Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Très poli-tique....... Cérémonie de voeux

21 Janvier 2013 , Rédigé par niduab Publié dans #trop poli-tique

 Samedi dernier en fin de matinée Madame le Maire, Geneviève Gaillard, adressait ses vœux pour la nouvelle année à la population niortaise.

Noeux gégé

Je pense avoir participé à presque toutes les cérémonies de vœux depuis près d’un quart de siècle que nous sommes niortais et à plus forte raison depuis 2009. La cérémonie avait cette année une double particularité : d’abord elle se tenait à « l’Acclameur », la grande salle évènementielle de Niort inaugurée en 2012 et devant plus de 2000 personnes (peut-être 2013

s’est hasardé à pronostiquer Madame le Maire) et puis en fin de cérémonie, cerise sur le gâteau, les spectateurs ont pu voir en direct et ‘’vaguement’’ entendre François Gabart le régional et actuel leader du Vendée Globe, skipper du voilier «Macif» la grande mutuelle niortaise, leur souhaiter la bonne année.

 (http://www.niortais.tv/Francois-Gabart-souhaite-une-bonne-annee-aux-Niortais-_v157.html)

   Pour moi l’important de la cérémonie n’était pas là, même si, il faut bien le reconnaître, cette liaison en direct annoncée, avec le skipper-héros, a quelque peu contribué à remplir les gradins de « l’Acclameur » mais dans l’excellent discours politique de Geneviève Gaillard. Cette fois elle m’a vraiment et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en laisser une trace sur ce blog…. Ce billet à défaut d’intéresser forcément mes amis niortais qui étaient pour la plupart présents ou du moins informés par la presse locale dominicale, mais plus particulièrement destiné aux amis et proches qui ont découvert Niort et certains Geneviève en venant nous rendre visite. Un discours politique exemplaire, un modèle de parler franc : un vrai trésor, une aventure. (Le texte intégral est disponible sur le site "Vivre à Niort''  dans la colonne de droite à la date du 19 janvier.) 

 « ….’’Cette cérémonie est une occasion traditionnelle et fort sympathique, non seulement de dialoguer et d’échanger, mais aussi d’expliquer et de présenter à la fois le bilan des années écoulées et les perspectives pour l’année, pour les années à venir…..’’

‘’….. Tous les habitants de Niort et en particulier ceux que la vie n’a pas épargnés, peuvent continuer à compter sur l’ensemble des acteurs locaux et sur l’ensemble des services publics….’’ »

Après avoir évoqué les changements qui ont caractérisé l’année 2012, avec au plan national, l’élection de François Hollande et d’une nouvelle majorité à laquelle elle est fière d’apparteniret au plan local la douloureuse disparition d’Alain Mathieu qui l’a amenée à présider la Communauté d’Agglomération, territoire en construction, territoire d’avenir et territoire d’innovation, elle est entrée dans le vif du sujet.

«…‘’… Oui, nous sommes sur le chemin du changement.’’…..’’…Dans ce contexte, où l’engagement politique et l’engagement citoyen sont plus que jamais nécessaires, les collectivités locales et leurs populations ont un rôle fondamental à jouer. Nous le jouerons pleinement, ensemble, avec détermination !

Je fais confiance aux Niortais, je vous fais confiance, pour ne pas baisser les bras et contribuer de façon inventive à ce vaste défi ;;.’’…’’.. Pour l’heure, et depuis 2008, notre ville, celle que nous aimons, que nous adorons si j’ose dire, s’est dynamisée, s’est relookée comme on dit. Elle est désormais capable d’affronter avec de nouveaux atouts les marques du temps.

En quelques années, le formidable potentiel de Niort a été activé dans une logique de développement durable, qui, depuis tant d’années, me tient à cœur et entraîne aujourd’hui une très large adhésion. Cela se traduit par l’incitation à de nouveaux comportements, souvent même par des changements d’habitude de vie, l’amplification de mesures déjà engagées, et bien évidemment de nouveaux projets et de nouvelles actions que vous connaissez et auxquelles vous participez.

Offrir à la population et aux générations à venir de nouveaux équipements, stimuler l’économie locale, redonner toute sa place au vivant, proposer des animations culturelles sportives ou sociales diversifiées, toutes ces dimensions ont été les principaux leviers du développement de la ville, d’une attractivité retrouvée, d’une nouvelle modernité fondée sur la première des valeurs qui nous anime et nous caractérise : la solidarité ! Ce travail a contribué et contribue à renforcer le rayonnement de Niort.

Les reconnaissances nationales que nous venons de recevoir en témoignent. C’est le premier prix pour la biodiversité ! Le premier prix pour la gouvernance de l’élaboration du projet de la vallée Guyot ! C’est la labellisation du centre d’art photographique à la maison Pérochon ! Mais c’est aussi le choix hautement symbolique du chef Raoni de retenir Niort, comme seul arrêt dans son dernier périple européen…’’…..

