Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli..etc....Campagne municipale niortaise : Bilan des élus socialistes et radicaux

10 Mars 2014 , Rédigé par niduab Publié dans #trop poli-tique

 Après l'article de ''Nouvelle République'' repris dans le précédent billet, voici une nouvelle approche avec ce document de campagne, bilan 2008-2014 des élus socialistes, radicaux et non encartés. Ce bilan est vraiment impressionnant et en toute objectivité partisane il mérite bien cette double lecture.

BILAN 1

NIORT VILLE SOLIDAIRE.

Un Toit pour tous mais pas dans n’importe condition

  La première des solidarités c’est permettre à tous l’accession à un logement décent ! Nous nous sommes résolument engagés dans cette voie. En centre-ville. Dans les quartiers. Pour un habitat respectueux de chacun, de l’environnement et des nouveaux modes de vie.

  Reconquérir et rénover

  • Nous avons reconquis plus de 180 logements vacants dans le centre-ville par des interventions ciblées auprès des propriétaires (au-dessus des commerces en particulier) et mené une lutte active contre l’habitat insalubre en accompagnant les locataires souvent démunis.  Nos actions ont aussi concerné le parc social vieillissant. Au final plus de 1500 logements sociaux ont été construits ou réhabilités. Ces actions contribuent à offrir des logements de qualité et en nombre permettant à la fois de réguler les prix mais aussi de revivifier le centre-ville.

  Mixité sociale, mixité du logement.

  • Nous avons imposé pour chaque construction de lotissements privés, une part de logements sociaux, permettant ainsi de maintenir voire d’augmenter leur nombre sur la commune et ainsi d’assurer une mixité sociale plus active.

  Une Urgence, un logement.

  • Enfin, nous avons développé le nombre de logements-relais, aujourd’hui au nombre de 24, permettant l’accueil et l’accompagnement des  personnes en grande difficulté (les familles monoparentales ou les familles étrangères).

  • La création d’une résidence sociale en partenariat avec l’UDAF permet d’offrir à des personnes ayant purgé une peine de se réinsérer dans la société.

  • L’urgence c’est aussi d’avoir fait en sorte qu’aucune personne n’ait dormi dans la rue pendant la période hivernale.

  De nouvelles formes d’habitat.

  Habiter la ville alors que les liens sociaux se fragilisent, alors que la lutte contre les changements climatiques devient de plus en plus urgente, c’est aussi initier, inventer de nouvelles formes « d’habiter ».

  • La vallée Guyot qui verra le jour d’ici quelques années et qui à terme abritera 1200 habitants sera le premier éco-quartier conçu avec et pour les habitants.

  • L’habitat participatif en cours d’élaboration à la Tour Chabot permettra de mutualiser des usages communs (garage, laverie, etc.).

L’action sociale :

  L’action sociale n’est plus un concept lorsque le quotidien ébranle les personnes les plus fragiles. Nous avons opté pour :

  Le bouclier social de l’eau :

  Nous sommes une des premières collectivités à avoir mis en place le bouclier social de l’eau, qui permet à la facture annuelle de ne pas dépasser 3% des revenus des familles.

  La médiation sociale

  Ce service créé en 2010 dans l’objectif de consolider le lien social entre les citoyens, a effectué plus de 400 interventions par an liées à des nuisances sonores, à des conflits familiaux ou de voisinage :

  • Il permet de répondre aux situations qui peuvent s’envenimer.

 • Son rôle de prévention permet à toutes les parties prenantes de s’exprimer et d’être reconnues.

  • Ses agents répondent souvent à des urgences et à des situations que la police nationale ne peut régler.

  • Etre chaque jour auprès de 3500 familles.

  L’urgence sociale et alimentaire.

  Trop de nos concitoyens sont aujourd’hui en situation très difficile et de nombreuses familles ont du mal à joindre « les deux bouts »

  • Pour faire face aux situations de détresse, nous avons augmenté de17% l’aide aux familles et de 11% l’aide alimentaire. :

  • Afin de mieux coordonner ces aides nous avons créé une charte alimentaire. Ce travail nous a permis de concevoir une plateforme alimentaire qui pourrait voir le jour d’ici à 2015.

