgré l’excellent bilan de la mandature et les nombreux prix nationaux et reconnaissances reçus par la ville pendant ces six dernières années. En tablant sur une possible nouvelle érosion de l’ordre de 6 à 7%, cela metterait la liste socialiste de Geneviève Gaillard à ≈35 ou 36% et sans doute la liste de droite de Jérôme Baloge sensiblement au même niveau, peut-être même légèrement devant. Un probable second tour assez serré compte tenu de la campagne nationale agressive antisocialiste du Front de Gauche et des Verts, dont les leaders locaux étaient pourtant des adjoints de la majorité sortante.  

Hier la liste socialiste a fait 16 points de moins que ce que je prévoyais et la liste Baloge 18 points de plus, une variation qui dépasse l’entendement.

Dans le billet de vendredi où je reportais un article ‘’alarmiste’’ de la Nouvelle République, je listais aussi les points qui me faisaient craindre un résultat serré voire une mauvaise surprise, mais en aucune façon un tel séisme dès le 1er tour.

Hier matin dans le ''Journal du Dimanche'' je relevais pour la première fois qu'un journal national classait Niort dans les villes gagnables par la Droite.

J’ai sous-estimé l’impact du ralliement de l’ancien maire ex-socialiste Alain Baudin et quelques acolytes à la liste de droite UDI-UMP, lui donnant ainsi une teinte plus centre droit. Je pensais que l’électorat socialiste traditionnel ne pouvait cautionner un tel micmac politicien. Quelle erreur ! Je me suis lourdement planté.

Il faut reconnaitre que M. Baloge a bien manœuvré, et en cette période de désaffection des appareils politiques, ce rassemblement hétéroclite de type union nationale dont rêveraient (?) les sondés fut à Niort un coup gagnant.

Bon la droite a gagné cette ville phare de la gauche ! Il n’y a plus qu’à espérer qu’elle ne fera pas table rase de tout le bon travail de ces six dernières années. Des acquis pour les niortais, pour la jeunesse, pour l’attrait de la ville, pour la création d'emplois. 

 

Geneviève, notre amie très chère, était la femme à abattre par tous les bords…. Et aujourd’hui elle est battue, mais avec le temps les niortais finiront par se rappeler que c’est son équipe qui a magnifiquement transformé cette ville, même si cette transformation a du bousculer quelques conservatismes. C'est  un thème qu'avait parfaitement souligné le journaliste Yves Revers dans la Nouvelle République le 14 mars dernier. « En six ans, la socialiste Geneviève Gaillard a fait bouger comme jamais la capitale des mutuelles. Reste à savoir si les électeurs lui en feront crédit ou le lui reprocheront. »

Dimanche soir la défaite fut douloureuse, car voir ses amis pleurer….

J'ai beaucoup aimé la visite de soutien et de réconfort de Delphine Batho ; visite amicale, chaleureuse et émouvante. Merci madame la ministre !

 

Baloge Baudin

Mais pour moi, c'est la photo de ce matin en 1ère page de la Nouvelle république qui m’a insupporté…. Et ce n’est pas la joie du futur maire qui me défrise mais l’attitude de l’ancien maire ex-socialiste : «…. L’ancien maire socialiste de la ville évincé par Geneviève Gaillard en 2008 a rejoint la liste du candidat UMP. C’est beau, les convictions…… Le Canard enchainé du 19 mars. »

 

(A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article