Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trop poli-tique........ Sous couvert.... etc

13 Mai 2013 , Rédigé par niduab Publié dans #trop poli-tique

Sous couvert d’un billet concernant la politique, c’est en fait à un petit exercice d’arithmétique que je convie le lecteur.

  J’espère que le titre du billet et cette courte introduction m’éviteront d’être repris par un journal, ce que je n’apprécie pas spécialement. C’est d’ailleurs la raison du changement de titre initial qui était « Six cent vingt ! Rien que ça ? »

  Samedi dernier le «Courrier de l’Ouest» titrait en première page « Municipales : la guerre des urnes est déclarée au PS. Les candidats à la mairie de Niort ont recruté des dizaines de militants avant les primaires » et avec une quatrième page entièrement consacrée au sujet « Les urnes sont-elles déjà pleines ? La section du PS de Niort a vu le nombre de ses militants exploser en quelques mois. Bizarre ? ». Des chiffres étaient mentionnés : la section niortaise serait passée de 270 militants fin 2012 à 620 militants le 10 avril 2013. Le quotidien oublie de préciser que cette date était la limite pour accepter des inscriptions, 6 mois pile poil, avant le premier tour de la primaire.

  Je connaissais depuis peu le chiffrage puisqu’il a été annoncé imprudemment et, me semble t-il, avec un certain amusement par Bruno, le secrétaire de section, lundi 6 mai, lors de la 1ère réunion de campagne de Rodolphe Challet, l’un des deux candidats déclarés.

Sur le coup j’ai ressenti un sentiment de honte, une sensation d’écœurement : une nouvelle fois le Parti Socialiste niortais se discréditait ; après les municipales de 1989, de 1995, de 2008 on montrait cette année qu’on pouvait encore se faire mal. Il n’y a que les municipales de 2001 qui furent à peu près normales….. Encore que…., mais je ne veux pas faire trop long.

  Un sentiment de honte disais-je, au point que j’ai quitté rapidement la salle, dès la fin la réunion, pour m’empresser de rentrer à la maison pour écrire un billet coup de gueule…. Et puis j’ai changé d’avis, jugeant utile de laisser passer la colère et d’attendre un peu…. Et si cette info avait été donnée pour qu’elle fuite ? …. Je ne pouvais, je ne devais pas être à l’origine d’une polémique…. J’avais quand même commencé à rédiger ce billet, allant jusqu’à enregistrer un titre sur le blog en date du vendredi 9 mai, et puis j’ai encore hésité, reculé, virant le titre et utilisant finalement cette page pour un billet familial.

  Samedi 10 mai «Le Courrier de l’Ouest » publiait son article…. J’aurais pu alors me lancer ….., mais j’ai encore attendu, le temps d’un week-end et de quelques échanges avec des amis, encartés ou non, entre marché et balade dominicale ; le temps de constater que la honte et l’écœurement étaient partagés….. C’était bon signe, tout n’était donc, peut–être, pas foutu !

Passons maintenant au petit exercice d’arithmétique : Dans un précédent billet « Trop poli-tique » du vendredi 15 mars où je parlais de la réunion de section du 13 mars, celle où Rodolphe Challet avait annoncé sa candidature pour la primaire d’octobre, Bruno, le secrétaire de section nous révélait qu’il y avait eu 75 adhésions depuis le début de l’année. Une progression étonnante au regard du dernier scrutin celui de décembre 2012 pour la désignation du secrétaire de section ; Bruno l’avait alors emporté avec 66 voix contre 63 à sa challenger Mariannick, plus quelques bulletins nuls avec un taux de participation de l’ordre de 55% (de mémoire)… c’est dire qu’il devait y avoir à cette époque de l’ordre de 240 à 250 militants inscrits dans notre section. Ces 75 adhésions ça faisait déjà un peu beaucoup….. Un peu de gonflette comme avant chaque échéance, lors de chaque procédure de désignation ; ‘’Monsieur Plus’’ était encore passé par là et cette fois il avait eu incontestablement la main un peu plus lourde !