  • Enfin, nous nous sommes attachés à répondre aux besoins de nos concitoyens désireux de produire leurs légumes à travers la mise en place de jardins partagés.

  Des tarifs plus justes

  Dans les cantines, les garderies, nous avons revu les quotients familiaux en créant 12 tranches au lieu de 9, permettant ainsi d’être plus justes et plus équitables. Ainsi, chacun bénéficie du service public en fonction de ses revenus.

  Le maintien à domicile

  Le maintien des personnes âgées à domicile a fait l’objet de toute notre attention, bien vivre un 3ème et un 4ème âge, c’est pouvoir être soutenu dans son quotidien : + 18% de portage des repas, +20% d’aides au ménage, +17% de soins à domicile.

  • En lien avec les associations sportives, nous avons mis en place des activités « bien-être et sport pour être en forme à tout âge » !

  • En partenariat avec l’ESN, nous avons créé un réseau de bénévoles-relais auprès des personnes âgées.

  • Enfin, nous avons permis la construction d’un village senior aux Brizeaux particulièrement apprécié par nos aînés. Désormais, nos agents se déplacent au domicile des personnes âgées, ou à mobilité réduite, pour faciliter leurs démarches administratives

  L’insertion par l’activité

  L’aide aux plus démunis et aux personnes éloignées de l’emploi, s’est traduite par :

  • Un appui fort à l’insertion : aide substantielle à la Mission d’Insertion Pour l’Emploi (Mipe), en très grande difficulté à notre arrivée aux responsabilités.

  • La restructuration, réhabilitation et mise aux normes des locaux permettant l’ouverture du restaurant d’insertion « Le Square », au Clou-Bouchet, (pour un montant de 112 000 euros).

  • L’aide à la création de l’élan coopératif et le soutien de nos partenariats avec l’AIN et EIVE. Nous avons enfin introduit dans les marchés publics une « clause d’insertion » obligeant les entreprises à faire appel pour partie à des chômeurs du bassin niortais sur tous les chantiers lancés par la Ville de Niort.

  Nous avons aussi créé, par l’intermédiaire de notre CCAS, des avances remboursables permettant à certains de nos concitoyens de franchir des étapes transitoirement difficiles.

 

  NIORT VILLE SOLIDAIRE.

  Se montrer constructif et audacieux dans notre rapport avec les acteurs du territoire, en créant les conditions du dynamisme urbain, économique et commercial, en concertation avec les habitants et en respect avec la nature. Transformer la ville pour la faire entrer dans le 251e siècle, en améliorant le cadre de vie des citoyens niortais, en construisant une ville douce, durable, une ville par nature ! Telles ont été nos ambitions au cours de ce mandat.

  La rénovation complète du cœur de ville de la Brèche à la Sèvre…  BILAN DES ÉLUS SOCIALISTES ET RADICAUX ET NON-ENCARTÉS 20

  0 • La piétonisation des rues Ricard, Victor Hugo et Brisson a permis d’offrir un nouveau cadre de vie privilégiant des espaces ouverts propices à la déambulation, aux animations culturelles, au lien social et à la découverte de nos richesses urbanistiques. Tous ces aménagements ont pour but de moderniser le centre-ville, de le rendre plus attractif, avec des espaces partagés et des liaisons douces stimulant ainsi la dynamique commerciale. Aujourd’hui 34% des transactions immobilières de la ville se font en centre-ville contre 7% en 2008, ce qui montre bien le nouvel élan que nous avons créé.

  La ville de Niort a su prendre en compte les situations difficiles des commerçants, avec la mise en place d’une commission de règlement amiable qui a permis d’indemniser les commerces qui ont connu des difficultés et des pertes financières lors des travaux.

  Niort a remporté le trophée national du cadre de vie suite à la rénovation de son centre ville.

  • Nous avons apporté notre contribution au ravalement des façades, organisé de manière plus cohérente le ramassage des ordures ménagères.

  Politique des quartiers.

  Les quartiers vivent désormais à l’heure de la ville qu’ils contribuent à enrichir.

  • Ainsi, l’engagement renouvelé des habitants dans les conseils de quartiers a permis d’améliorer le cadre de vie des Niortais et d’en sécuriser les mobilités, d’offrir des espaces publics partagés et de mener des projets au profit d’un lien social réactivé.

