Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli-tique ... Les partis pris de campagne...

19 Janvier 2014 , Rédigé par niduab Publié dans #trop poli-tique

   Les élections municipales se profilent à l’horizon du printemps et le coup d’envoi de la campagne à Niort fut donné en fin de semaine dernière à l’initiative de Fr3 qui a proposé samedi 11 janvier en fin de matinée un débat télévisé opposant les têtes de liste des différents partis.

Manifestement les médias piaffaient d’impatience car je ne sentais pas encore vraiment dans la ville une envie de campagne. Peu de discussions sur le sujet parmi les gens que je croisais. Il y eut bien en décembre, quelques débuts de distribution de tracts critiques sur les marchés de la part de l’opposition de droite, quelques ébauches de listes publiées dans la presse locale, et du porte à porte des militants socialistes et radicaux pour remettre et présenter aux citoyens le bilan de la municipalité. (Un prochain billet à venir). A noter que les Verts et le Parti Communiste ont aussi préparé un document-bilan, que j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres, qui n’est guère différent et c’est bien la moindre des choses puisqu’ils ont fait parti, pendant ces 6 années de l’équipe municipale.

Automne-hiver-2013 1190

Je n’ai pas vu l’émission à la télévision, étant pris par ailleurs à cette heure là, en l’occurrence à l’inauguration du local de campagne de la liste socialiste et républicains-radicaux de gauches. La droite ne doit ouvrir leur local que le lundi prochain… C’est dire si cette émission débat étaient quelque peu prématurée. Elle eût cependant l’avantage de faire tomber quelques masques.

 

Automne-hiver-2013 1189

Je n’ai pas vu l’émission à la télévision, mais par contre j’étais présent lors de l’enregistrement, la veille au Centre d’actions culturelles de Niort.

Nous savions et nous le regrettons que l’équipe sortante ne partait pas unie au premier tour. C’était déjà officiel de la part des Verts et Amaury Breuillé et son leader était invité au débat. Geneviève Gaillard, Maire sortant, investie par le PS pour conduire lors de ce premier une liste Socialiste et Radicaux et Républicains de gauche non encartés était naturellement présente.

Il y avait, bien sûr, Jérôme Baloge le candidat de la droite lors des dernières législatives, qui a été investi par opposition UMP-UDI. Je me dois aussi de citer monsieur Charbonneau qui dirigera la liste du F.N. A l’annonce de l’émission dans la presse, il n’y avait donc que quatre concurrents, ce qui a sans doute contraint Nathalie Seguin du Parti communiste, troisième adjoint de l’équipe sortante, à confirmer la présence d’une liste du Front de gauche. Le débat allait donc voir s’opposer cinq concurrents.

Automne-hiver-2013 1195

Pour ce qui concerne la liste de Droite, présentée comme une liste UMP-UDI ouverte aux divers droites, dont le Modem qui réunissait des centristes et des ex-tout, tour à tour socialos, verts, puis ‘‘modem-istes’’, enfin tous ces gens qui n’arrivant pas à se faire désigner dans un camps glissent progressivement de parti en parti pour essayer de se faire une place aux luminaires de l’hôtel de ville.

Il en est d’ailleurs de même du leader de cette liste droitière qui s’est fait connaître lors de sa première prestation politique, il y a quelques années, comme ‘’chevènementiste’’ et donc à priori critique vis-à-vis de l’Europe et qui est maintenant au sein de l’UDI de tendance radical valoisien qui, sauf évolution récente, reste le parti lilliputien le plus européen. Je l’ai même entendu lors du débat se qualifier de gaulliste municipal. La salade du chef ! Mais la vraie surprise le coup de tonnerre dans le microcosme niortais ce fut le ralliement de l’ancien maire socialiste, Alain Baudin, à la liste de droite et marginalement fourre tout

Automne-hiver-2013 1197

  Je dois bien avouer que cette manœuvre que la rumeur annonçait depuis quelques semaines et à laquelle je ne voulais pas croire, cette annonce m’a terriblement déçu ! Aussi plutôt que d’étaler ma mauvaise humeur, avec des mots trop forts, vis-à-vis d’un ancien ami et homonyme, je vais reprendre quelques extraits de la presse locale :

« Alain Baudin a été exclu du PS lorsqu’en 2008 lorsqu’en 2008, maire sortant il s’est présenté contre Geneviève Gaillard, la candidate socialiste officiellement investie.

