Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viaje por Espana..... Vuelta 2013....Paseo por Sevilla

28 Juillet 2013 , Rédigé par niduab Publié dans #voyages

 Séville, la capitale de l'Andalousie est une ville dense et agréable, riche de son héritage culturel. La plupart de ses curiosités se trouvent dans le centre-ville, qui s'étend sur la rive orientale du Guagalquivir.  

  DSCF6144DSCF6150

 Dès notre arrivée nous nous sommes dirigés vers le Parc Maria Luisa qui est situé au sud du centre ville et qui est le plus grand espace vert de la ville. Parmi les bâtiments historiques que l'on trouve en entrant dans le parc il y a l'Hôtel Alphoso XIII, le Palacio de San Telmo, le Teatro Lope de Vega et l'Universtad.

GEDC0290GEDC0295

Les bâtiments les plus spectaculaires ont été construits pour l'exposition ibéro-américaine de 1929. Cette manifestation internationale était destinée à replacer l'Espagne et l'Andalousie sur le devant de la scène internationale.         

 GEDC0303 GEDC0313.JPG

 De superbes pavillons aujourd'hui transformés  en musées, ambassades, quartiers généraux  de l'armée et institutions culturelles, accueillirent en 1929 des expositions consacrées au Portugal et à  l'Amérique latine.  

GEDC0305 GEDC0315-copie-1

 La Plaza de Espana, en forme croissant,  est l'héritage le plus marquant de cette manifestation. Non loin se trouve l'ancienne manufacture royale de tabac qui  fait, aujourd'hui partie de l'université. 

  GEDC0323GEDC0345

 La Giralda, la cathédrale de Séville se dresse sur le site de la grande Mosquée érigée par les Almohades à la fin du XIIe siècle. L'actuel clocher et le Patio de los Naranjos en sont l'héritage. 

 GEDC0351 GEDC0355

    La construction de la plus grande cathédrale d'Europe débuta en 1401 pour durer plus d'un siècle.

  Le barrio de Santa Cruz offre à la flânerie un dédale de Venelles et patios blanchis.. Nombres de monuments Sévillans les plus renommés s'y trouvent : l'immense cathédrale gothique, l'Alcazar et ses luxuriants jardins décrits dans un précédent billet  et l'Archivo de Indias dont les documents relatent l'exploration et la conquête du Nouveau Monde par les espagnols. 

  GEDC0326GEDC0332

 En nous dirigeant vers le nord nous atteignons la calle de Sierpes, une des rues les plus commerçantes de Séville et les places de marché voisines, telle la plaza del Salvador.

 L'ornementation des façades et les intérieurs de l'Ayuntamentos (Hôtel de ville)  et la Casa de Pilatos, un joyau de l'architecture andalouse, témoignent de l'effervescence artistique, financée au XVIe siècle par les richesses du Nouveau Monde. 

  GEDC0374DSCF6188

 El Arenal où se trouvaient jadis le port et le quartier général, doit aujourd'hui son ambiance aux majestueuses arènes, la Plaza de toros de la Marstranza.

 En dehors de la saison des corridas c'est une partie de la ville plutôt calme. Le paseo de Cristobal Colon ombragé, permet de flâner  et se promener au bord du Guadalquivir. 

GEDC0380DSCF6186-copie-1.JPG

 A l'époque des Maures, la Torre del Oro, qui défendait la ville était reliée au Real Alcazar et au reste de la cité. Construite en 1220, quand Séville était sous domination almohade, une autre tour lui faisait pendant sur l'autre rive. Une chaîne massive reliait les deux édifices empèchant les bateaux de remonter le fleuve. La tourelle fut ajoutée en 1760. 

 Le site tiendrait son nom des trésors venant du Nouveau Monde que l'on déchargeait ici. Ensuite elle servit de prison ou de poudrière ; aujourd'hui elle accueille le Museo Maritimo.  

DSCF6195GEDC0384.JPG

 Mais à Séville   il y a aussi  des monuments modernes à commencer en rive droite ceux réalisés pour l'exposition universelle de 1992, site que nous avons  traversé en car, mais sans avoir envie d'aller voir de plus près.  

 Par contre c'est avec curiosité que nous avons rejoint au centre ville la plaza Encarnacion  pour contempler le Métropole Parasol dont le modernisme et surtout le coût ont fait scandale. Commencé en juin 2005il fut inauguré en mars 2011.

  La structure consiste en 6 parasols en forme de champignons, dont les chapeaux sont reliés entre eux. Leur design devait rappeler, selon l'architecte Allemand Meyer Herman, les voûtes de la cathédrale de Séville, la structure en bois recouvre 11 000 m2

GEDC0442GEDC0453

 L'édifice comporte 5 niveaux : le sous-sol abrite l'Antiquarium, un musée archéologique présentant les vestiges découverts sur le site. Au niveau de la rue Imagen, l'installation abrite un marché couvert (le marché de la Encarnación) de 39 emplacements, sur 2 200 m2, des locaux commerciaux et des restaurants. Sur le toit du marché, protégée par la structure et donc à l'ombre, accessible par des escaliers et des escalators, se trouve la Plaza Mayor, prévue comme place de spectacle et d'exposition. Dans la structure des deux parasols centraux, à 22 m de hauteur, accessible par des ascenseurs situés dans les deux tours en béton du complexe, se trouve un restaurant de 300 m2[. Sur les chapeaux des parasols se trouve une promenade publique de 250 m qui culmine à 28,5 m de hauteur par un mirador.(Wikipédia)

 Du haut de ces champignons on peut admirer toute la ville : Quelle merveille ! 

DSCF6226DSCF6223

  Une dernière balade dans les ruelles de Séville.et .....

 ( A suivre)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article