  • Les conseils de quartiers ont ainsi été dotés, en plus des crédits d’investissement, de crédits de fonctionnement, afin que les habitants puissent proposer, imaginer, organiser des animations culturelles ou sociales, et de belles choses ont été réalisées : les mémoires ouvrières, la participation à Teciverdi, les animations nature du quartier de Goise, et les dynamiques culturelles autour de l’espace Lambon, du château de Chantemerle et de la place Georges Renon.

  Mais aussi : les cœurs de quartier de Saint Liguaire et de Saint Florent, la Place Henri Lambert, les rues D’Antes, de Souché, de Comporté et de Saint Jean d’Angely et des aires de jeux et de détente de Massujat, du Verrier, d’Espinassou et de la Tour Chabot.

  La transformation urbaine et paysagère engagée au Clou-Bouchet et à la Tour-Chabot Gavacherie s’est poursuivie : la place Auzanneau transformée en jardins partagés, la laverie solidaire imaginée par l’association AVEC, n’ont pu voir le jour que grâce au soutien financier actif de la collectivité.

  La place de la Brèche.

  Hier du béton aux quatre coins de la place. Aujourd’hui des pelouses, un miroir d’eau, des jardins thématiques, une esplanade de jeux pour les enfants, une aire d’ébats pour chiens, etc… C’est un vrai plaisir de voir les Niortais de toutes générations s’approprier cet espace, s’y promener, y jouer, y flâner sur la pelouse ou enterrasse.

  Une ville accessible à tous.

  • Tous les espaces rénovés ont systématiquement été adaptés aux personnes en situation de handicap. Une charte du handicap véritable fil rouge de nos actions a été élaborée et adoptée par l’ensemble des parties prenantes.

  • Un effort sans précédent a été fait pour mettre aux normes les équipements existants, et

  permettre une accessibilité universelle qui prenne en compte la diversité des handicaps.

  • En lien avec l’agglomération (dont c’est la compétence), un service de transport à la demande a été mis en place.

   Dès 2008, face à la crise, nous avons fait le choix d’accélérer la mutation de la ville. Afin de stimuler le dynamisme économique et l’emploi sur le territoire, convaincus qu’un territoire qui ne bouge pas est un territoire qui s’éteint.

  Terre de sport.

  1ère zone économique centrée autour des loisirs, des sports, de la culture et des activités de bien-être, elle est aussi la 1ère zone éco-responsable

  • Elle a permis d’accueillir le 1er Décathlon éco-construit de France.

  • Elle accueille en son centre, à L’Acclameur, des concerts, spectacles et évènements sportifs d’envergure nationale.

  Le dynamisme économique dans les quartiers.

  Dans les quartiers du Clou Bouchet et de la Tour Chabot-Gavacherie, la création et la rénovation de cellules commerciales, en partenariat avec les bailleurs sociaux, ont permis le maintien de services de proximité.

  Le dynamisme économique dans le centre-ville.

  La rénovation de la rue Brisson a donné lieu à la mise aux normes des cellules commerciales sous les Halles, pour favoriser les commerces innovants et les productions locales et pour accueillir l’office du tourisme.

  La galerie du Donjon a enfin trouvé une solution après que les élus aient, avec les services de la Ville, déployé leur savoir-faire à dénouer une situation complexe.

  Les espaces du haut de Brèche seront enfin occupés, dès 2014 par des commerces de bouche et de détente.

  Les Halles de Niort, une des fiertés de la ville, ont connu plusieurs mises aux normes qui se poursuivent : tri des déchets, réserves réfrigérées, accessibilité, etc.

  Tous ces chantiers représentent autant d’argent investi dans les entreprises et l’emploi local.

  Renforcer la place de la nature dans la ville …. Et respecter l’environnement dans chacune de nos actions.

  Toutes ces transformations, ces évolutions ont été guidées par le soucis permanent de prendre en compte de manière offensive la lutte contre guidées par le soucis permanent de prendre en compte de manière offensives la lutte contre les gaz à effet de serre et la protection de nos richesse naturelles faunistiques et floristiques. Pour mettre en place ce nouveau modèle de développement local, élaboré dans une démarche écologique, citoyenne et participative, nous avons :’ouverture en septem1    

   • Inséré des clauses environnementales dans les marchés publics.

