Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli-tique...... Confusion et déchirements.....

30 Mars 2011 , Rédigé par daniel Publié dans #trop poli-tique

Une fois n’est pas coutume…. (Et je vérifie immédiatement ne pas avoir fait de faute d’orthographe et d’avoir bien mis un « s» au mot « fois »…. Qu’il n’y ait surtout pas de confusion car il y a déjà bien assez de déchirements …)   

Je reprends donc mon introduction en disant, qu’une fois n’est pas coutume, j’emprunte une tribune de journal très, très récente, puisque c’est l’éditorial du « Monde »  de ce soir,  un article intitulé « Il faut renoncer au débat sur la laïcité ». Pour écrire mes billets sur la politique, l’économie voire le cinéma je puise souvent des informations dans des journaux mais généralement ce sont des articles assez anciens, parfois très anciens. J’ai encore fait ça dans le précédent article en utilisant une tribune de Paul Krugman qui datait de février 2010 ; mais cette fois, sur ce sujet qui me tarabuste, je trouve que l’excellent édito du Monde analyse mieux que je ne pourrais me hasarder à le faire ce que je pense et  mérite donc d’être plébiscité sans attendre….. Alors au diable les préjugés de copiage ; à côté de Poivre d’Arvor je ne crains rien et moi au moins je cite mes sources, voici donc quelques extraits…. (Je me demande si ce n’est pas hasardeux d’utiliser une expression faisant référence au diable pour parler de la laïcité…. Mais après tout ne parle-t-on pas de l’opération de dédiabolisation du FN par la rhétorique neuve de Mme Le Pen. )

 «Il faut renoncer au débat sur la laïcité : Ni la défaite de son camp aux cantonales ni la progression du Front national, ni les déchirements de sa majorité n’ont fait changer d’avis le président de la République. Annoncé depuis des semaines et organisé par l’UMP, le débat sur la laïcité et la place de l’islam aura lieu, comme prévu le 5 avril. Nicolas Sarkozy semble considérer qu’il y a rien de plus urgent.

Plus que jamais pourtant, ce débat est inopportun et déplacé. Inopportun parce qu’il ne répond pas aux préoccupations principales des français qui portent sur le pouvoir d’achat, le chômage, la précarité, les inégalités…. Déplacé, car ce n’est pas à la République, et encore moins à un parti politique de codifier les religions, dès lors que leurs pratiques ne portent pas atteinte à la laïcité et à la loi de 1905….

Dans cette affaire, comme en 2009 sur l’identité nationale, M. Sarkozy court derrière le Front national, avec pour seul effet de nourrir ses thématiques de rejet de l’étranger….. Il fait fi des inquiétudes et des réticences de son propre camp à commencer par celles de François Fillon, qui craignait qu’un tel débat ‘’stigmatise les musulmans’’. Mardi 29 mars c’est la Conférence des responsables du bouddhisme, des Eglises chrétiennes, de l’islam et du judaïsme, qui met en garde…. contre un débat qui peut « susciter des confusions qui ne peuvent qu’être préjudiciable…. N’ajoutons pas la confusion dans la période trouble que nous traversons…..

Il est encore temps pour M. Sarkozy de sortir du déni de réalité et d’emprunter un chemin de sagesse en renonçant à un tel débat.

Mais comment convaincre ce type qu’il est dans l’erreur… il est nul, c’est une évidence, mais en plus il est borné….  Il ne renoncera donc pas à ce débat…. Un chef ne recule pas…deux encore moins.  Tout au plus Sark-oppé, ou Sar-coppé (au choix),  laisseront-ils s’éteindre doucement l'incendie….mais après…. car le débat aura bien lieu le 5 avril en essayant, peut-être, de faire un peu moins de bruit que prévu et en évitant provisoirement de se salir plus les mains avec Guéant…. sauf s’il y a des manifs devant l’autel (pardon) l’hôtel où doit se dérouler l’évènement (ils n’ont plus que deux tables rondes nous dit-on ..... mais qu'importe la forme du mobilier, c'est très secondaire. )

 La laïcité en France est affirmée dès le 1er article de la constitution la Vème République de 1958 ; un article qui était déjà dans la Constitution de la IVème de 1946 : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale » Cette laïcité, héritière de la Révolution française a connu pendant plus de deux siècles un long cheminement et des évolutions. Trois dates sont importantes, toutes sous la troisième République.

