Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage jusqu'à..... Masaï Mara....Safari photos

8 Avril 2010 , Rédigé par daniel Publié dans #voyages

  Jambo

   Un voyage d'une dizaine de jours au Kenya pour tourner la page d'un hiver un peu trop long ; nous nous étions décidés trois semaines plus tôt suite à une promo intéressante : un circuit safari à travers les trois réserves ou parcs situés à la frontière de la Tanzanie. Je rêvais du Kenya depuis l'adolescence, depuis que j'avais lu « Les vertes collines d'Afrique » d'Ernest Hemingway....

 A Roissy dans l'attente de l'embarquement je recherchais un livre... et je suis tombé sur une œuvre posthume d'Erny paru en 1998 et que je ne connaissais pas « La vérité à la lumière de l'aube » dont l'action se situe au pied du Kilimandjaro... Le voyage commençait très bien.

 Arrivés à Nairobi au petit matin nous avons fait connaissance avec nos compagnons de voyage, un couple de notre âge originaire d'Amiens et un couple de quadras de Bayonne, et notre guide chauffeur Silam qui heureusement parlait mieux le français que nous ne parlions anglais.... Mais à sept nous avons réussi à nous comprendre et surtout à faire une belle et sympathique équipe.

 Première étape le Masaï Mara, à 250 km au sud ouest de Nairobibi :100 1311

Le Masaï Mara n'est pas une réserve fermée mais un parc car les masaïs y ont libre accès pour faire paître leurs troupeaux. Le Masaï Mara est le prolongement au Kenya du parc Serengeti de Tanzanie séparé par la rivière Mara.

Nous atteignîmes le lodge Mara Sentrim en fin de matinée et nous avons pris possession des bungalows de toile où nous allions passer deux nuits.

 Dès le premier jour nous entamions le safari photos entre 15 H 30 jusqu'à la tombée de la nuit vers 18H30. Safari qui était repris le lendemain matin dès 6H30 avant un retour au lodge vers  9H30 pour un bon déjeuner et ainsi de suite pendant deux jours.

Le premier après midi fut celui des brouteurs d'herbes, antilopes (swala), gnous (nyumbu), impalas, oryx (shoroa) koudous, buffles (mbogo), topis (Nyamera), cobes  (kuru) zèbres (punda), et des lions repus et endormis.

100 1348100 1260
   « ....Il y avait de nombreuses gazelles de Thomson devant nous sur l'étendue plate et verte, fouettant l'air de la queue tout en pâturant. Il y avait des troupeaux de gnous et de gazelles de Grant qui broutaient près des zones de brousses…. »

100 1220.100 1187

 « .....Le lion tuait d'ordinaire dans la plaine ou dans les clairières rocailleuses pendant la nuit, puis, s'étant nourri, allait dormir dans la ceinture d'arbres. Nous avions prévu de le repérer auprès de sa proie et de le traquer à ce endroit; à moins d'avoir la chance de l'intercepter lorsqu'il gagnerait la forêt.... »

100 1298100 1213 

 « .....A gauche se déployaient une plaine dégagée et la ligne brisée de grands arbres au tronc jaune et au feuillage vert qui marquait la lisière de la forêt où le troupeaude buffles se trouvait.... »

 S5300070S5300204

 « .....De hautes herbes sèches poussaient en bordure et de nombreux arbres renversés par les éléphants.....  »

  S5300141S5300187

     Les gnous sont très nombreux dans le parc comme les gazelles et les zèbres. Il y a aussi une belle concentration d'impalas, de buffles et d'éléphants, mais il n'y aurait plus qu'une vingtaine de rhinocéros et nous fûmes très heureux d'en croiser un au petit matin.

   100 1361 100 1292

  Hakuna matata…..…….mais il fallait encore profiter au mieux des temps libres entre repas et safari ….nous avons fait plus ample connaissance avec nos compagnons de voyages et ce fut une agréable surprise de constater à quel point nous étions en phase et tous conscients de l’incroyable séjour que nous étions en train d’effectuer….

S5300122S5300171

 Bien sûr il y eut aussi les traditionnels shoppings, les achats de cadeaux pour les enfants et petits enfants …. Une seule limite, la capacité des valises.

Et puis la visite réception dans un village Masaï…..….. et encore des photos de paysages magnifiques… un rêve éveillé…

100 1232100 1360

Silam s’avérait être le plus expérimenté, le plus compétent des chauffeurs guides ; il était toujours sur le bon coup… un seul rhinocéros de visible au petit matin et nous étions à ses basques (expression pour Philipe et Aline) … un seul lion, Simba, en retour de chasse, tenant un jeune zébu dans sa gueule et nous étions là, un seul éléphant solitaire et énervé et nous le tenions en joue (expression pour Marc) sur la piste. Dans le cadre d’un insoutenable affrontement psychologique (expression pour Chantal) entre le vieux Tembo et notre vieille Land Rover. Dans le véhicule Silam n’était pas le moins attentif au moindre mouvement d’oreille et de trompe du pachyderme, prêt à une éventuelle rapide marche arrière qui n’eut rien de déshonorant…. Mais, intelligemment Tembo préféra éviter le conflit et passa majestueusement son chemin en frôlant la  Land Rover et méprisant ses occupants.

100 1434S5300042

Kwaheri

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article