Il pouvait aussi y avoir eu quelques adhésions entre début décembre,  scrutin pour le choix du secrétaire de section, et Noël, mais ces précautionneux ne devaient être guère nombreux car ils auraient été obligés de régler 2012 au tarif promotionnel du nouvel adhérent, puis 2013 au tarif normal ; Je les évaluerais tout au plus à une petite dizaine, moins d’une vingtaine assurément.. J’estime donc que mi-mars nous devions être sensiblement : 245 + 15 + 75 = 335 ou au mieux 340 adhérents. CQFD !

  Le problème est que Rodolphe Challet a annoncé sa candidature le 13 mars en fin de réunion et que l’information était dès le lendemain matin dans la Nouvelle République et le Courrier de l’Ouest avec, ultime raffinement, la précision quant à la date limite d’inscription….. Et voilà que ça explosa avec 620 adhérents au compteur le 12 avril : entre 285 et 290 nouveaux adhérents en 25 jours. Belle performance ! Une progression de plus de 180% en trois semaines et plus de 230% en trois mois…… Ca serait merveilleux si la courbe des sondages de ceux qui nous gouvernent pouvait présenter la même tendance.  

  Moi qui fus, pendant 9 ans, membre de la Commission nationale des conflits du PS je ne supporte pas ces coups tordus, ces manœuvres, ce manque d’éthique démocratique qui consiste à faire entrer le maximum d’adhérents au dernier moment en se dédouanant des statuts : Ces nouveaux adhérents se sont-ils présentés en section ? Non d’évidence ! Personne ne sait à l'heure actuelle qui sont ces nouveaux adhérents exceptés sans doute le 1er fédéral et le secrétaire de section of course.  

  Rappelons aussi que le second candidat déclaré, Pascal Duforestel 1er adjoint de l’équipe municipale, lui, s’est déclaré après la date limite d’adhésion, lors de la dernière réunion de section le 11 avril.

  En complément voici quelques extraits des articles de presse «… Pour discuter de la situation locale Christophe Borgel, le secrétaire national aux élections, a récemment joint Geneviève Gaillard et Rodolphe Challet puis ensuite seulement, Pascal Duforestel, pour se faire une idée de la situation. Si le second nommé a décliné l’invitation de se rendre au siège national à Paris, au prétexte que le débat au sein de la section niortaise était avant tout local, les deux autres s’y sont rendus. C’était le 2 mai dernier. La réunion a notamment porté sur les adhésions et sur le calendrier……. »

  Je savais que Rodolphe avait refusé de se rendre à la convocation du PS national, il en avait informé son auditoire lors de sa première réunion de débats.

 C’est vrai que je n’ai pas encore parlé de cette réunion et il me faut en dire deux mots. Elle s’est donc tenue le lundi 6 mai au petit théâtre de Saint-Florent. J’avais reçu une invitation par mail et j’ai considéré que j’étais en droit de m’y rendre pour écouter, sans pour autant faire allégeance au candidat car tout le monde sait que je soutiens à fond le bilan de l’équipe municipale en place et qu’en l’état des candidatures je ne peux que soutenir Pascal Duforestel.

  Je dois reconnaitre que lors de cette réunion il n’y eut pas d’attaque ‘’directe’’ du candidat contre le maire ou l’équipe municipale ce qui, d’ailleurs eut été maladroit avec la présence surprenante de FR3. Cette présence paraissait d’ailleurs quelque peu ubuesque car ne rassembler qu’une petite cinquantaine de personnes après avoir informé FR3 Poitiers ce n’est pas une performance extraordinaire. (Finalement, heureusement que j’étais là !) Le reporter de FR3 ayant su (par qui ?) que j’étais un soutien de l’équipe municipale, il a voulu m’interviewer, ce que j’ai bien évidemment refusé…. Moi je ne suis candidat à rien même si je suis curieux de tout. Finalement les reporters ne se sont pas trop attardés et ont quitté la réunion bien avant la fin. Les images diffusées le lendemain au journal régional ont du rassurer l’actuelle majorité municipale.