…..’’Ces prix et marques de reconnaissance, dont nous pouvons être fiers, sont j’en suis même sûre, le fruit du travail que nous effectuons ensemble depuis notre accession aux responsabilités, le fruit de ce travail collectif formidable avec les acteurs locaux, mais aussi avec les agents de nos collectivités. Voyez 4 ans de travail acharné. J’étais impatiente, comme vous de voir l’Acclameur se bonder, la brèche s’endimancher, nos rues centrales se déchainer et notre donjon s’envoler. Il aura fallu 4 ans ! Faites donc la comparaison avec le pays qui lui non plus ne se transformera pas en un claquement de doigt !

Certains, ne partagent pas, ne veulent pas partager avec nous, avec vous, le résultat de ce formidable élan. C’est normal. En démocratie, les oppositions et la contradiction sont indispensables. Elles permettent d’avancer, de se tester, d’innover, d’imaginer, de dialoguer, d’oser. Je les remercie et leur souhaite de rester longtemps dans ce rôle qui nous permettra de continuer le travail engagé !

Car vous l’avez compris, 2013 n’est pas une année comme les autres, c’est la dernière de pleine exercice avant le renouvellement des édiles locaux. Nous aurons, vous aurez l’occasion sous peu d’en prendre pleinement conscience.

Alors depuis 4 ans, avons-nous dévié de notre route ? Avons nous renié nos engagements et nos idéaux ?

Nous nous sommes présentés en 2008 unis à gauche avec un seul emblème : la solidarité. Cette solidarité, c’est le lien maintenu et activé dans toutes les décisions que nous avons prises : lien social, habitat, culture, sport, cadre de vie, commerce, économie, environnement. La solidarité c’est ce qui sous-tend ce formidable projet désormais universel qu’est le développement durable, qui demande autant de se projeter dans l’avenir, au bénéfice des générations futures que de gérer les contradictions immédiates qui lui sont consubstantielles.

Je sais que ce n’est pas facile tant les problèmes que nous connaissons retiennent notre attention, tant chacun peut développer une forte capacité à ne regarder et à n’apprécier que ce qui le touche. Pourtant, faire de notre ville, une ville de demain, au cœur d’un territoire d’avenir envié où tous les talents sont susceptibles d’éclore et de grandir nous est apparu indispensable et prioritaire.

Nos choix d’investissement n’ont été motivés que par cet objectif. Ils ont permis la rénovation profonde de la ville tant dans son cœur, de la Brèche au Donjon que dans l’ensemble des autres quartiers, comme à Saint-Liguaire au Clou Bouchet et à la Tour Chabot. Nous n’avons jamais oublié que Niort est une et indivisible, que chaque quartier, quelle que soit son histoire, renforce l’identité de la ville. Il reste encore beaucoup de choses à réaliser, j’en suis consciente, mais la fronde déclenchée en réaction au reportage de France 2 un certain 15 août aura montré l’attachement des habitants à cette approche moderne de la ville.

Je tiens à remercier celles et ceux, extrêmement nombreux, qui s’investissent dans cette transformation.’’…..’’..Cette fierté, je la partage avec vous tous. Finalement la « chamboule tout » des années passées ne regrette rien de ses choix, dès lors que l’intérêt général s’enivre de justice, de solidarité, de partage, de responsabilité, de discernement et de progrès.….’’

‘’…. Dans cet élan, que nous avons voulu pour Niort, il est fondamental que le développement et la transformation urbaine ne riment pas avec un accroissement des inégalités. La dynamique de ville nous la voulons pour tous ! Ce qui se traduit dans les choix budgétaires de 2013 par un renforcement nécessaire des moyens du Centre Communal d’Action Sociale afin que les prestations, le soutien, l’accompagnement des plus démunis soient plus que jamais en cette période de crise, une priorité…..’’….‘’…..Pour cela, la politique doit se mettre au service d’autrui, pas pour soi, pour cela il ne faut pas promettre à tour de bras pour se faire bien voir, pour cela, il faut participer à toutes les aventures humaines que proposent les Niortais. Ce n’est pas l’attentisme qui prépare les générations futures, c’est au contraire le volontarisme et l’audace, le travail et l’abnégation.

Au final de ces actions écoulées ou en cours qui nous aspirent vers l’avenir, si je devais résumer Niort que j’adore en deux mots, je dirai : Le Courage. Vous avez eu le courage de supporter de lourds travaux, de changer vos habitudes, de regarder, de participer et de partager. Comme le disait Gramsci la crise « c’est quand le vieux monde se meurt et que le nouveau tarde à apparaitre ». Ça y est la nouvelle Niort arrive ! Merci, merci à vous tous de l’avoir attendue avec patience et philosophie ! Mais attention, il nous reste un chemin encore long et passionnant à parcourir.

Notre devoir, à nous les politiques est bien d’inventer, d’accompagner les audaces qui feront le monde de demain. Nous devons en permanence renouveler nos imaginations, tant pour nos esprits que nos activités économiques de demain….’’

