Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trop poli-tique..... L'université d'été du PS et les fantômes de l'Encan.

31 Août 2010 , Rédigé par daniel Publié dans #trop poli-tique

« L’indifférence donne un faux air de supériorité » voilà la phrase que je méditais en écoutant les commentaires des journalistes, éditorialistes et autres experts ou politologues….une phrase dont la paternité revient à Joseph Joubert, essayiste de la fin du 18ème siècle début du 19ème, peu connu.

Indifférence non pas envers le Parti Socialiste et ses leaders, il n’y avait qu’à voir les attroupements frénétiques de photographes et caméramen lorsque Martine ou Ségolène arrivaient, mais envers les 4000 militants et la centaine d’intervenants qui débattaient en ateliers ou séances plénières. Rien pas un mot, peu d’images.

S5301067S5301075

Bien sûr ce n’est pas nouveau, mais il y eut des années ou le comportement des éléphants rivaux était tel, ou l’ambiance était si lourde que ça se comprenait….. Mais cette année, année si calme au PS et si tumultueuse pour la droite…. N’était-ce pas le moment justement de s’intéresser un peu, pour une fois, aux travaux et aux débats ? 

Eh bien non ! Rien à dire, sans intérêt. Il fallait d’abord causer de l’absent, du fantôme DSK…. Et puis se gausser du semblant d’unité…. Avec des sous-entendus : il y aurait bien quelques petites phrases….. Et puis ça a fini en reprenant les slogans de la droite : les socialos n’ont pas d’idées, non rien à dire hormis l’anti-sarkozysme primaire. Fermer le ban !

Combien de journalistes sont-ils allés écouter les débats ?…. Certes, comme aux J.O., ils étaient nombreux pour les cérémonies d’ouverture et de clôture…. Mais au moins les journalistes sportifs sont des professionnels et eux assistent aussi aux épreuves. ….

S5301069

Mais il y a pire que les journalistes présents à La Rochelle qui se contentent de traîner sur le parvis de l’Encan, il y a les absents, généralement les gradés, les éditorialistes, les politologues, les experts en expertise ceux qui théorisent les informations remontant de la base, de leurs envoyés spéciaux et nous en eûmes un bel exemple lundi en fin d’après midi avec l’émission « C dans l’air » de l’inénarrable Calvi, barbant avec barbe estivale, et autour de lui un beau panel de bien-pensants : Mme Bacqué et MM. Barbier, Grunberg et Reynié….. Que du lourd, du très lourd avec pourtant l’air supérieur, professoral et indifférent, de ceux qui veulent prescrire aux citoyens ce qu’ils doivent penser.

 

Chaque année je m’efforce d’aller faire un tour à l’université d’été du PS, d’autant qu’elle se déroule à La Rochelle. Non seulement je suis voisin mais en plus j’ai quelque peu œuvré à la rénovation de la structure de l’Encan ; j’ai même failli il y a quelques années m’y rompre les os en faisant une chute de près de trois mètres en auscultant une poutre. Ca crée des liens une telle mésaventure….. Ne serais-je pas moi aussi un fantôme de l’Encan ?  

Je fus très très studieux pendant les années 94 à 97….. Les ateliers étaient passionnants et j’avais les réponses et les éclaircissements qui complétaient mes lectures notamment sur la globalisation, le capitalisme financier qui devait nous envoyer dans le mur. Quel dommage que les journalistes n’aient pas relayé ces travaux, que Monsieur Calvi n’y ait participé…. Ils auraient été moins surpris par ce qui est arrivé à l’automne 2008….. Et quel dommage qu’ils les boudent toujours ces universités….. Car le capitalisme financier est toujours actif et ça va recommencer.

Je suis resté studieux mais aussi plus critique pendant la législature Jospin, notamment sur le sujet des 35 H…. . L’université d’été 2001, la dernière avant la présidentielle où Lionel Jospin devait, aurait du gagner, fut la plus extraordinaire …on y croyait tous......

Après la défaite de 2002 je me suis plus impliqué dans l’université NPS de Fouras et les débats sur la rénovation du PS, où la parole était encore plus libre et où je ne suis pas fait huer quand j’ai dit que ce n’était pas normal que seuls les salariés du privé se voyaient imposer les 40 années de cotisations pour prendre la retraite …… Les Universités NPS se terminaient le vendredi midi pour permettre la présence des militants à l’ouverture de celles de La Rochelle ; je m’efforçais donc d’y passer au moins le premier après -midi, souvent plus ….

NPS a fini par imploser…. Et au cours des années qui suivirent, je suis retourné plus ou moins longtemps aux travaux de  La Rochelle.  L’an dernier c’était plutôt la version minimale…. car je ne m’étais pas inscrit…. J’y ai traîné un peu le vendredi après-midi, et puis j’ai récupéré le badge d’un copain qui ne restait pas le samedi pour revenir le lendemain…. Cette année, j’ai voulu la jouer régulier et je me suis inscrit pour les trois jours mais voilà, pour cause d’oiseaux de passage, invités impromptus à la maison, ce fut encore une version minimale : uniquement vendredi et samedi après-midi.

