Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.

3 Octobre 2015 , Rédigé par niduab Publié dans #voyages

C’est à une heure tardive que nous étions arrivés, la veille, à Salt Lake City. Après la longue et monotone route 96 nous avions rejoint la state–road 15 à Provo et découvert l’agglomération urbaine de Salt Lake City. Puis, une cinquantaine de kilomètres plus loin, nous étions entrés dans la ville pour arriver à notre hôtel à la tombée de la nuit. Après avoir déposé nos valises dans la chambre nous avons traversé le boulevard pour aller dîner "librement’’ dans un de ces petits snacks typiques qu’on voit dans les films comme "Pulp Fiction’’ et ‘’Franckie et Johnny’’. Une salade assez bien garnie et vite avalée pour aller récupérer le plus vite possible ; donc pas de Lake Salt City by night pour nous. D’ailleurs peu de nos compagnons de voyage s’éloignèrent de l’hôtel.

Le lendemain était dimanche, jour du seigneur, ou plutôt jour de J-C des Saints des derniers jours, puisque c’est le nom officiel de l’église des Mormons omniprésente dans cette partie des Etats-Unis. C’était notre punition de la journée, du moins pour Pilou et moi, mécréants assumés, car dès 9h nous étions, avec l’ensemble du groupe, au Temple Square, le lieu saint des Mormons. C’est un espace de deux hectares où l'on trouve, d'abord, en entrant dans le square, le Tabernacle lieu de conférence. S'y trouvent aussi, au nord le Temple de Salt Lake et dans le coin sud-ouest le Salt Lake Assembly Hall avec au centre une colonne le Monument des Mouettes (Seagull Monument) ainsi que deux centres de visiteurs. Les immeubles environnant le square sont des bâtiments administratifs de l’église des Mormons dont le célèbre Family History Library (Bibliothèque d'Histoire de la Famille haut lieu des recherches généalogiques pour pouvoir baptiser les morts au cas où…   ) et un musée d'Histoire de l'Eglise. Je rassure le lecteur nous ne sommes entrés dans aucun lieu de culte ni même bâtiment, encore que j’eusse bien aimé, par curiosité…. Nous eûmes quand même loisir d’admirer quelques échantillons de familles américaines au grand complet, bien débarbouillées et attifées façon culte intense. J’ai regretté être en jean et chemisette ; si je m’étais endimanché j’aurai essayé d’entrer dans le tabernacle. Mais je doute que les cerbères de service m’eussent laissé entrer (Ils étaient bien plus gros que moi).

Faute de sermon en lieu saint nous eûmes quand même une présentation de la religion dans le parc par deux charmantes jeunes missionnaires . L’une d’entre elles était canadienne francophone et nous présenta dans les grandes lignes l’histoire et l’idéologie de son église. Elle nous parla du prophète Joseph Smith qui reçut à l’âge de 14 ans la bonne parole de Dieu, c’était en 1820. Ces révélations, Joseph les a réunies dans un livre d’écritures nommé Les Doctrines. En 1830, Joseph Smith créait officiellement l’église de J-C des Saints des Derniers Jours, sauf que ce prosélytisme ne plaisait pas dans l’est de l’Amérique et notamment dans l’Illinois où leur prophète fut lynché et de nombreux fidèles persécutés. Les Mormons qui avaient leurs martyrs se mirent alors en route pour l'Ouest afin d'y trouver leur terre promise.  

Le 24 juillet 1847, 148 pionniers mormons menés par Brigham Young arrivaient dans la vallée du lac Salé et fondaient ce qui allait devenir Salt Lake City. Ce territoire où ne vivaient que des tribus indiennes comme les Shoshones et les Utes et qui était alors propriété du Mexique fut cédé en 1848 aux Etats-Unis. En 1850 Brigham Young était proclamé gouverneur de ce qui était devenu l’Utah mais sans pour autant être accepté dans l’Union des Etats fédérés. Cette union ne fut acceptée qu’en 1896 après l’abrogation de la polygamie par les Mormons qui restaient et restent toujours majoritaires dans cet Etat. L’Utah devenait ainsi en 1896 le 45ème Etat fédéré.

Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.

Nous avons quitté le Temple Square, sans accepter les prospectus des missionnaires et encore moins de signer les documents présentés pour soutenir les activités de leur église, du moins pour ce qui nous concerne Pilou et moi…. Agnosticisme et laïcité avant tout. Seuls les aspects historiques et politiques m’intéressaient. Nous allions rester en cette matinée sur Salt Lake City avec d’abord un tour de ville et un arrêt au Capitole.

Adossé aux montagnes, Salt Lake City surplombe le grand Lac Salé. Avec ses maisons qui grimpent à l’assaut des premiers champs de neige, la capitale est une ville étonnement calme, surtout le dimanche.

« Le capitole de l'Utah, construit entre 1912 et 1916 par l'architecte Richard Karl August Kletting, et inauguré le 9 octobre 1916, est inscrit depuis 1978 aux National Register of Historic Places.