   • Développé les énergies renouvelables avec les chaufferies bois des Brizeaux et de l’Acclameur, et permis l’installation de chauffe-eau solaires dans les logements sociaux.

  • Réalisé l’inventaire de la biodiversité, pour mieux connaître, préserver et mettre en valeur notre patrimoine naturel exceptionnel. Une trame verte et bleue a été élaborée à partir de cet inventaire.

  • Poursuivi et amplifié « l’objectif zéro pesticide », en assurant un entretien écologique et sans produit chimique des espaces publics.

  • Aménagé les bords de Sèvre, pour favoriser la biodiversité et réduire les risques d’inondation.

  • Créé un cimetière naturel.

  • Réduit les consommations de l’éclairage public.

  • Elaboré un schéma directeur de l’immobilier permettant de connaître précisément l’état de notre patrimoine.

  • Retiré 20 ha de l’urbanisation pour construire la ville sur la ville et préserver nos espaces agricoles.

  Niort a été élue capitale française de la Biodiversité 2013.

  Notre agenda 21 (projet territorial de développement durable) a été reconnu et primé par le ministère de l’Ecologie.

  Des services publics réactifs pour répondre aux demandes des Niortais.

  • Permettre aux citoyens d’avoir accès en continu à toutes les informations utiles (sorties, services, etc) grâce au site vivre-à-niort.com.

  • De nombreuses démarches administratives dématérialisées et accessibles directement par internet pour faciliter la vie des Niortais.

  • Nous avons signé une convention afin que d’ici 2017 la ville soit entièrement équipée en fibre optique.

  • Les services de la Ville ont été réorganisés pour plus d’efficacité.

  • Des moyens nouveaux accordés en adéquation avec la professionnalisation des assistantes maternelles (en 2008) et des animateurs des activités périscolaires (en 2013) pour un encadrement de qualité et un véritable service public de l’animation.

   

NIORT VILLE EPANOUIE.

  La culture faite par tous et pour tous, pour l’émancipation du plus grand nombre…. En stimulant un bouillonnement culturel, en favorisant les émergences artistiques, nous avons voulu faire de Niort une ville créative et dynamique.

  La gratuité au cœur de ce projet.

  • Afin d’offrir une culture pour tous, de toucher de nouveaux publics, de rapprocher ceux éloignés des productions d’aujourd’hui.

  • Afin de favoriser les pratiques et de renforcer la médiation culturelle : création d’un studio de danse, de musique, d’un atelier pour les artistes plasticiens à l’espace Du Guesclin (avec accueil Ludo-bibliothèque et écoles d’arts plastiques).

  Diffuser la diversité culturelle.

  Nous avons, depuis 2008, doublé le budget consacré à la culture (4 millions d’euros) et sécurisé le statut des intermittents du spectacle quelle que soit leur spécialité. Nous avons aussi :

  • Fait du Pilori un espace d’arts visuels.

  • Obtenu la labellisation « scènes nationales » :

  - Du Camji, salle de musiques actuelles.

  - Du Cnar, Centre national des arts de la rue, dès 2009.

  - De la villa Pérochon, Centre national d’art photographique contemporain.

  • Nous avons créé une université populaire.

  Une ville créative. Le pari de la création et de l’innovation.

  Pour mettre en avant ce brassage culturel, plusieurs festivals ont été créés ou ont changé de dimension :

  • Takavoir (festival de courts métrages réalisés à l’aide des téléphones portables).

  • 4e mur (festival de street art).

  • Regards noirs (Festival du polar).

  • Nouvelles Scènes (festival de musiques actuelles).

  • Cirque au Pré-Leroy.

  • Le Très grand Conseil mondial des clowns (festival de cirque).

  Téciverdi : Le festival de la diversité biologique et culturelle, raconte l’histoire de l’interdépendance des hommes et de leur environnement. L’histoire de la nature et des cultures dans toutes leurs diversités.

  Créer par la ville en 2010,à l’occasion de l’année internationale de la biodiversité. Il valorise le lien entre les hommes et la nature, la culture et l’environnement, les artistes et les scientifiques.