  S5301068

C’est dons une constance médiatique : Que les leaders socialistes soient en train de se bouffer le nez ou qu’ils donnent des gages de bonne camaraderie les journalistes dans leur très grande majorité ne s’intéressent nullement aux ateliers, aux travaux, aux débats, il n’y a que les à-côtés, les rumeurs, les petites phrases qui les intéressent…. Pourtant ces ateliers sont ouverts, les experts intervenant sont connus et le casting est toujours très alléchant…. Mais rien n’y fait.

Quelques journalistes le confessent « Oui, le problème c’est que… Moi effectivement j’étais à La Rochelle, et je n’ai pas écrit une ligne, c’est exact, sur les ateliers, parce que je n’ai pas pu y passer plus de cinq minutes, parce que dehors il se passait des choses, et que d’une certaine manière l’actualité est dehors. Le problème c’est que les débats intéressants qu’il y a à La Rochelle sont des débats un peu hors-sol, c’est-à-dire qu’ils n’embrayent pas du tout sur les instances dirigeantes, et sur les têtes, ou sur le discours que peut produire le PS. ».

Atmosphère, atmosphère…. ! Il y a du Jeanson chez les journalistes fantômes il vaut mieux s’imprégner de l’air du temps de fin de vacances et de la future rentrée que de faire un vrai travail d’information.

S5301076

A titre d’exemple j’ai vu le week-end dernier bon nombre de journalistes connus, comme l’excellent Nicolas Domenach de Marianne, mais tous à l’extérieur à discutailler, qui avec Collombs, qui avec Valls, ou Hamon ou Bartolone. Je n’ai vu aucun journaliste connu dans une salle de débats.

S5301074

  Je ne nie pas que l’espace d’accueil ne soit intéressant, moi qui ne suis pas journaliste j’y ai aussi quelque peu vagabondé, retrouvé des copains comme Gérard Filoche, qui m’a annoncé la prochaine parution (en novembre) de la suite de ses mémoires. J’ai aussi constaté que certains que je connaissais bien il y a quelques années m’avaient un peu oublié, pour Montebourg, Valls, Assouline, Moscovici, Adeline Hazan que je croisais, la poignée de main ou la bise n’était plus adressée à  Daniel mais à Toi, «  Comment ça va Toi »…. Ainsi va la vie quand le temps passe.

S5301073

  J’étais présent au stand de librairie où Danielle Mitterrand dédicaçait un livre et quand Pierre Mauroy est venu la saluer. …. Et plein d’autres rares et beaux  moments volés ici ou là comme cette discussion d’Hubert Védrine avec une admiratrice … et je comprends que pour des journalistes ces moments soient plus exaltants qu’un débat sur la dette publique…..

S5301050

 

Bien sûr on ne peut-être partout…. Vendredi j’eusse aimé participer à l’atelier de Pierre-Alain Muet « Les socialistes et les grandes théories économiques » mais à la même heure j’étais en salle plénière pour un débat sur le thème «http://www.parti-socialiste.fr/articles/pleniere-la-crise-la-grece-l-europe-et-nous» avec le ministre d’état grec Charalambos Pamboukis, les experts Guillaume Duval (qui m’avait envoyé un mail sympa après mon billet sur Alternatives économiques) et Stefan Collignon et pour le PS, Hollande, Emmanuelli, Trautmann et Cambadélis qui dirigeait les débats. J’eus aussi le très grand plaisir d’être assis à côté d’Elisabeth Guigou….et de partager avec elle quelques remarques.

Samedi je n’ai pas pu me libérer en matinée et j’ai loupé la plus grande partie du débat sur « http://www.parti-socialiste.fr/articles/la-question-sociale-au-coeur-du-projet-socialiste» avec Bartolone, Vidalies, Benoit Hamon et Vincent Peillon mais aussi des représentants de toutes les grandes organisations syndicales. Par contre je n’ai pas perdu une miette du second débat «http://www.parti-socialiste.fr/articles/le-monde-dans-20-ans-cooperation-contre-competition» avec Moscovici, Fabius, Védrine mais aussi des experts étrangers concernés comme Aminata Traoré, Gustave Massiah, Aurélio Garcia …. Débats dirigés par Harlem Désir.

S5301080

Ils ne savent pas qu’ils perdent ces foutus radoteurs… sans les débats, sans les forums,  la politique nous em…..

Cette dernière phrase pour indiquer que je n’ai rien contre les émissions de débats comme « C dans l’air » que je regarde d’ailleurs très souvent et je dois même avouer que, presque tous les jours quand je suis chez moi, je jette au moins un coup d’œil pour connaître le thème et savoir qui sont les invités. J’adore ses débats économiques ou sociaux, surtout quand il y a Elie Cohen et Philippe Frémeaux. Je suis très réservé quand c’est juste un tour d’horizon politique et je suis très critique quand je constate que  ce sont toujours les mêmes journalistes ou politologues  bien-pensants et bien vus pat l'Elysée, qui sont invités. 

 

  A suivre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article