D’abord 1882,  l’année de la loi instituant  l’instruction publique obligatoire, puis 1901, la loi sur les associations et enfin 1905, année de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat, qui abolit le Concordat et stipule que « la République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes » sans les subventionner. La laïcité était le point d’orgue de la république radicale et apparaissait alors comme l’adversaire de la religion catholique.

 Quand je suis revenu en France en 1987 et que j’ai participé à mes premières réunions politiques je fus surpris de voir le nombre de vieux militants socialistes, souvent des retraités de l’éducation nationale, qui ne semblaient être militants que pour défendre la laïcité …..tous les autres thèmes pour eux étaient sans doute dignes d'intérêt mais secondaires ...... chaque réunion ne pouvait alors se terminer sans une intervention sur la laïcité en guise de « Ite Missa est » .... Je dois bien reconnaître que, même pour un mécréant comme moi, cette obsession avait un parfum de sectarisme qui me dérangeait … Puis les choses ont progressivement évolué, beaucoup de ces vieux militants ne sont plus là et il y eut encore une bonne dizaine d’années de gouvernements de gauche au cours desquels la notion de laïcité a quelque peu évolué, changé d’image abandonnant celle de guerre des deux écoles, pour se rapprocher d'une notion plus générale, moins franco-française et plus ouverte sur le monde, la fraternité, les droits de l'homme et plus encore de la  femme. ...

J'ai le souvenir marquant d'une soirée fin mars 1999 chez nos regrettés amis Pierre et Magali, et le débat avait trait au port du foulard à l'école par des gamines de 11 ou 12 ans. Pierre avait comme caractéristique d'être à la fois un catholique pratiquant et un laïc très exigeant. Nous étions tous les deux militants à la FCPE, association de parents d'élève de gauche. Ce soir là nous nous sommes bouffés le nez comme je l'ai rarement vu entre amis. Lui, intransigeant refusait que les enfants puissent entrer dans une école publique en portant des signes visibles et ostentatoires de religiosité.... moi avec mon vieux fond suranné tiers-mondiste et compte tenu de mes belles années vécues au Maroc, je n'acceptais pas qu'on oblige de jeunes gamines d'avoir à choisir entre pouvoir aller à l'école et respecter les décisions et la culture de leurs parents..... Je rejoignais, timidement, Pierre lorsqu'il s'agissait d'adolescentes plus âgées qui faisaient ça pour se faire remarquer mais je restais ferme pour les cas de gamines très jeunes. Lui, droit dans ses bottes restait intransigeant.  Le débat fut chaud, très chaud et nous avons évité le clash de très peu..... Douze ans plus tard je ne suis plus très sûr d'avoir eu raison. Magali, a quitté ce monde, trop jeune mais le coeur fragile, en juillet 2003. Pierre l'a suivi il y a tout juste deux ans, beaucoup trop jeune aussi et lui par choix.

 Et voilà qu'aujourd'hui, la laïcité, jardin fleuri de la gauche, est reprise et brandie par ceux qui, depuis près de deux siècles, la méprise, la voue aux  gémonies à savoir l’extrême droite et la droite ultra-conservatrice et ce, au nom des valeurs chrétiennes. On sentait bien un mouvement de fond depuis quelques années, instrumenté et répandu comme un virus par internet …. Ça commençait à sentir très mauvais ….. Et il a fallu que Madame Le Pen prononce le mot magique, en début d’année lors du Congrès du FN, pour que les digues lâchent et que la folie sectaire se propage…. Cette fois la laïcité est instrumentalisée contre l’islam, et derrière ce voile contre les arabes, les immigrés.....   

N’est ce pas aussi une autre forme de non respect de laïcité quand on relève que le nouveau Conseil général des Deux Sèvres n’a aucune femme élue. 37 conseillers généraux, 37 hommes et 0 femme et pourtant toujours une majorité de gauche et un président socialiste. Cherchez l’erreur !

Finalement je crois   je pense, comme Prévert, qu’une foi est coutume.

 

 (A suivre)

 

Ajout du Vendredi 1er avril ,et non ce n'est pas un poisson d'avril, la preuve l'article de la NR de ce matin : 7 militantes de la parité, munies de fausses barbes ont perturbé la séance du conseil général qui était chargée d'élire son président et les vice-présidents. 

CG79

 

Bravo les filles !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article