’…..Aurions-nous pu faire mieux, faire plus ? Nous n’échappons pas à cette interrogation que se posent les Niortais. Ce que je sais, c’est que nous aurions pu ne rien faire et continuer de nous replier sur nous-mêmes, en ignorant les mutations sans précédent que nous vivons. Oui, nous avons fait des choix parfois difficiles, parfois risqués, mais au final, utiles pour le bien-être du plus grand nombre, utiles pour nos enfants et les générations à venir.

 Ainsi, le bilan que j’ai souhaité amorcer ici devant vous, correspond au projet de ville annoncé, un projet de gauche assumé et sincère, progressiste, laïque et transformateur, pour lequel vous nous avez porté aux responsabilités.

Mais vous l’imaginez, l’année 2013 comme les années suivantes seront riches de nouveaux projets, de nouvelles aventures déjà en gestation pour beaucoup d’entre elles.

Il s’agit d’abord d’avancer dans l’aménagement du site Boinot, projet phare où nature et culture se côtoieront dans l’effervescence du CNAR, du Centre d’Action Culturelle, de la Guinguette et dans le calme de la Sèvre….’’ Il s’agit ensuite de la naissance du quartier de la vallée Guyot, du développement commercial en centre-ville, du maintien et du renforcement du nombre de logements sociaux dans le centre. Ainsi, le cœur de Niort, celui qui irrigue notre ville, celui qui doit la faire vivre, n’aura plus de raison de souffrir d’arythmie et, je l’espère, se développera avec plus de respect et de civisme que ce qui a pu se passer parfois….’’….’’Tout cela sera long et demandera évidemment des moyens. Mais une ville ne se construit pas en quelques années, elle se construit en continu au fil des opportunités, des obsolescences mais surtout des volontés exprimées par les populations, relayées par les élus. Un projet ne se réalise pas en quelques mois, mais souvent en plusieurs années, en plusieurs mandats et notre devoir aujourd’hui est de nous préparer, de vous préparer à ces changements. C’est pourquoi 2013 sera consacré à la construction détaillée de ces projets et à leur élaboration partenariale.

 Enfin, Niort se construit aussi grâce et avec le territoire qui la porte. Demain, la ville de Niort devra se lier à des territoires plus importants et rester un lieu d’échanges et de contacts privilégié, dont la porte d’entrée reste la gare. C’est pourquoi l’aménagement de ce quartier, vieillissant, mal relié aux quartiers environnants et pourtant stratégique de par les fonctions qu’il occupe devra aussi faire l’objet de toute notre attention ; sa dimension d’échanges sera amplifiée, organisée car nous sommes rentrés dans une nouvelle ère de la mobilité. Cette question ne peut rester sans réponse pour les habitants de la ville mais aussi pour ceux de tout le territoire.

Vous le savez, nous plaidions pour une intercommunalité plus large et plus cohérente, incluant le bassin de vie que représente l’aire urbaine…..

….Vous devez penser, à ce moment-là de mon propos que je rêve, ou peut être que je me suis laissée aller en public, devant vous tous qui m’avez fait l’honneur de partager ce moment magique des vœux.

 Pas du tout, vous le savez, Niort, j’adore, comme vous, et notre ville mérite cette volonté et cet enthousiasme face aux grands défis territoriaux qui s’annoncent. Avant de vous quitter, en vous renouvelant mes vœux de bonne année, en remerciant tous les élus qui vont me rejoindre et sans lesquels rien n’aurait été fait, en remerciant tous les services de la ville, du CCAS, du SEV je n ajouterai que ces quelques propos de Jacques Brel,

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse de les réaliser,

 je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier

je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences

je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants

je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite surtout d’être vous,

L’aventure c’est le trésor. »

 

Une petite déception quand même que je me dois de mentionner : traditionnellement la cérémonie de vœux se termine par des rencontres et retrouvailles autour d’un grand buffet…. Ce fut sans doute le cas, sauf qu'avec le monde qu'il y avait, plus de 2000 personnes, embouteillées dans le goulot d’étranglement à la sortie de la salle de spectacle et après 20 minutes de piétinement pour ne pas dire de surplace nous avons jugé sage de prendre la sortie la plus proche pour rentrer à la maison…. Et c’était bien regrettable ! Alors mon souhait pour l’an prochain est qu’on laisse tomber cette salle de grand spectacle peu adaptée pour un retour vers le confortable dôme de Noron où l’on sera sans doute moins nombreux mais entre nous (Après tout il n’y aura pas de Vendée globe l’an prochain…. Ah ! Il y aura la route du Rhum… et avec ce jeune champion ça risque d’être bis repetita ).

  Quoi ? Je n’aurai rien compris au discours de Madame le maire : il faut accepter le changement !.... Forcément tout ? C’était pourtant mieux à Noron !

 

  (A suivre)  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article