De style Corinthien, le capitole de l'Utah est, avec sa longue colonnade en façade, inspiré des grands monuments de la Grèce antique, tels que le célèbre Parthénon. Ce bâtiment massif, trônant au sommet de sa colline, impressionne dès le premier regard par la luminosité presque éblouissante du granite de l’Utah dont il est construit ainsi que par ses amples dimensions : 123 mètres de long, 73 de large, et d’une hauteur de 67 mètres au sommet de son dôme.

 Sur trois de ses façades il est agrémenté d’une succession de cinquante-deux colonnes corinthiennes, chacune haute de 10 mètres et d’un diamètre supérieur à un mètre.

Il se compose de quatre étages auxquels s’ajoute un sous-sol. L’intérieur est décoré de nombreuses fresques évoquant l’histoire de l’Etat, de son passé minier à l’arrivée et l’installation des Mormons avec Brigham Young à leur tête. »

Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.

La situation de cet Etat et de cette ville sont assez paradoxales : L’Utah est un vaste territoire de 220.000 km2 (2.5 fois plus grand que la région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin) peuplé de 2.8 millions d’habitants (2 fois moins que chez nous en APCL). Par contre la ville de Salt Lake City compte 180 000 habitants mais la région urbaine située aux pieds des montagnes Wasatch en a plus de 2 millions soit 85% de la population totale de l'Utah. Rappelons d’ailleurs que Salt Lake City et toute cette région ont accueilli en 2002 les Jeux olympiques d'hiver.

Pour l’ensemble de l’Utah la population serait environ à 62% de religion Mormone. Pourcentage plus élevé pour la région urbaine (80% pour le Comté de Salt Lake City) mais en chute à 48% pour la seule ville Salt Lake City. La corrélation politique est nette. La gouvernance de l’Etat est très conservatrice systématiquement dirigée depuis 1950 par les Républicains et d’ailleurs depuis 1896 presque tous les gouverneurs étaient Mormons. Par contre la ville de Salt Lake City depuis 1970 est un fief démocrate avec notamment ces dernières années des maires ‘’progressistes’’ comme Rocky Anderson, maire de la ville de 2000 à 2008, et opposant farouche au président George Bush et son successeur Ralph Becker.

Après ces très intéressantes informations et analyses nous nous sommes dirigés vers le lac Salé. « Great Salt Lake se situe à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Salt lake City, à une altitude de 1280 m, au-dessus du niveau de la mer. Long de 120 km et large de 80 km. Il est un vestige d'un vaste lac préhistorique — le lac Bonneville — qui s'étendait sur toute la partie occidentale de l’Utah durant la Préhistoire. Alimenté par différents cours d'eau dont la Jordan River, le Grand Lac Salé n'a pas d'écoulement c’est donc un lac endoréique ce qui signifie que toute l’eau rentrant dans le lac en ressort uniquement par évaporation et non par un cours d’eau. Il s'agit du plus grand lac salé du continent américain, le quatrième lac endoréique du monde. L'étendue du lac et sa salinité, qui est habituellement de 25 % (surtout chlorure de sodium, magnésium et potasse) peuvent subir d'importantes variations en fonction des précipitations. En année ordinaire, la superficie du lac est 4400 km² mais sa taille fluctue selon le volume des précipitations. Ainsi, en 1963 le lac ne recouvrait plus que 2460 km2 alors que sa taille était 8547 km2 en 1983.»

Après avoir fait quelques photos du lac salé nous avons pris la route en direction de Pocatello, une ville de 58.000 habitants du sud de l’Idaho, une étape d’environ 300 km. A Brigham City nous avons fait la pause-déjeuner dans un snack asiatique puis nous avons quitté la state–road 15, pour prendre la route 89 et passer par le Bear Lake, un lac d’eau douce à cheval sur les deux états Utah-Idaho. Ce lac est souvent appelé le ‘’Caraïbe des rocheuses’’ en raison de sa couleur bleue turquoise qui est due aux dépôts de carbonates de calcium en suspension dans l’eau. Au bord de ce lac vivaient les amérindiens Shoshones jusqu’à l’arrivée des blancs vers 1818, dont de très nombreux trappeurs canadiens francophones. Par la suite le lac notamment sa partie en Utah, devint la zone des échanges commerciaux des trappeurs des montagnes. Nous traversâmes ensuite des petites villes ayant un nom francophone comme Paris et Montpelier : Influence des trappeurs canadiens? Peut-être il apparait surtout que les premiers habitants furent des Mormons et les clochers blancs des églises confirment que cette religion y est bien majoritaire aujourd’hui. Nous ne sommes plus en Utah mais en Idaho. Deux heures plus tard nous arrivions à Pocatello. Le nom de cette ville est un hommage au chef Shoshone Pocatello. Elle est entourée par la réserve indienne de Fort Hall. Allait-on manger dans un restaurant amérindien? Non! Nous avons soupé dans un restaurant Mormon : Le pire repas du circuit et pourtant il y en eut peu de très bons….

 

(A suivre)

Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.
Voyage en Amérique... De Salt Lake City à Pocatello.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article