Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage de.... Naivasha à Tsavo west... Safari photos

16 Avril 2010 , Rédigé par daniel Publié dans #voyages

    « J’ai possédé une ferme en Afrique au pied du Ngong…… L’horizon que l’on découvre de ces collines est incomparable : au sud des grandes plaines, puis les vastes terrains de chasse qui s’élèvent jusqu’au Kilimandjaro. Au nord-est il y a la réserve des Kikuyus qui s’étend sur près de 160 kilomètres jusqu’au mont Kenya, couronné de neige……

….Nous cultivions surtout le café, mais ni l’altitude ni la région ne lui convenaient très bien et nous avions souvent du mal à joindre les deux bouts.

Nairobi, notre capitale, n’était qu’à une vingtaine de kilomètres de la ferme….. »

  Voila quelques extraits du début du livre « La ferme Africaine», de Karen Blixen – Dinensen.

Pour faire suite à mes deux précédents billets du voyage au Kenya dans lesquels j’ai accompagné mes photos d’extraits de nouvelles ou romans d’Hemingway, je crois utile d’indiquer que lorsqu’il se vit décerner le prix Nobel de littérature, Erny accepta cette distinction en regrettant que cet honneur n’ait pas été attribué à la merveilleuse Issak Dinensen (le nom d’écrivain de Karen Blixen).

 Ce récit fut porté à l’écran par Sydney Pollack sous le titre de « Out Of Africa »avec Meryl Streep et Robert Redford (7 oscars en 1986 dont meilleur film et meilleur réalisateur).

 Lors de notre récent et trop rapide périple kenyan nous ne sommes pas passés par la ferme de Karen Blixen mais nous avons fait une halte à Naivasha qui se trouve à une une cinquantaine de kilomètres au nord ouest ; une étape entre Masai Mara et Amboséli et avant de poursuivre sur Tsavo.

100 1496 S5300239

 J’ai revu cet après-midi le film de Sydney Pollack et j’ai retrouvé tous les paysages que nous avons découverts la semaine dernière et notamment le lac de Naivasha que l’on traverse en pirogue pour se balader en toute tranquillité sur Créscent Island.

S5300296 S5300290

   C'est sur cette île que furent tournées les principales scènes du film. Il fallut   pour cela y transporter des gazelles, zèbres, gnous, impalas qui y restèrent et faute de prédateurs hors quelques hyènes "nettoyeuses" y prospérèrent. Ce petit paradis à certes un caractère quelque peu artificiel,, mais ce n'est pas désagréable pour les touristes dévoreurs d'espaces de faire une petite pause en ce lieu magique et tranquille.

 100 1495 100 1482

   «  La ferme recevait souvent des visites. Un hôte est toujours le bienvenu ; il apporte des nouvelles, et, bonnes ou mauvaises, celles-ci sont toujours un aliment pour dont la vie s'écoule monotone, dans une demeurent isolée..

100 1750.S5300565

.... Lorsque Denys  revenait de ses chasses, il était si affamé de conversation, et m'en sentait moi-même si privée, que nous pouvions demeurer attablés et bavarderaprès le dîner jusqu'à une heure avancée de la nuit. »  

  Le sixième jour du voyage nous sommes arrivés à Tsavo west. Pour cette avant-dernière étape on nous a fait un peu de cinoche en nous faisant accompagné par un ranger armé.... Il y avait des risques de mauvaises rencontres voire d'enlèvements. Renseignement pris auprès de Silam, c'était exact mais ça remontait, au moins, à une dizaine d'années.... et depuis les autorités conservent ce principe de précaution qui apporte une petite note aventureuse au voyage, note que les lions repus et assoupis n'apportent plus.

   100 1758 S5300540

   Il en est de même de la dernière coulée de lave qui est "entretenue" alors que la dernière éruption du Shetani Flow remonterait à près d'un siècle.

 Nous voila arrivés à Tsavo; cette réserve est la plus vaste et elle est celle dont les paysages sont les plus variés, les plus colorés....mais nous ne vîmes pas beaucoup d'animaux lors des safaris à la lumière de l'aube ou des couchers de soleils.... En raison de cette immensité nous ne vîmes pas de troupeau d'éléphants, de buffles, de girafes.... nous ne vîmes pas non plus le sanctuaire des rhinocéros pas plus qu'un hypothétique et légendaire cimetière des éléphants... En fait il faudrait consacrer une dizaine de jours pour la seule réserve de Tsavo, mais ce n'est pas dans nos moyens.

  S5300552 100 1780

 Nous nous sommes donc contentés des spectacles offerts aux touristes.... et ce fut déjà splendide.  A l'hôtel Sérena Kilaguni nous avions une magnifique vue panoramique sur la savane avec un point d'eau à une centaine de mètres de la terrasse en surplomb. Les animaux dès la tombée de la nuit et jusqu'à l'aube venaient y boire à tour de rôle, les zèbres, les gazelles, les gnous, les impalas.... seuls les singes se mélangeaient aux autres... on ne vit pas de lion, pas de hyène ;  les prédateur devaient attendre un peu plus haut vers les collines les retours des troupeaux.... pas le moindre éléphant non plus et pourtant dans l'hôtel il y avait une photo montrant le 1erprésident du Kenya indépendant, Jomo Kenyatta, sur cette terrasse face à un troupeau d'éléphants. Le mythique Mzee est mort en 1978.

   100 1783100 1865

      A l'hôtel on a  aussi pu observer les caprices des babouins et les facéties d'un calao super star en quête de d'appareils photos et caméscopes. S5300575S5300601

       A Mzima Sprints nousavons pu quitter le véhicule pour suivre un chemin balisé permettant de rejoindre la rivière Tsavo et j'ai enfin pu apercevoir avec mes jumelles le crocodile du voyage. j'ai même pu le photographier(la photo ci dessous entre les deux arbres penchés.... mais il faut savoir qu'il est là)

  100 1811S5300582

    Au retour vers le lodge nous avons croisé une colonie de babouins et puis une dik-dik, une jolie  gazelle qui fait, au plus, 50 cm au garrot et qui ne sort dans les sous-bois qu'au coucher du soleil.... finalement on n'a pas loupé grand chose.... Ah ! Si on n'a pas vu de léopard dans un arbre.... un guépard en savane, oui!.... mais pas de léopard.... et pas un seul malheureux serpent..... pas de cobra, pas de python, mas même une mignonne petite couleuvre. Drôle d'Afrique !

  S5300607100 1822

    «..... Au cours de mes safaris j'ai vu un troupeau de buffles de cent vingt-deux bêtes surgir du brouillard matinal sur un horizon cuivré comme si ces bêtes massives et grises, aux cornes horizontales et compliquées, étaient sorties du néant dans le but désinttéressé d'enchanter mes yeux.

100 1868100 1876

 .....J'ai vu toute une troupe d'éléphants en marche dans la forêt vierge, une forêt si épaisse, qu'il ne filtrait que des éclaboussures de lumière.….. »

  Kwaheri.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Claire 20/04/2010 18:21


Ah ! je rêve de faire un safari photos car je suis à la fois passionnée de photos et d'animaux sauvages.
Quelle chance tu as eu !