  Qu’ai-je retenu de cette réunion ? Pas grand-chose ! Il y a une part de renouvellement entrainant par moment des interventions assez surprenantes : Je me suis beaucoup amusé à entendre une personne critiquer la culture élitiste niortaise que symbolisait la création de l’Acclameur alors que l’initiateur du projet, à savoir l’ancien maire Alain Baudin, était présent et ne semblait guère apprécier ces critiques au demeurant très injustes… Ce qu’a, d’ailleurs, très bien compris Rodolphe qui fut obligé de recadrer l’intervenante. Il y avait aussi et surtout, la présence de vieux chevaux de retour accompagnant l’ancien maire. Ca risque d’être du boulot d’amalgamer ces anciens et les nouveaux, chacun me semblant représenter les sensibilités antagonistes de la grande bagarre de 1995, ce qui ne nous rajeunit pas…..

  Mais cela ne me concerne plus vraiment, sauf si cela devait se faire sur un thème évoqué qui m’a semblé être un point d’accord entre eux, autre que l’ambition de piquer la place de Geneviève, c’est la remise en circulation des voitures au centre ville piétonnisé au cours de cette mandature. Sur ce point là et c’est clair pour moi, je ne soutiendrai jamais ce retour en arrière. Je dirais même que si Rodolphe devait remporter la primaire, je ne voterai jamais lors du scrutin municipal pour une liste, fut-elle estampillée socialiste, qui aurait ce projet dans son programme.

  Je fus aussi assez étonné de voir remettre en cause le projet de la Communauté d’agglomération dénommé ‘’Transport collectif en site propre’’.C’est un projet dont on parle depuis plus de dix ans, qui fut porté par des équipes précédentes dont certains membres étaient présents dans la salle et qui a été avalisé par une enquête d’utilité publique. Quand on n’a pas grand-chose à proposer pour se différencier, il faut bien faire les fonds de tiroirs, pour trouver un sujet, dont une exploitation populiste pourrait éventuellement faire un bon thème de campagne.   

  Etant là juste par curiosité, et pour enrichir cette chronique, je voulais me tenir coi, me contentant de saluer chichement, certains ex-camarades, redevenus subitement des camarades, sans pour autant être des amis…. Au moins entre nous on ne se fait pas de cinéma, chacun sait à quoi s’en tenir.

  J’ai donc essayé de me tenir tranquille mais, désolé, je n’ai pu m’empêcher d’intervenir. Ce fut d’ailleurs ma seule intervention, en deux temps il est vrai, et c’est Rodolphe qui m’a tendu la perche en affirmant que l’actuelle majorité avait laissé trop de places aux autres forces de gauche au détriment des socialistes (qui sont toutefois assez nombreux pour assurer la majorité). Je n’ai pu m’empêcher de rappeler qu’au Conseil municipal, il y avait aussi une liste d’opposition de gauche constitué de socialistes dissidents qui, et c’était plutôt une bonne nouvelle, étaient maintenant de retour au sein du PS, puisqu’ils étaient présents dans cette salle…. mais qu’ils devaient, alors, être cohérents avec cet engagement en soutenant la majorité municipale et ce notamment, acte majeur, lors des votes concernant le budget…..

Je vous jure que j’ai soigneusement pesé mes mots pour ne pas être agressif ni même provocateur…. Mais sans doute n’ai-je pas assez bien pesé mon propos car lors de ma seconde intervention ---- suite à une tentative de justification de l’ancien maire ---- mon siège s’est brusquement affaissé sous moi.

  Oui, parfois je suis un peu lourd !

 (A suivre…. bien sûr)

 

 Billet complété le 31 mai 

Je me dois quand même d’indiquer l’adresse du blog de l’association qui soutient Rodolphe Challet.

http://ascoopniort.wordpress.com/2013/05/07/lascoop-du-6-mai-en-images/#comment-3

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article