Battu aux municipales il y a six ans, il siège depuis dans l’opposition, à la tête des ‘’Démocrates sociaux niortais’’ qui revendique une sensibilité de centre gauche. Ils sont l’un des deux groupes d’opposition, l’autre étant celui de la droite municipale conduit par Marc Thébault, dont Jérôme Baloge est l’un des principaux animateur.

« Depuis six ans, je n’ai pas voulu pratiquer d’opposition systématique. Mais chaque fois que j’ai voulu faire des propositions et dialoguer, on m‘a traité par le mépris et le dédain »…..déclare Alain Baudin plus Calimero de façade que jamais.

Calimero c’est le surnom gentillet que je lui donnais, parce qu’il se plaignait en permanence que ce n’était pas juste qu’il ne soit plus le maire (par intérim d’ailleurs) mais aujourd’hui c’est bien d’autre chose qu’il s’agit : d’une trahison, une ‘‘bessonnade’’. Que de bassesses pour un strapontin à la mairie. De plus pour ce ralliement il est accompagné d’une douzaine de personnes dont certaines avaient été, fin 2012 ou début 2013, réintégrées au PS et qui avaient même posées leur candidature pour être sur la liste socialiste de Geneviève Gaillard, et puis n’étant pas retenues ont changé de camp. Où est la morale ? J’espère au moins que Jérôme Baloge ne prendra pas beaucoup de ces gens sur sa liste, sinon il va contribuer à faire monter le score du FN. Déjà dans la presse de ce jour on apprenait qu’un avocat (ou un chef d’entreprise … je ne connais pas ce monsieur) qui avait donné son accord pour figurer sur la liste de droite, se désistait à l’annonce de l’arrivée de l’ancien maire socialiste. C’est tout à son honneur.

 

Voici quelques morceaux choisis du débat télévisé. 

Geneviève Gaillard : « Si je me représente, c’est pour continuer à mettre mon énergie au service de la ville…’’……Lors du prochain mandat, il n’y aura pas un volume de travaux aussi important que qui fut fait par nécessité dans celui qui se termine….’’…et à l’adresse du candidat de droite : Vous mélanger tout, ne Transport en commun en site propre n’est pas une prérogative de la ville, mais de communauté d’agglomération »

Amaury Breuillé : « Le bilan est bob mais nous voulons proposer un projet écologique différents. Nous allons au vote pour dire quelle dose d’écologie souhaite les citoyens……’’…. Il faut que la ville arrête de subventionner la foire de Niort… »

Nathalie Seguin : « Le peuple de gauche ne peut pardonner la politique que mène le gouvernement, le front de gauche ne peut donc s’associer au PS. ….’’…. Les entreprises de plus de dix salariés ont les moyens de payer le versement transport. Elles ont bénéficié de mesures fiscales avantageuses sans contrepartie d’emploi ». Nathalie Seguin est enclin à faire une campagne anti-Hollande, en faisant fit du bilan municipale auquel elle et ses camarades élus ont très largement contribué. Ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied.

Jérôme Baloge : « Ce n’est plus le temps de la gauche et de la droite. Je suis fier de l’actif d’Alain Baudin. L’opposition de droite en son temps avait pourtant fustigé l’action de l’ancien Maire qualifiant ses projets pharaoniques. Projets comme un parking de la Brèche surdimensionné que l’équipe municipale a très largement réduit la capacité ou encore l’Acclameur uniquement destinés à quelques grands évènement sportif et qui fut transformé pour recevoir des grands spectacles et faire à chaque fois salles pleines et des recettes assurant sa rentabilité…..Des projets qui ont grande place dans l’endettement de la ville que M. Baloge critique avec l’appui de son nouveau partenaire ’’…. Un maire est quelqu’un qui s’engage auprès des entreprises. On a commencé le mandat avec la Camif. On le termine avec le crédit agricole qui va déménager à La Rochelle…..’’….’’…. Le TCSP n’est pas une priorité. L’objectif est de remplir le bus. Il faut qu’il soit gratuit pour tous……

Jean-Romée Charbonneau : : « Je vais rassembler les électeurs déçus de ce qui se passe dans la ville…. Vous avez confisqué et socialisé le sol. Tout a été fait pour empêcher les voitures de venir en ville…...

  Le lendemain Geneviève Gaillard inaugurait son local de campagne dans une ambiance festive, ave l’amicale présence des deux autres députés du département, Delphine Batho et Jean Grellier ainsi que le président du Conseil Général Eric Gauthier. Madame le maire dévoilait à cette occasion son slogan de campagne « Niort j’adore »

 

Automne-hiver-2013 1204-copie-11497462 589824127753718 214420254 n[1]

 

  (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article