Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage au Costa Rica.... Sous le soleil du Pacifique ou à l'ombre d'un Guanacaste...

5 Mars 2011 , Rédigé par daniel Publié dans #voyages

  Vendredi matin nous avons respecté le timing en visitant le parc de Rincon de la vieja puis retour à l'hôtel pour nous changer et nous mettre en route vers le sud avant midi.

250px-Arbol de Guanacaste[1]

 Nous quittions la région Guanacaste, du nom de l'arbre symbole du Costa Rica, pour prendre la route en direction de  Samara sur la côte pacifique ; une étape de 160 km.  Nous avons fait une halte pour déjeuner du côté de Filadelfia.

S5301913S5301919

 Une heureuse surprise ce restaurant du moins pour ce qui concerne la décoration et l'accueil. Des serveuses en costumes typiques, une ambiance très sympathique. Pour ce qui concerne le repas il n'y eut guère de surprise......Tout au long de trajet en car Isabelle a complété notre instruction.....  Quittant son rôle de grande prêtresse de la biodiversité elle a tenu parole et répondu à ma curiosité culturelle.

 Il y eut au Costa Rica et conformément aux autres pays d'amérique hispanisante un grand écrivain il s'agit de Carlos Luis de Falla, un écrivain très à gauche dont le roman le plus célèbre "Mamita Yunai" de 1941 fut adapté en film qui eut un grand succès populaire. 

Elle nous parla aussi d'un sculpteur célèbre Francisco Zuniga et surtout d'un musicien de renom Manuel Obregon. Elle nous a fait écouter un superbe CD d'Obregon "Simbiosis" , Piano and rainforest.... une merveille que j'ai trouvée et achetée au premier magasin de souvenirs où on s'est arrété.... il fallait bien dépenser dollars ou colones. 

DSCF0972S5301925

La musique d'Obregon est dans la ligne promotionnelle de la biodiversité ; il y a gagné un poste de ministre de la culture. En fin d'après midi nous atteignions Samara...... un peu de cinéma pour entrer dans l'hôtel, sécurité oblige.... Un vigile compte les passagers dans le car puis appelle chaque visiteur pour qu'il se lève et soit identifié.... Cocasse et d'autant plus cocasse que tout le monde peut entrer et sortir par la plage.

 On a bien compris que c'était la fin du séjour studieux et promotionnel et que nous n'avions  plus qu'à profiter de la plage, du soleil, de la mer ou de la piscine. Les valises déposées dans les chambres nous avions juste le temps d'aller sur la plage pour admirer le coucher du soleil.

Formule "tout inclus" j'en profite pour déguster quelques punchs ou planteurs au bord de la piscine.... et puis ça permet de faire un peu plus connaissance avec nos compagnons de voyage... Bernard et Monique, de la région toulousaine (Monique inconditionnelle du Stade Toulousain), Céline de Belfort, Odile la sceptique de Paris, Alain et Chantal de Nice, Jean et Thérèse d'Angers, Evelyne et son jeune fils Julien de Seine et Marne, un couple marseillais, un autre breton, une famille de la Somme..... etc.... Finalement une bonne équipe comme le disait Isabelle ; ce que confirma le volcan Arénal en se découvrant totalement nu à nos regards.

S5301924DSCF0990

 Samedi matin nous avons rejoint le village  de Samara par la plage. Une bonne marche d'environ 40 mn pour dépenser les avant-derniers dollars en casquettes pour petits enfants. Le prétexte pour grappiller un peu de bronzage. Au retour je constatai surtout un bon coup de soleil.

Au restaurant de l'hôtel nous eûmes un peu plus de choix au déjeuner et souper ...... et un orchestre pour les soirées. 

Divers oiseaux et écureuils égayaient nos matinées.

S5301943DSCF0989

Dimanche matin nous reprenions la route pour San José ; Pas tous car quelques uns, sept ou huit, avaient pris en option une prolongation de la partie farniente. Quitte à prendre une prolongation j'aurais plutôt choisi la côte caraïbe ou le nord Guanacaste.  Départ dimanche matin pour la dernière étape longue de 260 Km de routes difficiles avec franchissement d'un col.

Nous avons fait une dernière pause délestage de colones ou dollars et restauration et c'est là que j'ai fait mon meilleur repas du voyage avec un excellent pot au feu costaricain : Il était temps !

Arrivé avant l'heure à l'aéroport nous avons oublié de poster nos cartes postales qui ont fait poche restante...... et j'ai fini pas trouver "La Républica" le journal que je cherchais depuis le premier jour.

Un voyage de retour sans problème mais long, long, long .....

(A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article