  Expositions, conférences, éco-animations, concerts, lectures, théâtre, danse ou cinéma, fin juin 2014, nous exploreront le thème des ‘’migrations’’ sous ses diverses formes.

  Le tissu associatif au cœur du lien social.

  La vie associative niortaise a été revue pour atteindre cet objectif.

  • Grâce à NIORT ASSOCIATIONS, ces transformations sont désormais ancrées dans les différentes associations.

  • PIC’ASSOS est l’exemple concret de ce brassage toujours propice à la démocratie, à la connaissance de l’autre et au lien social.

  • + de 350 associations soutenues par la Ville.

   Les CSC et l’ESN ont été confortés dans leur budget et leur existence par des conventions pluriannuelles avec :

  • Une rénovation des locaux.

  • Un fléchage d’un animateur jeunesse de chaque CSC.

  • Une individualisation des accompagnements des populations fragiles.

  .La pratique de tous les sports se renforce.

  Avec les États généraux du sport initiés dès 2008, chacun, homme, femme, professionnel, amateur aguerri, pratiquant occasionnel, personne en situation de handicap, jeune et sénior, a pu trouver une place à sa pratique sportive :

  La clameur sportive.AN DES ÉLUS SOCIALISTES ET RADICAUX ET NON-ENCARTÉS 2008-2014 17

  Avec l’équipement de l’avenue de Limoges (l’Acclameur) le panel des infrastructures sportives s’est élargi : création d’un Dojo et d’une salle d’escrime, en plus du mur d’escalade unique en France ouvert à tous.

  • Nous avons créé deux espaces de pratiques sportives libres à Cholette et à la Tour-Chabot.

  • Nous avons, grâce la création des « coupons sport» ouvert la porte des clubs aux populations les moins aisées.

  Budgets : Les budgets consacrés au sport représentent : 15 M€ en Soutien aux associations et 44M€ d’investissements.

  Les bénéfices :

  Cette politique nous a permis l’accueil de grandes manifestations :

  • Championnats de France d’escalade, d’athlétisme, de gymnastique.

  • Démonstration aéronautique avec la patrouille de France.

  • La semaine internationale du cyclotourisme.

  • La venue de Bernard Stamm et de Francois Gabart avant leur départ et au retour du Vendée Globe.

  • La journée nationale des femmes pilotes.

  • Sans oublier toutes les autres manifestations de haut niveau grâce au dynamisme de nos clubs.

  .L’Enfant accompagné à l’école et hors de nos murs.

  Equipements :

  • L’équipe municipale a pris à bras-le-corps ses responsabilités en matière scolaire, ainsi le groupe scolaire Jean-Zay, a été entièrement reconstruit de la maternelle au CM2 et ce aux normes BBC.

  • Les groupes scolaires Pérochon, Agrippa d’Aubigné, Paul Bert, J. Jaurès, Mermoz, Pasteur et Prévert auront été rénovés sur le mandat.

  • Toutes les écoles de la ville ont bénéficié d’investissements significatifs. Le montant global des investissements aura été de plus de 6 millions d’euros.

  Nous avons accompagné la construction et l’accompagnement de nouvelles crèches, d’un pôle enfance, à taille humaine, veillé à ne pas les installer sous les lignes à haute tension et nous avons dès 2008 interdit l’utilisation des biberons contenant du bisphénol A.

  Projet Educatif :

  Il y a l’école, la famille. Mais aussi les temps périscolaires, les mercredis et les vacances qui représentent des moments éducatifs à part entière. Responsabilité, solidarité, autonomie et confiance en soi y sont valorisées à travers les animations périscolaires qui dès 2009 ont été étendues et généralisées à toutes les écoles niortaises.

  • Nous avons créé un vrai service d’animateurs, formés et compétents dont les salaires ont été revalorisés de manière substantielle.

  • Toutes les classes niortaises bénéficient aujourd’hui d’animations autour de la protection de l’environnement et de la culture.

  • Nous avons aussi multiplié par 3 les produits bio dans les cantines et privilégié les circuits courts pour toute l’alimentation des enfants en cohérence avec nos engagements en matière de développement durable.

   • Convaincus du bien-fondé de la réforme des rythmes scolaires, nous sommes revenus dès cette année à la « semaine niortaise » honteusement mise au placard par M. Darcos alors ministre de l’Education Nationale.

  • Après un dialogue régulier et constructif avec les parents d’élèves, et en raison de l’inadéquation de l’implantation des écoles au regard de la répartition des enfants, nous avons revu la carte scolaire.

  Jeune à Niort : Vivre à fond sa ville.

  • En matière de jeunesse, préoccupation fondamentale de l’équipe municipale, nous avons sensiblement revalorisé les dotations aux centres sociaux-culturels qui ont recruté par convention des animateurs «jeunesse».

  • Nous soutenons le Centre Information Jeunesse et le travail en synergie avec la Mission Locale et « l’Escale – Habitat jeune » afin qu’ils accompagnent les jeunes dans leurs projets. Et nous soutenons les initiatives étudiantes qui dynamisent notre territoire.

  • Nous avons créé une maison de l’Europe, en partenariat avec le CIJ et l’Escale.

  • Nous avons développé « Niort Plage » afin de mettre en place des activités culturelles, sportives, de détente et de loisirs en partenariat avec de nombreux clubs, l’office de tourisme et la CAN. Ce sont des vacances à domicile pour tous ceux qui ne partent pas. Les touristes peuvent aussi profiter de ces activités de plein air.

  • En matière de prévention et de lutte contre la délinquance, nous avons unis nos forces à celle de l’État, multiplié les appels à projet et instauré le rappel à la loi.

  .Construire un territoire Dynamique..

  Notre travail à la Communauté d’Agglomération de Niort a permis de retrouver des relations normales avec les élus du territoire. Ainsi, nous avons validé, enfin, la construction d’une nouvelle piscine à Terre de sport et la réhabilitation de la piscine de Pré Leroy.

  De nouvelles mobilités.

  Nous n’avons eu de cesse de diversifier les solutions de transports pour que chacun puisse trouver un mode de déplacement en fonction de ses besoins. C’est aussi une nouvelle conception de la ville qui se met en place, avec le renforcement des modes doux et la naissance des espaces partagés.

  • Navette gratuite en centre-ville.

  • Piétonisation.

  • Doublement de l’offre bus.

  • Amélioration du réseau cyclable.

  • Introduction du cheval dans l’hyper-centre (ramassage des ordures).

  • Soutien de l’auto-partage.

  • Naissance des premières places de parking de covoiturage.

  • Lancement d’une grande voie de Transport Collectif en Site Propre.

 BILAN 2

 Développer l'économie du territoire

En matière économique, nous accompagnons la Communauté d’Agglomération dans la création de Niort terminal et du pôle gare santé ; la mise en cohérence des zones économiques avec l’hyper centre et le plan de prévention des risques dans la zone de Saint Florent.

  • Nous avons initié et mené à bien la création de la maison de l’Economie Sociale et Solidaire, et celle de la maison de l’expérimentation et du risque (Calyxis) à Noron.

  Une Université attractive.

  Nous travaillons avec l’université et nous avons obtenu la création d’une formation universitaire sur l’ESS qui vient conforter notre dynamisme dans ce domaine. Nous avons également ouvert un restaurant universitaire et mis en chantier une cité universitaire de 90 chambres.

  Enfin, nous entretenons des relations suivies avec les chambres consulaires et les entrepreneurs de notre territoire. Nous sommes à leur écoute et partageons la même volonté de développer Niort, de l’embellir et de la valoriser pour accueillir dans les meilleures conditions leurs salariés.

     

Mazette quel bilan ! Que de changements ! Du jamais vu depuis plus de 26 ans que je vis dans cette ville.

J’étais heureux d’avoir fait mes racines ici, dans une région agréable, où je me suis fait rapidement beaucoup d’amis…..mais je pestais contre cette ville endormie sur son patrimoine non exploité, son ambiance 3ème âge et son seul réservoir économique mutualiste.

  Je désespérais de mes sympathies socialistes qui géraient cette ville sans saveur, et puis voila que Geneviève Gaillard est arrivée à la mairie à le tête d’une nouvelle équipe jeune  d’esprit et en six ans tout a changé……

Certes il reste encore à faire et il faut que cette équipe, en partie renouvelée, puisse continuer à embellir la ville pour la rendre encore plus désirable.

 

( A suivre)

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article